Récit de la course : Le Grand Raid de la Réunion : La Diagonale des Fous 2012, par Françoise 84

L'auteur : Françoise 84

La course : Le Grand Raid de la Réunion : La Diagonale des Fous

Date : 18/10/2012

Lieu : St Philippe (Réunion)

Affichage : 1648 vues

Distance : 175km

Objectif : Objectif majeur

31 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

161 autres récits :

Diagonale des Fous 2012: le retour

   Bien sûr, comme beaucoup sans doute, après la Diagonale 2010, j'avais dit: plus jamais...! Et, bien sûr, je n'ai pas tenu!

    Nous voici donc de retour pour le 20ème anniversaire de cette course de fous. Cette fois ci, c'est le laboratoire Virbac Santé Animale qui nous emmène, on sera une grosse quarantaine, en majorité des vétérinaires mais également des salariés de Virbac, la plus grosse équipe de métropole.

 



   Nous prenons l'avion le samedi à Marseille et atterrissons le dimanche matin à Saint-Denis. Déjà, là, l'accueil par l'organisation est bien sympa: discours de bienvenue, apéro, petit cadeau...Puis direction Saint-Gilles où nous sommes hébergés dans un village de vacances.

 

 


   Pendant les 3 jours qui précèdent la course, chacun fait son emploi du temps avec 2 rendez-vous seulement fixés: une soirée mardi avec les vétos de la Réunion et le retrait des dossards le mercredi.

 


   Certains choisissent de faire un peu de rando. Pour nous ce sera repos, dodo, petit shopping à Saint-Gilles, plage, visite à Saint-Leu... Au moment de la course, je ne regretterai pas ce repos!

 



   Le mercredi après midi, nous partons en bus pour Saint-Denis afin de récupérer nos dossards. Cette formalité est assez vite réglée avec un seul léger contretemps: les sacs prévus pour être déposés aux points d'assistance ainsi que les gobelets réutilisables n'ont pas été livrés. Heureusement, nos "G.O" vont nous chercher un stock de sacs poubelle blancs et de marqueurs et le tour est joué!

 


Ce même jour, la menace du cyclone "Anaïs" est levée (et avec ça, l'éventualité de... la suppression de la course), ouf! On nous prévoit, malgré tout, pas mal de pluie.

    Le jeudi, la tension monte un peu avec les derniers préparatifs. Nous partons tous en bus pour Saint-Philippe.



    Malgré les bouchons de traversées de villes, nous sommes bien dans les temps.
     Là, un moment un peu pénible nous attend avec la queue pour entrer dans la zone de contrôle (avec les sacs d'assistance à bout de bras et entassés les uns sur les autres...) mais une fois ces bouchons passés, on peut se poser avant le départ.
   On patiente jusqu'à 22h: ça paraît toujours bien long malgré la musique et les animations, maintenant qu'on y est, on aimerait bien partir!

 


 



   Enfin, ça part! La portion de route, assez longue, est parcourue dans une ambiance de fête, avec beaucoup de monde sur les bords, de la musique, des encouragements... et la pluie qui arrive!
   Certains vont très (trop?) vite sur cette partie, espérant se placer avant la grosse montée. Pour ma part, le départ est très prudent, je sais que j'aurai le temps de m'exprimer!


     Quand arrive la fameuse montée au Volcan, certains sont déjà bien entamés... Les 1ers arrêts "vomissements" ou "fatigue" apparaissent dans les bouchons. D'autres, par contre, essaient de doubler sur les côtés en piquant quelques accélérations: on se demande s'ils seront encore présents à l'arrivée...!

 


     La pluie s'atténue au fur et à mesure que le vent et le froid arrivent. Ca souffle pas mal une fois en haut.

 


Je continue mon petit bonhomme de chemin, le jour se lève quand j'arrive à Foc Foc puis au Volcan.
Voilà déjà une nuit de faite et c'est toujours agréable de retirer la frontale.
L'oratoire Sainte-Thérèse, piton Textor, tout ça passe assez bien cette année.

 


   En descendant vers Mare à Boue (la bien nommée!), on commence à pénétrer en territoire boueux... et ça va durer un moment! Glissades et chûtes assurées pour ce début, bains de pieds et aspirations pour la suite!

 

 

 


   Quand arrive le ravito de Mare à Boue,vers 11h du matin, je suis bien contente de me poser un peu et de re-tartiner les pieds de Mitosyl
  Je ne traine pas pour repartir, il reste encore un beau morceau jusqu'à Cilaos. La montée jusqu'au gîte paraît interminable dans cette boue et j'ai un gros coup de moins bien en pointant là-haut (toujours 1h30 d'avance sur la barrière horaire, ça va).






La descente sur Cilaos est toujours aussi longue et pénible mais j'y arrive juste pour la nuit, avec 2h d'avance.


   Mais cette année, il n'y a pas de plage horaire prévue pour s'arrêter longuement à Cilaos et je préfère conserver ma petite avance pour ne pas stresser ensuite. Donc changement de vêtements, un peu à manger et c'est reparti.

 


Ma vitesse d'évolution jusqu'à Marla va être bien diminuée avec la montée du Taibit de nuit. J'arrive à Marla un peu avant 2h du matin et vais m'y arrêter une petite 1/2h. La vision de tous ces coureurs couchés par terre (dans l'herbe mouillée...), enroulés dans leurs couvertures de survie est un peu déprimante... En plus, il fait vraiment froid et il n'y a aucune commodité ici: autant repartir après un café bien chaud, on verra plus tard pour le repos.
Mais Sentier Scout au petit matin n'est pas bien chaleureux non plus, alors, je continue...

 



Ce jour là, enfin, je vais voir un peu (beaucoup!) le soleil. Il fait bien chaud sur le chemin vers Grand Place puis Roche Plate. La traversée des rivières permet de s'arroser, certains y remplissent même leurs bidons. D'autres arriveront à Roche Plate complètement à sec...

 

 


   J'attaque le Maïdo en début d'après midi; c'est toujours bon pour les temps de passage et, pour le moment, malgré 2 nuits blanches, je suis encore pas mal lucide.




   Le temps se couvre au fur et à mesure de la montée, dommage pour les spectateurs qui, du coup, redescendent. Mais ils ne sont pas avares d'encouragements et ça fait du bien. Il y a beaucoup de monde quand on arrive en haut et c'est agréable de retrouver quelques personnes connues.

 


Je m'arrête un moment avant d'attaquer ma 3ème nuit. Prochain objectif: Sans-Souci.
C'est un peu long pour y arriver, à la frontale de nouveau et dans le brouillard.





C'est un tout petit ravitaillement (mais il y a des crêpes!) et pour le format supérieur, il faut aller jusqu'à la Rivière des Galets. Là, c'est un passage qui n'est pas bien joli, mais bon, il fait nuit et on n'y voit rien de toute façon!

 



Il me reste encore environ 35kms que je décompose: Possession, Colorado, la Redoute.

   Je ne me souvenais pas que Possession était si loin et si pénible: beaucoup de racines et de gros blocs à monter ou descendre, c'est épuisant. C'est le plein milieu de la nuit et ceux qui sont trop fatigués se posent là, n'importe où, sur le bord du chemin.
   

 

   Quand, enfin, j'arrive à la Possession, il est presque 4h du matin. Je commence à avoir une petite faim et suis vraiment contente de trouver... du cassoulet!! Avec la soupe et le café, voilà de quoi refaire le plein et redonner de l'énergie!
Allez, c'est reparti via le terrible Chemin des Anglais qui fait toujours aussi mal aux pieds (j'ai bien moins d'ampoules qu'il y a 2 ans mais les pieds ne sont quand même pas indemnes).

 

 

 

 


Après Grande Chaloupe, c'est la dernière difficulté qui m'attend: la montée à Colorado. Je commence à avoir vraiment sommeil. Je pense que je dois plus ou moins dormir debout car j'ai l'impression de rêver marcher puis de me réveiller: c'est bizarre comme sensation... Là, je n'apprécie pas du tout les 2 portions qui suivent: ce n'est même pas joli et on a vraiment l'impression  de faire de la distance "gratuitement".

 



Enfin, ouf, c'est le dernier ravito de Colorado (9h30 le matin). J'appelle Xavier pour le prévenir mais je vais encore rester là un bon 1/4h à me goinfrer... de pâté (avec de la baguette fraiche, c'est divin!) et de fromage. Bon, ce n'est pas tout ça, mais il reste un bout à redescendre!

Les pieds et les jambes sont douloureux, c'est difficile pour tous. A un moment, en regardant ma montre, je réalise que je pourrais (peut-être...) faire moins de 61h. Du coup, j'accélère et j'essaie de redoubler du monde pour avancer plus vite. J'explique à chaque fois que je demande le passage mais on doit me prendre au mieux pour une folle, au pire pour une prétentieuse... Mais que ça parait loin avec tous ces virages qui n'en finissent plus. Plus que 20/25mn, on voit la Redoute...

 




   Ca y est, je peux courir, c'est le plat: ouf! Un gros bisous à Laurent (stratégiquement placé!) puis c'est Xavier qui me voit débouler comme une malade, qui joue le jeu et qui me pousse...





Yess!!! 60h55 sous le chrono, ça le fait!! Domi, Sandrine,Olivier, Alice... Que ça fait plaisir d'arriver!!!

 



Voilà, il y a 2 ans, j'étais la dernière féminine classée, cette année, je suis pile à la moitié (59/118). Comme quoi, l'expérience, ça joue!

Merci à tous pour votre soutien et vos encouragements sur place, par SMS, par internet.
Merci aussi à tous ceux que j'ai croisés, plus ou moins longuement et avec qui j'ai fait un bout de chemin.

Et puis, j'ai une grosse pensée pour le coureur qui nous a quittés, là-bas, et pour sa famille...

Les photos sont de Xavier (comme d'habitude!): merci à lui!




31 commentaires

Commentaire de Bacchus posté le 01-11-2012 à 00:01:11

Prem's !!
Bravo pour ta course et ta perf, voila une course superbement bien menée, même les barrières sont restées à distance. Bravo Françoise.

Commentaire de Mustang posté le 01-11-2012 à 01:25:43

Que dire! La glace à l'ananas a dû être bonne, même très bonne!

Commentaire de Tortue géniale posté le 01-11-2012 à 04:05:18

Bravo Françoise ! nous étions à fond derrière toi ... j'ai rêvé que je participais au GRR cette nuit et résultat : déjà à fond à 04h00 du mat' ! Bonne récup' ! et merci pour les photos ...

Commentaire de DROP posté le 01-11-2012 à 07:42:00

Bravo Francoise pour cette gestion de course. Moi qui n'arrive plus rien à manger après 50 Km, ça me laisse reveur de voir que tu arrives à manger du cassoulet ou du paté après toutes ces heures.

Bonne récup et au plaisir de se recroiser sur les chemins

Commentaire de la panthère posté le 01-11-2012 à 08:41:15

un immense bravo pour cette superbe course sur un terrain de jeu un rien boueux....
le live nous a permis de suivre ta progression (au passage, merci bubulle ), t'es passée dans la cour des "grands" avec cette édition, encore bravo...

Commentaire de Arclusaz posté le 01-11-2012 à 08:55:54

Bravo championne !
impressionnante comme d'habitude.

Merci pour les photos, on se rend bien compte que c'était une partie de plaisir !
J'ai bien aimé aussi celle où on voit un jeune homme en bleu faire la queue pour avoir un autographe de Françoise84 (enfin Françoise88 sur ce raid !).

Commentaire de chorizo13 posté le 01-11-2012 à 09:49:29

GRANDIOSE!!!!!!!!!

Commentaire de LTDB posté le 01-11-2012 à 10:33:01

Superbe ! Vraiment superbe !
Et j'espère qu'en plus du cocktail tu as eu droit à la glace ;-))))
Amicalement.
LTDB_admiratif_de_tou(te)s_les_finisheu(se)rs_du_GRR

Commentaire de chanthy posté le 01-11-2012 à 10:42:43

BRAVO Françoise.
course bien "maitrisée".vous êtes géniaux!
ce récit donne toujours envie d'y être.
au plaisir.

Commentaire de Philkikou posté le 01-11-2012 à 10:49:28

extrait du suivi de la course :
"je soupconne Francoise de faire durer le "plaisir" sur les courses, jouer avec les barrières horaires pour être la p'tite préférée des suivis Kikous

Bravo à elle ... si elle a autant d'admirateurs sur Kikous, c'est bien évidemment à cause de sa ténacité, son courage (comme les autre coureurs) .. mais tout ca avec un sourire et une joie communicative !!!
Le fan club de Francoise 84, il faut s'inscrire où? "

Commentaire de maï74 posté le 01-11-2012 à 11:05:53

Incroyable petite Françoise !!! Je suis scotchée devant ton récit, devant ces 3 nuits blanches enquillées sans la moindre petite hallucination, devant cette régularité à toute épreuve, cette résistance face aux km et au dénivelé... Quelle progression depuis 2 ans, et tout ça avec ton éternel sourire et ta bonne humeur, moi je dis RESPECT !!! Je partage ton point de vue sur la fin du parcours, vivement un retour sur Dos d'Ane et le kiosque d'Affouches, c'était bien plus de cohérence et de plaisir... Bonne récup et bisous !

Commentaire de laurent05 posté le 01-11-2012 à 11:52:17

un grand bravo
toujours aussi impressionnante tu ne laches jamais
respect encore
à tres bientôt
bonne récup bisous

Commentaire de Khanardô posté le 01-11-2012 à 12:00:36

Pffffffffffff....
Chapeau la frangine.
Bravo le Xavier.
J'suis définitivement largué, là...
Biz

Commentaire de tidgi posté le 01-11-2012 à 13:31:06

Dernière féminine il y a 2 ans, à la moitié ici... bon dans 2 ans çà sent le podium tout çà ;-)
En tout cas un grand respect pour ta ténacité françoise_qui_ne_lache_rien...
Je me joins à la foule des supporters pour te crier un grand Bravo !

Merci pour ce récit tout en images.
A bientôt.

Commentaire de akunamatata posté le 01-11-2012 à 13:41:44

Toujours un regal de te voir a l'arrivee que ce soit depuis le live ou sur ton recit ! Felicitations!

Commentaire de Byzance posté le 01-11-2012 à 13:54:07

Avec une telle progression, les favorites vont bientôt trembler ! Bravo à vous 2.
La glace à l'ananas, c'est le secret des perfs de Xav ? Preneur également de la compo de ton jus de fruits.

Commentaire de bubulle posté le 01-11-2012 à 14:31:29

Qu'ajouter à ces dithyrambiques commentaires? Que ça a été un plaisir de suivre cette progression, d'avoir un peu peur pour toi quand les barrières horaires te suivaient dans Mafate et ensuite de suivre cette progression constante et régulière sur la dernière partie.

Chapeau bas, très chère, c'est une grande performance!

Commentaire de bubulle posté le 01-11-2012 à 14:32:25

En plus, enfoncé, Xavier, pour le compte-rendu, d'abord. Il a les barrières horaires aux fesses, là!

Commentaire de domi81 posté le 01-11-2012 à 15:27:56

tu as oublié de me citer comme sponsor, je finance pas mal VIRBAC ! ;-))
belle progression....félicitations à vous deux et bonne récup.

Commentaire de poucet posté le 01-11-2012 à 16:45:04

Bravo Françoise. Merci pour ce récit trés sympa, avec les photos qui parlent ... Je partage complétement ton avis sur le passage aprés Sans Souci, et sur la fin de parcours en général ... de la difficulté "gratuite", sans réel interet.
Bonne récupération à toi et à ton photographe preferé.
Poucet

Commentaire de ptijean posté le 02-11-2012 à 08:35:17

Bravo fanfan t'es une géante comme d'hab. Bises et à bientôt

Commentaire de Philkikou posté le 02-11-2012 à 13:40:47

Faut pas oublié les d*félicitations au reporter photographe de Francoise, XAVHIE qui a rélisé aussi une bonne perf. ... et un podium par équipe : trop fort !! ;-)

Commentaire de myrtille posté le 02-11-2012 à 16:05:46

Merci Françoise pour ce magnifique récit! Et surtout bravo pour ta magistrale gestion de course: tu es une grande championne et toujours avec le sourire! Chapeau bas!

Commentaire de dani26 posté le 02-11-2012 à 16:51:16

Respect Francoise,
Merci pour ton CR complet avec les photos,on s'est croisé et tu termines devant moi.
Bonne récup.

Commentaire de Japhy posté le 02-11-2012 à 19:37:09

Hé ben dis donc, une fois Steph30 m'a dit, sur un trail de Glanum, que je devrais te suivre car on avait soit-disant à peu près le même niveau. Ben il se plantait bien le Steph :), je serais bien incapable d'accomplir ce que tu as fait sur le GRR!

Commentaire de pascalpenot posté le 04-11-2012 à 11:16:09

bravo Francoise à vous deux....dommage j'aurai aimé vous croisé à l'arrivée... A l'année prochaine
la bise
chapôlapaille

Commentaire de samontetro posté le 04-11-2012 à 22:05:34

Moi je le savais! La flaque de boue ou le caillou qui pourrait arrêter Françoise il n'a pas encore été inventé! 3 nuits blanches ? Un cassoulet et ça repart! T'es impressionnante! Avec en plus la délicatesse d'arriver à un horaire raisonnable pour qu'on puisse vivre ça par webcam interposée! Magique!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 05-11-2012 à 09:20:06

Formidable et effrayant ! J'ai suivi cette course d'abord pour toi mais aussi pour les 14 Alençonnais qui s'y trouvaient dont seulement trois ont fini (Loulou n'était pas loin de Xavier), ce qui montre l'extrême difficulté de cette édition (en 2007, 6 sur 6 avaient fini...) Je suis suffisamment admiratif de vous deux pour être convaincu que je ne ferai jamais ce genre de raid. On ne court pas dans la même catégorie... Bravo à toi la "grande" Françoise mais je n'oublie pas Xavier le surhomme discret et modeste dont le photos sont un vrai "plus" au récit.

Commentaire de LtBlueb posté le 05-11-2012 à 16:35:15

pour moı le GRR ca nest pas kıllıan... cest francoıse84
tu mavaıs scotche ıl y a 2 ans, et la tu me rescotches par ta volontem ton calmeö ton sourıre perpetuel !!! respect a une grande dame ! bısous

Commentaire de Bikoon posté le 05-11-2012 à 18:02:55

Françoise, le talent inversement proportionnel à la taille ! (et ce n'est pas vrai pour ton homme ;o))
Un très grand bravo pour ta progression très régulière, et ta constance dans le cheminement, mais comment fais-tu pour ne pas dormir 3 nuits ???
J'étais ravi de faire votre connaissance sur ce magnifique bout de rocher dans l'Océan Indien, à bientôt j'espère.
Et j'en profite pour te féliciter (à partager avec Xavier) pour le marathon 2 semaines après la Redoute....!!!! je suis définitivement largué
Amicalement

Commentaire de gargamel90 posté le 10-11-2012 à 14:46:40

Bravo Françoise, le moins que l'on puisse dire, c'est que tu as bien mené ta barque. Profitant des alizés, tu as traversé l'île avec une grande expérience et une bien belle progression.
A grande chaloupe touchant un vent arrière, tu as monté la grand-voile gagnant encore des places, en me laissant à tribord avachi sur mon banc :-)
tu es arrivée toute frigante à bon port ! félicitation captaine Françoise

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !