Récit de la course : Paris-Versailles 2009, par Supermassive

L'auteur : Supermassive

La course : Paris-Versailles

Date : 27/9/2009

Lieu : Paris 15 (Paris)

Affichage : 686 vues

Distance : 16.3km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon premier Paris-Versailles...

...Et ma première (et surement pas dernière) gamelle!

Alors voilà, mon Paris-Versailles a en fait commencé la veille, avec le parcours au fin fond de cette belle ville d'Issy les Moulineaux, à la chasse aux dossards.

Je suis déçue, car, au contraire de la Parisienne, pas de petits cadeaux sympas, pas de gel douche à la lavande ou de paquet de céréales au choco: c'est roots!!! Le ton est donné, la course promet d'être rude.

Argh, je ressens déjà comme un vague sentiment d'appréhension... Vais-je finir???

La même, le lendemain, réveil à 6h30 pour un petit dèj' tranquile, je me prépare, chausse le maillot blanc hyper ample et très confortable, les baskets: c'est parti!

Arrivée aux pieds de la tour à 9h15, une envie me prend...Pas grave, je suis très en avance, donc, je m'autorise un détour wawa, j'ai le temps!

Un quart d'heure plus tard, j'ai largement le temps, c'est bon!

Trente minutes, bof, ça va encore, tiens, dailleurs, c'est à moi: il est presque 10h moins 10!!!

Je me fraye un passage dans la foule très dense, je n'arrive même pas à distinguer l'arche du départ qui est là-bas, loin, très loin...

Le départ est donné: je passe effectivement la ligne à 10h36!!! Yes!!!

Je fais 200m, et là, je me retourne (le truc à ne pas faire) et je vois la vague de fauves juste derrière moi, prète à s'élancer! Bon diou, comme c'est impressionnant!

Et là, le calvaire commence. Je me fais doubler de tous les côtés, moralement, c'est affreux, ça n'arrête pas, à tel point que j'ai la facheuse sensation de courir à reculons. Jamais durant toute la course, je ne doublerai qui que ce soit: la haine!

Quoi qu'il en soit, le parcours est tranquile, un vieux tunnel trop long m'asphyxie un peu, mais je gère.

Arrive le ravito du kilo 5, eau, boisson énergétique, c'est parfait.

Au loin, je distingue le début de la côte des gardes qui me faisait tant trembler, et j'attaque. Au début, ça va, je tiens. Dailleurs j'en sors pas plus morte que ça. Mais horreur, un autre morceau, qui me semble encore plus raide se profile, aille, ça devient très dur, je traine la patte, mon coeur bondit entre mes cotes... Encore un raidillon: il a ma peau! Sentant l'infarctus se rapprocher, je n'ai d'autre choix que de rejoindre les malheureux congénères qui marchent tête basse dans le caniveau!

La honte!!!

J'arrive dans un chemin pavé, kilo 7 suivi d'une côte à 2000% au moins, j'essaie de relancer, petites foulées, bras en balancier, comme j'ai lu; j'ai l'impression que ceux qui marchent sont plus rapides que moi: c'est l'horreur!

Et d'un coup, miracle: la fin du calvaire se dessine avec les premiers arbres de la forêt de Meudon, un ravito rapide, et le plat de bitume salvateur: je suis ruinée!

J'arrive au petit chemin de terre que j'attendais, en fait, un sentier gravillonneux avec plein de poussière, pouha! Un peu plus loin une descende à pic, c'est dur de contrôler et de ne pas se laisser emporter, j'essaie de me remuer le train et j'allonge la foulée, et déjà, voilà la bien nommée "cote du cimetierre". A vrai dire, la cote des gardes m'a semblée si dure, que je grimpe sans plus de difficulté celle-ci qui ne fait que 300m.

Un panneau me fait de l'oeil "Versailles"! Ca y est, ça sent l'écurie!!! Et me voici enfin sur l'avenue de Paris, large et sans vraie difficulté (de toute façon, je cours comme un automate, je ne ressens plus grand chose!).

Je franchis l'arrivée en 1h45 (méga honte quand je lis les autres CR).

"Je suis fris confit".

Une conclusion implacable: va falloir sérieusement t'entrainer ma fille!

I'll be back! J'ai besoin d'une revanche...

En attendant la petite course rose de l'institut Curie de dimanche prochain pour me dérouiller!

See you next week les kikous!

11 commentaires

Commentaire de Razouille posté le 01-10-2009 à 12:11:00

Chouette récit, c'est sympa de lire ce qu'ont vécu les autres quelques kilomètres devant ou quelques kilomètres derrière. En tout cas tu as terminé et c'est loin d'être la honte, bien au contraire. Bonne récup et bonne course dimanche.

Commentaire de taz28 posté le 01-10-2009 à 12:38:00

Et une course de plus, une !!
Voilà Alexandra, tu l'as fait ce Paris Versailles, tu l'as montée cette fameuse côte des gardes ...!!

Merci pour ce récit très sympa, et bravo pour ta course !!

Continue sur cette lancée !!

Taz

Commentaire de CROCS-MAN posté le 01-10-2009 à 13:40:00

Il y a des jours comme ça où on sent que l'on va en baver. tu as tenu le coup, BRAVO et merci pour ton récit. Allez c'est reparti!

Commentaire de HEYO posté le 01-10-2009 à 15:45:00

Bravo à toi Supermassive, car tu n'as pas abandonné, le fait d'avoir terminé cette course est la chose la plus sympa( malgré les jambes tendus!!!!). Le temps n'a pas d'importance pour une première course. Si tu t'es fait plaisir c'est le plus important. Bonne suite et bon entrainement pour les prochaines courses. A+

Commentaire de lamissc42 posté le 01-10-2009 à 16:53:00

il y a pas avoir honte,au contraire!tu l'as fait toi au moin!:-) et bravo!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 01-10-2009 à 20:18:00

Ah ! Enfin du récit distancié et sans complexe ! Bravo pour ton humour et ta bonne humeur !

Viens faire Alençon-Médavy chez nous, la dernière côte ne fait que 5 km de long !

Commentaire de (exprime)limones posté le 01-10-2009 à 22:16:00

Bravo!! je suis impressionnée, suis même pas cap d'en faire autant.
Ton récit est très sympathique et traduit bien les douloureuses pensées qui ont dû te traverser l'esprit.

Bon, avec un peu de chance on se verra à l'Odyssea et veinarde, il n'y a que 10 kms.

Commentaire de chrystellem posté le 02-10-2009 à 00:36:00

Bravo , franchement 1h45 pour 16km avec des côtes t'es loin d'être ridicule niveau chrono .
Bonne recup , à bientôt peu être sur une autre course :-)

Commentaire de Land Kikour posté le 02-10-2009 à 20:54:00

félicitations pour ta course car 1h45, c'est loin d'être ridicule...non mais !!!
A +
Olivier

Commentaire de mysterjoe posté le 05-10-2009 à 19:20:00

bravo pour ta course et merci pour ton récit, c'est un bon début, je te souhaite un bon 20km et au plaisir de se rencontrer à nice.

Commentaire de Le CAGOU posté le 18-02-2010 à 20:08:00

Bonjour Supermassive,

Congratulation pour ta course, et j'aime énormèment ton CR.
De plus, prend du plaisir sur tes courses.
BON VENT
LE CAGOU

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !