Récit de la course : Ultra Trail du Vercors - Relais 2014, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Ultra Trail du Vercors - Relais

Date : 6/9/2014

Lieu : Meaudre (Isère)

Affichage : 927 vues

Distance : 27km

Objectif : Pas d'objectif

30 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

63 autres récits :

L’UTV 2014 DU BOUK ! De la sueur, des larmes, du vomi… Non j’déconne !


Avec un peu de retard, voici le traditionnel récit gnan-gnan du Bouk-HDS… Pourquoi tant de temps pour pondre ce qui est mon 192ème récit ? Je sais pas, un peu de mal à me renouveler, un peu de mal à digérer cette course, entre la satisfaction de l’avoir faite (et terminer, tuons le suspens), qui contraste avec le classement nullos auquel j’ai terminé… Faut-il d’ailleurs que je m’habitue d’ores et déjà à ce type de classement qui devient récurrent ? That is the question ! Et pour ne rien arranger, impossible de récupérer ma foutue trace GPS ! A moi alors d’essayer de faire fonctionner ma mémoire un peu plus qu’à l’accoutumée… Enfin bref, fin de l’introduction à l’introduction, place au récit !

 

 

L’UTV 2014 DU BOUK ! De la sueur, des larmes, du vomi… Non j’déconne !



 

Compliqué ce premier week-end de septembre avec beaucoup de coursettes sympas au calendrier ! On retrouve notamment la Nuit des Cabornes, la Verticale du Grand Serre, la Montée du Revard, la Prise de la Bastille, le Cross des Chioures, les petits culs de la Grenobloise, et… Notre UTV ! Et encore, il y a aussi le Triathlon d’Aiguebelette, qui n’a pas lieu cette année (renaissance prévue en 2015 ?). Bref, il faut faire des choix et celui-ci était fait depuis longtemps, comme en 2012, ce sera l’UTV pour nous !

 

L’UTV, un cannibale de courses à saucisson ! Cannibale, car, même si la jolie et successfull « T pas cap ! » est récemment née, cet ultra a fait disparaître peu ou prou pas moins de 4 courses, le Pont de l’Amour à Villard, les Foulées Méaudraises, la Fleur du Roy à Corrençon et la Ronde du Furon à Lans ! Je me dois donc d’être là, un peu tel un Goéland militant, en hommage à ces défuntes courses !

 

Le format de l’UTV 2014 du Bouk, c’est en relais à 4 avec la Corne, la Chenille et la Patate. SAUF QUE changement de programme, la Corne est forfait et passe son tour pour cette année, c’est donc Albacore qui rejoint le team ! Les relais se voient aussi chamboulés, le Bouk passe du relais 1 au relais 3, la Chenille échange aussi avec la Patate, récapitulons :

-       Relais 1 : Méaudre – Corrençon Albacore notre Conserve nationale

-       Relais 2 : Corrençon – Villard la valeureuse Chenille

-       Relais 3 : Villard – Saint-Nizier le Bouk-HDS

-       Relais 4 : Saint-Nizier – Méaudre la Patate stressée mais motivée

 

Concernant mon changement de relais, j’ai un (tout petit) regret de ne pas courir ce tronçon Méaudre – Corrençon que j’avais couru seulement en partie avec la Chenille en 2012, car il se déroule sur un terrain que j’ai pas mal fréquenté au début des années 2000… Néanmoins, je me dis que même si je vais courir en pleine journée, le bon côté des choses est que 1/ je ne démarre pas aux aurores et que 2/ je vais enfin monter au Moucherotte, sommet que je n’ai jamais encore fait ! Ca c’est motivant !

 


C’EST PARTI LES COCOS

 

La Conserve fait plus que remplir son contrat, il nous boucle son relais en 2h45 en 51ème position, et ceci alors que je croyais Môssieur en « reprise » suite à sa blessure de l’été ! Ouch ! Le ragoût de Bouk approche non ? Un petit coucou à Blob au ravito, tandis que la Chenille démarre, avec un objectif de chrono fixé par la Corne en 2h30 mais vu l’ascension de la Moucherolle il faut réalistement plutôt compter sur 3h. Direction Villard en attendant…

 

Et à Villard, ça défile ! Déjà les solos ! Plus ça défile, et, étrangement, plus les coureurs semblent marqués ! On croise surtout Badgone et MartineV, El-Numa (qui repartira), Foxtrot tout en fraîcheur grâce à sa prépa-Lac de Paladru, et Fusalp qui semble bien gérer sa course !

 

Chez les duos, voici Jo-la-fougue qui attend Joris, le FaiZan arrive aussi avec son désormais classique « je suis cuit mon bouk !!! ». Et sinon : ben horrible, alors que je me force à manger, qui voit-on débouler : le fan-club des PP ! Un moment plutôt pénible… Surtout que péno38 ayant bien géré son relais, le kéké part devant moi… Quel affront

 

Et soudain, quelle est cette silhouette qui court les bras en l’air avec son t-shirt rose TEAM EPINE 73, mais oui, c’est la Chenille qui sourit et qui sprinte, c’est parti pour moi !!

 

Lieu chargé d'histoire car la chenille sprinta ici un 6 septembre 2014 au bout de 3h15 de souffrance et d'abnégation


 

DEBUT DU VRAI RECIT : LE RELAIS DE P’TIT BOUK : TRONCON 1 VILLARD DE LANS – LANS EN VERCORS

 

Et autant le dire d’emblée : la motivation est là, mais… je ne suis pas dedans. Au mental surtout, car je sais que le gros morceau n’arrive qu’au 15ème kilomètre. Résultat, pas de superbes sensations dans ces premiers kilomètres, heureusement je reprends quelques solos dont la très connue kikoureuse Françoise84, et derrière moi il y a, semble-t-il, peu de relais 4 disposés à me chasser !

 

Et en plus, comment commenter ce tronçon, ça tournicote dans tous les sens, je suis un peu désorienté. Et pire : je n’ai pas trop pris le temps d’étudier le relais, et là est la plus cruelle de mes erreurs : je m’attends à un tronçon de « transition » entre Villard et Lans, plutôt tranquillou, afin de garder des forces pour la suite. Sauf que…

 

Sauf que ce tronçon va s’avérer être un « véritable » relais plein pour la HDS que je suis ! Je regarde sans cesse ma montre GPS, me demandant QUAND j’allais (enfin) arriver à un tronçon que je reconnaîtrais (de mes 3 participations au Trail du Pics Saint-Michel ou de mes 2 Rondes du Furon !) mais rien ne vient ! Le chrono défile, les kms défilent, le D+ s’enquillent, mais… j’en vois pas le bout.

 

Le point positif cependant étant que je remonte un nombre incalculable de solo, et c’est peu dire que j’ai franchement mal pour eux. Pour les relais 4, je ne glane que quelques positions, d’abord 1, puis 2, puis une fusée me dépasse (pas de regret), je lance un « ah mince je ne voulais pas qu’on me double !!! » (BOUK = GROS NAÏF), puis le « score » passe à 3-1, avant un 3-2, puis un 3-3 (MERDE !!!), juste avant que je ne lâche l’affaire définitivement ! FAIS CHIER LA CORNE VA ENCORE ME VILIPENDER

 

J’ai beau être « émerveillé » par les sentiers que les traceurs nous ont trouvés (certains sentiers semblent avoir été tracé dans la forêt 3 jours avant !!), avec un petit coucou amical à chacun des gentils signaleurs sans qui on ne pourrait pas courir (bouk en mode bisounours mais tellement véridique), je ne suis pas dedans, trop chaud, trop de bosses cassantes pour un Bouk V6H peut-être fatigué ?


J'ai pris la photo pour le nom sur la Croix que je trouve... rigolo


 

Et ça y est je ne suis même plus à l’allure du « trafic », et ça commence à défiler, nombre de relais 4 me reprennent, et même… Des solos me reprennent !!! Bravo à eux, hein, mais quel cauchemar pour moi ! La HDS est la HDS.

 

Petite parenthèse, dès le démarrage j’adresse un petit message à chacun des coureurs « solos » (pour peu qu’ils n’aient pas d’écouteurs dans leurs oreilles !!). En retour, je dirai que j’ai :

-       60% de « merci, bonne course » façon bon esprit, typique de cet UTV !

-       30% de « merci, comme j’aimerai avoir tes jambes/tes genoux »

-       5% de « merci » laconiques plutôt orienté ronchon !

-       5% de silence (étranger ? ou en mode bulle ?)

Fin des statistiques boukesques, retour au LIVE.

 

Bref, les minutes passent, passent… Alors que je comptais mettre 1h15 ou au pire 1h30 de course, ce délai est déjà amplement dépassé… Quel naze put*** !!! Quand, enfin, double lueur d’espoir, on arrive du côté de l’Auberge des Allières (donc je repère enfin où j’en suis !!!), et en prime, je rejoins l’ami Foxtrot !!!

 

Un petit bout de chemin avec le bonhomme, qui est lui sur une autre planète ! « Ca fait 10 heures que je cours, il m’en reste 7 ! », me dit-il, là, comme ça, alors que je suis de mon côté cramé après 1 heure 30 ! Horrible ! « 10 heures, il m’en reste 7 », ça résonne dans ma p’tite tête…


Foxtrot, la bonne humeur du Trail, un vrai champion (pas comme Richard192 qui doit certainement couper en voiture)

 

Puis l’on entame (enfin) la descente sur Lans en Vercors, ce que je fais avec un sourire niais sur mon visage puisque je me remémore mes 3 Trails du Pic Saint-Michel accomplis voilà maintenant… fort longtemps ! Et ubusesque cette descente où je laisse (à nouveau !) passer un solo ( !!), que je repasse car ce bougre téléphone ! Le Bouk, honte-du-sport jusqu’au bout !


P'tit Bouk voit enfin Lans en Vercors, lieu de naissance de... ben de personne en fait

 

Quand soudain, c’est MON téléphone qui sonne, le Manak ( ??), avec sa voix de Manak ! « Bouk, tu es en haut ? » « En haut  de ? Du Moucherotte ? Euh, je ne suis même pas à Lans ! ». Puis je comprends qu’a priori, il devrait arrêter. Déjà que cette ascension du Moucherotte me bloque les jambes depuis 15 kilomètres, ce n’est pas pour me rassurer…

 

Place au présent, comme je suis soulagé d’être ici, à Lans ! ENFIN ! Je m’octroie une pause de 3 à 4 minutes d’emblée, pour, faire le plein d’eau (déjà tout bu !), discuter/remercier les patients supporters, et me préparer mentalement à la suite étant donné que… je n’ai pas fait la moitié ! 2h10 déjà, pourtant… et une bien mauvaise position… Mais que c’est bénéfique de voir les potos à mi-relais.

 

 

LE RELAIS DE P’TIT BOUK : TRONCON 2 : LANS EN VERCORS – SAINT NIZIER DU MOUCHEROTTE

 

Ouf !

Bien abreuvé et revigoré par le ravito où ce n’est autre que Béné38 en personne qui m’a aidé à remplir mes gourdes, je repars la fleur au fusil, me doutant que d’ici peu je serai en mode randonneur ! Et ce re-départ n’est pas pour me déplaire, je ré-emprunte des tronçons de la défunte Ronde du Furon, cette course où, un jour, je rencontrai un Trailer avec une classe (maintenant il a une veste finisher UTMB), oui, mon DUDE (je sais qu’on s’était vu à une autre coursette mais il me semble que c’est celle-ci où l’on s’était embrassé/parlé) ! Et encore mieux, je reprends un des relais qui m’avait dépassé ! AH AH AH

 

Et l’on arrive à l’endroit qui a certainement marqué plus d’un participant à cet UTV 2014 : ce mur d’escalade à gravir, une vision d’horreur, une mini-via ferrata, plein cagnard, les solos en mode « gueules cassées de la guerre de 14 », pan pan pan ! Sans nul doute un sacré moment de cet UTV 2014.


Combien de solo ont fait un arrêt ici ? Voire une sieste ? Voire un abandon ? On attend les statistiques

 

Remarquez, je ne fais pas le fier non plus, et m’accorde ici-là, à 3 ou 4 reprises, 45 secondes à 1 minute de pause à l’ombre quand je le peux. Mode « économie mais je vais au bout ». Je reste dans le train-train des solos.  Et dans les rochers, déboule un relayeur qui lui est en mode descente, « il y a encore 700m » nous dit-il, ben oui, on s’est inscrit en connaissance de cause mon Didier !

 

Et ayant fait le Chamechaude mercredi, je sais que c’est le même D+ à monter, mais… Ca passera, il le faut. Et ça s’encourage dans le peloton, bon esprit dans cette montée entre tous les compagnons de galère.

 

Après les rochers vient le chemin moins pentu de tracteur, avec un abreuvoir rempli de mousse verte, puis un vieux 4x4 toyota abandonné, ah si je faisais de la photo… ! Buccolique

 

Puis, une montée dans la forêt fait presque du bien, rien que d’être à l’ombre… Quand un coureur à bouc ( !!) me passe, je tente un é-nième « tu connais ? », et cette fois j’ai droit à un « OUI » ! « Il reste beaucoup ? », « non non, on va arriver à un panneau et ensuite c’est de la piste ! ».

 

Oui car j’ai vu un panneau jaune « sommet à 3.4 kms », puis un autre plus loin « sommet à 3.6 kms », or, il ne resterait plus que 350m à mon sens donc mon esprit carthésien est un peu paumé !

 

Et j’ai la chance d’être tombé sur un fin connaisseur, puisqu’effectivement on rejoint comme il l’avait indiqué une large piste en faux-plat ! Je me surprends même à relancer un peu dis donc ! Jusqu’à ce que… l’on voit le sommet, tout là-bas !!! Un peu comme le Col de Sarenne, t’en chie, puis la vision se dégage t’es content tu vois le bout sauf qu’il est à perpèt’ ! Une autoroute pavée de cailloux blancs… Mode marche active, mais psychologiquement c’est plus pareil, la gnak est revenue !


Putain ça me rappelle Sarenne ! C'est loin !!!

 

Je reprends à nouveau du solo en masse, puis un relais qui m’avait passé, avant qu’une blonde ne me dépose littéralement !! « Hé mais tu serais pas Marie P. ? », « si si c’est moi, on se connait ? », « oui, je suis le meilleur ami du Kenyan Blanc ! ». Elle envoie la sauce elle, dans quel relais était-elle donc pour me déposer de la sorte ? En tout cas je comprends qu’elle ait remporté le Grand Duc Duo cette année !

 

Fin de la piste ! On prend le single à droite, c’est la fin de l’ascension, dernier mini-raidard et la voici l’apothéose de ce relais, ce que j’attends depuis que je sais que je ferai ce tronçon, la vue sur tout le sillon grenoblois !!! Cette vue que j’ai vue tant de fois en photo mais jamais de mes yeux, magnifique, hypnotisant, je pose mon c** sur une pierre et arrose ça à l’eau gazeuse… Tout seul !


Une vue aussi belle qu'un kéké en caleçon jaune au bord de la piscine, sirotant un panaché

 

La future capitale de Savoie


55 minutes plus tard, je repars… (non je rigole, 45 minutes…). « Allez, plus que 4 kms de descente, attention c’est assez technique ». Déjà, on ne la fait pas au Bouk, qui dit 4 kms dit peut-être 5 ou 6 kms, on s’emballe pas ma p’tite chatte (en fait, ce sera vrai… Comme quoi !). Et descente technique, là, c’était pas de la rigolade, c’est effectivement bien pentu, glissant, et je remercie le ciel de ne pas être en mode solo car ça doit plus que chauffer les guiboles ce début de descente.

 

Puis ça se calme, de la piste façon Drayes du Vercors, et là je suis pressé d’en finir donc je déroule ! Et reprend de nouveau 1-2 relais, ouf, l’honneur est (un poil) lavé ! Jusqu’à un tronçon de nouveau en forêt, et voici qu’un coureur me laisse largement une porte, « mais, tu n’as pas de dossard ? », « non, j’ai déjà couru la semaine dernière », « ah bon, où ça », « TDS », « Ah ouais, ok !!!!! », sauf que notre sans-dossard n’est autre que l’ami de…  Suspens… Car je double son pote, et j’entends un « Mais, c’est le Bouk », « oui, qui t’es ? », « Philippe ».

 

STOP

PAUSE

ARRÊT SUR IMAGE


Oui, oui, 4 heures de souffrance, euh, de course, et je tombe sur Philippe8474 un bougre d’ultra-trailer qui fait, lui,  comme le Dude ou comme un Richard192, des courses d’homme ! « Dans mes bras » ! Enfin pas trop longtemps hé, j’en ai marre là, et la Patate doit stresser un max’ en m’attendant !

 

Suite du single, et voici un panneau « 1 km », ça ne peut être que vrai !!! Comme je suis heureux ! On se retrouve en haut de la piste de ski de Saint-Nizier, les kékettes (filles du fan-club du kéké) qui faisaient leur sieste sont là et me suivent en hurlant « Bouuuuuk » (à moins que ce soit dans mon imaginaire, j’étais quand même fatigué), je déroule histoire de glaner quelques maigres secondes, je n’aurai bien sûr ni repris Fusalp, ni repris le kéké, mais merde, je l’ai fait ce FUCKING relais !!!

 

Virage, l’ignoble est là je lui fais un doigt c’est gratuit (depuis qu’il veut m’enfiler j’ai un peu peur), et termine en lançant la Patate, 4’42’’30 pour un Bouk naïf et peu doué en voyance trailesque (« je mettrai 3 h 30 au pire »), comme quoi, on peut vraiment être nul-lis-sime dans les estimations de chrono !!! CRETIN

 

Mais putain, c’est le jour et la nuit entre le ravito de Lans où j’avais le moral et la forme dans les chaussettes, et Saint-Nizier où j’en ai terminé, des images et des souvenirs pleins la tête !

 

Quelques minutes après je servirai avec plaisir quelques centilitres de coca dans le gobelet de Philippe en lui souhaitant bonne chance, le plus dur étant certainement fait. Puis ce sera débriefing avec Albacore, bisous de la Coccinelle, salut de l’adorable Samontetro-hoka-49 et insultes de l’ignoble !

 

 

Quoiqu’il en soit, une très belle journée dans ce Vercors. Un terrain auquel je n’étais plus habitué (bosses en pagaille, racines, pierres et lapiaz), un soleil estival (il était temps), des bénévoles et signaleurs aux petits soins (encore merci…à toute l’équipe), bravo l’UTV… Et… merci à mes 3 co-équipiers du jour !

 

 

 

Cette grenouille est d'un ridicule... j'en disconviens

 

 

 

 

30 commentaires

Commentaire de foxtrot posté le 09-09-2014 à 18:40:12

Super recit une fois de + ,avec les photos, on s'y croirait.
Ma p'tite ballade s'arretera pour moi apres 13h de courses a force de vomir en compagnie de lab69, mon compagnon de galere dans le moucherotte, vraiment trop chaud ce samedi 6 septembre.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 11:55:17

13h quand même...
N'empêche, cette chaleur qu'on a tellement attendu, et qui arrive au mauvais moment ! VDM !
Bravo quand même !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 09-09-2014 à 20:00:19

Punaise ce récit on l'a attendu presque autant qu'on t'a attendu à Lans :)
...
Mais à le lire on comprend mieux: L'explosion en plein vol du pourtant sacrément costaud Manak, la mine déconfite du kéké à Saint Nizier, l'abandon de Foxtrot pourtant familier des crêtes vertacos et les regards marqués de ces dizaines d'anonymes que l'on a encouragé avec ferveur...en t'attendant ;)

Bravo Bouk il fallait se l'envoyer ce relais 3

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 11:57:19

On était tous des naïfs à se lancer dans cet UTV, en oubliant qu'il était putain d'exigeant !!! Mais ouf, c'est fini, maintenant on savoure !!!
Belle journée en tout cas !

Commentaire de Fusalp posté le 09-09-2014 à 20:06:20

Bravo pour ton relais qui à mon avis était le plus dur des 4. C'était sympa de vous croiser avec la Corne et Albacor à la sortie du ravito. A une prochaine course!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 11:58:00

C'est gentil de dire que c'était le plus dur :-)
Bravo à toi, finisher de cet UTV, punaise...

Commentaire de le_kéké posté le 09-09-2014 à 20:06:34

Je t'avais prévenu qu'il fallait au moins 4h, tu avais fini par me faire douter. Si ça peut te rassurer j'en ai chié aussi comme un bouk mais seulement à partir de la montée du Moucherotte (et plus longtemps que toi), la première partie par contre est passée toute seule. Te savoir à mes trousses ne m'a pas aidé à prendre un départ prudent et serein, j'aurais préféré te chasser que l'inverse. Sinon j'ai vraiment adoré l'ambiance et le parcours, et je pourrais presque dire que j'ai retrouvé l'atmosphère (un peu) perdue du GD.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 12:01:06

Je confirme, chasser c'est mieux qu'être chassé...
J'aurai pu t'envoyer un texto pour te dire que je ne te rejoindrai jamais !!!
En tout cas, belle leçon entre un Bouk qui croit mettre 3h et un Kéké qui annonce un 4h minimum... Tu fais chier !!

Commentaire de Philippe8474 posté le 09-09-2014 à 20:40:25

Ben dis donc, c'est que t'en as bien bavé aussi! Finalement le vrai tronçon galère de cet UTV a été plus Côte 2000-Lans que tout le reste!
En tt cas la rencontre du Bouk au détour d'un chemin: c'est fait! Mes amis c'est la gloire!!! j'ai vu le Bouk in real life!!!

PS : Mon pote Julien qui a fait la TDS, il est grand, il est beau, il est fort!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 12:01:47

C'était unique !!!
Et cette surprise fait oublier le reste des souffrances !!!

Encore bravo !

Commentaire de Byzance posté le 09-09-2014 à 21:08:29

Ben moi, je m'en fout :) ... Elle a atterri ou et quand la patate ? J'espère que tu ne l'as lancée trop loin. Ce serait balaud.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 12:02:19

MDR !!!
La courageuse patate arrive dans la nuit, avec un certain kéké... Joli temps de son côté !

Commentaire de samontetro posté le 09-09-2014 à 21:15:22

Aaaahhh le Bouk! Quel récit! J'adore ta vision de l'UTV! Quand je vois ce que tu peux écrire sur un relai je n'ai qu'une envie: t'inviter sur le solo pour prolonger l'histoire encore plus longtemps!
Si! Si! Bouk! Bravo et à bientôt pour plein d'autres sommets sur le Vercors!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 12:04:08

Tu as déjà anticipé que ça ne sera pas le cas avant... Bien longtemps !!
Et c'est bien dommage, rien que l'idée de parcourir ce chouette tracé...
Mais rien que l'idée des différentes nausées et de la fatigue engendrée me reboutent d'office !
Transmets toutes mes remerciements à l'équipe !!! MERCI

Commentaire de DROP posté le 09-09-2014 à 21:22:48

Le bouk fait le déplacement dans le vercors et je ne suis meme pas là pour l'admirer !!!
Voir le Bouk au milieu des chevres de la ferme des Jeux en haut du rocher d'escalade, ça devait etre grandiose ;-)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 12:04:51

Etonnnant que le local n'ait pas été de la fête !
Tu devais avoir une bonne excuse...!
Rdv à l'hivernale de Méaudre alors :-)

Commentaire de richard192 posté le 09-09-2014 à 22:00:24

Comment il avait dit Samontetro: "entre côte 2000 et Lans c'est roulant!, attention de ne pas vous griller". J'ai pas bien compris en quoi c'était roulant aussi.
Je suis déçu car j'étais persuadé que tu rattraperais le keke et vengerais 2 années d'irrespect.
Bravo d'avoir tenu le choc pour ton équipe, c'est aussi ça l'esprit trail!
Bon beh maintenant que je suis démasqué il va falloir que je fasse gaffe. Effectivement, le dude m'a porté dans la montée du tremplin.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 12:06:27

Il a dit cela !!! Quel odieux personnage !!!

Parti comme c'est parti, on est même parti pour 3 années d'irrespect, c'est triste pour notre sport, mais c'est ainsi !

Et tout mon respect face à ta belle performance, qu'il convient de rappeler ici...

Commentaire de Benman posté le 09-09-2014 à 22:34:11

Un bon récit qui sent le bouk. On s'y croirait, j'ai du nez pour ça.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 12:07:02

Merci cher Bourguignon !
Je fais confiance à ton nez !!!

Commentaire de Jean-Phi posté le 10-09-2014 à 08:04:55

Super CR du Bouk qui en a chié mais qui est allé au bout et avec le sourire ! Fais gaffe, tu vas bientôt te lancer dans l'ultra !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 12:07:15

Trop jeune sans doute... LOL !!!

Commentaire de le daim posté le 10-09-2014 à 09:38:36

Un récit intéressant et moins pénible que d'habitude.Le copinage lassant semble avoir disparu,laissant place a une camaraderie de façade.Les sentiments amoureux permettent une lisibilité de récit encourageante et plus aérée.On ne peut que vous encourager à poursuivre sur le même tempo.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 12:08:25

Une camaraderie de façade, mais les fondations sont instables...
Au plaisir de vous croiser à Crolles Môssieur le Daim

Commentaire de Albacor38 posté le 10-09-2014 à 20:14:19

"L'effort commun c'est la fraternité. c'est beau aussi pour ça la CAP"
Bipbip73 - 9/9/2014

Les fondations ne sont pas si instables que ça...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-09-2014 à 22:12:59

C'était une boutade bien entendu... On parle à l'ignoble, donc de copinage virtuel et patati patata !

Commentaire de the dude posté le 11-09-2014 à 19:36:48

Eh ben dis donc, c'était pas de la tarte ce relais mon Bouk, et la chaleur a fait de gros dégâts apparemment.
En tout cas bel esprit de sacrifice pour l'équipe.
Et je comprend ton émotion en repassant par les lieux où tu as eu le bonheur de croiser le Dude en chair et en os pour la première fois, d'ailleurs avant la Ronde du Furon, on s'était rapidement croisés sur un Pic St Mich en 2009, comme quoi ce coin là du Vercors est propice à nos rencontres :)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 12-09-2014 à 13:55:54

Idiot, tu m'émeus !!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 12-09-2014 à 09:00:13

En Français correct et humoristique, bravo pour ta langue de Bouk.
Cela dit, en argot je préfère écrire "nase" et "la gnaque".

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 12-09-2014 à 13:56:41

Mon cher Lutin, je prends bonne note de vos remarques pertinentes, et vous salue bien bas :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !