Récit de la course : Semi-Marathon des Pyramides 2010, par Klem

L'auteur : Klem

La course : Semi-Marathon des Pyramides

Date : 7/3/2010

Lieu : La Grande Motte (Hérault)

Affichage : 994 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

En ce dimanche 7 mars à 8 h je me dirige vers La Grande Motte, les routes sont vides, c’est fort agréable de rouler. On dirait que le monde vous appartient. Le temps est couvert jusqu’à Remoulins, où le soleil fait son apparition. Les fleurs des amandiers par milliers agrémentent ce doux paysage gardois. Peu après la sortie de l’autoroute  un immense chêne multi séculairedépourvu entièrement de ses feuilles  semble défier cet azur bleu ,  image printanière que l’on aime graver dans sa mémoire.

Sur l’autoroute la circulation est très fluide, j’écoute une émission radio sur France musique concernant la musique sacré du xv ième siècle.

Soudain mon oreille est attirée par la voix de cet homme lisant quelques   versets  du chapitre 4 du cantique des cantiques, sur la sensualité du corps féminin.(textes ayant appartenus au domaine profane devenu sacré).

Texte savoureux, s’il eut été lu par une femme , l’ envoûtement  de ce magnifique passage  aurait été total.

Me voici à présent en petite Camargue, où les marécages alternent  avec les  marais.  J’aperçus quelques  chevaux en liberté dans ces espaces protégés, où l’eau  servait de miroir aux cieux.

La ville de la Grande Motte approche, dommage, j’avais presque oublié que je venais ici pour essayer de me qualifier au championnat de France de semi marathon.

Je gare mon véhicule sur les bas côtés de la route et me dirige vers le palais des expositions pour retirer mon dossard.

Bien qu’étant arrivé de bonne heure, je remarque que l’endroit est rempli de coureurs à pied.

Je repars en ville boire un café ( au semi de Nîmes le café était offert, pas ici dommage). Je rentre dans le premier café venu, beaucoup de monde bien sur. Un bénévole de l'organisation du semi marathon prenant lui aussi un café me propose un siège avec le sourire, il est des jours où certains sourires vous marquent , celui-ci en fait partie.

Je décide à présent de m’isoler quelques minutes avant de m’échauffer. Une demie heure avant le départ je commence à courir lentement , puis en faisant quelques accélérations.

Je rencontre mes collègues de club, Benjamin, Christine , Séverine, Gérard.

Me voici sur la ligne de départ avec Gérard et Séverine.

Le coup de feu est donné , c’est le départ pour 21,1km. Je me sens bien, léger, j’ai de bonnes sensations.

Je visais plus exactement entre 1h 28 et 1h29.

Je prends un départ prudent, me mettant derrière le fanion indiquant le semi en 1 h 30, je suis toujours à temps d’accélérer. Au bout du troisième km je double le coureur portant ce fanion.

Je fille à 4mn au kilomètre soit à 15 km/h comme à l’entraînement pour les fractionnés longs.

Au cinquième km, un ami du club me double en me tapant sur l’épaule et m’encourage, cela fait chaud au cœur. Un autre ami du club me double au sixième km, mais reste calé sur un temps à 4mn 4mn 04 au km, je décide de le suivre mais de loin , sans essayer de m’accrocher. Je l’aurais en point de mire pendant toute la course.

Nous voilà à présent sur la route de Carnon , nous dirigeant vers Le Grand Travers ,  km 12, 13, 14, 15 tout va très bien, je ne fatigue pas, je ne soufre pas.

Comme c’est un  aller retour sur la même route, nous apercevons les premiers coureurs , je les encourage, pourquoi pas après tout.

Au km 15, nous virons et revenons sur la ville de la Grande Motte. J’aperçois un à un mes camarades de club que j’encourage et qui m’encouragent.

Là on s’aperçoit que nous avons un vent froid  trois quart face , cela monte un peu aussi, et puis c’est une ligne droite longue, longue, longue...

Toutefois la fin est proche, le plaisir de courir reste intact  sous ce ciel qui s’assombrit,  je suis toujours sur la base d’ 1h 27mn, je vais être qualifié sans doute.

La dernière ligne droite, en doublant certains concurrents , je les encourage, ils s’accrochent. Me voilà délivré en passant la ligne en 1 h 27mn et 28 sec , je suis qualifié pour le championnat de France ( en V2 M), objectif atteint, je suis très content. Mes poursuivants me tapent sur l’épaule en arrivant, c’est super sympas de leur part.

Il est des jours où tout vous sourit , celui-ci en était un.

Classement 114 ième  sur 1732             et     11ième  sur 269 dans ma catégorie V2M

klem

3 commentaires

Commentaire de pedro38 posté le 08-03-2010 à 13:48:00

Magnifique perf'! On a dû courir un moment ensemble (on était 2 avec des maillots verts fluo marqués CMI), mais on a été moins brillants que toi sur la fin (on termine en 1h29')!
Bonne récup (et bravo pour le cr aussi!)
Pedro38

Commentaire de RogerRunner13 posté le 11-03-2010 à 11:06:00

Bravo! super perf et merci pour le CR.

Commentaire de sirocco posté le 11-03-2010 à 13:30:00

Belle perf !
En effet dur cet aller/retour … autant la 1re partie du semi est variée (ça tourne, ça vire !) autant cette seconde partie est plus dure mentalement surtout le demi tour au 15ième où on découvre que l’on a le vent en face.
Perso, je me suis en plus retrouvé seul au demi tour, personne pour me protéger du vent … heureusement je rattrapais un groupe devant que j’ai doublé au 20ième !!!
Une seconde boucle ds la Grande Motte aurait été préférable non ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !