Récit de la course : Ultra Trail du Vercors - 86 km 2022, par L Hermine

L'auteur : L Hermine

La course : Ultra Trail du Vercors - 86 km

Date : 10/9/2022

Lieu : Villard De Lans (Isère)

Affichage : 412 vues

Distance : 86km

Matos : hoka torrent
casquette millet
batons komperdell transmis au 60ème kil

Objectif : Terminer

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

66 autres récits :

Merci !!!

Il y'a 10 ans, en 2012 avec pamy, campingou et la chenille nous participions en relais au départ d'Autrans à une jeune course bien prométeuse. Un grand duc de chartreuse de fin d'été sauf qu'il se passe dans le vercors c'est l'ULTRA TRAIL DU VERCORS. Comme le grand duc, chaque année, le parcours est différent. Comme le grand duc, l'ambiance est folle, l'effet relais n'y est pas pour rien. Mais à la grande différence du grand duc, il y'a un truc différent à l'UTV, c'est pour sûr ce côté plus familial, plus chaleureux.

En 2014, nous avions aussi passé un joli weekend de fin de saison du DTTN du côte de Méaudre, la tomate et moi en tant que nounou, FZ et manak en relais à 2, la fougue et la faf en relais à 2, numax et fusalp en solo et un joli relais à 4 composé de la conserve, de la chenille, du bouk et de la patate

Et depuis tout ce temps là, je n'y avait plus mis les pieds, le calendrier étant toujours très chargé début septembre du côté de la savoie avec le solida trail et le magnifique trail de la combe bénite

Mais voilà cette année, l'abandon au 55ème de la TDS qui plus est sous les yeux de ce fidèle vertaco CYSS, me laisse un goût amer, je décide alors quelques jours après cet échec de rebondir du côté du Vercors sur une course plus intime mais bien plus convivial. Je note la date du 31/08 minuit pour prendre mon dossard et voir si les jambes vont mieux après la désilusion UTMBesque. Mais pas de bol, le 30/08 un peu avant minuit la course fait le plein.

Je discute de ma nouvelle désillusion au bouk qui me dit de voir avec cyss ou samontetro pour récupérer un dossard en vain, c'est plein

Mais pour mes 40 berges, pile 5 jours avant la course, le bouk m'envoi une photo avec mon nom dans la liste des inscrits. C'est donc le grand retour à l'UTV et cela grace au réseau vertaco du bouk qui est parvenu à me dégotter un dossard de dernière minute...

Samedi 10 septembre, il est 3 h le réveil sonne, ça pique, juste le temps de s'habiller et zou direction villard de lans, j'arrive juste avant 4 h 30, je récupère vite fait mon dossard et un joli bandeau en laine. Je retourne à la voiture histoire de finir de m'habiller, manger un petit bout, faire le plein des gourdes et il est déjà 4 h 55, juste le temps de regagner la ligne de départ et croiser à toute vitesse samontetro : salut patrick, salut me fait-il, pas certain qu'il m'est reconnu

Etape 1 : Villard de lans - Correncon : 24 kil et 1300d+ :

5 h le départ est donné sur le générique de benny hill en hommage à la reine élisabeth 2, je pars dernier et remonte peu à peu la file dans la rue pietonne de villard de lans. 1ère difficulté dans la nuit fraiche 700d+ en 5 kil soit 1 h pour atteindre le col vert si cher à petit franck un autre vertaco, j'ai limpression de dormir, heureusement il y a pas mal de coureurs dans cette montée. Puis on bascule via une petite descente côté est sur un sentier en balcon relativement roulant très agréable qui nous permet de rejoindre avec le lever du soleil à la 2ème difficulté de la journée le pas de la balme 300 d+ en 2 kil sauf que la progression se fait dans la brume. Il est 7 h 30 je suis au sommet on voit pas grand chose et c'est parti côté est pour la descente sur correncon où j'essaye de ne pas me cramer les jambes dans ces 650D-. Peu à peu on sort de la brume et on apperçoit le joli petit village de correncon où je rejoint le premier pointage à 8 h 27 en 91ème position. Je me réveille peu à peu, il y'a déjà pas mal de monde aux abords du ravito

Etape 2 : Correncon - Méaudre : 25 kil et 900d+

Je reste à peine 6/7 minutes à ce premier ravito qui est juste dingue niveau choix et qualité des produits : je me gave de saucisson, de bleu du vercors, de tucs et fais le plein de sirop de grenadine pour repartir à l'ascension de la 3ème difficulté de la journée le chateau julien 450d+ sur des sentiers très roulants que je connais bien pour les avoir parcourus un 14 juillet avec le dttn à la fleur du roy, mais je trouve le moyen de me paumer à mi-montée en suivant, accompagné d'un grand en bleu avec lunettes, un type devant nous dérouler sur cette piste 4*4 mais il fallait prendre un petit single montant sur la droite. Demi-tour et je récupère un peu énervé le sentier louppé, je rattrappe le gars devant moi il me dit être passé au ravito à 8 h 35, bon cela fait 9 minutes de perdues, toujours énervé, j'appuie sur les jambes accompagné du grand en bleu, on double pas mal de monde surtout sur ces portions roulantes où nous sommes les seuls à courir. On arrive assez vite au sommet et on bascule dans une descente assez sauvage puis une partie très roulante où je file et croise le fox en signaleur, à peine le temps de discuter, ça se court bien, très vite on passe le site de valchevrière, bois barbu et c'est parti pour la descente bien connu de prénatier pour l'avoir faite en reco en 2012 pour l'étape de la chenille entre correncon et méaudre. A prénatier y'a du monde et de l'ambiance et c'est parti pour la 4ème difficulté de la journée un joli mur, de 300d+ jusqu'au sommet du meillarot, je baisse pour la première fois mes manchons, il commence à faire un peu plus chaud et puis c'est la descente sur Méaudre, j'ai 4/5 coureurs devant moi que j'essaye de rattrapper mais au bout de quelques minutes je ne vois plus de balises, rebelote nous sommes à nouveau perdu, on fait le point et d'autres coureurs arrivent de l'arrière : un fille en gris dit qu'il faut remonter, cela me parait bizarre, je décide de continuer avec 2 gars qui me suivent, les autres remontent, mais finalement très vite nous sortons de la forêt et appercevons le village de méaudre que nous regagnons sur le coup de midi 10, je suis pointé 63ème, 28 places de gagnés. C'est là que j'apprend que la descente sur méaudre a été débalisée et que j'ai bien fait de continuer.

Etape 3 : Méaudre - Lans en vercors : 21 kil et 1000d+

Je fais un stop un peu plus long 10/12 minutes et je profite une nouvelle fois de ce banquet de princes, arrosé d'orangina cette fois quand tu penses qu'à la tds nous avons juste le droit à du coca et de l'eau, là c'est sirops de plusieurs goûts, coca, orangina, antésite et des victuailles en pagaille. Je me permets même de remplir les poches de mon short de pates de fruits et cake nature. Le grand en bleu est déjà reparti pendant que je faisais le plein. Je repars donc avec un gars de vaison la romaine et sa fille on discute de buis les baronnies et de la portion roulante qui nous attend jusqu'à autrans, je me remémore un des plus beaux trails blancs du coin : l'hivernale de méaudre et son buffet d'anthologie : il savent recevoir dans le vercors...et là ça commence à coincer dans la remontée au tremplin, je laisse filer les 2 sudistes, mais rejoins au moment d'arriver au tremplin un gars à qui je propose de descendre en luge d'été...finalement on descend tranquille jusqu'au ravito liquide qui est aussi un peu solide, je repars quasi tout de suite avec 2 autres types, le plein d'eau et une banane pour le pas de belelcombe 600d+, mais pas le temps d'ouvrir la banane, la chenille et les enfants m'attendent dans la jonction roulante jusqu'au pied de la montée, juste le temps de récupérer un wrap, que j'avale en 2/2 à leurs côtés. Je range la banane et attaque ce mur dans une jolie combe accompagné des 2 types récupérés au ravito : le premier un sosie de bjorn bjorg et le 2ème un gars en collant long et coupe vent : freddy des adrets, on grimpe pas mal, mais vers la fin ça chauffe pas mal pour moi avec tout ce soleil dans le dos, je reste avec un relais qui galère un peu...puis on attaque cette descente joueuse en crête (vue magnifique sur grenoble) mais qui ne semble jamais vraiment descendre. Au bout d'un moment ca descend vraiment jusqu'à lans on traverse la plaine avant de rejoindre le ravito au peid de la pente école. Je pointe 62ème, il est 15 h 42.

Etape 4 : Lans en vercors - Villard de lans : 18 kil et 1100d+

Je reste au ravito 6/7 minutes pas plus, je fais le plein de sirops, mange 2/3 cachuètes et repars avec une poignée de bonbons en même temps que bjorn bjorg. Au programme 1050d+ jusqu'au pic saint michel via tout d'abord une remontée de la pente école on bascule sur une petite descente avant de traverser la route et là c'est à nouveau le fox qui me dit que là ça va grimper sec jusqu'au fameux pas de la tinette, c'est plus du trail, mais de l'escalade, ça ne pas très vite aussi bien pour les solos que pour les relais, mais ça se fait bien, bjorn bjorg est parti devant et c'est freddy qui revient sur moi, le temps passe assez vite, on arrive au pas de la tinette, l'orga a prévu un ravito sauvage qui est le bienvenu, la montée plein soleil a été assez erreintante. Puis on continue sur il me semble les pistes de ski pour rejoindre peut-être le plus bel endroit de la course : le vertige des cimes où m'attendent la chenille et les enfants qui me remplissent une gourde, petit franck qui me compare à casquette verte sauf que la mienne est bleu et michel vial en bénévole qui me dit en rigolant : t'inquiète je ne le dirais pas que ton fils t'a poussé dans les 10 derniers d+. Et c'est reparti pour un bout de descente, freddy est parti devant, mais très vite je le rattrappe et continue sur ma lancée, il ne me suit pas, je continue jusqu'au pied du pic saint michel où je croise ce bon miniping, je sais que je vais finir, je traine pas, la montée se fait bien, il fait frais c'est cool,  je rattrappe pas mal de coureurs du 47 kil, des solos et des relais, je suis pointé en haut 57ème et je bascule dans cette descente magnifique technique juste comme il faut sous des couleurs magiques. On arrive à un joli col et la descente devient plus roulante, j'allonge et rattrappe pas mal de coureurs dont le père et la fille de vaison la romaine et le grand coureur en bleu, jusqu'à une petite remontée où ce bon freddy m'est revenu dessus, trop cool on finit à fond en doublant un dernier solo pour une 52ème et 53ème place main dans la main en 14 h 10 sous les hourras du public et du speaker

Un joli petit tee shirt finisher nous est donné en souvenir, mais ce qui restera est l'ambiance générale de la course, les buffets gargantuesques, des sections magnifiques sur ce parcours très joueur et les paysages grandioses du vercors...

Merci les vertacos et à bientôt sur vos sentiers ou ailleurs

 

 

 

 

9 commentaires

Commentaire de elnumaa[X] posté le 12-09-2022 à 04:18:39

yes ça le fait bien joué ,belle gestion juste dommage pr la 51 ièm place ^^
encore une course de 100 kil et tu seras presque prêt à te jeter dans les ultras !
regarde les aventuriers dla drome en mai , tu pars sur 130 mais tu peux bifurquer au 3/4 , et question roots orga et ravito sympas ( et tshirt horrible ! ) tu peux y aller les yeux fermés !!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 12-09-2022 à 08:33:59

Un GRAND merci à la team vertacos pour le cadeau du dossard au jeune M1 !!!
On a déjà de l'affectation pour les courses dans ce massif la légende continue.
Bravo l'hermine pour cette course que tu as pu profiter !

Commentaire de samontetro posté le 12-09-2022 à 11:46:43

Jolie course rondement menée et visiblement avec beaucoup de plaisir. La TDS était une bonne préparation pour l'UTV et le Bouk un grand magicien!
Par contre, je le reconnais, je n'ai pas commuté lors de ton salut, préoccupé que j'étais à rechercher les photographes & cinéastes que je devais "téléporter" au pas de la Balme. la prochaine fois vient carrément au contact! On a aussi du se voir dans la descente du pas de la Balme sur Corrençon, l'aiguilleur emmitouflé devant le 4x4 à l'antenne de Combovieux, c'était moi.

Commentaire de L Hermine posté le 12-09-2022 à 11:53:04

j'étais franchement pas en avance pour prendre le départ...effectivement il ne faisait pas chaud dans la descente du pas de la balme au petit matin

Commentaire de Phénix posté le 12-09-2022 à 18:40:07

Bravo à toi ! C'est une bien belle perf ! Merci pour ton récit. C'était une bien belle journée ! On est arrivé quasi ensemble à Corrençon... C'est moi qui remontais en sens inverse, non pour me faire remarquer...quoique ! mais pour aller où je ne peux être que seul !

Commentaire de foxtrot posté le 12-09-2022 à 20:41:05

Bravo a toi pour cette belle course rondement menée et pour le dossard , tu as eu franchement du bol , c'etait LE dernier !!

Commentaire de Noruas posté le 13-09-2022 à 17:45:59

Bravo! Tu as su rebondir après cet échec sur la TDS ! (et soit sûr que je l'ai en mémoire)

Commentaire de miniping posté le 15-09-2022 à 20:49:56

Ravi de t'avoir croisé :)

Commentaire de cyss posté le 15-09-2022 à 22:05:23

Bravo à toi pour ta course !
J'espérais bien te voir mais je pense t'avoir loupé de peu au ravito de Lans...

Et bravo au bouk pour la perf de t'avoir trouvé un dossard

A la prochaine :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !