Récit de la course : La 6000 D 2008, par lolo'

L'auteur : lolo'

La course : La 6000 D

Date : 27/7/2008

Lieu : La Plagne (Savoie)

Affichage : 1537 vues

Distance : 55km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

79 autres récits :

6000 D ... c'est chouette la montagne

Dans la série vieux motard que jamais voilà mon CR de la 6000 D 2008

 

Après avoir débarqué à la Plagne 15 jours avant la course, histoire de profiter des vacances pour reconnaître le terrain d’une part et de prendre le max de plaisir ; le jour de la course arrive enfin.

6000 D , comprenez 3000 m à monter jusqu’au glacier de Bellecote depuis le plan d’eau de Macot et 3000 m de descente, voilà tout.

Le départ est donné à 8h par un soleil radieux et les 700 monteurs descendeurs prennent l’escalator pour le glacier.
Comme d’habitude je me positionne en milieu de peloton pour prendre mon rythme et cheminer sur le premier monotrace où il est toujours difficile de doubler.

La forme est au rendez-vous ; la dizaine de sorties « en dedans » que j’ai faites dans le massif depuis 15 jours y sont certainement pour quelque chose.

Je croise Jean Chris(kikou !)dans le premier raidillon qui se fait un petit film vidéo, c’est vrai qu’il fait un temps superbe autant immortaliser !

10h j’arrive à Aime 2000 où le premier pointage est présent et où je retrouve Caro et la petite qui me font des sourires à faire la Transgaule à cloche-pied…

Je rejoins le premier ravito à Plagne centre après une petite descente pendant que le lecteur MP3 me fais gagner 2 km/h sur « High way to hell » !!

Un peu d’eau, un morceau de banane et du pain d’épice et on repart pour la vraie montée avec la roche Mio en ligne de mire, point intermédiaire avant l’ascension du glacier.

Beaucoup de monde nous attend sur ce point et il y a une sacrée ambiance ; ça crie, ça hurle, les enfants sont là avec des banderoles… Bref la grande fête à la montagne !

La forme est toujours au rendez-vous et nous attaquons une bonne descente qui nous amène au col de la Chiaupe où se situe le 2ème ravitaillement qui fait office de 3ème également lors de la descente du Glacier. La vue sur la Vanoise est magnifique, la Grande Casse domine la vallée, tient donc... mais ce n’est pas si loin de Pralognan où se déroule le TGV… ?

Je m’octroie un petite pause de 5 mn avant de repartir et d’attaquer dans le dur la montée au glacier et le finish dans les pierriers qui nous dominent 500 m plus haut. Là commence le coté obscur de ma course. L’altitude fait son travaille de sape et me force à des arrêts fréquents dans la dernière montée. Les bâtons sont interdits sur cette course et ils me seraient bien utiles en ce moment de moins bien.
J’en prends mon parti et je continue de progresser lentement mais sûrement jusqu’à la bascule dans la descente. Nous sommes à 3000 m et on ressent l’altitude comme une grosse chape de plomb ou de coton qui vous coupe les jambes.
La descente est bienvenue !

Apres l’arrêt à la Chiaupe et un petit coup de téléphone à la famille, je me remets un coup de mp3 et attaque la descente avec « No stress ». C’est le moment cool de la course.

Une descente un peu technique, une pente pas trop forte, un peu de musique et c’est le grand pied !
Je rejoins le pied du col du Charoley un peu cramé et je dois taper dans le dur dans cette dernière montée que j’avais complètement oubliée. Un peu de crème de marron fait mon affaire pour rejoindre le col et attaquer une nouvelle descente vers Plagne Bellecote.

Les spectateurs se font plus nombreux sur cette partie du parcours et une grosse ambiance musicale nous attend, je lève les bras comme si l’arrivée était déjà la et un tonnerre d’applaudissements m’encourage à rejoindre le ravitaillement de Bellecote ou le speaker égraine les noms des concurrents. La barrière horaire est fixée à 16H, il est 14H45 je suis dans les temps et je lance un « trop facile » au speaker qui se marre de tant de désinvolture et d’assurance pour cette course qui parait si difficile au commun des mortels.
C’est mon coté déconneur que je n’arrive pas à refreiner quand je prends du plaisir sur une course.

La petite famille est là à m’accueillir et après le petit bisou à mes 2 anges je repars pour la descente finale avec Les Frasses comme point intermédiaire.

Une succession de faux plats montants finis de m’achever les cuisses et je décide d’alterner jogging et marche rapide pour m’économiser jusqu’au Tulles (km 50). La chaleur commence à être vraiment handicapante et la pente qui s’accentue franchement ne laisse que peu de place au plaisir.

J’en prends mon parti et je rentre dans ma bulle jusqu’à l’entrée au plan d’eau où la foule s’est étalée sur tout le parc et ne manque pas d’encourager les arrivants.

Le chrono indique 8h57 et je me lance dans un sprint final pour finir sous les 9h (un vrai gosse).
Je franchis la ligne, prends mon t shirt 6000 D et m’allonge 10 mn pour savourer….


Il y a des « classiques » à faire et la 6000 D en fait partie. Malgré les difficultés j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir. Le beau temps était de la partie, le paysage grandiose (sauf les pistes de ski et les remontées mécaniques) le public présent et motivé pour encourager les dingos du trail.

Je n’avais pas fini un seul ultra trail de depuis l’UTMB 2007 ce qui m’a redonné confiance en moi et fait savourer 2 fois plus cette 6000 D.

A bientôt sur les chemins

Pace e salute

Quelques photos ici http://picasaweb.google.com/utmb2007/6000D#

8 commentaires

Commentaire de Joe One posté le 08-09-2008 à 07:39:00

ENCORE BRAVO lolo....

a bientôt mon ami

José

Commentaire de @lex_38 posté le 08-09-2008 à 08:04:00

Bravo pour ce récit!
Tu as bien raison de déconner avec le speaker! ça détend et on oublie les souffrances pendant ce petit instant!
Cette année j'y était en spectateur, mais l'an prochain...

Commentaire de Khanardô posté le 08-09-2008 à 13:17:00

On se croise, on se croise... sans arriver à refaire une course ensemble !
En 2009 ?
Merci pour le récit !

Commentaire de jean-chris05 posté le 10-09-2008 à 17:44:00

Un bon CR qui ravive de beaux souvenirs.
Content d'avoir croisé ta route et bonne préparation pour le GRR (j'en rêve...)

Jean-Chris des Hautes-Alpes.

Commentaire de lulu posté le 11-09-2008 à 11:48:00

Merci pour ton CR et ces superbes photos !!!
ça donne envie.......

Commentaire de lolo' posté le 11-09-2008 à 16:14:00

merci pour vos commentaires

Bientot le CR du trail du Bugey !!

Commentaire de agnès78 posté le 12-09-2008 à 07:23:00

cool un récit de lolo! Merci de nous avoir fait partager ta course et pour ces belles photos. à très bientôt
bises
agnès

Commentaire de Insigma posté le 16-12-2009 à 14:38:00

Je lorgne sur cette course depuis un petit moment.. Mais certains des avis laissés concernant la beauté du paysage me laissent perplexes.
Ton récit, lui, donne envie en tout cas.

Il faudra un jour que j'essaie le musique en courant (j'ai demandé ça au papa noël justement lol).

A bientôt
Stan

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !