Récit de la course : Marathon du Mont-Blanc 2007, par timoca

L'auteur : timoca

La course : Marathon du Mont-Blanc

Date : 1/7/2007

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 2054 vues

Distance : 42.195km

Matos : trails mizuno
un bidon de 500 ml suffit(9 ravitos) coupevent si froid

Objectif : Balade

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

157 autres récits :

Le récit

Ce trail n'était pas vraiment prévu mais ma compagne étant partie à l'assaut d'un 4000m ce jour là alors il fallait bien s'occuperSourire.

Bref arrivée la veille bon accueil pour le retrait des dossards vaste hall un peu surdimensionné mais où on peut se ballader tranquillement autour des stands ;Temps chaud ça change...

Pasta party à l'ucpa ça rappelle quelques bons souvenirs bonne ambiance là aussi.

Après une nuit à la belle étoile les choses se compliquent dès le matin ;je me suis planté avec ma montre et je me réveille à 6h30 pour un départ à 7 h!!!!!!!!!!!!Perplexe, je passe sur l'état de panique l'absence de petit déjeuner l'habillage express et le sprint de précourse.....Résultat j'ai oublié l'appareil photo dommage

J' arrive bien chaud pile poil pour le départ avec plus de 1000 autres coureurs(1066 pour les amateurs de chiffres) le temps est au beau fixe et déjà agréable.

On part du bureau des guides on traverse rapidement quelques rues de Chamonix puis on se retrouve sur les pistes de ski de fond , l'avantage c'est plat et large pendant 5 km environ, ça permet à chacun de trouver son rythme le moins l'environnement n'est pas terrible , je suis dans le peloton en faisant attention à ne pas part-ir trop vite ( même si il y a peu de risques    )  car les difficultés sont sur la fin à ce qu'on m'a dit.

Puis première côte et là je sens que ça va être dur!!!les jambes sont molles et le rythme bof !!ça double de tous les cotés!!enfin ça rend humble comme chaque fois Moqueurouf le 1er ravitaillement chaleureux et bien organisé hyperefficace comme tous les autres d'ailleurs un grand merçi aux bénévoles! puis une traversée dans une forêt de mélèzes très agréable avant la descente vers Argentière . Il y a un panneautage tous les 5 km c'est pratique, je passe pile en 1 h aux 10 km.

Puis on monte vers le Tour par une route goudronnée la pente est régulière et on bifurque après un pont vers le col des Montets par un monotrace sur une partie abritée bien agréable .Après le col on bascule vers Vallorcine par une descente roulante où je me sens mieux que dans les côtes . Je passe aux 20km en 2h04. Cette première moitié de parcours peut se courir en grande partie  c'est bien agréable.

                                                                   Après les choses se gatent un peu on attaque la 1ere grande et longue montée avec 700 m de dénivellée je crois ; de bons pourcentages une température qui s'élève tout doucement et heureusement encore de l'ombre. C'est un large chemin forestier qui serpente dans la forêt  mes jambes me font rapidement comprendre que ce ne sera pas du gateau donc beaucoup de marche un peu de relance quand le pourcentage me parait acceptable et surtout bien boire , c'est d'ailleurs la seule chose que j'ai pu ingurgiter pendant la course.

50 MN PLUS TARD quelle récompense!! l'arrivée au col des Posettes est SUBLIME .Le panorama sur le Massif du Mont Blanc est à couper le souffle(vous me direz que comme je n'en avait plus ça ne devait pas être trop difficile!!!!!!!).Pour l'anecdote j'apprends que le 1er vient de passer à La Flégère mais c'est une autre planète.

Je me dis que rien que pour celà je ne regrette pas ma journée ; une belle descente sur chemin puis en monotrace me ramène au Tour. Aprés 1 km de route   je passe le  30ème km en3h15 je crois?? je commence à cafouiller dans les horaires ,le soleil peut être????Moqueur

Le plus dur commence : c'est la montée à la Flégère par un monotrace en balcon en forêt mais qui réserve de superbes vues ,au début nous sommes un petit groupe et nous nous encourageons alternant marche et trottinage C'est calme MAIS....

Au détour du chemin on débouche soudainement sur une horde de coureurs!!! qui font le cross du Mont Blanc et qui sont partis 2h30 plus tard et là je suis pris dans un tourbillon de chamois qui doublent à droite à gauche bref à en perdre son latin,  passage au 35km en 4h07 juste après un ravitaillement bien venu.

Ca rend la fin de course un peu plus difficile et les 2 km bien pentus avant la Flégère me paraissent interminables .Enfin le plus gros du dénivellé est fait!!!!

La chaleur est bien là après La Flégère et le dernier ravitaillement on chemine de nouveau sur un sentier en balcon où je peux trottiner la plupart du temps ; vue sublime toujours mais on ne s'en lasse pas!!. Passage au 40km en 5h12 .Depuis quelques km je vois pas mal de coureurs qui ont des crampes mais pas les coureuses comme d'habitude une meilleure gestion sans douteClin d'oeil!!

On voit alors l'arrivée mais ça me semble bien haut perché une hallucination sans doute?MAIS  NON

un km de descente et UN KM de MONTEE qui m'achève malgré les encouragements d'un public nombreux et enthousiaste je termine en un peu plus de 5h30 

Redescente en télécabine appréciable puis une navette nous raccompagnent au centre sportif où après une douche ou un sauna???( vu la température de l'eau) je vais me restaurer avec un excellent buffet

Je retrouve alors ma compagne qui revient toute fraiche mais comment fait elle??? de la traversée des Arêtes de Rochefort BRAVO A ELLESourire

Pour finir sur ce trail :organisation très professionnelle ,balisage parfait ,ravitaillements nombreux et copieux ,cadre magique ,seul bémol peut être, le mélange des 2 courses sur la fin qui me parait un peu génante vu la différence de fraicheur et de vitesse et le nombre de coureurs .

Un grand merci encore aux bénévoles pour leur gentillesse et leur disponibilité.

3 commentaires

Commentaire de Bourdonski posté le 08-07-2007 à 17:31:00

Et la suite ?????

Commentaire de gdraid posté le 10-07-2007 à 10:03:00

CR très agréable à parcourir cajumo.
Merci de nous entrainer avec toi, sur un si joli parcours, sur lequel tu ne sembles jamais trop peiner.
Bravo pour ta perf.
Un marathon, surtout en montagne, reste une épreuve très difficile.
JC

Commentaire de bigout66 posté le 11-07-2007 à 08:37:00

Salut Cajumo,

bravo pour ta course, faire un marathon c'est déjà dur mais en montagne avec des côtes là c'est franchement balaise !!!
Dommage que les photos ne rendent pas compte de la beauté des paysages que tu décris...tant pis l'an prochain peut-être :-))

@+ ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !