Récit de la course : La 6000 D 2007, par FOREST Alex

L'auteur : FOREST Alex

La course : La 6000 D

Date : 29/7/2007

Lieu : La Plagne (Savoie)

Affichage : 1981 vues

Distance : 55km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

79 autres récits :

Le récit

Samedi 28 juillet, 13h50. On récupère May à la gare de Moutiers, puis on monte à la Plagne. On retire nos dossards à Plagne Bellecote, puis je propose à May de lui montrer quelques portions du parcours du lendemain. On monte d'abord en direction de l'Arpette, ensuite on fait la piste de ski de fond des Frasses, puis on va à Plagne Centre et on remonte jusqu'à Aime 2000. Au total, on aura fait près de 10km et 400m+ d'échauffement pour le lendemain.

Vers 19h, on retrouve Francis et Rémi, on va tous manger à la délicieuse pasta-party, puis on rentre se coucher.

Dimanche 29 juillet, 7h, on arrive au plan d'eau de Macot. 7h30, on entre dans le sas de départ, je me place devant la ligne pour ne pas être gêner au départ. Je retrouve Kafta, que j'avais déjà rencontré dernièrement au Tour des Glaciers de la Vanoise, et on discute jusqu'au moment du départ.

8h, le départ est donné. les 3 premiers kms sont plats, sur une piste cyclable le long de l'Isère, ça permet d'étirer un peu le peloton. Je pars tranquillement à environ 13km/h, je retrouve les habitués de la 6000D, je suis au coté de Corinne FAVRE (12 victoires en 13 participations), qui discute comme d'habitude, 50m devant j'aperçois Dawa (le futur vainqueur), parti doucement, il attend la descente pour remonter.

14mn de course, voilà maintenant on attaque la montée. Le premier km de montée est encore goudronné, ça monte gentiment, puis ensuite on prend un sentier, et c'est parti pour 1400m+ en 7km. Je suis environ en 80è position à l'attaque du sentier, on court encore pendant une centaine de mètres, puis tout le monde se met à marcher. Je prends mon rythme tranquille pour cette montée, je fais les 3/4 de cette montée en marchant, mais je relance en courant dès que c'est possible.

J'arrive à Aime 2000 (km11) en 1h33', on m'annonce en 70è position. Première portion de récup, 1500m et 130m-, pour arriver au premier ravito à Plagne Centre, que j'atteins après 1h39 de course.

Je m'attarde 8s à ce ravito, le temps de boire un verre de coca, puis je repars. Maintenant la montée devient plus facile, il y toujours des passages très raides, mais c'est entrecoupé par des portions quasiment plates, bien roulantes. Et cela nous mène à Roche de Mio (km21), que l'on atteint par un dernier passage particulièrement raide, où l'on doit sortir les mains, et comme chaque année, je remonte plusieurs places dans ce passage, je m'éclate dans ces pourcentages les plus raides.

Je passe à Roche de Mio (km21) en 2h37'. 2ème récup, 3km et 200m- pour rejoindre le 2ème ravito au col de la Chiaupe (km24), où j'arrive en 2h50'.

Je traîne 12s à ce ravito, j'attrape un morceau de banane et un verre d'eau, et je repars pour cette dernière partie d'ascension qui nous mène au glacier de Bellecote.

Maintenant on attaque les pierriers, il y a toujours des forts pourcentages, je m'amuse bien et je continue à remonter des places.

J'arrive au glacier (km29) en 3h23', c'est seulement 18' de plus que mon meilleur chrono, ça va j'ai réussi à limiter le retard dans la montée. Je m'arrête 1mn au ravito du glacier pour remplir mon camel-bak et boire un verre d'eau, puis je repars. Encore 50m+ pour arriver au point culminant de la course à 3051m d'altitude, où je pointe en 58è position, après 3h30' de course.

Allez hop, maintenant c'est parti pour la descente. Je me dis que si j'arrive à faire une bonne descente, je dois pouvoir terminer dans les 50 premiers, et ainsi récupérer un dossard préférentiel pour l'année suivante, que j'avais déjà obtenu lors de mes 4 premières 6000D, de 2002 à 2005.

Le premier km de descente est très raide, j'y vais prudemment, en bas de ce mur, je traverse un névé sur une centaine de mètres, je m'amuse, allez je continue à descendre, je rattrape la partie du parcours déjà faite à la montée, je croise tous ceux qui vont terminer entre 7h et 8h, j'encourage tout le monde, un peu avant d'arriver au col de la Chiaupe je croise mon père, on se tape dans la main.

Je passe au col de la Chiaupe (km34) en 3h50', je jette un coup d'oeil vers Roche de Mio pour voir si j'aperçois May et Francis, je ne les vois pas, alors je continue, je zappe ce ravitaillement qui m'est inutile, et je poursuis la descente.

J'arrive au Dérochoir (km37) en 4h02'. Maintenant, j'attaque la dernière bosse du parcours, d'abord 2.5km presque plat qui mène au chalet du Carroley, où j'arrive en 4h17'. Je m'y arrête 30s, je bois 2 verres de coca, puis je repars pour la dernière montée, 2.5km et 300m+ jusqu'à l'Arpette, où je passe en 4h40', et je plonge aussitôt sur Plagne Bellecote.

J'arrive au dernier ravito à Plagne Bellecote (km44) en 4h50', 6s d'arrêt pour avaler un morceau de banane, et c'est parti pour le sprint final. Je pointe en 48è positon, je sais que ça va être bon pour une place dans les 50 premiers.

D'abord 1km de descente en partie goudronnée, puis on attaque la piste de ski de fond des Frasses, ça remonte un peu, et les gars devant moi marchent, alors j'en profite pour les doubler en courant. Voilà, maintenant ça descend jusqu'à l'arrivée, je continue à ramasser les morts, je passe aux Tuiles en 5h20', reste plus que 5km et 800m-, je déroule jusqu'à l'arrivée.

A 1.5km de l'arrivée, je dépasse un dernier coureur, je l'encourage, et celui ci se cale dans ma foulée. Il s'accroche à moi jusqu'à l'arrivée. A 200m de l'arrivée, le speaker nous aperçoit et annonce qu'il va y avoir un sprint entre 2 concurrents. Hein quoi ??!! non mais moi je ne suis pas d'accord, alors j'accélère, et à 100m de l'arrivée, le speaker se met à rigoler, bin non finalement il n'y aura pas de sprint, je finis bien trop vite pour mon adversaire.

Je termine en 5h42'34", 42ème sur 760 partants. Je suis satisfait, je termine facilement dans les 50 premiers, et je ne suis qu'à 30mn de mon record personnel de 2005 (5h12'30"), seulement 1mois après mon enchaînement Antibes/Mercantour, c'est quand même pas si mal.

Bon allez, quelques minutes de récup dans l'aire d'arrivée, puis je remonte la course en sens inverse à la rencontre de May. Je croise d'abord mon père à 2km de l'arrivée, puis Francis arrive 1h plus tard, et enfin May, que je retrouve à 4,5km de l'arrivée. Comme d'hab, elle râle, c'est bon signe, ça veut dire qu'elle est en pleine forme. La preuve, c'est que sur les 4 derniers kms de course, on va doubler 15 à 20 coureurs, May descendant beaucoup plus vite que tous les autres. May termine en 9h.

Aussitot après l'arrivée de May, Francis me propose de remonter la course encore une fois à la rencontre de Rémi, allez hop c'est reparti. On remonte jusqu'à Sangot à 1km de l'arrivée, on encourage les derniers, Rémi n'est pas là, il a été arrêté à la barrière horaire de Plagne Bellecote, tant pis on redescend à l'arrivée avec les 2 derniers concurrents.

Voilà, comme ça j'aurai fait plus de 10km et 700m+ de récup, c'est bon, je suis prêt pour ma prochaine course.

6 commentaires

Commentaire de JLW posté le 14-08-2007 à 22:48:00

"je suis au coté de Corinne FAVRE (12 victoires en 13 participations), qui discute comme d'habitude, 50m devant j'aperçois Dawa (le futur vainqueur), parti doucement, il attend la descente pour remonter."
J'aimerai bien écrire ce type de phrase ds mes crs. Je crois rêver !
12 s d'arrêt au ravito puis 6s d'arrêt ... T'es sur ? Tu chronomètres tout ca aussi précisément ?
Je suis très impressionné et bravo pour ta belle place. Tu as bien mérité ton dossard préférentiel pour l'année prochaine.

Commentaire de may posté le 15-08-2007 à 19:43:00

Comment ça je râle????????!!!!
Tu es décidément trop fort Alex, bravo pour ta course! Tes CR toujours aussi drôles, précis et techniques, j'adore!
merci pour ce week-end sympa (je me suis bien amusé), et à très bientôt sur d'autres courses,
may

Commentaire de BENIBENI posté le 18-08-2007 à 00:53:00

Hein quoi ??!! non mais moi je ne suis pas d'accord, alors j'accélère, et à 100m de l'arrivée, le speaker se met à rigoler, bin non finalement il n'y aura pas de sprint, je finis bien trop vite pour mon adversaire.

Hello, ça va les chevilles ? Bien récupéré ?

Benos

Commentaire de erwan posté le 18-08-2007 à 11:37:00

Bravo pour ta course...pour avoir participé ce jour là, j'apprécie la performance... totalement utopique pour moi... comment fais tu ? :)
C quoi ton temps sur marathon pour avoir une idée du niveau ?
En tout cas, bravo !
Au plaisir.

Commentaire de Say posté le 21-08-2007 à 22:25:00

Chalut Alex

Tout d'abord bravo pour ton dossard préférentiel pour l'année prochaine, tu l'as bien mérité surtout après ton enchainement de folie...

Dis, tu fais toujours 10Km la veille et 10Km en décrassage? Tu me parais inusable!

A peluche

Coli

Commentaire de Khanardô posté le 27-08-2007 à 22:12:00

Alex, toujours au top...

Bravo pour ta course, pour ton doss' préférentiel, pour ton récit...

Ce qui me troue, c'est que tu dis marcher durant les 3/4 de la montée. Il faut croire que tout le monde ne marche pas à la même allure !

A un de ces quatre, toi devant et tous derrière !

Amitiés

Alain

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !