Récit de la course : Marathon du Mont-Blanc 2014, par patfinisher

L'auteur : patfinisher

La course : Marathon du Mont-Blanc

Date : 29/6/2014

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 1600 vues

Distance : 41.2km

Matos : RIOT 5 (lacage cassé)

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

154 autres récits :

Un baptème montagnard : Marathon du Mont Blanc 2014

Un baptème montagnard : Marathon du Mont Blanc 2014

Après quelques 3 jours  passés sur Chamonix, durant lesquels j’ai joué les touristes (Aiguille du Midi) et courru en OFF le km vertical, monté voir à Montenvers la mer de glace, avec en prime quelque chaise longue en altitude avec une blanche ou une blonde (ne le dite pas à ma femme…). L’échéance du Marathon du Mont Blanc était bien là….. L’arrivée d’Isabelle et de Vincent (deux amis) vendredi soir ont complété le « TEAM » novice Trail montagne…..

Après une « pasta party » légère au restau , que j’ai complété par du riz en rentrant, de la semoule au lait, et des amandes grillées (ça ira mieux !)

 23h….extinction des feus !

5h30 les yeux pleins phares !, début des derniers préparatifs avec l’option sac poubelle 130 litre accroché au sac s’il continue à pleuvoir comme durant le petit déj ! des trombes d’eau, après un couché où la température était à 23h de 21 c° …il fait bien plus frais ce matin 11c°….. et l’on voit qu’au dessus de 2400c°…il a neigé !

Déj Thé vert à la menthe, amandes grillées, semoule au lait, cake, flocon d’avoine et magnésium marin en capsule, on s’habille le check avait été fait la veille (sac avec 1 gourde vide d’eau mais avec sa poudre isotonic, camelbag 1,25l de St Yorre, 8 gels (x2 antioxydants, 4 gels classiques mis dans une micro gourde avec un peu d’eau, et x1 red tonic et x1 Sprint air), téléphone et le roadbook de Bubulle ;-)

Habillé restauré, direction le départ à 300m…il pleut, 6h15 photos et discution avec quelques coureurs, 6h30 brief qui confirme les modifications du parcours 2200D+ et 41.200km, déçu de ne pas toucher Planpraz col et non aiguille de Possettes, mais l’arrivée en plein centre de Cham ! Whaou !

6h54 : La tension monte, je veux boire dans mon camelbak et là…. Rien ne vient, portant il fonctionnait bien hier….M…E ! celui-ci ne fonctionnera pas durant tout le marathon L cause : un précipité s’est formé en plein milieu….bouché ! heureusement les ravitos sont nombreux et la gourde va trouver son utilité !

6h59 : Pan !  c’est parti, positionné vers la fin du peleton, je pars cool sans « joué » pour doubler comme la plupart qui déboule de parrtout ! rrrr !!! la sortie de cham est classique bitume et puis la pelouse et enfin plus loin la foret.  Vincent et Isa resteront ensemble pour finir ensemble désirant etre finisher plutôt que de faire un temps,  surtout pour une première expérience et avec une tendinite au tendon d’achille pour Vincent .

1ère cote 3,5 km …les km s’enchainent, je regarde mon GPS…rrrrr !!!!! beug pas déclenché….mes seules indications l’heure que je demande aux coureurs ponctuellement. Argentière (957ème)et son premier ravito, très petit, je m’arrête 30’ pour remplir ma gourde, et repars vite toujours sous la pluie, le village et l’accueil par le public est encourageant !

Le Haut planet, nous rappelle que nous sommes pas en campagne…. Les sensations sont bonnes…après 1 ou 2 embouteillages, où les coureurs sont capables de faire n’importent quoi pour gratter 3 traileurs et quelques secondes….rrrrrr !!!! tout se passe bien.

La montée du col Montet s’avale bien, la pluie redouble, je suis trempé, intérieur extérieur, le choix de la casquette et judicieux, la Goretex à rendu très vite l’ame….

Ravito de Vallorcine, la fin de la descente est très glissante et me rappelle le MUDDAY, méga boue et pas mal de chute !, je prends 2 carrés de chocolat, un cake et un verre d’eau et  1mn plus tard c’est reparti pour aborder les alpages, les bœufs sont présents avec leur cloche et je comprends vite, que là …les choses sérieuses commences 2h02 pour 2h09 prévu… tout va bien ! (965ème)

La montée est costaud, j’arrive à garder le rythme, mais pas simple, les appuis sont très moyens sur les racines, mais je me concentre pour toujours choisir l’option qui me fais pas lever trop haut les pieds. Sortie de foret, chemin 4x4, l’option col a été choisi au profit de l’aiguille, l’atmosphère est fraiche, je relance sur ses grands chemins, prends quelques photos et  film pour alimenter le live sur FB. Les sensations sont toujours aussi bonnes aucune douleur ….l’alimentation se passe bien régulièrement eau et gels….

Le ravito se profile, le vent est présent, de la neige fondue tombe par moment…. J’ai froid aux mains que je glisse dans mes manchettes que j’ai mise pour compléter mon tee shirt manche courte sous ma veste. Je ne m’arrete pas, prends un verre d’eau, ça caille !!!!!

Au col de l’aiguille Posettes 3h.01 pour 3h20 (910ème) mais prévu à l’aiguille Posettes) donc dans les temps, avec une petite avance…

La descente s’amorce, moins belle que prévu, c’est par la piste de 4x4 que le D- débute et finira jusqu’à Le Tour .

Le tour (871ème) 3h25 pour 3h59, l’avance se creuse petit à petit, les sensations sont bonnes, la pluie toujours présente avec des intensités différentes, le règlage de la douche est bizarre ! ;-) pour etre rincé, je le suis !

Passage au dessus de la départemental, installation réalisée spécifiquement pour…. et hop un peu d’escalier D+ et hop escalier D- la montée de la Flégère est là…..

Tré le champ 4h21 (882ème)sur le Roadbook bubullesque, la réalité 3h43, l’écart se creuse, je ne le sais toujours pas, un SMS d’Hélène ma femme me dit « incroyable, tu as de l’avance, et pas qu’un peu, gogogo !!!! »

La montée est costaud, ce n’est pas une légende…. Beaucoup de boue, de boue…., de pierres glissantes et de racines, la mini descente très technique dans les bois est un piège permanant…. Je prends des risques pour essayer de perdre le moins de temps possible, c’est très limite pour les appuis à plusieurs reprises (la musculation des chevilles paye…)

 Avant la dernière montée….La Flegère est là, un peu plus de traverse et des passages bien verticaux encore….l’ambiance du ravito de la Flegère est perceptible et bien audible depuis 2 km….j’ai hâte de voir ce qui nous attend et d’aborder la descente finale …. La pluie cesse…ouf !

La Flégère est là 5h11 pour 5h22 (791ème). L’avance à un peu diminuée, mais presque 100 places de gagnées,  à aucun moment j’ai été dans le rouge durant la montée, ce n’était pas le but pour une première ! surtout en ne sachant pas vraiment ce qui m’entendait…..

Un dernier coup de cul très raide sur 20m,  un micro arret un spring air qu’une concurrente prend aussi , on se regarde et l’on partage un gogogo !!!! et s’est parti. 6 km de descente avec une sensation d’avoir des ailes ! sensations extra ! euphorie totale, conscient que ça va le faire, je saute comme un cabri ! plus rien à perdre ! gogogo !.....

Je fais les intérieurs, saute sur les rochers pour doubler, c’est la première fois que je suis dans la peau de celui qui double à donf ! c’est super agréable…les endorphines sont bien présentent ! Cham est dans les nuages, la douce sensations d’etre un avion en phase d’attérissage….. on croise des promeneurs qui donnent de la voie ! ça galvanise encore plus ! ;-)quelques descentes en « Z « des lignes droites descendantes, des mini plats…plus de cotes yesss !!!!

Le bitume apparait …pour une fois c’est bon signe ! les bénévoles sont à fond donnent de la voie aussi…putain que ça fait du bien ! un virage la ville est là…..un autre virage une belle descente et à droite en bas toute la rue piétonne s’offre à moi….un concurrent est à 100m, je le rejoins on échange un peu, lui propose d’accélérer avec moi, il n’y tient pas, je comprends vite : sa femme et sa fille sont là et finiront tranquillou avec lui !

J’accélère, les gens cris, frappent dans leurs mains, m’appellent avec le prénom noté sur le dossard, j’en remets une couche, dernier virage à droite, je me retourne, cours en marche arrière, demi tour et saute de joie sur la ligne en criant « ouais, c’est fait ! yesssss !!! »…… La larme à l’œil est présente, Dom Rivière, Daniel Desmazure et Jean Michel Touron sont là…. Ils attendent les kikous, quelques mots, photos, rires…. C’est cool d’etre là… à l’arrivée…après cette belle aventure, en entier et en bonne forme...

 725ème/2183 arrivants   5h48  PAS MAL POUR LE DOSSARD -- 5 4 8 -- !           

 198 ème  VH1   

(Abandons seulement 90…..)

J’ai attéri, gentillement…..une belle médaille au cou, une bonne bière locale….. je file prendre une  douche, me changer et retourne au plus vite à mon tour encourager les autres, c’est drole, l’émotion est encore là….pour chaque coucurrent arrivant……qu’est-ce que c’est bon cette sensation, et toutes ses images de mamans coureuses, de papas coureurs, de génération courante (pére/ fils// mère/fille), c’est incroyable la ferveur…… J

Isa arrive en 8h17, je cours les derniers mètres avec elle jusqu’à la ligne, puis j’attends Vincent qui arrive quelques minutes plus tard en 8h25 avec qui je partage aussi les 200 derniers mètres. Nous sommes FINISHERS !!!! yessss !!!! on partage une bière, on échange sur l’aventure…..on s’enlasse, nous sommes heureux !

 

POINTS POSITIFS : Rigolant

La préparation variée VTT et CAP,

Le travail de la vitesse en cote

L’hydratation et l’alimentation pendant

Le travail de musculation de la cheville/abdos et cuisses

-4kg sur la ballance en 2 mois ....

Les sensations en descentes boueuses et techniques

L’approche de l’arrivée en descente

L’arrivée en centre ville

L’ambiance

Le parcours

La connaissance du parcours pour une 2ème éditions !

 

POINTS A AMELIORER et POINTS -  Déçu :

Le check du camelbak rrrrrrrrr !

Check GPS (beug) rrrrr !

Gagner en vitesse en montée technique

Approfondir l’utilisation des batons

Planpraz restera un mythe ….pour cette année…..

Le Parcours (pas le « classic »)

L’utilité de la veste….. (emporter un coupe vent light aurait suffit)

Une ceinture et 2 gourdes est carrément envisageable

RIOT 5, embasse des lacets ont craqué rrrrr !!!!! (c’est la 2ème paire identique qui présente ce défaut, corrigé sur la RIOT6 à priori…)

 

J'y reviendrai !Clin d'œil

 

 

 

 

 

 

 

3 commentaires

Commentaire de Mokiloque posté le 03-07-2014 à 09:35:27

Bravo à toi, super récit !
Belle course et très beau classement. J'espère de tout coeur avoir un dossard l'année prochaine pour faire ma première course cette endroit que j'aime tant.

Petite question : Comment procèdes tu pour muscler tes chevilles ? Coussin de proprioception ? Compex ?

Chris

Commentaire de patfinisher posté le 03-07-2014 à 13:22:40

Merci ;-) sympa....
Pour les chevilles j'ai une planche avec une boulle en dessous comme chez le kinéet je travail avec les 2 pieds ou sur un pieds (en fléchissant les genoux et extension) et le tout souvent ma fille m'envoie une balle, un ballon à droite et gauche pour rendre précaire l'équilibre et essayer de jamais faire toucher les rebords de la planches sur le sol.

Commentaire de Mokiloque posté le 03-07-2014 à 13:54:53

Merci :)

Bonne récupération !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !