Récit de la course : Marathon du Mont-Blanc 2017, par julvin

L'auteur : julvin

La course : Marathon du Mont-Blanc

Date : 25/6/2017

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 932 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

157 autres récits :

42Km du MB2017 - Une belle 1ère expérience

Après avoir longuement parcouru les récits sur Kikourou, je me sens obligé d'apporter ma contribution pour tout ceux qui, comme moi, partiront peut-être vers l'inconnu après un tirage au sort victorieux sur ce Marathon du Mont-blanc !

Fin octobre 2016, inscription au tirage au sort pour cette épreuve, avec pour principal objectif ... d'avoir un double coeff l'année d'après. Je ne croyais que très peu à mes chances, et j'avais eu échos du nombre de demande et donc de refus. 

Bilan du tirage : j'ai ma place ! :) Bah ou mais je suis pas prêt. Incertain

Mon parcours/niveau :

  • 38ans, un passé un peu footeux puis arrêté à cause des efants en bas âge. A peine 2 ans que je pratique la CAP. Et plutôt en alternance puisqu'à 3 mois de course se suivent généralement 3 mois de blessures. çà ne facilite pas la progression
  • 2 épreuves "marquantes" seulement à mon niveau : l'Ecotrail de Paris 2016 dans sa version la plus courte (30Km, 2h51), le trail de Senlis 2016 (29Km, 2h39) 
  • mes 3 derniers 10km courus entre 42mn et 43mn

Un début d'année compliqué :

Je me dis qu'il faut que je m'y mette pour fin juin !! Mais une appendicite en décembre + un problème de releveur de pieds en début d'année (à cause surement d'un nerf pincé) et me voilà mi-mars 2017 avec Zéro kilomètres au compteur ... Pas bien ! 
 
Fin mars c'est ENFIN parti pour la prépa  
 
J'ai d'abord l'occasion de me "tester" début avril sur un semi un peu valloné dans l'Oise en 1h37
=> je me dis que je çà ne peux qu'annoncer du mieux puisque c'est fait sans aucune prépa. 
 
Pour le plan d'entrainement je suis (tant bien que mal) un plan de jogging international sur 11 semaines : http://www.jogging-international.net/plans-entrainement/plan/150-plan-trail-40-a-80km-1500m-de-denivele-positif
 
En guise de sorties longues j'arrive à caler quelques trail en région parisienne (les lavoirs, bonnelles, l'ourcq notamment)
 
Bilan de la prépa : les 3 premières semaines à 40Km de CAP/sem, les 6 suivantes à 70Km de CAP/sem, avant les 2 dernières de relachement progressif. 
Vraiment satisfait de ma prépa au final. Je n'avais jamais encaissé autant de km sur une si courte durée et, mis à part un tendon d'achille qui couine quand le dénivelé et le rythme augmente, aucun bobo à signaler ! On est confiant ! :)
 
Les inconnues qui plannent encore sont : 
  • la météo du jour J (je n'aime pas la chaleur)
  • l'encaissement de "vrais" dénivelés car, si mon kilométrage est satisfaisant je pense, étant resté en région parisienne je n'ai pas pu me préparer sur ce plan là
Je partirai sur un objectif de 7h00 en ayant mémorisé le roadbook fourni sur le forum par Bubulle (merci au passage :)
 
Jour J
 
Le point +++ : la météo qui après les grosses chaleurs des jours précédents, et l'orage de la nuit, est frais comme j'aime pour une course. 
 
7h00 je suis en place. En début/milieu de peloton. Pas trop devant pour me faire aspirer ni trop derrière pour les bouchons. Les 1er Km se font bien, j'arrive à me tenir à mon objectif de pas partir trop vite. Même sur les parties roulantes je m'impose un rythme pas plus rapide que 5mn30/5mn45.  
 
ARGENTIERES en 58mn (je saute le ravito qui arrive un peu tôt), VALLORCINE en 1h51. J'apprendrai après coup que j'oscille autour de la 400ème place. 
 
J'arrive alors LA montée vers les posettes. En 2h47 je suis en haut du COL DES POSETTES et mis à part le froid qui me gène un peu, je me surprend à être monté sans trop de difficulté. Cependant je me rends compte tout d'un coup qu'autour de moi il n'y a que des gens en bâton, mis à part 1 ou 2 qui sont sûrement parisien comme moi et égarés Rigolant.
 
La descente ensuite est assez technique mais je ne perdrai aucune place. 341ème au en haut je serai 341ème à LE TOUR ! puis 350ème à TRE LE CHAMP en 3h55. 
 
Avancée du plan de marche : le roadbook 7h00 s'est transformé à ma grande surprise en plan de marche 6h00. Tellement étonné je refais tous les calculs dans ma tête et j'arrive à chaque fois à la même conclusion, je suis sur 6h00 !  
 
Ce que je ne sais pas c'est que ma femme à ce moment là me suis sur livetrail à l'hotel avec les enfants, pour prévoir sa venue sur la ligne d'arrivée, et peste contre moi parce que je lui avais dis que j'arriverai vers 14h.
1h d'avance çà implique pour elle de speeder avec les enfants et de partir en catastrophe Langue tirée
 
Mais c'est là que les choses se corsent ... Entre TRE LE CHAMP et LA FLEGERE une douleur au genou gauche se réveille En pleurs Le moindre appui devient un peu, beaucoup, puis tréés douloureux. Je sens que j'ai encore de l'énergie mais j'ai mal. Les descentes en particulier deviennent un calvaire.  
Résultat : 1h40 pour faire se segment que j'aurai dû faire beaucoup plus vite, et 40 places de perdues.
 
Les 5 derniers Km après LA FLEGERE sont tout aussi dur. Je perd encore 26 places et beaucoup de temps. Je suuuubis !! et j'en viens à compter les mètres. 
 
Enfin l'ARRIVEE. Je n'attraperai même pas le 6h30, je ferai finalement un temps de 6h31 et 416ème. 
 
Bilan du WE :  
  • un WE tout de même très POSITIF parce que je suis très agréablement surpris au final par mon résultat. Pour une 1ère sur une épreuve avec autant de dénivelé je n'avais aucun repère çà m'en donne désormais un. 
  • une grosse satisfaction également d'avoir réussi sur 3 mois à mener une bonne prépa + la course. C'est aussi une 1ère pour moi et çà me servira pour la suite j'en suis sûr. 
  • enfin l'ambiance et l'animation à Chamonix était géniale 
  • côté bémol : une grosse interrogation pour le futur - ma capacité à faire des courses occasionnelles en montagne. Je me rends compte que mes articulations et ligaments, notament au niveau du genou ne sont pas assez préparés pour encaisser ce type d'effort, des descentes d'1 heure non stop, des appuis changeants perpétuellement ... clairement la partie musculaire va bien et se travaille, mais les articulations çà me semble vraiment compliqué à travailler sauf à effectuer des WE spécifiques mais c'est dur à organiser. Peut-être que les batons aideraient. A creuser
ps: j'ai essayé de poster une photo de mon arrivée mais pas réussi (là dessus aussi faut que je travaille ! :) 

Arrivée MMB2017

1 commentaire

Commentaire de Shoto posté le 02-07-2017 à 08:36:30

Vu ton super chrono et ce malgré ta douleur au genou, çà promet en effet pour la suite.
J'espère que ton genou va bien se remettre. L'utilisation des bâtons devrait être un bon + pour toi.
Arriver à énerver Madame à cause de ton "trop bon" rythme de course ... excellent ! Moi c'est plutôt l'inverse :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !