Récit de la course : Marathon de la Liberté 2008, par ArnaudP59

L'auteur : ArnaudP59

La course : Marathon de la Liberté

Date : 8/6/2008

Lieu : Courseulles Sur Mer (Calvados)

Affichage : 1577 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit de mon 1er Marathon :

Samedi 7 juin 2008 dans l'après-midi, je suis allé chercher mon dossard et faire un tour sur le village (je l'ai trouvé un peu vide à mon goût, mais je n'ai pas l'habitude).

J'en ai profité pour aller voir Eric de XTENEX.

Ayant appris que les lacets que j'avais achetés étaient une contre-façon, j'ai fièrement mis en place sur mes Pegasus noires les oranges fluos qu'il m'a donné, comme il l'avit promis dans un précédent post.

Encore merci à Eric et à la prochaine, à Nice probablement .

J'ai eu un coup de fil de Leeson, nous avions prévu de nous voir sur le village le samedi après-midi, malheureusement, j'étais déjà reparti lorsqu'il m'a appelé.

Nous nous donnons donc rendez-vous pour le lendemain matin pour faire la route ensemble (enfin dans la navette).

Dimanche matin, levé 5h45, petit-déjeuner GatoSport (ça commence à être dur d'avaler quelque chose), je crois être plus que gavé en Glucides depuis ces 3 derniers jours.

Je prépare mes affaires et me rend compte que j'ai pris le 305 mais pas la ceinture, je n'aurai donc pas mon rythme cardiaque et devrai courrir selon mes sensations, pas top mais pas le choix.

7h00 je me trouve au départ des navettes, j'attends un peu Leeson mais n'arrivant pas à le trouver, je décide de prendre la navette à 7h15.

Arrivée un peu avant 8h00 sur le port de Courseulles.

Un peu plus d'une heure d'attente avec l'ipod sur les oreilles et à 9h05, le départ est donné.

J'ai programmé mon 305 pour 4h00 mais, je pars un peu vite, après 6km, j'ai plus de 350m d'avance, je décide donc de lever le pied.

Je suis rejoint par un courreur avec qui je sympathise, nous allons faire ensemble un bon bout de chemin.

Les sensations sont bonnes, arrivée à Lion sur Mer après environ 14km, un petit coucou à ma famille (j'y ai habité quelques années) et une ch'tite photo, toujours en  compagnie de mon acolyte du moment.

Les km défilent, arrive le semi bouclé en 2h04'27" puis le pont de Pegasus à Bénouville, théâtre du départ du semi-marathon.

Et là je me dis que je n'en suis qu'à la moitié.

Nous continuons sur le canal, cela reste assez plat, la montée vers Blainville ouvre les hostilités des faux plats et autres montées qui vont durer 10km environ.

C'est là que je ressent une douleur de plus en plus forte au niveau de l'aisne droite, je me dit que ça va être dur.

Au 29ème ou 30ème kilo, la douleur est de plus en plus intense, je ne peux plus courrir (en fait je n'arrive plus à lever le genou droit).

Mon compagnon d'échappée me laisse seul de ma détresse, il terminera en 4h30'.

Je me résigne donc à marcher, et d'origine Normande et donc forcément tétu, je me dis que j'irai au bout coute que coute.

Mon chemin de croix va durer un peu plus de 2h00 soit 12 à 13km, pendant lesquels je ne ferais que marcher, hormis les 300 derniers mètres que je mets un point d'honneur à terminer en petit foulée boitillante avec mes 2 filles et ma filleulle.

4h57'36", je passe la ligne, ça y est, je l'ai fait !!!

Je récupère ma médaille, redonne la puce et retrouve ma petite famille.

Je suis content d'en terminer car j'ai vraiment souffert, j'ai pris la mesure de ce qu'est un Marathon et qu'il y a un gouffre entre un semi et un Marathon.

Maintenant c'est repos et kiné (10 séances prescrites par mon médecin).

Mais je suis tellement heureux de l'avoir terminé au courrage que la douleur qui passera avec le temps, ne me gâche en rien cet immense plaisir d'être marathonien.

Maintenant je vais me préparer afin de moins souffrir pour le Marathon de Nice que je prévois de faire en Novembre avec tous les Kikous.

Je tiens aussi particulièrement à remercier mon épouse pour m'avoir supporter au sens propre comme au figuré durant mes séances d'entrainement, et je dédis cette course à Emilie W. (il s'agit de la fille d'un couple d'amis née il y a 2 mois et décédée au bout de 5 jours).

 

14 commentaires

Commentaire de la panthère posté le 09-06-2008 à 22:33:00

bravo!!!!c'est rarement une partie de plaisir, un marathon.......jusqu'à la ligne d'arrivée! savoure, savoure bien cet instant, repasse le en boucle dans ta tête, les courbatures, ça s'en va vite, reste la fierté de l'avoir terminé, ce marathon...encore bravo!

Commentaire de chris78 posté le 09-06-2008 à 22:36:00

Beau récit Arnaud ! Bravo pour ta course ! Effectivement un premier marathon, c'est un peu l'inconnu et il est difficile de gérer sa vitesse pour le finir au mieux. Tu as réussi à le terminer et c'est super, pour le chrono, tu verras au 2nd. Moi aussi, celui de Nice sera mon second marathon.
Bon rétablissement
Chris

Commentaire de idec59 posté le 09-06-2008 à 23:38:00

Bravo à toi ! Pour un 1er, le principal est de le terminer et tu l'a fait alors félicitation.

Commentaire de calimero posté le 10-06-2008 à 06:59:00

Tu as été au bout de ton courage et rien que pour çà tu mérites d'être Marathonien!!
Bravo à toi et RDV alors le 9 Novembre!

Commentaire de hellaumax posté le 10-06-2008 à 23:36:00

Bravo pour ton courage, car c'est loin d'être évident de tenir comme ça, surtout pour un premier marathon. J'ai lu ton récit avec beaucoup de plaisir, le marathon de la Liberté ayant aussi été mon premier marathon. Et c'est, je pense une bonne école. En tout cas, bon courage pour la suite.

Commentaire de fanfan59 posté le 11-06-2008 à 06:31:00

Têtu ... comme un Normand. Bravo Arnaud, tu es marathonien et c'est bien là le principal. Tu as eu le culot de te lancer pour autant de km avec si peu de mois de cap, alors chapeau ! Repose-toi bien. Au plaisir de te revoir. Bises.

Commentaire de francois 91410 posté le 11-06-2008 à 09:21:00

Salut Arnaud
Bravo pour ta perf, car on est jamais sûr de rien sur cette distance
ce qui est remarquable, c'est aussi ton pari de début d'année : re-bravo
faire un marathon au bout de si peu de temps d'entrainement, c'est fort. Comme quoi, souvent, tout est dans la tête.
Il ne te reste plus qu'à récupérer, et ne pas trop griller les étapes si tu veux vivre "confortablement" tes prochains objectifs, et donc avant tout éprouver du plaisir. C'est le but, même sur marathon !!
Au plaisir de lire tes prochains exploits
A+

Commentaire de Manuwak59 posté le 11-06-2008 à 20:50:00

Bravo Arnaud, tu as pu t' apercevoir comme cela pouvait être dur la càp. Mais bravo à toi, tu l'as fait. Chapeau.....

Commentaire de ch'ti vincent posté le 12-06-2008 à 22:05:00

Bravo pour ton courage et ta persévérance, ton "chemin de croix" ,s'est malgré tout bien terminé, te voila Marathonien ! :-)

Commentaire de chtigrincheux posté le 13-06-2008 à 09:36:00

10 euros la paire de lacet c’est un véritable placement en bourse …
Oui il y a un gouffre à franchir, à maitriser à respecter sinon tu le paie cash car dans une telle épreuve ton plus grand ennemi est Toi-même.
Tes bases sont acquissent à toi de construire quelques choses dessus, quelques choses à l’image de ce que tu veux que cela représente ….

Commentaire de ArnaudP59 posté le 13-06-2008 à 14:13:00

Merci à tous pour vos commentaires, remarques et encouragements.

Commentaire de leeson posté le 14-06-2008 à 15:27:00

Bravo Arnaud et bienvenu au club à peine terminé et dejà repartir sur un nouveau marathon moi apres la premiere fois il m'a fallu plus de temps pour me relancer
si je vient à nice faudrait qu'on se voit cette fois.
bonne recup et profite de ta victoire sur toi même

Commentaire de FrancisCaMousse posté le 17-06-2008 à 10:20:00

AAA ça me fait rêver tout ça !
Félicitation d'avoir réussi ton 1er marathon parce que blessé à partir du 30ème km c'est tendu...

Commentaire de chaussuresdescaphandrier posté le 13-09-2008 à 06:17:00

Bravo pour ton premier marathon. En lisant ton récit je revis mes galères dans ma préparation du marathon de Nice car je fais de longues sorties suivies de longues séries de marche à pied because les douleurs et diverses crampes.
Tu as dépassé ta souffrance pour réaliser ton objectif et je tire mon chapeau pour cela.
Bonne préparation pour Nice.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !