Récit de la course : La Course du Sanglier 2008, par Céd C' Bien

L'auteur : Céd C' Bien

La course : La Course du Sanglier

Date : 8/5/2008

Lieu : Cerny (Essonne)

Affichage : 1068 vues

Distance : 21.5km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 

 

Je suis fou, c’est possible mais qui ne l’est pas……. ?? 

Voilà la question que l’on me pose souvent : « Tu fais des trails aussi ? »

Et toujours la même réponse : « Moi, faire un trail, pas pour l’instant mais pourquoi pas un jour, un petit, pas trop compliqué pour commencer, car cela fait très peu de temps que je cours ».

Voila le raisonnement que je tenais il y a encore 2 mois.

 

Tu parles !!!!

 

Le marathon de Paris en avril pointe son nez, ainsi que la guyancourse qui tombe le même jour…M’étant engagé auparavant avec les dunes pour la guyancourse, je ne verrais que très peu de choses du marathon, mais l’important était d’avoir passé un bon moment en compagnie des dunes tout en rejoignant les kikous du Marathon après la course.

Une fois ce super week-end achevé je publie mon récit de la guyancourse en le transmettant également aux dunes.

Sur ce, je reçois un email D’Isabelle la présidente des dunes d’espoir me félicitant pour mes soi disant dons d’écrivain et me propose par la même occasion d’effectuer un trail avec eux d’environ 20 Km en 3h30.

Je réfléchis, regarde sur kikourou de quoi il s’agit et là …..

Le verdict tombe. !!!!!  

 

Voici à peu prés ma réponse :

 

« Bonjour Isabelle

 J’ai bien réfléchi, (tu parles) tu peux compter sur moi pour effectuer Le TRAIL des SANGLIERS »

 

Partant en vacances une semaine, je me rends compte pendant mon repos que j’ai répondu un peu vite à cette invitation, mais il est maintenant trop tard pour revenir en arrière. 

Ce qui m’inquiète le plus c’est qu’une fois rentré il ne me restera que très peu de temps pour m’entraîner.

 

8 MAI 2008

5H30

 

Le réveil sonne, vite debout, lève toi, aujourd’hui tu as une course et tu as rendez vous à 7 h  à Bailly.

Je rejoins le lieu de rendez vous, où je vois arriver à tour de rôle, Gilles, Georges, Françoise, Nanou, Isabelle, Laurent, Philippine et Medhi nos deux petit anges.

 

           

                                             Medhi                                                                                     Philippine

 

 

 

 

Nous partons tous dans le même véhicule en direction du local des dunes ou nous devons récupérer Anna.

Durant le trajet,  Isabelle me donne une mission délicate à accomplir : Donner à manger à Medhi qui a le ventre vide. Hein !!!??   Quelle bonne blague !!!  Mais je n’ai vraiment pas l’impression qu’elle plaisante.

Elle m’explique la façon de faire, car cela n’est vraiment pas évident de gérer le handicap, je veux bien faire, et en plus dans un véhicule en circulation, ce n’est pas aisé. 

Bon allez je me lance, une cuillère pour Medhi, une cuillère pour Gilles, une autre pour Georges ….. voilà son estomac rassasié.

Nous arrivons au local, l’équipe est au complet, nous partons direction Cerny.

 

8H30

 

Nous arrivons sur place, nous préparons les joëlettes, retrouvons tous les coureurs des Dunes Gérard, Frédéric, Jean-Pierre, Isabelle (2), Marcel, Valéry, Daniel,Laurent…….. Excusez moi mais malheureusement j’en oublie.

 

Puis des casquettes Kikourous pleuvent, JLW, LE BAGNARD, JILLES, LE CASTOR, COLIMACON,…encore une fois j’en oublie mille pardons.

Le temps de faire une photo souvenir et le départ pour la  course des marcassins est lancée à coup de canon.

C’est parti !

 
 

9H40

  
  

Pour éviter tout risque d’accident,  nous bénéficions de quelques minutes d’avance sur le départ, c’est à notre tour de nous élancer pour la course des sangliers.

Nous sommes acclamés par le public, toujours touché ou ému par l’action des Dunes…

Les coureurs ne vont pas tarder à se mettre à notre poursuite.

 

Les kilomètres défilent à une belle vitesse, ça galope, ça gambade dans les sentiers, sur les abords des champs de culture ainsi que dans les sous bois.

 

 

 

 

Quel régal, mais il va falloir ralentir sinon, moi je ne me vois pas terminer, nous sommes entre 10 et 12 Km/h, le rythme est très vite ralenti car le premier obstacle dans un fort dénivelé se présente à nous. Ouf je respire, mais il faut grimper !!!! Ou plutôt escalader !!  sans oublier évidemment la joëlette !!!.

Nous arrivons au sommet, le plus dur est passé.

Il reste 16 kilomètres, trop facile !!!!!

Nous continuons dans la joie et la bonne humeur, les kilomètres passent, les ravitaillements aussi et la fatigue pointe son nez.

Anna décide de faire de siennes, elle s’étale de tout son long dans le milieu du sentier à plusieurs reprises. Ouvre les yeux Anna, et lève les pieds. Pour elle aussi le monde du trail est une grande découverte.

 

Le 13 eme kilomètres vient d’être franchi, je ressent un coup de moins bien, le temps pour moi de prendre un gel énergétique pour relancer la machine.

 

 

 Le 15 eme kilo arrive dans un sous bois où le sentier est bel et bien « orniéré », d’eau, de boue, en bref, de quoi faire un bon baptême à ma première paire de chaussures de trail !!!

Je me trouve à cet instant  aux commandes de l’arrière de la joëlette, je ne vois pas du tout ce que mes pieds vont avoir la chance de piétiner,  je me cale donc sur le rythme de jean pierre qui s’emmêle les pinceaux à son tour dans le bourbier, et chute juste devant la joëlette !!

Jean pierre court à présent sur le ventre !!!  Mehdi se retrouve dans une drôle de position, et moi couché sur l’arrière de la joëlette, mais heureusement,  plus de peur que de mal…

 Isabelle, expérimenté en la matière, décide donc de prendre la relève de jean pierre, en nous expliquant qu’il faut caler la roue de la joëlette dans l’ornière afin d’éviter tout déséquilibre de celle-ci.

Effectivement cela fonctionne bien jusqu'à un certain point, car  la scène catastrophe de tout a l’heure se répète de nouveau, avec cette fois ci, Isabelle sur le ventre !!  Et toujours Medhi dans sa drôle de position, et de nouveau,  moi couché sur la joëlette a cause de l’arrêt brutal. Miracle, personne ne se fait mal !

 

Le dernier ravitaillement est franchi, encore quelques kilomètres mais au soleil cette fois ci, et sur un sentier dur comme du béton, cette partie du parcours n’est pas très agréable mais nous  faisons avec, nous n’avons pas le choix.

 

 

Tiens, nous devons approcher du but, il y a beaucoup plus de monde, les applaudissements du public à notre passage se font entendre, accompagnés d’encouragements… Au loin une voix reconnaissable qui crie : «  Eh un, eh deux, eh Dunes d’espoir » …Cette fois ci plus de doutes , nous rentrons à l’écurie.

Cette voix est bien celle de Nadette je m’empresse d’aller lui faire la bise et rejoins mon rang pour le tour de stade avant la ligne d’arrivée.

 

La ligne d’arrivée, Quoi déjà !!!!!!???

 

Eh oui , toute bonne chose a une fin, nous venons d’en finir avec ce trail en 2h39 min, je suis super content de l’avoir terminé sans souci.

Curieusement, le temps que l’on a mis ne m'étonne guère, cependant vous remarquerez que nous sommes assez loin des 3h30 annoncées !!!.

 

 

Arreté de discuter les filles, vous fatiguez Medhi !!!!
 

La première règle que l’on apprend très vite chez les dunes et de ne pas croire aux estimations des temps de course, vous venez d’en avoir la preuve…

 

 

Je tiens à remercier tous les organisateurs pour cette course car le parcours est magnifique.

 

Je remercie tous les bénévoles, vous avez été extraordinaires !!  Un Grand Merci

 

Je remercie maintenant toutes les personnes des Dunes d’espoir ce fût encore une fois un très grand honneur de courir avec vous. Ne changez rien.

 

Un grand merci à nos petits anges Philippines et Medhi pour leur bonne humeur et leur participation. En espérant que vous avez passé une excellente journée en notre compagnie.

 

Merci a tout le monde pour vos encouragements

 

Sans vous oublier vous, qui venez de lire ce récit

 

Désormais me voici  traileur……. !!!

 

8 commentaires

Commentaire de VA posté le 18-05-2008 à 21:32:00

Comme quoi faut pas hésiter et se lancer !
Cette course est superbe, avec de beaux dénivellés et une belle ambiance. Bravo à toi Céd C' Bien d'avoir franchi le pas de courir un trail et merci pour ta bonne humeur, tes talents de narrateur et ton aide aus Dunes. A bientôt.
Valéry des Dunes d'Espoir

Commentaire de L'Castor Junior posté le 19-05-2008 à 01:34:00

Merci Cédric pour ce récit, et pour ton engagement aux côtés des Dunes.
J'ai vraiment été ravi de te recroiser à Cerny.
A bientôt !

Commentaire de laurent05 posté le 19-05-2008 à 08:30:00

bravo cédric et merci pour ce beau récit
et tout ce que tu fais pour les dunes
à bientôt
laurent

Commentaire de hellaumax posté le 19-05-2008 à 21:17:00

Encore un très joli récit, Cédric! Bravo pour tout ce que tu fais

Commentaire de moumie posté le 19-05-2008 à 21:36:00

Bravo pour ta course qui n'avait pas l'air évidente dans certain endroit

Commentaire de JLW posté le 19-05-2008 à 22:11:00

Quel engagement pour une course pas facile et le faire en tirant ou poussant une joëlette, je suis impressionné par votre engagement.
J'ai couru quelques instants à côté de vous dans la première côte et j'ai pu apprécier votre engagement, votre gentillesse et surtout la joie des enfants qui vivent il me semble une très belle expérience et qui doit les marquer.
Merci Ced pour ton récit poignant et surtout pour ton engagement.

Commentaire de fanfan59 posté le 20-05-2008 à 06:40:00

Merci d'être à côté de ces petits anges aussi souvent que tu le peux. Bravo pour ta détermination et ton parcours grandissant Cédric. Tu as un grand coeur, mais ça je m'en étais aperçue dès notre première rencontre. Bravo mon grand. Bisous de Fanfan

Commentaire de taz28 posté le 20-05-2008 à 08:28:00

Tu es devenu un véritable Dunien :-)
Merci Cédric pour ce récit et ces photos qui en disent long sur ces aventures en jaune....
Continue sur ce chemin, trail ou bitume, ces petits anges adorent ...

Taz

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !