Récit de la course : Raid Le Puy - Firminy 2015, par coco38

L'auteur : coco38

La course : Raid Le Puy - Firminy

Date : 22/11/2015

Lieu : Le Puy En Velay (Haute-Loire)

Affichage : 874 vues

Distance : 67km

Objectif : Pas d'objectif

15 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

COP Rugby 15 - Visiteurs 0

Préambule

D'abord la course... parceque quand même il y a eu un peu de course. Pour moi elle a duré jusqu'à Confolens. Parcequ'après, c'était une belle randonnée alors que le jour se levait et qu'on pouvait enfin découvrir ces beaux paysages.

A minuit je démarrais sur un rythme cool comme prévu, alternant course tranquille et marche rapide dans les montées. Malrevers, Rosières, St Julien du Pinet, Beaux, la descente de la mort, puis Confolent donc, tel que je l'avais prévu.

Ce que je n'avais pas prévu c'était le coup de fringale juste avant Confolent et donc une longue pause pour récupérer, m'alimenter et retrouver des sensations suffisamment correctes pour m'élancer vers Monistrol...

Et donc en marchant presque toute la fin, je regagnais le CLCS à 11h22...

Bon ça c'était pour la course... pour le reste les Flashs qui m'ont marqué dans ces 15 heures de convivialité et de partage.

Un accueil au CLCS inimaginable

On descend les quelques marches, un bénévole est entrain de gonfler l'arche d'arrivée, on ouvre la porte du CLCS et on découvre en même temps que les kikous déjà arrivés cette ambiance si particulière. Une exposition de l'historique de la course depuis 1968...

 

Une Pasta Party kikouesque grandiose

D'abord il faut traverser la moitié de la ville guidé par Snail qui nous a reservé ce fameux restaurant. On est accueilli sur le pas de la porte par le serveur. Notre table est prête et on sera quasiment seuls dans le restaurant. La discussion permet de mieux se connaitre surtout pour les "non lyonnais" Les bolognaises sont copieuses et plutôt bonnes. Le serveur nous demande quelle est cette course ? Pourquoi on la fait ?...puis au fil de la discussion on apprend que lui et le cuisinier sont des anciens du flore ! Autre lieu kikouresque célèbre ! Je n'en dirai pas plus... à 1 semaine de la STL.

Retour au CLCS pour ... 

Un transfert en bus grand luxe

Le transfert vers le Puy se fait dans des bus confortables. On discute entre kikous et je scrute l'extérieur à la recherche de points de repère sur cette route que j'ai fait des centaines de fois dans ma jeunesse. Passage au col du Pertuis sans neige sur la route ce qui est plutôt rassurant ; on est plus haut que le point culminant de la course.

On arrive au Stade Lafayette pour...

Une attente surréaliste ; au milieu des "cadavres" et des ...odeurs comment dire...

ouais bon c'est d'abord la rencontre avec Bubulle, Jean-mi et les forçats de la 127 qu'il faut retenir de cette attente. Ensuite on est un peu serré et le confort est très relatif... On se change comme on peut alors que certains arrivent encore pour s'inscrire jusqu'au dernier moment.

Enfin on sort pour poser nos sacs dans le bus qui repart vers Firminy et on se positionne pour ...

Un départ... au pistolet (par les temps qui courent..)

Ici pas de SAS élite, ni de SAS tout court. A peine plus de 300 coureurs s'élancent dans la nuit alors que les conditions météo sont plutôt correctes.

Le début de la course est tranquille, je ne suis jamais seul, ce sera d'ailleurs le cas jusqu'à Confolent. Des petits groupes se forment et j'aperçois bientôt...

Un panneau lumineux au ravito de Malrevers

Celui-là au moins on ne peut pas le râter ; il est fait de grosses ampoules style guirlandes de noël des années 70 ! Le premier Ravito donne le ton. L'ambiance est sympa et le préposé au pointage explique que le premier ne s'est arrêté que le temps de faire tamponer son carton.

Je repars et attaque la montée qui va nous mener au point culminant de la course. On arrive au sommet après un chemin bien pourri et recouvert de neige. C'est alors qu'on affronte...

Une tempête de neige à St Julien du Pinet

On ne voit absolument plus rien alors qu'on attaque la descente. Il faut juste essayer de rester sur la route alors que tout est blanc et qu'on ne fait plus la différence entre route et fossé ! Heureusement ça se calme assez vite et on arrive à Beaux ou après avoir pris un bol de soupe je suis rejoint par Coba puis... 

Un Bruno hagard et déçu ...

Qui nous annonce qu'il va abandonner !

Coba est reparti depuis quelques minutes quand je repars pour affronter cette fameuse descente de la mort... qui se passe tranquillement. Je double d'ailleurs quelques concurrents. Tout va bien alors qu'on atteint le pont qui marque le point bas de la course. Une petite montée puis une petite descente qui me conduit à Confolens. Là j'hésite à rentrer dans ce qui semble bien être un bistrot. Mais j'ai la tête qui tourne un peu et je me sens faible...

C'est donc...

Une explosion en vol à Confolens ; coupure des 2 moteurs et krach de Coco.

Je prends donc le temps d'...

Une discussion sans fin ...

...avec un bénévole qui me raconte un peu l'histoire de cette course et qui visiblement enchaîne les ravitos. Je le verrai encore à Monistrol puis à Lafayette.

Je repars alors seul et découvre...

Le vide intersidéral altiligérien sous le pont de lignon

Depuis le ravito est jusqu'à l'entrée de Monistrol... rien... pas un concurrent, pas une voiture, pas même de panneau LPF alors que j'attaque la montée après Pont de Lignon.

Je me résouds même à mettre ma montre en mode "Suivi itinéraire" pour vérifier que je ne suis pas perdu !

Heureusement il n'en est rien et je découvre cette fameuse très très très longue ligne droite jusqu'au ravito de Monistrol. 

Là aussi, longue pause alors que le mini bus des abandons (5 à priori) repart. La soupe est extra et lorsque je repars je suis avec plusieurs randonneurs et ...euses. Je marche au même rythme et progresse lentement vers la Chapelle d'Aurec puis Ouillas. Le paysage est pour le moins sauvage et peu hospitalier en ce dimanche matin froid et neigeux.

J'apprécierai énormément la descente dans les gorges puis la remontée vers Lafayette. Dans cette partie "Trail" plus de douleur tout va beaucoup mieux...tiens ça donne envie de revenir plus sur les chemins pour la saison 2016...

Le ravito de Lafayette et la dégustation d'...

Une crèpe à la confiture

Pourtant certains sautent ce ravito... quelle erreur !

Je retrouve enfin des jambes et dans le bas de la descente je fonce à nouveau et déboule dans Firminy en doublant dans le début de la remontée un groupe de 4 ou 5 concurrents..

Je ne lache rien et j'effectue...

Une arrivée au sprint sous les hola... de ..personne

Sauf de ma femme qui est venue à ma rencontre

Je me dépêche de présenter mon carton et je reçois en échange...

Un trophée kitchissime


BRAVO et MERCI à tous les 

bénévoles pagnolesques et authentiques

BRAVO à

Un Coba fulgurant... en marchant

Grand coup de chapeau à Bubulle et Jean-mi pour...

Une "127" de folie

Enfin merci et bravo à 

Des Kikous performants

Qui sont rodés à ce type de course

Remerciements spéciaux à Snail et kirikou (David et Rémi) pour m'avoir covoituré et fait découvrir ce restaurant. Rémi fait le même temps que moi sans qu'on ce soit vu (et c'est bien domageDéçu) pendant toute la course. 

15 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 27-11-2015 à 21:09:08

ça, c'est du teasing !!!

Commentaire de bubulle posté le 27-11-2015 à 21:46:30

Excellent compte-rendu et parfaitement rendu compte de l'atmosphère de cette course/marche/machin improbable et unique. Quand je dis à tout le monde qu'un fois qu'on l'a faite on n'a plus qu'envie de la refaire, je me trompe ?

Commentaire de coco38 posté le 27-11-2015 à 21:53:47

A pont de lignon, je me suis dit "plus jamais"...
5' après l'arrivée j'avais décidé de revenir l'année prochaine.

Commentaire de Arclusaz posté le 27-11-2015 à 21:57:20

j'aurais bien aimé passé une nuit avec toi après nos adieux déchirants sur le quai d'une station de métro il y a deux ans, il y a une éternité.... on ira, où tu voudras quand tu voudras.... euh, non, là je m'égare. Bien content de t'avoir prêté mes copains pour une soirée mais merci de me les avoir rendu, j'y tiens !
On se voit au Flore l'année prochaine !

Commentaire de coco38 posté le 30-11-2015 à 20:00:27

Je sais que le temps passe vite... mais nos adieux sur le quai de metro c'était en octobre 2014 (un peu plus d'1 an). Je te rends tes Lyonnais, ... ils vont trop vite !!!
Au moins si tu avais été là, j'aurai eu une (petite) chance de ne pas finir dernier des kikou. A bientôt.

Commentaire de coba posté le 28-11-2015 à 08:54:08

Heureux de t'avoir rencontré toi et les autres Kikous. Pour les habitués de la SaintéLyon, Le Puy Firminy peut surprendre, car on se retrouve souvent tout seul.

Commentaire de coco38 posté le 30-11-2015 à 20:01:17

A se revoir un de ces jours... finalement la marche c'est plutôt bien...

Commentaire de Kirikou69 posté le 28-11-2015 à 09:50:08

Ayant une revanche à prendre et ayant adoré l'ambiance, je serai surement avec toi l'année prochaine.
Tout le long de la course, j'ai cru être le dernier des kikous coureurs vu que j'ai calé très tôt, je ne comprends pas quand je t'ai doublé toi et même Bruno.

Commentaire de coco38 posté le 30-11-2015 à 20:03:34

Je pense que tu as toujours été devant. Au départ vous êtes tous partis devant. J'ai seulement failli te rattraper à la fin grâce à mon finish... mais ça n'a pas suffit. EN tout cas à se revoir avec plaisir.

Commentaire de philkikou posté le 29-11-2015 à 09:05:52

Bravo pour avoir terminé malgré le physique qui a flanché, le mental était présent ce qui t'a permis de compenser ce GROS COUP de moins bien. (touché le fond sous le Pont de Lignon, dur, dur !!)
*SaintéLyon et LPF : à l'origine le m^me type de course, qui ont eu des évolutions diamétralement opposées !!!

Commentaire de coco38 posté le 30-11-2015 à 20:05:40

Merci. Au moins j'ai bien profité du parcours et des ravitos.
Je crois que je reviendrai plutôt sur LPF. La STL c'est trop de monde et je n'aime pas trop cela. A+

Commentaire de snail69 posté le 29-11-2015 à 22:47:48

Vraiment admiratif que Rémi et toi ayez parcouru toute cette distance en marchant. C'est fou que vous ne vous soyez pas croisés alors que vous étiez à moins d'un kilomètre l'un de l'autre ! Au plaisir.

Commentaire de coco38 posté le 30-11-2015 à 20:07:48

Comme je disais à Rémi, je crois qu'en fait il a toujours été devant. C'est vrai que ça aurait été sympa de marcher ensemble. Admiratif de vos performances, les Lyonnais !
A bientôt.

Commentaire de Mazouth posté le 02-11-2017 à 16:41:31

Ha ha ! Super récit ! Ca me donne envie d'y être tiens ! (dans 2 semaines et des poussières, ça se précise...)

Commentaire de coco38 posté le 02-11-2017 à 19:47:21

Et oui ça approche très vite et j'ai hâte d'y être ! A part la traversée de Monistrol tout le parcours est Sauvage, une petite tempête de neige par dessus et ça devient mémorable. ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !