Récit de la course : Grand Raid 73 2017, par st ar

L'auteur : st ar

La course : Grand Raid 73

Date : 27/5/2017

Lieu : Cruet (Savoie)

Affichage : 1111 vues

Distance : 73km

Objectif : Pas d'objectif

30 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

71 autres récits :

Le pic de la Sauge m'a tué, Bubulle m'a sauvé !

Je me devais de faire mon petit  CR de ce fabuleux GR73 rien que pour garder en mémoire ma fin de course mémorable que j’ai vécu avec Bubulle.

C’est aussi  l’occasion de notre sortie club de l’ASR Trail78. Ce fut un Week-end, express certes, mais sympa. On était juste heureux d’être là ensemble. 

 

 

Lac de la Thuile

 

Je le fais aussi parce que cette course le mérite tout simplement. Elle n’a rien à envier aux autres grosses écuries. L’organisation est sans failles. Les bénévoles sont à 200%, accueillant, bienveillant. Le parcours est très exigeant et d’un très bon niveau.

 

 

A J-1,  c’est le retrait des dossards à la salle des fêtes de Cruet où tout le monde est très sympathique. Retrouvaille avec quelque Kikous (Philippe, Caral, Bubulle).

 

 La dernière invention de Bubulle, le Kikoutographes… ;)

 

 

 

Allez c’est le départ de la course, il est 5h.  L’ASR Trail est dans la place. Le reste de la troupe, dont les filles, sera sur le 10km marches et le 23km.

Ah oui j’ai oublié…je table sur un chrono d’environs 12h. Sur la base des résultats 2016. Par contre j’ai omis qu’ils n’étaient pas montés au Colombier. Il fallait donc rajouter une heure, à minima…

 

 

 Avec Double U et PhilippeG

 

Direction le Montgelas. Pour l’instant je suis le premier et seul de notre petite bande de copains de l’ASR Trail. Je sais que Thierry est mieux que moi et qu’il me reprendra à un moment donné.

 

Arrivé au Montgelas, tout va bien. Le paysage est spendide. On se marre avec les bénévoles, l’ambiance est bon enfant. 

 

 

 

 

 

 

 

On appercoit au premier plan (légèrement décalé sur la gauche) le Pic de la Sauge, suivi de la Gallopaz. Pile au milieu, le Mont Colombier en arrière plan

Direction La Thuile, le premier ravito.  J’y passe en 3h07 de mémoire, pour 18km. Pas terrible ce petit 6km/H en début de parcours au  vu de ce qui arrive après. Je retrouve PhilippeU, un autre kikou que j’ai rencontré il y a peu sur la Colline de la Revanche.

Thierry me reprends au ravito. On y repart ensemble direction La Gallopaz. Mais avant il y a le pic de la Sauge. Thierry me lâche petit à petit dans la montée. Mon calvaire commence.

C’est bien raide, il fait déjà bien Chaud. Je ne commets pas d’erreur. Une barre toutes les heures, prises de boissons énergétiques régulières. Sauf que je ressens quand même tous les symptômes d’une belle hypo.

 

Je n’ai plus de jus, je suis au ralenti. Arrêt tous les 100m dans les côtes. Alex me reprends à son tour et s’inquiète de mon arrêt mais je lui signale que tout est ok.

La montée vers La Gallopaz est interminable. On est tous d’accord, c’est une vraie boucherie…Tout le monde souffre.

 

 

 

on grimpe tout là haut

 

Passé le pic de la Sauge, on aperçoit La Galopaz. Je fais encore de nombreux arrêts dans la montée. Olivier me reprend à son tour dans la montée qui nous mène directement au sommet. C’est du raide, du très raide en plein cagnard…Je suis allongé dans l’herbe, le sac à terre, je suis mort…je m’accroche à Olivier comme je peux. De la Gallopaz on descend ensemble direction le ravito « liquide » Cotes Gueulets.  Mon hypo ne me lache pas.

 

 

 

On avancera tous les deux comme ça jusqu’à Aillon le jeune. 

Aillon le jeune c’est le petit village où l’on loge avec l’association, au gîte « Chez Pognette ».

 

Une grosse envie d’abandon me hante l’esprit à ce moment car c’est le choix de la facilité et ce serait la fin de mon calvaire.  J’apprends que Sébastien, un ami, s’arrête là ainsi que Roger.

Je suis içi au km41, il me reste plus de 30 bornes. C’est complètement insensé dans cet état.

Je n’ai surtout plus envie, je n’ai plus d’energie.

Alors je pense «  Ultra ».  J’analyse le profil de la course et je le découpe.

On va fonctionner par section. La prochaine c’est le Colombier.

Il y a « Seulement » 7km. On positive pour pouvoir repartir.

Je me dis : «  si tu passes le Colombier, c’est tout bon pour finir la course ».

Direction Le colombier. Rencontre avec Caral. On discute un peu, on fait nos calculs pour pouvoir passer la BH (Barrière horaire). A cet instant on n’est pas inquiet, on se dit que c’est largement jouable.

Pfff…MDR après coup, on a eu chaud !!!

 

Mon état de s’améliore pas, toujours pas d’énergie. Je monte au ralenti. C’est toujours bien raide. Aucun moment de répit. Cette fichue montée est interminable. On n’en voit pas la fin.

 

Je pense à toi mon pote Jerry ;)

 

 

 

 

Par trois fois, on pense arriver au sommet mais il reste toujours un bout à faire. Le moral est au plus bas. Le sentier est très technique. Beaucoup de rocailles. Il faut rester vigilant sur la pause de pied.

 

Au sommet je m’assois, pas longtemps et pour cause… A peine assis le bénévole m’annonce, à ma grande surprise que le serre fil est tout juste derrière moi en train de monter au Colombier.

Bordel de m… !!!

mais comment est-ce possible ?!...Jamais je n'aurais pensé me faire reprendre par le serre fil. Je demande l’heure la BH au prochain CP, le Mont Pelat. Il m’indique 19h30 (du moins je pense entendre 19h30, c’est peut être une erreur de ma part).

Sachant qu’il est 17h. C’est faisable, cela me laisse 2h30.

Du coup j’enquille la descente qui suit avec beaucoup de rythme. La tête prend les choses en main. Je prends tous les risques.

J’arrive épuisé au col de la Fullie. Le robinet comme indiqué sur Kikourou est bien ouvert…merci !! L’eau est fraiche, un pur bonheur.

Içi je retrouve Olivier. Je le vois allongé au sol, mauvais signe.

Christian (Bubulle) est présent aussi. Il s’apprête à rentrer, Il a fini sa grosse journée en tant que bénévole. Il aura bouclé 63km dans la journée à serpenter sur les parcours du 23 et du 73.

Oliv’ me dit qu’il s’arrête içi. Je ne comprends pas pourquoi.

Je lui dis qu’on repart ensemble, que l’on a largement le temps jusqu’à 19h30 pour la dernière BH au mont Pelat…sauf que…la BH est à 19h et non 19H30...Tout se chamboule dans ma tête, ce n’est plus  la même histoire.

il est de mémoire à peine 18h.  Olivier me dit que le les premiers ont mis 50’ entre le col de la Fullie et le Mont Pelat…c’est mort !

En un ¼ de seconde, je décide et je dis à voix haute : « Je tente » !!

Christian, me repose la question : « tu tentes ? Je t’accompagne…allez »

En gros, on doit arriver à 19h maximum au mont Pelat.

 

Et là, la machine se met en route. Plus d’hypo. Le cerveau est OFF. 

Christian et ses cartes IGN intégrées, il connait le parcours par cœur dans tous les sens.  Il connait toutes les bosses, chaque pierres, chaque racines.

On se mets d’accords sur l’allure à donner et la stratégie de notre mission qui commence :

Christian :

-          « on va péter la barrière horaire du Mont Pelat » !!

 « Le Mordor n’est pas mort « !!

 

On court  dans  les descentes. Sur le plat c’est moi qui lui indique si je peux ou pas. Nous tenons un bon rythme dans les montées.   

Je prends conscience que l’on vit quelque chose d’exceptionnel, un moment épique, mais à condition de réussir.

Il m’indique chaque bosse à venir, j’anticipe les difficultés pour conserver notre allure de croisière.

Christian est sans cesse en contact avec le PC course et leur indique qu’il ramène avec lui le dernier coureur avec la ferme intention de faire péter la BH… « Le mordor est dans la place ».

Le PC course semble insensible à notre arrivée de dernière minute. J’entends juste au micro :

« Barrière horaire à 19h, il reste 35 minutes». Sans émotion.

Un coureur que l’on rattrape au passage, se soucie de savoir si nous sommes le serre fil. Christian lui indique que non mais que s’il souhaite passer la BH il doit accrocher le wagon. Il ne suit pas le rythme infernal enclenché.

Il reste une dernière bosse, un petit 200d+

Facile me direz-vous ?!...Sauf qu’on est pas encore au pied de cette bosse et qu’il est 18h45. Il faudrait ensuite imprimer un bon 800d+/H…moins facile du coup après quasiment 60km dans les conditions que vous connaissez maintenant. Je suis pessimiste. Pas Christian,  il me motive.

On sort des bois, on aperçoit le Mont Pelat tout là-haut. 3 coureurs  (dont une fille que j’avais vu dans l’ascension du pic de la Sauge) sont devant nous.

Christian annonce au PC course notre arrivée imminente et qu’ils peuvent nous voir dans la montée, car nous sommes visible depuis tout là-haut. Je comprends que nous serons les derniers. Que je serais LE dernier à passer cette barrière. 

Il est 19H02, nous avons réussi. 

Je suis à cet instant le dernier de la course.  Quelle bagarre !!

Christian m’a sauvé, sans lui je n’aurai pu imprimer ce rythme, c’est sûr.

Il m’a boosté tout du long. Avec une totale confiance en lui, je me suis laissé mener et c’est passé.

J’ai vécu un moment de course qui va me marquer c’est sûr, riche en émotion et qui me servira pour les prochaines difficultés en trail.

 

Encore une fois, Merci Christian !

 

 

La suite ne sera que du bonus car il n’y a plus de barrières, on est serein pour descendre sur Cruet tranquillement.  Christian me soutiendra jusqu’à l’arrivée.

La descente qui suit le Mont Pelat est bien raide et devient assez technique en sous-bois. Beaucoup de rocailles. Il faut faire attention aux chevilles. Il reste quelque bosses à passer mais le gros dénivelé est derrière nous.  Nous repartons tous ensemble, les derniers coureurs mais sans pression cette fois.

Nous rattrapons Caral dans la descente qui nous mène au dernier ravito de Monlambert. Il est passé 10’ avant la fermeture de la BH, quelle bagarre aussi…

Il me dit qu’il se doutait que quelque chose m’était arrivé ne me voyant pas revenir plus tôt...Nous nous étions quitté au tout début de l’ascension du Colombier.

 

Nous arrivons au dernier ravito, dernier coca. Il reste 5km. Uniquement de la descente. Juste une petite bosse de rien du tout, à peine 100md+. La descente est interminable. Je rallume la frontale, je n’aurai jamais imaginé arriver à Cruet la nuit.

On a quand même bien envoyé dans cette dernière descente avec Christian, on se calme par moment d’ailleurs, cela n’a plus d’intérêt. On finit en roue libre.

Nous retrouvons le bitume signe que l’arrivée est proche. Enfin l’arche d’arrivée.

Nous franchissons la  ligne. Le speaker annonce encore 9 coureurs derrière moi…

L’ASR Trail est là à m’attendre, cela fait plaisir !!!

 

Je remercie Christian, mon pacer de choix ;)

Je reçois mon cadeau finisher, un opinel ;)

En toute modestie Christian s’efface discrètement ensuite et me laisse partager ce moment avec mes amis de l’ASR Trail. Joie, partage, solidarité, ténacité, ce sont les mots qui me viennent à l’esprit.

 

 

Quelques minutes après mon arrivée, je discute avec l’organisateur de la course et lui lance avec le sourire :  « c’est une vraie arnaque votre course » !!

« Pourquoi ?!... »

« Parce qu’on y vient en touriste mais on se fait piéger »  « c’est digne d’un ultra »

Je l’avoue je suis venu sans grande crainte un peu la fleur au fusil, quelle erreur !!!

Il faut absolument faire  cette course, elle est magnifique.

Merci à l’organisation et bénévoles, je ne suis pas prêt de l’oublier ce Grand Raid73.

 

 

PS : Tu avais un gros moteur aujourd’hui Christian, tu mérites aussi ton Opinel ;) Encore une fois, tout seul, je pense que c’était mission impossible.


 

30 commentaires

Commentaire de Double_U posté le 29-05-2017 à 07:03:23

Bien joué Soffian, au mental :-)
La même chose dans 3 mois !

Commentaire de st ar posté le 29-05-2017 à 23:50:46

Merci William ! enfin pas vraiment la même chose...sans coup de moins bien cette fois ;) j'espère:)

Commentaire de Cheville de Miel posté le 29-05-2017 à 07:12:06

On était ensemble aux Aillons! Christian a redonné le sourire a beaucoup. Tu as tout a fait raison, on s'attends pas à ça! Super mental et au final un Opinel bien mérite.

Commentaire de st ar posté le 29-05-2017 à 23:54:11

mais oui je me souviens très bien de toi...mais désolé je n'ai pas été très bavard à ce moment, j'étais au plus mal...content de t'avoir croisé tout de même ;)

Commentaire de caral posté le 29-05-2017 à 07:50:28

Hello St'Ar!! Bien joué ! Jqmais co.nu une course avec tant demotion. Il fallait etre costaufd comme tu las ete pour finir. Comme quoi le mental !!! A +

Commentaire de st ar posté le 29-05-2017 à 23:55:21

merci caral ! bravo à toi aussi. J'ai adoré ton arrivée !!

Commentaire de bubulle posté le 29-05-2017 à 08:06:18

Épique, cette Grande Bataille des Guerriers du Mordor contre la Barrière. Pour réussir ce pari de dingue, il fallait être deux et, au vu de ta tête aux Chalets de la Fullie, je ne sais pas où tu es allé chercher tout ça....:-)

Je me souviendrai bien, aussi, de la course de dingue pour te rattraper, dans la dernière descente, après que j'aie accompagné le dernier d'alors (le 116) et Stéphanie (la fille qu'on a récupérée sous le Mont Pelat et qui croyait que la BH c'était mort). Cette descente sur le tout dernier ravito n'en finissait pas et tu envoyais comme un dingue !

Chapeau, c'est ce genre de trucs qui forge le mental pour les futurs trails....

Commentaire de st ar posté le 30-05-2017 à 00:01:45

C'est certain Christian, cela restera une référence pour la suite de mes courses.
Quel moment ?!... je suis encore dans ma bulle ;)

Commentaire de diotpolente posté le 29-05-2017 à 09:51:05

Félicitations à toi, un bien joli OPINEL!! Une journée tres chaude mais heureusement tout de même bien ombragée ce qui à pu nous mettre à l'abri une bonne partie du temps.
Merci à Bubulle que j'ai rencontré 2 fois et avec lequel j'ai dscuté sur le chemin du Mont Pelat.
Bonne recupération à tous.

Commentaire de st ar posté le 30-05-2017 à 00:06:29

merci et bravo à toi également !

Commentaire de PhilippeG-553 posté le 29-05-2017 à 10:17:29

Génial d'avoir pu terminer Soffian (désolé je suis rentré, trop fatigué pour t'attendre sur la ligne mais le coeur y était, avec toi en train de finir)
Sacré bubulle d'avoir su te motiver et te pousser ! Incroyable ce finish ensemble, c'est super cet esprit d'entraide :-)
Bravo en tout cas, car dans sa tête quand on en peut plus, cela ne tient à pas grand chose le choix de continuer ou pas, un mystère ? (motivation ?)
La porte de l'ultra.
Par contre c'est étonnant ton hypo qui arrive assez tôt, faut voire du côté de ton alimentation car pour l'UTMB faut faire gaffe :(
Pareil pour l'anticipation de cette épreuve, en lisant les récits précédents, on se rendait facilement compte de cette course pas si facile.
Merci pour les photos, très sympa à revoir et on voit bien ta fatigue sur la fin...
Bien content d'avoir pu partager un peu ;-)
Encore bravo, tu es tenace.
Bonne récup et à une prochaine aux 25 bosses (je te redonnerai un conseil *mode rigolade !*)
@+
Philippe

Commentaire de st ar posté le 30-05-2017 à 00:10:12

Merci Philippe ! je suis d'accord avec toi, c'est étonnant ?!... je ne comprends toujours pas. On en reparlera ;)
ET heureux aussi de t'avoir vu, au moins au départ ;)
A bientôt

Commentaire de paspeur posté le 29-05-2017 à 10:53:13

Bravo pour cette balade en Bauges.
"Mais attention, (pour les gens de la région parisienne), ici dans les bauges on ne fait pas pèter les barrière, nous on les ouvre ou on les ferme !!!!
merci pour ton récit.

Commentaire de st ar posté le 30-05-2017 à 00:13:43

ah oui c'est vrai... ;) En même temps il fallait bien que je la franchisse cette barrière... ;)
Merci ! J'ai vécu une superbe aventure

Commentaire de Runphil60 posté le 29-05-2017 à 13:35:07

Merci pour ce récit et je suis impressionné par ta course et surtout ton mental ! Tu as peut-être pêché en prenant trop de photos au départ et du coup .... ;-)
Sur certaines photos, t'as vraiment l'air carbo !
T'as maintenant le mental pour la Barkley !

Commentaire de st ar posté le 30-05-2017 à 00:18:48

Merci ! Tu as raison car je m'étais fait la même réflexion en début de parcours, qu'il ne fallait pas que je fasse trop le touriste avec mes photos...
Mais c'était tellement beau ;)
La Barkley ?! hé hé ça me tenterait bien. Mais bon je suis nul en orientation...nan ça c'est pour bubulle ;)...


Commentaire de philippe.u posté le 29-05-2017 à 13:43:43

Super récit, on ressent bien les difficultés que tu as surmontées ! Bravo pour être aller puiser au fond de tes ressources !

Commentaire de st ar posté le 30-05-2017 à 00:22:03

Merci Philippe ! bravo pour ta course également ! A bientôt sur la colline ?...

Commentaire de trailaulongcours posté le 29-05-2017 à 14:02:35

PALPITANT ! T'as eu chaud au fesses visiblement. Et partout ailleurs avec cette météo digne d'un mois de juillet. Bravo à toi et à Christian. Zetes très forts et avez dignement représenté le Mordor. Elle donne envie cette course, je la mets sur la liste des courses à ne pas rater. Elle me fait penser un peu aux Allobroges que j'ai fait il y a quelques années et où j'avais sévèrement morflé!

Commentaire de st ar posté le 30-05-2017 à 00:25:26

Merci Bart ! clair, c'était chaud bouillant avec le serre fil aux fesses ;)
Et oui le mordor était bien là et pas mort du tout ;)

Commentaire de JCDUSS posté le 29-05-2017 à 14:16:18

bravo sofian, une belle course épique !
bravo a Christian aussi pour le mode pacer.

Commentaire de st ar posté le 30-05-2017 à 00:26:08

Merci Alex !! ;)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-05-2017 à 14:59:26

tu l'as pas volé ton Opinel, Soffian !
je ne donnais plus très cher de ta peau au moment de ton sms ... et puis, le Bubulle est passé par là ... BRAVO à tous les deux !

Commentaire de st ar posté le 30-05-2017 à 00:28:43

merci Jean-Luc ! Il vaut cher mon opinel ;)
Jamais eu aussi chaud aux fesses, mdr ;)

Commentaire de didscott69 posté le 29-05-2017 à 20:40:19

bravo a toi pour ton parcours que tu nous fais vivre! je me suis reconnu dans ce que tu as vécu dans cette terrible journée.
j'étais pas loin derrière toi au colombier (avec le serre fil en visuel) mais j'ai raté de peu le train "bubulle" comme quoi rien de tels qu'un pote qui te boost le moral pour se découvrir des ressources insoupçonnées!

Commentaire de st ar posté le 30-05-2017 à 00:32:41

Merci ! et désolé pour toi :(
c'est dur de finir aussi près du but...Toi aussi tu as fait le touriste ?!...j'ai vu tes photos, elles sont trop belles ;)

Commentaire de catcityrunner posté le 29-05-2017 à 21:05:36

Bravo Soffian ! Il fallait puiser dans le mental pour ne pas renoncer malgré la faible avance sur les BH. Je pense que la chaleur a dû entamer tes réserves; on n'est pas habitué à cette canicule en Mai !
On lit sur ton visage les difficultés rencontrées, mais vaincues au bout du compte.
Super finish grace au pacer d'élite Bubulle. En tout cas ton récit me donne envie d'aller faire un tout sur ce GR73, dès que l'occasion se présentera !

Commentaire de st ar posté le 30-05-2017 à 00:37:49

Merci Gilles !
Tu peux y foncer, cette course est magnifique, dure aussi, maintenant je le sais et tu es prévenu ;)

Commentaire de Mag Ly posté le 30-05-2017 à 17:46:06

Super CR Soffian! Encore un grand bravo!

Commentaire de st ar posté le 01-06-2017 à 07:26:21

Merci Magalie !! ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !