Récit de la course : La 6000 D 2013, par produit38

L'auteur : produit38

La course : La 6000 D

Date : 27/7/2013

Lieu : La Plagne (Savoie)

Affichage : 629 vues

Distance : 64.5km

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

79 autres récits :

La 6000D 2013 Vue de me fenetre

Salut, etant nouveau sur ce forum je commence par me presenter. J'habite a proximité de Grenoble et m'inscrits regulierement sur des trails (courts a moyen) de la region, c'est ma 2eme 600D, le permiere etant en 2008 avec 58km a l'epoque que j'avait bouclé en 7h15.

 

« Petit » récit de la 6000D vue de ma fenêtre avec comme objectif entre 8 et 9h...

 

Au départ à 6h du mat il fait déjà 25°, nous sommes 5 à s’être inscrits ensemble, Alex (le plus jeune d’entre nous !), Michel qui a déjà une petite dizaine d’ULTRA TRAIL dont 3 UTMB et 2 diagonales des fous à son actif, Vincent un ancien de mon service qui est un fou de montagne et fait le mont blanc tous les ans en solo, Remi une fusée chaussée de baskets qui a déjà bouclé trois fois la 6000D ou encore les 100km de Millau et enfin ma pomme.

Le départ est donné, ça commence par 4 bornes de plat, je pars devant avec Alex puis il me dépose au bout de 2km....je fais la montée tout seul dans ma tête et me contente de suivre le rythme du groupe dans lequel je me trouve en me disant qu'à tout moment Remi va débouler et me doubler....pas grave c'est prévu comme ça dans ma tête.

Je me dis que j'ai une chance de rattraper Alex dans la descente (2eme partie du parcours) si il ne me met pas trop dans la face en montée (il est bien plus léger que moi le jeune, il doit peser 73kg pour 1m86...et moi avec mes 78kg pour 1m79...pas pareil…).

Après 2h de montée (pas encore à mi- montée) je fais un petit point sur mon état de forme et constate que je ne me dit pas que je ne suis pas très bien, c'est peut être que je suis pas trop mal...ça suffit pour me mettre en confiance, impression confirmée quand quelques minutes plus tard j'aperçois Alex 200m devant moi et toujours pas de Remi qui m'est revenu dessus...je me dis que je monte plutôt bien finalement !

En arrivant à la hauteur d'Alex je me rend compte qu'il fait le grimace, je lui propose de nous retrouver au ravito a env. 1km pour faire un point et ne pas couper mon effort.

Au ravito Alex a en effet les traits tirés....ça ne sent pas très bon pour lui...surtout qu'il nous reste encore 43km et environ 2500m D+ à faire.....

Je lui souhaite bon courage et repars devant avant l’arrivée de la fusée Remi...

Je continu encore 2 bonnes heure avant de voir arriver Remi à ma hauteur, les retrouvailles nous font plaisir ça se sent chez l'un comme chez l'autre...c'est top de se retrouver dans de tels paysages et de telles conditions avec un bon pote !

Je me fais quand même du soucis pour Alex en espérant qu'il finira cette course, ça me ferais chier qu'il abandonne, il faut qu'il soit Finisher de la 6000D et devienne un Géant (6000D la course des géants !)

 

Avec Remi nous finissons l'ascension de la roche de Mio ensemble et basculons sur le col de la Chiaupe pour le dernier ravito avant la terrrrible montée au glacier de Bellecote (3046m). A cet instant je ne suis pas bien du tout, des nausées arrivent par vagues et je n'arrive plus avaler ces putains de gels sucrés, je suis à l’arrêt...Remi avale 2 ou 3 trucs et me dit qu'il repars en me souhaitant bon courage. J'avale quand même un morceau de banane et bois un verre de coca et repars en marchant...tout le monde me double je n'avance plus et me contente de regarder le sol et de mettre un pied devant l'autre...je sais qu'il faut laisser passer l'orage...

La pente se dresse méchamment, ça y'est je suis dans le vif de l'incroyable montée au glacier...il faut le voir pour le croire (j'ai déjà envie d'y retourner !!! c'est énorme) je me rend compte que j'arrive maintenant à rester à la hauteur de mes concurrents, tiens c'est le retour de l'énergie ? en effet je retrouve des petites jambes après m’être forcé à ingurgiter un gel gorgée par gorgée.

Je fini l'ascension du glacier dans la douleur mais tout le monde est à la même enseigne, ça me rassure et s'explique par le fait que nous sommes proche de 3000m d'alt. dans une pente ou il faut monter avec les mains au sol et de surcroit dans la neige !!!

Je bascule au sommet ou il y a une superbe foule qui scande le nom de tous les concurrents...c'est énorme et ça fait du bien ! Je suis 442eme à ce moment de la course.

Je fais une bonne descente car je double bcp de coureurs sans me faire dépasser...c'est bon signe !

Remi a basculé au sommet du glacier a 6 ou 7mn devant moi, avance qu'il a gardé après plus de 2h de descente mais je n'ai aucune idée de son avance à ce moment-là.

Après une remontée de 700m D+ au col de l’Arpette une nouvelle descente nous conduis au domaine de Plagne-Bellecote et là je pointe quelques secondes et 2 places derrière Remi mais nous ne le savons et nous ne nous voyons pas.

A 15km de l'arrivée je vois Audrey, Chloé (la femme d’Alex) et mes enfants au ravito de Montchavin, ça me fait un bien fou, je demande des nouvelles d’Alex, elles m’informent qu’il est 40mn derrière et n'ont pas vu passer Remi, tiens elles n’étaient pas la quand il est passé, il est donc bien loin devant le bougre, ne sachant pas qu'il était en fait derrière....il a coincé et fini par jeter l’éponge a Montchavin (15 bornes de l'arrivée, le connaissant il devait être mal, j’apprendrais pas la suite qu’il était à la limite de l'insolation...), j’attrape un morceau de banane, un verre de coca, embrasse Audrey et les enfants et répare sur un goudron brulant et une chaleur étouffante !

Les 15 derniers km sont un vrai calvaire, il fait très très chaud et je n'ai plus rien dans le bide, ni dans les chaussettes, ni dans le tête, plus de mental, plus d’énergie...et j'ai mal de partout, le ventre, les genoux, les chevilles, les cuisses....c'est la merde ! tout le monde me double à nouveau, des anciens, des nanas…c'est très vallonné en sous-bois et interminable. On enchaine ensuite pas 4 bornes de plats sur piste cyclable et me rend compte que je n'ai plus d'eau dans le Kamel back...il reste 3 bornes et alterne péniblement la marche et le petit trop douloureux, je tente encore de tirer de l'eau de mon tuyau a plusieurs reprises mais rien...c'est à sec et il fait +de 35°c...il reste enfin une montée de 500 mètres en plein cagnard qui me parait être 5km....je franchis la ligne d’arrivée vidé comme jamais, je ne me suis même pas battu pour gagner des places, je ne pouvais pas....je finis aux alentours des 9h40mn pour une honorable 302eme place après avoir doublé 140 personnes dans la descente, voilà pourquoi j'ai eu tant mal au cuisses...
Quand même un peu déçu par mon temps (prévu initialement entre 8 et 9h).

Je me rend compte que j'ai quand même fait une bonne course quand je vois l’hécatombe de mes potes, Michel et Vincent ont été arrêtés par les organisateurs après leur passage au glacier car hors délais...ils redescendront en téléphérique ! Remi ayant jeté l’éponge a 15km de l'arrivée et Alex qui finis avec les honneurs en 10h50mn pour son premier trail costaud, tout au mental !

Une belle édition que cette 6000D 2013...je suis allé au bout avec un temps plus long que prévu : 9h42mn pour finir 302eme sur 1280 partants....la faute à des quantités de neige importante au glacier et une chaleur torride sur le bas du parcours.

Je tiens vraiment a feliciter l'organisation qui encore une fois a preparé cette course aux petits oignons....pour moi lea reference en terme d'organisation, ravito tres complet avec des gens tres serviables et souriants, les aliments toujours placés aux meme endroits histoire de s'y retrouver facilement d'un ravito a l'autre...balisage top, je n'ai jamais cherché mon chemin, des point d'eau, douchette au ravito....et que de souries !!!! certains organisateurs devraient participer a la 6000D pour se rendre compte du niveau de l'oganisation...

Prochaine étape les 100km de Hong-Kong mi-novembre avec peut être GapenCimes début octobre (52km).

 

100km de Hong-Kong : http://www.oxfamtrailwalker.org.hk/opencms.war/opencms/_info_/info/check_point_index/check_point_index.jsp?__locale=en

 

Amitrailement !

2 commentaires

Commentaire de a_nne posté le 07-08-2013 à 15:06:24

Bravo pour ta course, et c'est vrai que la chaleur y ai pour beaucoup dans les performances !
Je serai également sur la Gap en Cimes à priori :-)
Au plaisir ! Bon courage pour Hong-kong.

Commentaire de produit38 posté le 07-08-2013 à 15:09:34

merci pour ton commentaire.
Je lorgne sur Gapencime depuis qq annees, cette course doit etre tres tres belle.
au plaisir !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !