Récit de la course : Ultra Tour du Beaufortain 2015, par PhilippeG-586

L'auteur : PhilippeG-586

La course : Ultra Tour du Beaufortain

Date : 18/7/2015

Lieu : Queige (Savoie)

Affichage : 2400 vues

Distance : 105km

Matos : NB 1210

Objectif : Se dépenser

49 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La 514e... l'UTB

Un petit tour de 105km dans le Beaufortain:

 C'était un pari risqué car le jour de l'incription, de mémoire tout début Janvier, je n'était pas vraiment sur de commencer une nouvelle saison bien réparé (bursite ou tendinopathie achiléenne, en fait les deux !) Embarrassé

 Mais il y a tellement de bons retours sur le forum, surtout de la part de Tonton (merci à lui) que je me lance.

J'en ai presque un peu honte: pas rétabli et il s'inscrit le bonhomme, faut vraiment être malade quand même (ou drogué)

Mais ceux qui comme moi aime s'exprimer en montagne comprendront peut-être cette petite folie... Innocent

 Vu de la région parisienne, la montagne c'est magique mais il faut utiliser des méthodes d'entraînement permettant de se préparer au mieux, je passe les détails mais en cette 35e année de course à pied, je n'ai pas l'intention d'y aller que pour marcher, une autre année certainement.

 Etablissement au feeling du programme de l'année en participant à plusieurs trails plats en région et un seul valonné un mois avant, plus ma méthode que Bikoon connait bien et on verra si ça passe.

 Juin: Le trail de la Vallée des Lacs de 90km s'est déroulé, à ma grande surprise, comme sur des roulettes (11h21) je suis confiant mais à force de courir en montagne je connais bien mes points faibles alors prudence.

Une seule course de 4400m de D+ comme prépa, ça va faire rigoler les montagnards et ils ont bien raison !

J'annonce modestement 20h comme objectif et on me répond sur le forum 18h ?

Olah je ne vois pas les choses ainsi...

 17 Juillet: train + car, arrivée sur place à 16h c'est la chaleur qui nous attend, ça c'est bon, étant un petit gabarit je passe très mal la pluie, le froid ou les orages....

Retrouvailles avec Yannos69 et Patrick, ça fait plaisir.

Le gîte est rempli de coureur de l'UTB, c'est très sympa.

Dossard et repas au café du Mirantin ou assis à côté du futur 8e de la course (Olivier Dubreuil) qui annonce vouloir arriver avant les 18h ! (Gloups)

En sortant, je croise toto38 toujours de bonne humeur, chouette, à demain.

 Très difficile de dormir, il fait chaud, les pensées se tournent vers le lendemain: pourvu que le temps ne se dégrade pas...

 18 Juillet: Lever 2h30, dur, dur, pas faim, tout le monde mange en bas.

La poche à eau est remplie avec 1,5l et cela donne un sac de 4kg.

 Nous nous dirigeons avec Yann et Patrick sur la ligne, je leur ai déjà souhaité de bien terminer cette fois-ci et on se perd de vue dans la queue pour badger.

Deux fusées de feu d'artifice donnent le départ;



Du monde devant, au moins 100 personnes, un tour du plan d'eau de Queige, la poussière de la piste le long du Doron pendant plusieurs centaines de mètres.

 Punaise je suis scotché à 14km/h en essayant de doubler difficilement, le 1er chemin raide va être difficile à négocier.

Une petite route qui part à droite et personne ne marche, obligé de courir...

 Heureusement on entre assez rapidement dans un bois, on coupe plusieurs fois une petite route et à l'approche du premier poste de pointage un spectateur nous compte, je suis à la 40e place, cool, finalement c'est la bonne place.

Plus besoin de doubler, je reste sagement dans la file.

En arrivant à proximité de la Roche Pourrie, le jour pointe et on devine la vallée en contrebas et certainement les lumières d'Albertville, que c'est bon d'être là !

(la vue en pleine journée)

Par contre le ciel est très couvert.

 C'est dans ce secteur que je rattrape Corinne Favre (ce sont les discussions des coureurs qui m'allerte)

Cette grande championne revient de blessure au genou et semble confiante sur ses capacités à finir (ce ne sera pas le cas)

Je suis ce petit groupe qui chemine bien jusqu'au col des Lacs (2250m) en 2h15 et le ciel semble de plus en plus nuageux et bas, flûte faudrait pas que cela se gâte...

 C'est dans la descente vers Arolles et le 1er ravitaillement que déboule Thomas St-Girons comme si il était parti en retard !

Certains le suivent mais vaut mieux assurer cette 1ère descente.

 1er ravitaillement le refuge des Arolles.

 (Pointage, 28e, 5eV2)

 Je sors la poche à eau, pas bu grand chose, je ne la remplis pas car il ne fait pas chaud, par contre le ravitaillement est très bien fourni, il y a quantité de choses, c'est impressionnant: bravo !

Une petite descente ou j'en profite pour une pause technique...

Peu après, un coureur assis avec la cheville tordue, je lui propose mon aide mais il est déjà au téléphone, mince, ça commence mal.

On remonte vers la tête de Cuvy, je tiens le choc, je ne sors toujours pas les bâtons, pas avant la moitié en fait.

1er SMS de Tonton (merci Jean-Luc !!) qui m'annonce 24e et 4eV2; bigre, malgré cette belle place cela va être difficile de remonter...

 On descend dans une belle forêt de sapin et au bout, la surprise: le lac de St Guérin et sa passerelle ou je trébuche de l'autre côté !

Il y a du monde pour encourager, incroyable, cela fait tout drôle d'entendre autant de bruit;

Il faut faire l'effort de sourire pour remercier.


La remontée vers le Cormet d'Arêches qui ne m'a pas laissé un bon souvenir, ciel gris, brouillard, le mauvais temps qui arrive ?

 On devine des véhicules au dessus sur une piste, un refuge à droite, des randonneurs, on débouche sur cette piste et il reste 400m à courir pour rejoindre le:


 2e ravitaillement du Cormet d'Arêches (2109m) 30ekm.

  (pointage 22e)

 Il fait froid ici, un coureur repart même avec sa veste de pluie...

Je ne remplis que le bidon de 75cl.

A partir de ce point, nous allons aborder le plus beau secteur cher à Tonton mais pour l'instant les conditions météo rencontrées gâchent un peu la vue: du brouillard.

Col du Coin (alt. 2398m)

C'est à partir du lac d'Amour que les nuages se déchirent et la vue devient extraordinaire avec la Pierra Menta en objectif !

Ca y est Tonton je vois de belles choses (les photos ne sont pas de moi)

SMS de Jean-Luc: « 19e, 3eV2, c'est beau hein ? » Mais je ne le verrai pas tout de suite...

 Le chemin s'approche du sommet et je cherche même par ou nous allons y monter, très minéral comme endroit, c'est magnifique, j'en aurai même les larmes aux yeux en débouchant au col à Tutu !

Au col, le soleil nous attend gentiment et je demande aux bénévoles par ou se fait la montée de la pierre dressée ?

Ils en rigolent.

 Géniale la descente assez raide et équipée de cordes, faut pas se louper !

 Une traversée parmi des pierriers nous amène au col du Bresson puis au 3e ravitaillement:

 Refuge de Presset (alt 2514m)

 Au soleil, c'est génial d'avoir du beau temps, cela me donne même envie de grignotter.

Il y a de tout, compotes, pâtes de fruit, barre d'amande, du nougât, du salé, de la soupe même !

 Pour l'instant je ne n'ai pas de coup de barre, ne ressens pas de fatigue, c'est même plutôt une impression d'euphorie grâce à cet environnement très montagnard, j'adore, c'est bien ce qui m'attire dans le trail !

Par contre je ressens l'altitude autour de 2000m, l'effort y est plus difficile, moins enclin à courir mais c'est normal.

 Le chemin descend au lac de Presset et dans un environnement toujours minéral, nous dirige vers le point culminant du parcours, le col du Grand Fond (alt. 2571m)

 

 Une traversée nous ammène à la brèche de Parozan avec une vue extraordinaire de l'autre côté.

Une descente infernale commence dans un pierrier et on perd rapidement de l'altitude.

On surfe sur la poussière grise.

Je croise un coureur qui m'indique qu'en bas c'est plus facile, j'aimais bien moi !

(crédit photo "JP")

  La descente est très longue mais la vue du lac de Roselend régale les yeux.

 Finalement ça passe bien même si les pieds peuvent souffrir, les « 1210 » me protègent bien car aucune ampoule à déplorer et même pas besoin de changer de chaussettes et chaussures en arrivant au 4e ravitaillement:

 Plan de La Laie (alt. 1813m)

 Par contre que de monde, cela fait tout drôle surtout que la chaleur pointe.

Je demande mon sac de rechange mais seulement pour y prendre un sachet de poudre et en vider un autre dans la poche à eau que je remplis complètement cette fois-ci.

On retire les cailloux des chaussures, une petite soupe et hop, certainement pas assez mangé sur le coup

 C'est reparti dans une montée chaude qui nous ammène rapidement au tunnel du Roc du vent, incroyable de savoir qu'une route était prévue à cet endroit !

(3 Photos empruntées au blog "la fille aux baskets roses")

Lampe obligatoire car le plafond est bas, 1,60m, je suis petit alors ça passe à l'aise en mettant les bâtons au-dessus, puis j'ai la casquette...

 Du monde se promène dans le secteur et on débouche avec une vue extra sur le lac de Roselend, encore des larmes aux yeux, que c'est beau !


(photo du blog "lafilleauxbasketsroses", merci à elle !)

Un caméraman est là et me pose 2, 3 questions auxquelles je réponds sans trop réflêchir car il reste encore du chemin.

Un passage en balcon délicat mais beau.

 Dans une petite descente je croise Thomas St Girons assis au bord du chemin et qui semble désespéré, je lui propose mon aide, a t'il besoin de quelque chose, sucre, gel, boisson ou autre ?

Il me rassure et a juste besoin de souffler un coup, je l'encourage pour éviter l'abandon.  

 J'apperçois ensuite au loin un coureur tout en jaune (Pascal Giguet) nous avons presque la même allure dans ce chemin tout en crête ou nous croisons beaucoup de randonneurs étrangers.

 Nous arrivons en plein cagnard au refuge de la Croix du Bonhomme ou coule de l'eau dans un abreuvoir.

Ah mais quelle déception car l'eau est chaude !

Dommage mais je bois quand même.

 A partir de là, l'effort devient pénible, la chaleur, le soleil écrasant.

Le col du Bonhomme puis on bascule à gauche en descente vers la fournaise.

Heureusement qu'en bas il y a un torrent (celui de la Gittaz) pour se rafraîchir en plusieurs endroits, j'arrive même à boire.

C'est dans cette descente que je double un concurrent qui semble un peu au ralenti, la chaleur commence à faire son oeuvre.

 Avec toujours Pascal Giguet en point de mire, nous abordons le célèbre passage du Curé emprunté également par la TDS.

Passage très agréable mais j'ai du mal à boire, ça sent le roussi cette histoire

Du coup je temporise car le ravitaillement est en vue...

 5e ravitaillement (hameau de la Gittaz)

 Je rejoins le coureur en jaune et c'est là que je reconnais Pascal, j'ai le temps de discuter un peu avant qu'il ne reparte, il a du baisser de régime ?

Je prends mon temps pour manger, ne pas refaire mes précédentes erreurs sur les ultras précédents et ce qui passe le mieux ce sont les compotes, quel pied !

Le coureur doublé il y a peu arrive et n'a pas l'air très bien non plus...

 Allez, c'est le moment de repartir, il parait que c'est une montée que beaucoup craigne mais cette chaleur ne me fait pas peur, au contraire, elle fait partie des éléments qui durcissent une épreuve.

Dire qu'en 2011 j'étais complètement cuit à cet endroit lors de la TDS alors j'en profite maintenant comme pour vivre une rédemption

 Un coureur en duo me dépasse et très gentiment m'indique qu'il est sur le relai, ouf, j'ai eu un doute...

Par contre un coureur solo me double peu après, mazette et bravo, il a bien géré... Je l'encourage.

 Avant le col de la Gittaz, je découvre un jeune coureur (dossard 50) allongé au bord du chemin dans l'herbe.

Je prends de ses nouvelles, il me répond être paralysé par les crampes, je l'invite à patienter parce que par expérience, elles peuvent passer avec un peu de repos.

Par contre je n'ai rien à lui donner (genre Dafalgan, etc...) désolé et bon courage...

(Désolé Arclu si tu me lis, gnarf, gnarf !)

 C'est à ce moment que je découvre le SMS de Tonton "17e, 3e V2, la classe" merci Tonton: t'es un pote !

3e V2, c'est bien quoi, suffit d'assurer la place à partir de maintenant

 On arrive au col de la Gittaz (là ou j'avais vomis lors de la TDS) et hop: la bascule en descente douce vers un point d'eau rajouté au Bolchu (merci madame, que c'est bon de boire de l'eau pure !)

On devine parfaitement le cheminement vers le col du Joly qui semble nous tendre les bras mais on fait quand même un bon détour par la droite...

Heureusement qu'il y a 2 copains en vacances qui m'attendent là-bas (pas pour m'aider...)

 Il y a des toilettes juste avant le ravito, j'en profite !

 6e ravitaillement, col du Joly (km 73)

 Je retrouve mes 2 copains, c'est très sympa à eux !

Pareil, je prends mon temps.

Au moment de repartir c'est Thomas St Girons qui déboule et repart presque aussi sec, je suis bien content pour lui et lui souhaite de bien remonter car il a retrouvé une de ces pêche !

Je n'essaye même pas de le suivre car rapidement il prend son envol pour disparaitre au loin.

 Celui qui a gardé des forces ou a bien géré peut s'exprimer à partir de maintenant car la partie suivante est tout en balcon et avec peu de dénivelé...

Ce n'est pas mon cas et je galère un peu, j'ai du mal à me forcer à courir.

Dommage car c'est sur ce genre de terrain que la différence peut se faire.

Je me souviens alors des conseils de Grand Mtre Bubulle sur la MN: au niveau du genou, on pousse bien derrière, c'est vrai que cela aide enfin y'a personne pour comparer Pied de nez

(J'en profite pour remercier bubulle pour le super suivi effectué sur le forum, le grand spécialiste et métronome du roadbook a fait fort, tout en manuel, pfffff : pire que courir ! Clin d'œil)

 C'est à ce moment que je sors l'arme magique, je jette un oeil sur le SMS de Tonton: je suis passé 2e V2 !!

Oh là, là, c'est pas le moment de s'endormir, c'est l'aiguillon que j'attendais pour me booster un peu.

Du coup j'essaye de recourir un peu et c'est bon an mal an que j'arrive au col du Véry ou se situe un pointage.

 Une montée pour rejoindre le mont de Vorès et après on visite par une piste de 4x4 toutes les arrivées des remontées mécanique mais ça sent la fin.

C'est long mais c'est bon !

Il faut continuer à courir car une petite pluie se déclenche.

Enfin on descend vers les Saisies mais avant on emprunte un chouette chemin en forêt.

 C'est magique dans ma tête depuis que je sais être passé 2e, plus rien ne m'arrête (enfin pas tout à fait quand même)

 On débouchant de la forêt c'est le:

 7e ravitaillement, les Saisies (90e km) reste 15...

 Une dame très gentille me prend par la main pour me guider vers la sortie, quelle attention, j'ai envie de lui faire la bise tellement c’est fait avec gentillesse, elle me demande même d'être très vigilant dans la dernière descente (ou alors c'est que j'ai une tête très fatiguée)

 Je ne me suis pas arrêté très longtemps, pas envie de boire.

Un bout de plat, je ressort l'arme magique, SMS de Tonton: "le 1er V2 à 15' devant, c'est jouable, bravo, bravissimo !"

 C'est plié, je ne la jouerai pas au sprint, je suis très content ainsi quand je pense à tous les magnifiques paysages rencontrés, c'est la plus belle des épreuves que j'ai couru jusqu'à présent, un grand chapeau à tous ces bénévoles, à l'équipe d'organisation et en particulier à François Camoin qui a assuré et était présent en particulier sur le forum pour répondre à toutes nos questions.

Merci pour tous ces bons moments passés !

 J'attaque un petit chemin montant légèrement en forêt et surprise un randonneur devant ?

Non, cest bien un coureur avec des traces de poussière sur les mollets.

Je le rejoins et l'encourage, lui m'indique avoir mal partout aux jambes, désolé.

 C'est la dernière montée vers le bonheur (là j'exagère un peu !) le signal de Bisanne et on bascule par une piste engazonnée, trop cool !

 Une petite montée à la Croix de Coste ou je demande aux bénévoles s'ils vont passer la nuit ici ?

A ce moment l'orage tonne derrière.

Une descente en forêt, j'assure : ça sent la fin.

 Une envie pressante, je ressors l'arme magique (attention à l'ambiguïté Innocent) et surprise, un SMS d'un collègue de travail qui m'indique que je suis passé 12e et 1er V2 !!!

Il y a comme un coup d'adrénaline qui se répand en moi et là le déclic, c'est donc le dernier coureur doublé ??

 Je suis un peu sonné et c'est à ce moment incroyable que j'entends du bruit derrière moi mais non c'est un coureur duo qui me rattrape.

En voyant ma tête d'ahuri il me demande même si je vais bien, je baragouine quelques mots et estomaqué je reprends clopin clopant cette descente finale.

 La suite, je ne peux rien sortir de ma mémoire à part le dernier pointage avec bières et barbecue ou les bénévoles m'invitent à rester avec eux.

A quoi pense t-on dans ces moments ? Une pensée agréable pour ma femme et ma fille qui supportent entraînements et courses en tout genre, c'est génial ! Bisou

 La 1ère femme finira en trombe juste derrière, à moins d'une minute, quelle gestion de course remarquable, bravo à elle !

 Et moi, un peu gêné, je me suis dépêché de lui laisser la place sous le portique de la ligne d'arrivée mais je vous assure que j'ai apprécié cette épreuve, la plus belle depuis que je cours, avec certainement un parfum particulier, lié à ces rebondissements de dernière minute...



  

Quel pied la course à pied !

 Une bonne nouvelle et une moins bonne:

- La bonne c'est que janolesurfeur, souvent lu pour m'imprégner de ce parcours, a brillament terminé en améliorant sa marque;

- La moins bonne: yannos69 et Patrick ont abandonné, Yann sur une entorse avant le Plan de La Laie et Patrick à cause de difficultés pour s'alimenter Déçu.

  PS: grâce à Bubulle, j'ai gagné un nouveau surnom (l'aigle du Gondor) mais pas sur que j'arrive à reproduire cette belle remontée une autre fois...

 Un peu de repos et bientôt direction les 90km de l'UT4M... Cool



49 commentaires

Commentaire de Hockeyeur posté le 22-07-2015 à 10:31:37

Ouahou !! Super ton CR Philippe.
Et quelle perf' !!
1er V2 en ne faisant que remonter jusqu'à la fin vraiment impressionnant !!
En plus de ça tu as pris un pieds énorme visiblement alors c'est que du bon :-)
C'est toujours un plaisir de te lire en tout cas.

A bientôt

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 11:15:18

Merci Hockeyeur, j'espère que tu continues tes soins et que cela va déboucher sur une bonne nouvelle ?
(j'ai du loupé ta date d'anniversaire je crois alors bon anniversaire avec un peu de retard ;-)
Vraiment une épreuve magnifique, faut que tu la notes pour + tard...

Commentaire de Hockeyeur posté le 22-07-2015 à 11:33:06

Merci Philippe !
Les soins continuent, il faut maintenant être patient ;-)
J'avais vu l'affiche de l'UTB en allant chercher mon dossard à Millau, et déjà cette course me faisait de l’œil. Mais là j'avoue tu m'as donné sacrément envie :-)

Commentaire de jano posté le 22-07-2015 à 10:36:00

Bravo Philippe, tu fais vraiment une belle course à la place que tu mérites.
Départ prudent, remontée progressive et fin boostée par le classement.
Beaucoup de plaisir pris en plus.
Et content d'avoir pu discuter longuement.

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 11:19:32

Merci jano, en fait c'est toi qui avais raison pour les 18h ;-)
Cela m'a fait plaisir de te rencontrer en vrai et que tu puisses réaliser une belle course.
Merci pour tes récits :-)
A une prochaine...

Commentaire de Tonton Traileur posté le 22-07-2015 à 11:02:43

raaaaahlala, qu'est-ce-que j'aurais aimé en être ! et ton récit ne fait qu'amplifier le phénomène...
Je suis vraiment heureux que tu aies pris autant de plaisir sur cet UTB, car j'y suis (un tout petit peu et bien modestement) pour quelque chose ;-).
Depuis que j'ai découvert le Beaufortain grâce à cet UTB, je suis vraiment tombé amoureux de ce coin de paradis !
Encore un IMMENSE BRAVO pour ta magnifique perf et à bientôt, dans le mordor ou d'autres contrées mieux fréquentées ;-)

Commentaire de jano posté le 22-07-2015 à 11:09:36

ça me rassure sur mon sentiment sur ce massif et cette course...je suis tout pareillement tombé amoureux de ce coin de paradis.

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 11:23:13

Merci Tonton, c'est vrai, tu as bien fait de m'en parler, dès la Maxirace je crois ;-)
Puis tes SMS => génial !
On se retrouvera c'est sur, le duo de Papy de choc !

Commentaire de bubulle posté le 22-07-2015 à 11:10:21

On s'en resservira de l'"aigle du Gondor", ça c'est sûr. En tout cas, je prends bien note que les préparations de parigot, ça peut quand même marcher pour faire des trucs bien sur les ultras au pays des chamois....:-). Un grand moment que cette course suivi de bout en bout avec le suspense haletant de ton heure d'arrivée (j'ai du passer 1/2h à recharger continuellement la page du suivi live sur mon ordi). Et ça donne vraiment envie, peut-être pour l'année 2017 (l'an prochain, j'ai une Montagn'hard complète à faire).

A bientôt sur nos trails à nous, ou sur un off !

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 11:26:12

Alors là, 1000 excuses Bubulle, j'ai oublié de te remercier dans mon c.r, je vais rajouter cela :-)
C'est un super suivi que tu as réalisé, comme d'hab !
Tu vois, pas besoin de roadbook, au feeling ça marche ;-)
Merci pour tes SMS sur la fin...
A bientôt:
Philippe

Commentaire de trailaulongcours posté le 22-07-2015 à 11:47:34

Tu es le meilleur Philippe. Un récit haletant! On a l'impression qu'elle est facile quand c'est toi mais pour l'avoir faite, je sais que c'est du costaud. Et bien d'accord pour dire que les paysages y sont absolument fabuleux.

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 12:06:53

Merci trailaulongcours mais non, il y a 12 devant :-)
J'ai volontairement gommé les coups de moins bien mais globalement devant des paysages pareils, les conditions météo, l'organisation, les bénévoles, on a du mal à se plaindre de quoi que se soit !
Pis la colline d'Helancourt c'est une bonne prépa...

Commentaire de trailaulongcours posté le 22-07-2015 à 12:10:27

J'ai quand même eu peur lorsque dans ton récit tu parles d'une envie pressante qui te pousse à sortir ton arme magique...;)

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 12:22:05

Il y a ambiguïté, ah, ah, on va voir si les commentaires partent en c...... :-)
On va surveiller cela ;-)

Commentaire de SMarc posté le 22-07-2015 à 12:26:21

Bravo Philippe ! Pour avoir couru avec toi aux 25 bosses, je ne peux me dire que tu es monstrueux ! Un coureur hors paire, aussi fort qu'il est humble. J'espère pouvoir recourir a tes cotés et profiter de ton expérience.
Marc

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 13:25:04

Merci Marc, j'en rougis mais je te rassure, cela ne marche pas aussi bien que ça à chaque fois.
L'avancée a été limpide un peu grâce à cette fameuse sortie des 25 bosses x 2 :-)
Au plaisir bien sur...

Commentaire de Mazouth posté le 22-07-2015 à 13:52:02

Bravo ! Quelle belle course ! J'ai suivi ça en direct sur le "Live by Bubulle"© c'était sensationnel :-)

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 16:35:40

Merci Mazouth (marrant comme pseudo :-)
C'est quelquefois mieux à vivre en suivi live par bubulle que sur le terrain ! (nan j'décone...)
C'était géant cette épreuve !

Commentaire de groscamion posté le 22-07-2015 à 14:09:49

Bravo philippe.
On n a pas eu l occasion de se rencontrer mais c est partie remise.
Tu realises une course magique, celle dont je reve de faire (reves les plus fous )
Je pensais taquiner 18h 18h30 mais j ai mis le clignotant au plan.
Peux tu me faire un comparatif avec la tds stp et tes conseils car je fais la tds (vengeance)
Merci et encore respect

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 16:48:32

Merci groscamion, me demande si jano ne m'a pas parlé de toi ?
Il me semble...
Tu dois être assez grand et costaud, une sacrée puissance pour viser 18h - 18h30 !

Avec la TDS il faut plus courir, les chemins sont moins "techniques" sauf la descente du passeur; tu mettras environ 2h de plus, une partie de la nuit à passer et il devrait y avoir plus de densité donc ne pas s'affoler avant Bourg St Maurice.
Bourg est le début de la course, si tu crains la chaleur alors Bourg est un piège :(
Tout commence à ce moment, laisse partir devant car la montée depuis Bourg est terrible si fatigue présente...
Il faut vraiment arriver très frais à Bourg, j'insiste...
Bonne prépa à toi et on surveillera tes exploits (2h à 2h30 de +, ça peut donner 20h à 21h de course ;-)

Commentaire de groscamion posté le 22-07-2015 à 16:59:21

1,83 pour 94 kg
Merci et au plaisir

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 19:09:47

Ah oui quand même, d'ou ton pseudo :-)
Nous ne sommes pas dans la même catégorie... Le temps avec un coef rapporté au poids te met largement devant !
(1,65 pour 56kg)

Commentaire de Overnight posté le 22-07-2015 à 18:56:01

Bravo! J'adore le récit, c'est humble, c'est vivant et ça envoi du bois (ça laisse rêveur !) :D.... en plus ça a l'air beau aussi dis donc cette course!!!
Admiratif par ton talent! A bientôt, en terre des yvelines, pour revoir l'aigle du Godor s'envoler au départ !:)
Change rien!:)

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 19:14:18

Merci Overnight, mais en fait je ne peux (plus) partir vite...
Reste une carte à jouer que sur les loooongues distances.
Pas de talent, de l'entraînement !
Retour dans les Yvelines le 4/10 avec le haut Planet (pour le challenge)
Avec plaisir de te recroiser ;-)

Commentaire de Overnight posté le 22-07-2015 à 19:22:45

Oui... mais de mon référentiel... tu vas vite même au départ (pi après je te vois plus :D) ;)... Au 4/10 (ptet que je m'inscrive rapidement d'ailleurs :))

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 22-07-2015 à 19:35:27

Chouette alors !
Sinon c'est vrai que c'est beau (si un jour tu veux tenter un ultra...)
Mais pas en 1er !

Commentaire de st ar posté le 22-07-2015 à 22:55:54

Beau récit Philippe, merci et bravo pour cette nouvelle belle performance !! Tu a l'air tellement facile mais j'imagine qu'il y'a beaucoup de travail à l'entrainement ...d'ailleurs qu'elle est "ta méthode" que Bikoon connaît si bien, ?...ça m'intéresse ;-)
Soffian

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 23-07-2015 à 08:54:10

Merci Sofian, beaucoup d'entraînement ? De moins en moins hélas, 3 par semaine (donc 3h)
La méthode qui fonctionne est d'améliorer ses points faibles.
Pour un trail montagneux c'est l'endurance de force pour ma part (un terme qui fait savant) recherche avec le moteur de recherche de kikourou: dans une côte, du travail de puissance avec soit une charge soit pour ma part des foulées bondissantes (en exagérant le geste) cardiaque et musculaire; c'est juste un ex...
10x50 au début puis 10x80;
Ensuite de la pliométrie (saut + écrasement + extension dans la foulée, sur 2 jambes et une seule, etc...) Regarde sur google :-)
J'ai échangé plusieurs fois avec Bikoon mais lui est plus costaud musculairement que moi.
Bon courage:
@+
Philippe

Commentaire de st ar posté le 23-07-2015 à 09:22:12

Merci beaucoup Philippe pour tes précieux conseils. Je vais travailler la dessus.
A bientôt aux 25 bosses ;-)

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 23-07-2015 à 11:20:11

Yes au 2 Août, un peu plus de tps pour échanger :)

Commentaire de Japhy posté le 23-07-2015 à 07:46:43

Bravo Philippe, comme toujours tu es épatant ! Et puis si les bénévoles sont si gentils avec toi, c'est qu'ils voient bien que tu gentil toi aussi ! Même si tu ne te laisses pas faucher une première marche de podium comme ça, non mais !
C'est chouette d'avoir eu toutes ces photos !

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 23-07-2015 à 09:06:53

Merci Japhy :)
Je suis à chaque fois étonné, on sort de la montagne et tout d'un coup les gens t'encouragent alors que c'est un sport de solitaire.
Je trouve ça normal de leur rendre la pareille...
Venant de la région parisienne ou nous sommes plus renfermés cela m'étonne à chaque fois que je viens en province.
La place sur le podium, il y aura une fin un jour, c'est programmé, je m'y attend mais la course ne se résume pas à cela même si elle fait plaisir ;-)
J'ai compris que le 2e V2 était connu dans la région quand François Camoin avait l'air de le consoler en discutant longuement à l'arrivée, cela m'a fait réflêchir et attristé...

Les photos sont empruntés à différents photographes présents sur la course (merci à eux) et celles de montagne sur Google.
Et toi tu vas bien j'espère Japhy ?
A une prochaine, Crest ?
Au plaisir:
Philippe

Commentaire de Japhy posté le 23-07-2015 à 15:28:07

Ha mais voilà, quand on disait que tu étais gentil, tu es attristé par ce pauvre deuxième V2 ! Essaie de ne pas l'être, c'est comme ça, il gagnera sur une course où tu ne seras pas ! ;)
Sinon oui ça va, pour Crest, je crois que je ne m'attaquerai plus à l'ultra, surtout dans sa nouvelle formule (!!!) mais peut-être un jour le 80, s'il se maintient !

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 23-07-2015 à 18:07:09

C'est surtout que ce 2e V2 avait gagné en son temps la "Pierra Menta" (il y a longtemps on m'a dit...) Je pense qu'il a un meilleur niveau et j'ai eu l'impression de faire un "hold-up"
C'était sur le coup que cela m'a peiné... (Plus maintenant, la page est tournée ;-)
Je crois qu'à Crest il y aura encore un 65km (de Crest à Saillans)
Et un 80km, en plus du futur 160 d'après mes sources ?
Faut que je surveille cela !
Porte toi bien Japhy (j'aime beaucoup ce que tu écris dans tes prises de position, je suis fan :-) !

Commentaire de PetitManseng posté le 23-07-2015 à 11:48:24

Un grand bravo à toi Philippe et merci pour ce beau récit et tes conseils d'entrainement donnés plus haut. Ton récit donne vraiment envie de découvrir ce coin des Alpes même si je me sens encore un peu juste pour affronter ces 105km. Peut-être ferai-je une bétise malgré tout en cliquant d'ici quelques mois...
Je suis aussi content que le beau temps fut présent et que tu aies pu en prendre plein les yeux, surtout par rapport au temps maussade du trail de la vallée des Lacs en Juin (ou j'avais fait le forcing maladroitement pour te rencontrer :-)
Bonne chance pour ton escapade de 90km en Belledonne et Chartreuse. C'est un format de course qui m'intéresse aussi fortement et j'attendrai ton récit de cette course avec impatience.
Seb

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 23-07-2015 à 14:27:08

Merci Seb, mais non, pas de forcing, c'était très sympa cette rencontre ;-)
Oui pour le temps c'était mieux mais on aurait eu du mal à avoir pire qu'en Juin au TVL.
Attends vraiment d'être à l'aise sur un format 80-90 montagneux avant de tenter cet UTB (il y a l'altitude à gérer et de longues descentes...)
Je comprends ton attirance car c'est vrai que les passages étaient superbes !
Par contre tu devrais tenter ce 90km de l'UT4M plus accessible (Couru la 1ère édition du 160)

Commentaire de PetitManseng posté le 23-07-2015 à 15:41:12

Merci Philippe. Je vais suivre tes conseils et m'aligner sur la Montagn'hard 100 pour 2016 à la place. Non je plaisante :-) (en fait il faut que je puisse courir un peu lors de ces courses de montagne...) J'ai pu avoir une première experience d'une course trail en haute altitude il y a 2 semaines au Luchon Aneto Trail dans les Pyrénées centrales. Très belle course, super bien organisée pour une seconde édition. C'était un 75km avec 4750m de D+ (à ma montre GPS) et un sommet a 3000m à grimper: pas de sentiers la haut, des névés, pierriers et d'énormes rochers à grimper sur le final. Autant dire que je suis resté scotché à plus de 2500m pas mal de temps vu mon manque d'expérience de la haute montagne :-) Mais ce fut une bonne experience qu'il faut que je relate dans un CR. Aussi ce trail terminait en gros par 20km de descente et la par contre je me suis plutot bien débrouillé en ne souffrant pas trop et en terminant pas trop carbonise. Je pense que l'an prochain, un TGV en Juillet suivi d'un 90km de l'UT4M seraient en effet souhaitables en ce qui me concerne.

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 23-07-2015 à 18:14:50

Seb, oui, tu m'en avais parlé pour le Luchon Aneto Trail, j'avais oublié !
Alors là chapeau.
Tu es jeune, tu as tout ton temps avant de franchir ces 100kms, attends et perfectionne toi dans ces formats 70-90 et environ 5000m de D+ avant, et tu verras ce sera une suite logique et franchissement plus facile.
Je vois trop de personnes qui veulent passer ce cap et qui abandonnent (55% d'abandon à l'UTB...)
Bonne réflexion

Commentaire de Arclusaz posté le 25-07-2015 à 07:11:15

quel coureur et quel bel homme !!!!!!!! sérieusement, une de photos est impressionnante avec ta musculature qui se dessine : on voit que tes exercices de parisien sont efficaces !!!
très très content pour toi : tu as bien compris que le "match dans le match" sur j'ai initié sur le live avec Christophe n'était qu'un moyen pour rajouter de l'animation (n'étant pas aussi pro que Bubulle et les autres pour les classements,je préfère faire le clown !)n’empêche que, encore vingt ans, et Christophe te bat (gnarf, gnarf !).

merci encore pour ce CR vraiment génial de simplicité et de gentillesse. Surtout ne change pas.

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 25-07-2015 à 21:42:55

Salut Arclu, merci pour ton animation du live qui m'a bien amusé à lire après coup :)
Ne change pas non plus, on est pas là pour se prendre au sérieux; -)
Je suis comme toi, bubulle me bat au roadbook alors j'en fait pas. ..
T 'inquiète pas Christophe me bat déjà et heureusement, reste la catégorie pour me consoler!
Sinon la musculature, c'est pour protéger mes petits genoux pas costauds, je fais ce que je peux. ..
On vous envie quand même vous les montagnards; -)
Merci et à une prochaine :
Philippe

Commentaire de yannos69 posté le 29-07-2015 à 16:39:34

Bravo Philippe !
Impressionnant comme d'habitude, et quelle simplicité ...
Ta première réaction à l'arrivée a été d'être déçu pour Patrick et moi plutôt que de fêter ta perf, cela veut tout dire.
L'organisation a semblé surprise de te voir débouler, "mais il sort d'où celui-là ?" :-)
Continue comme ça et à bientôt.
Yann

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 30-07-2015 à 09:26:24

Merci Yann, j'aurai bien aimé que l'on soit tous les 3 à "fêter" le fait de terminer (même si ce n'est pas ensemble)
Mais bon, il y aura peut-être une autre occasion.
C'était en tout cas une belle aventure, un bon week-end, de bons souvenirs.
C'était un chouette tour.
Bon rétablissement à toi Yann et à une prochaine.
@+
Philippe

Commentaire de poucet posté le 31-07-2015 à 08:15:04

Génial !!!! C'est un plaisir de découvrir ton récit ... Bravo pour ta gestion parfaite de cette belle et difficile épreuve. T'es un vrai champion. Bravo Philippe !!!

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 31-07-2015 à 09:30:11

Merci poucet, c'est sympa, champion non, disons que j'ai bien fait d'avoir été prudent au départ (comme au TVL d'ailleurs...)
@+
Philippe

Commentaire de poucet posté le 02-08-2015 à 06:15:27

Tu es trop modeste Philippe ... On ne ferraille pas dans la trace des grands noms du trail cités dans ton récit tout à fait par hasard !!!! Bonne continuation pour la suite.

Commentaire de Jean-Phi posté le 31-07-2015 à 17:19:35

Bravo Philippe ! Quand on te lit, qu'est-ce que c'est facile ! Chapeau !

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 03-08-2015 à 09:26:31

Merci Jean-Phi, là, c'est vrai que cela m'a paru "facile" mais c'est une épreuve tellement belle que les passages et beaux payasages faisaient oublier les contraintes musculaires.
Toutes les courses ne se ressemblent pas mais cette fois-ci la limpidité a primé, c'est rare mais tellement bon :)

Commentaire de TomTrailRunner posté le 25-05-2019 à 14:35:11

Bon 1er voyage la haut pour moi cette année et je m'inspire des lectures de CR... Mais j'ai comme l'impression qu'il me faudra amputer le chrono d'un bon paquet de temps pour approcher la vérité tant tu sembles facile.
Bravo en retard donc

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 27-05-2019 à 09:51:35

Merci Tom et surtout un bon voyage à toi, tu vas voir ce parcours est très beau et devrait te faire plaire ! Pas de vérité, le plaisir est dans la longueur du chemin, bonne saison à toi Tom et à une prochaine... ;-)
@+
Philippe

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !