Récit de la course : Grand Raid 73 2017, par PhilippeG-564

L'auteur : PhilippeG-564

La course : Grand Raid 73

Date : 27/5/2017

Lieu : Cruet (Savoie)

Affichage : 880 vues

Distance : 73km

Objectif : Se dépenser

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

73 autres récits :

L’histoire d’un bon w.e dans les Bauges

Cela faisait plusieurs années qu’il m’attirait ce raid, depuis la lecture d’un reportage, assez ancien, lu dans feu « Ulrafondus ».

L’an dernier c’était bubulle et Raya qui nous donnaient envie d’y aller en nous racontant la bonne ambiance autour de la course, organisation simple, pas trop de coureurs, bref, je tente cette année.

 

Coup de bol, il reste une chambre de disponible dans « la maison jaune » à 400m du départ et bubulle s’y trouve déjà depuis le Mercredi, pour donner un bon coup de main à l’organisation.

Incroyable ce bubulle, toujours prêt à aider, faire des calculs, des prévisions, le roi des roadbook, je suis admiratif de tout ce qu’il réalise et ne suis pas le seul !

La suite de l’histoire va encore, si c’est possible, le faire monter en reconnaissance.

Ceux qui sont copains avec lui ont beaucoup de chance je trouve.

 

En arrivant le Vendredi je trouve la chambre de libre et la région des Bauges avec un temps splendide, limite chaud mais j’aime ça.

J’entend la voix de bubulle, je descends pour le saluer et il m’emmène aux dossards.

Nous y retrouvons St ar et ses copains de l’ASR trail qui viennent en force et également caral que je ne connaissais pas.

Pas de bousculade et ambiance détendue, vraiment chouette.

Une salutation à el Numax, rencontré l’an dernier lors de l’ultra du haut Giffre, bubulle me présente « paspeur » .

 

Pasta party à l’auberge fleurie à 19h pour 12€, je recommande, et des coureurs venant du Maine & Loire, rencontrés à une Montagn’hard y arrivent en même temps.

Un coucou à double U également présent avec ses connaissances.

 

Difficile de bien dormir, je rêve qu’il pleut dehors mais heureusement le réveil sonne à 3h30.

Préparation rapide, sortie à 4h vers un petit déjeuner offert avant le départ.

Chouette : la température est douce dehors, quel bonheur !

 

Petit déj, je retrouve les coureurs du Maine & Loire et ensuite st ar et double U pour une photo, celle-ci :


(Merci st ar pour la photo ! J St ar, Double U et Philippe )

 

J’ai mis le débardeur, ça va courir…Rigolant

 

Nous partons au milieu de fumigènes qui donnent une ambiance de fête, chaque départ en est une pour moi.

 

Pas de pression de mon côté, je pense avoir bien récupéré de l’ultra du pas du diable, 126km d’il y a un mois, on verra bien.

 

Pas mal de coureurs sont partis devant, une cinquantaine, je remonte un peu dans le chemin qui longe des vignes.

On se rend compte que la température est un peu élevée en attaquant la 1ère côte en sous-bois.

Le rythme est bon, je temporise.

 

Je sais que bubulle doit se poster au 6e km pour nous encourager.

Le jour commence à se lever et on devine bien la vallée sur la gauche, c’est agréable car la montée n’est pas trop raide.

A y est bubulle est là, c’est chouette de le voir, il me compte 16e !

Bigre, je suis peut-être parti un peu vite et j’ai du doubler la 1ère féminine tout à l’heure, je vais certainement le regretter car souvent elles partent prudemment pour ne plus baisser d’allure.


 

Passage au Rocher du guet, 1200m, il fait bien jour. Je suis un coureur qui avance pas mal, je range la lampe.

Le tracé est très sympa, beaucoup de chemins étroits dans les bois avec des relances permanentes, j’adore !

Par endroit on a même l’impression que des chemins ont été réouverts ou aménagés par l’organisation, merci à eux, c’est vraiment sympa.

On longe une petite falaise sur notre droite, un très beau passage.

 

La montée du Montgelas (1301 m) se fait dans la foulée suivie d’une descente vers La Thuile après avoir longé le lac à gauche.

 

1er ravitaillement situé au 18e km.

 

Pause un peu longue à cause d’une envie pressante, je remplis une flasque en plus de la poche à eau présente au départ avec un litre.

Plusieurs coureurs dont la 1ère féminine sont déjà repartis.

Nous sommes contrôlés avant de repartir en rapport à la quantité d’eau emportée, c’est bien je trouve et c’est bien la 1ère fois sur une course que je rencontre ça !

Pour l’instant il ne fait pas trop chaud je trouve.

 

Ensuite ça galope bien parmi les coureurs que je rejoins à nouveau tout doucement, on coure beaucoup.

Je me rappelle d’un gars qui nous filme avec sa caméra Sourire

Je n’ai pas encore utilisé les bâtons mais je sens que je vais le faire car d’habitude lorsque je suis fatigué c’est souvent trop tard Surpris

 

Nous approchons de la montée du pic de la Sauge que suivra la fameuse Galoppe(az)

La montée est un peu raide mais on le devinait bien de loin.

Malgré le fait que je me sente en forme, je suis rattrapé par un coureur doublé il y a peu et la 1ère féminine.

Je devine qu’ils ne vont pas être coton à décrocher et cela va se révéler la réalité car elle finira 4e  à près de 30’ !

 

En haut, un pointage, je salue François Camoin, organisateur de l’UTB (course magnifique) il avait signalé sa présence sur le forum.

La descente est un peu raide, pas très longu, et ensuite beaucoup de passages à couvert.

Nous arrivons assez rapidement à un point d’eau aux Côtes Gueulets.

 

Il y a une bassine d’eau bien fraîche ou l’on peut se tremper la tête, chouette, j’en profite !

La 1ère féminine a, semble t’il son assistance perso et on lui indique 5h06 de  course, elle repart assez rapidement, je ne la reverrai plus.

Par contre l’autre coureur prend un peu plus son temps pour boire, comme moi, mais il part devant car j’en profite pour refaire les lacets et sortir la casquette.

 

La suite se déroule sur de bonnes pistes tantôt à découvert, tantôt en forêt.

J’arrive à rattraper et doubler le gars en bleu avant d’emprunter un chemin en plein soleil qui longe une petite route.

Nous la traversons, un petit tour dans un bois ou ça tournicote et hop, c’est le :

 

2e ravitaillement « ·  Les Aillons »


 

 (Merci Mr le photographe)

Situé au soleil, sous un auvent, les deux coureurs font le plein :

 

 (Nous sommes pointés tous les deux 12e et 13e)

 

Je repars peinard en mangeant quelques abricots en direction du gros morceau de la course, la montée du Colombier.

 

Nous empruntons d’abord un petit morceau de route avant de monter en forêt, le chemin étroit est génial, comme sur un toboggan, jamais lassant.

On débouche sur un petit replat ou la vue est dégagée vers le sommet ; En fait il ne fait pas si chaud que cela avec des nuages dans le ciel associés à l’altitude.

 

Je remonte tout doucement un concurrent que je ne doublerai qu’au sommet.

On passe par un petit col avant d’attaquer une montée plus raide et caillouteuse, cette montée me fait penser à celle du grand Veymont dans le Vercors pour ceux qui connaissent Rigolant

C’est dans la partie raide que je propose de l’aide à un coureur en rouge allongé victime de crampes Déçu

 

Il y a du monde au sommet pour nous encourager, des parapentistes décollent du sommet d’où la vue est superbe et très dégagée.

Bascule sur une descente en pente raide, des randonneurs assis plus bas dans une pelouse nous crient des encouragements, je les salue car c’est sympathique.

On reprend une piste au soleil ou il fait très chaud, là j’ai du mal, pour repasser au petit col avant de descendre plein Est.

 

Longue descente vers les chalets de La Fulie ou l’on trouve avec bonheur un robinet d’eau fraîche qui fait un bien fou après la t° de l’eau des flasques.

Une personne me guide vers ce point d’eau tout en discutant et me montre la suite du chemin.

 

Bye, bye et merci pour tout !

Une descente dans l’herbe, on entre en forêt sur un agréable chemin qui ondule en crête en direction du mont Pelat que l’on devine facilement au loin.

Mais avant, je tombe sur plusieurs groupes de randonneurs qui s’effacent spontanément pour laisser le passage.

J’alterne marche et course car la fatigue commence à poindre, je le sens.

 

Dernière petite côte qui mène directement au :

 

Ravitaillement du mont Pelat.

 

(On m’annonce 7e, bigre, je suis étonné…)

Un bénévole bienveillant me prend en charge, m’assoie, propose à manger des grillades, pulvérise de l’eau et essuie mon visage, le top quoi !

Merci à lui Cool

J’ose demander une bière qui fait un bien fou à boire, comme sur le poste du bagnard à Tré la tête lors de la montagn’hard…

Un morceau de poulet grillé, miam, miam.

 

C’est pas tout cela mais il y a encore du chemin même si la partie semble gagnée !

Surtout qu’en partant le coureur en bleu arrive à l’instant, crotte, impossible de se relâcher Embarrassé

 

On part en descente, sur l’herbe, d’une piste de ski bleue assez pentue au départ et au loin je devine grand maitre Bubulle !!

Dans les bras mon pote Bisou

 

 (Elle est marrante celle-ci, merci Bubulle qui a réalisé un sacré w.e à aider l’organisation, les coureurs et surtout st ar à ne pas abandonner, merci pour tout ce que tu fais !)

Super content de retrouver Bubulle qui me rencarde un peu sur la suite.

 

La descente nous fait rejoindre la forêt et nous permet d’être mieux protégé du soleil par contre le chemin qui contourne le mont Charvet n’est pas très courable, tant pis, j’aime assez.

Ca descend bien sauf 2 petites remontées jusqu’au :

 

Ravitaillement de Monlambert ou l’on reçoit un super accueil et des encouragements.

Les bénévoles m’indiquent que devant, un coureur n’est pas au mieux et je croise au début de la descente d’autres personnes qui le cherchent.

Promis, si je le vois j’alerterai en bas et c’est à ce moment que le coureur bleu me dépasse en trombe.

Flûte, je peux pas suivre, j’ai trop mal aux jambes, d’ailleurs je vais avoir du mal dans cette dernière descente, comme très souvent dans les longues courses L

 

On approche d’un petit village car on devine une église mais malheureusement ce n’est Cruet, je me rappelle d’un récit qui en parlait.

Un faux plat remontant, encore un peu de route ou je marche, je suis cuit.

Et enfin l’église, le croisement et l’arrivée avec l’arche, le tapis électronique et les spectateurs.

Merci à tous et pour cette très belle épreuve, j’ai adoré et suis très content de ma course !

 

Je félicite le gars arrivé devant moi qui me parlera de l’ultra du Môle, une autre course dont il est l’un des organisateurs Langue tirée

 

Un très bon repas coureur, un opinel à tous les arrivants.

J’attendrai longtemps st ar mais, fatigué, j’apprendrai son arrivée de retour à la maison jaune, bravo à lui !

 

C’était la 541e et dans 3 semaines la suivante du côté de Samoëns, si tout va bien Sourire

 


16 commentaires

Commentaire de trailaulongcours posté le 01-06-2017 à 17:45:15

Bravo au roi du sentier. Ton CR ne dit pas ton classement.

Commentaire de PhilippeG-564 posté le 01-06-2017 à 18:31:30

C'est fait exprès Bart mais si tu lis bien on arrive à le savoir ;-)
(Pour la petite histoire 8e)

Commentaire de caral posté le 01-06-2017 à 18:05:36

Salut et bravo! belle perf et beau CR! On a du se croiser au pas du diable!

Commentaire de PhilippeG-564 posté le 01-06-2017 à 18:37:27

Merci caral, bien oui on s'est croisé, c'est pour ça que j'avais évoqué avec toi cette course la veille, aux dossards...

Commentaire de bubulle posté le 01-06-2017 à 19:22:00

8ème....et 1er V2, presque comme d'habitude...:-). En fait pour que t'arrêtes de faire 1er V2, il va falloir que tu passes V3! Bon, je galèje, mais le 2ème V2 n'est pas si loin. Par contre, autour et devant toi, y'a que des gamins.....et une gamine...:-)

Bravo, et merci pour les petits mots sympas, mais en fait je me suis largement autant amusé que vous, ce week-end.

Commentaire de PhilippeG-564 posté le 01-06-2017 à 21:14:38

Oui, je sais Bubulle, j'ai eu de la chance et c'est pour cela que je ne m'en vante pas :-)
Reste le plaisir de courir et par contre j'espère que cela va continuer encore un peu surtout sur des courses comme ce GR73.
Ca se voyait que tu t'amusais, c'était un super w.e pour tout le monde.

Commentaire de Tonton Traileur posté le 01-06-2017 à 20:01:37

une belle 541e , en somme !
je te souhaite la même 542e ... et suivantes , mais ça c'est une autre histoire ...
bonne récup

Commentaire de PhilippeG-564 posté le 01-06-2017 à 21:17:40

Merci Tonton, récup en bonne voie, bon "gendarmes & voleurs ce w.e en espérant que tu trouves de l'essence !
(Il y aura d'autres suivantes, j'espère jusqu'à 600 ?)

Commentaire de elnumaa[X] posté le 01-06-2017 à 22:40:07

la photo de toi de maitre bubulle est géniale et résume bien ta course et le grand raid en général ;-)
je vais suggérer o buro de la réutiliser ... avec vos accords on est d'accord !
bonne suite a toi , j'espère un intégrale dans le haut Giffre !
a++ manu

Commentaire de PhilippeG-564 posté le 02-06-2017 à 08:52:08

C'est vrai quelle est chouette cette photo car spontanée :-)
Pas de souci, enfin c'est celle de bubulle ;-)
Merci Manu, moi aussi j'aimerai bien voir à quoi ressemble cette fin de parcours...
A une prochaine.

Commentaire de Double_U posté le 02-06-2017 à 07:11:58

Bravo, CR très sympa ! Comme d'habitude tout paraît si simple !
Au plaisir de se recroiser sur de futures courses.

Commentaire de PhilippeG-564 posté le 02-06-2017 à 08:53:32

Merci, je ne garde que les bons moments.
Oui Double U, à une prochaine fois.

Commentaire de Arclusaz posté le 02-06-2017 à 09:39:00

Bien content que tu ai été sensible à la beauté de nos paysages et à la sympathie de l'accueil : qui a dit que les savoyards étaient bourrus ?

Commentaire de PhilippeG-564 posté le 02-06-2017 à 09:43:28

Moi aussi, bien content surtout que j'ai vu ta montagne (sans les "az") d'un peu plus près: bien belle ;-)

Commentaire de st ar posté le 02-06-2017 à 22:56:16

Bravo bravo Philippe ! Tout paraît simple et pourtant...pour toi aussi c'est dur. Un super classement ! et ne minimise pas ta grosse et belle performance.
Et merci pour m'avoir attendu...désolé car j'ai été beaucoup trop lent ...:))
À bientôt j'espère

Commentaire de PhilippeG-564 posté le 03-06-2017 à 11:45:20

Merci, le plaisir de courir nous porte :-)
Non, tu n'as pas été lent, disons que tu as pris un peu plus de temps mais tu y arrives...
Je me souviens de notre discussion concernant l'UT4M, tu ne pars pas trop vite et ensuite tu termines très bien !
Cela va t'aider pour l'UTMB, bon entraînement...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !