Récit de la course : Marathon d'Annecy 2009, par fastoch

L'auteur : fastoch

La course : Marathon d'Annecy

Date : 19/4/2009

Lieu : Annecy (Haute-Savoie)

Affichage : 1416 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

75 autres récits :

Marathon annecy 2009

Allez hop, un petit marathon pour le fun, ça remet les idées en place

 

Je n'ai pas d'entraînement spécifique marathon. Tout de même, le foncier a été fait en début d'année pour l'Eco Trail de paris  mais l’entraînement a toujours été fait à vitesse normale donc plutôt tranquille  (je réserve mes rares pointes de vitesse pour les courses ...)

 

Déjà courir à  11km/h à Paris ça m’avait bien changé des ultra trails où on se traîne à 6km/h de moyenne…

 

Je vise "modestement" 3h15 car j'avais déjà tenté 3h00 (en 2006 à Annecy) et m'étais lamentablement rétamé en finissant en 3h20. Surtout j’avais pas mal souffert à me traîner sur le deuxième semi pour rejoindre l’arrivée.

Cette fois-ci le but est de gérer au maximum et si possible faire une belle deuxième partie de course.

 

Le départ est assez rapide : il faut un peu slalomer mais au bout de 3km ça commence à se calmer.

Je reste à moins de 4'30 au km. Mais suis un peu inquiet par des mollets douloureux

Normalement c’est le genre de petite  contracture qui disparaît pendant la course ... enfin faut espérer

 

Au 5eme km un verre d’eau et ça repart

Pas si évident tous ces ravitaillements…. Il y en tellement qu’on est un peu perdu…  car on fait l'aller et le retour sur la même piste cyclable et si on ne fait pas attention ou pourrait s'arreter tous les 3km pour boire un coup : ça fait trop !

 

Au 10ème  km ça bouge .... Certains augmentent le rythme mais ça me semble un peu tôt pour s’emballer.

Coup d'oeil sur la montre ou j'ai scotché les temps de passage : ça va j'ai de l'avance

 

Je reste néanmoins prudent jusqu'au 15ème km.

Même si je n'ai pas d'entraînement spécifique, je retrouve petit à petit les réflexes du coureur type sur route :

Surveiller sa respiration pour rester facile / Contrôler le rythme cardiaque (bon pour moi c'est au feeling, pas de cardio) / Une foulée rasante, pas de mouvement parasite / Vérifier l’allure très régulièrement

Tout ça, ça occupe, pas le temps de s’ennuyer malgré la légère monotonie du parcours en matière de dénivelé (faut avouer c’est tout plat).

 

Pour le paysage, c’est de temps en temps un beau panorama sur le lac et surtout une super vue sur la Tournette encore bien enneigée.

 

Vers le 18ème km arrive un moment que j’attendais avec impatience : le croisement avec les premiers : j’ai droit à un trio de kenyans tous habillés pareil en train de survoler le bitume à une allure impressionnante : c’est beau à voir !

 

Je passe au semi en 1h31'30, largement en avance sur mon timing.

 

Bon voilà maintenant, on est au bout du lac, il faut rentrer mais heureusement pour moi, la forme est là alors ce retour sera assez rapide, enfin je l'espère à ce moment.

 

Bien étonné de passer les 25 km avec toujours une grosse envie de courir même si un léger vent de face me fait un peu peur (faut commencer à se chercher des excuses au cas où…)

 

Au 30eme c'est la fête, je m'offre un petit gel juste avant le ravito : du coup je repars avec une bonne pêche. Sur les longs trails c'est souvent après 50km que je commence à attaquer ...là je me dis que ce serait dommage d'attendre le 50ème ... et puis quitte à prendre le mur autant le prendre à pleine vitesse.

 

Donc c'est parti pour une bonne accélération : les sensations sont hyper bonnes : pouvoir filer à cette vitesse, c'est assez grisant.

Je suis obligé de me mettre sur la voie de gauche pour doubler : je rattrape un gros paquet de coureurs : sûrement des TroisHeuristes un peu dépités…

J’arrive à tenir ce bon rythme grâce à un autre coureur (aux alentour de 4'20 au km) qui restera avec moi quasiment jusqu’au bout.

Un peu déconcentré au 35ème, je loupe le ravito (comme il est du mauvais coté de la route, je pensais que ce n’était pas le bon…)

 

Au 36eme je commence à payer un peu la phase d'euphorie, les jambes sont encore valables mais bien plus lourdes et la fatigue générale commencent à se faire sentir .

 

Obligé à une pause pipi au 39eme je repars très difficilement. Et puis l'approche des 40km est un peu piégeuse : on entrevoit la fin de la course mais il reste des dizaines de minutes à courir… on pense trop à ce moment : on se dit que ce serait sympa de ralentir voire même de marcher un peu … il faudrait pouvoir se vider la tête et seulement courir.

Là c'est au mental qu'il faut tenir …Je sens bien que la vitesse diminue mais heureusement je ne me fais pas trop doubler.

On fait un large dernier détour dans les jardins de l'Europe avec toujours le lac sur la droite et les bords du parcours sont truffés de spectateurs : ça motive.

Les kikous sont là, toujours bien placés pour nous encourager et ça donne des ailes pour faire les derniers 800m.

Accélération sur un beau tapis rouge  et le chrono s’arrête sur 03h04h54 pour moi.

Apres avoir franchi l’arrivée, j’ai bien du mal à reprendre mon souffle : comme si on m’avait coupé la moitié des poumons …

Tiens c’est mon meilleur temps sur cette distance : hiphiphip !

 

Environ 3 minutes de perdues sur le deuxième semi , c’est largement acceptable.

Surtout j’ai pris énormément de plaisir à  courir  36km facilement (et un peu moins sur les  6 derniers km mais ça fait parti du jeu …)

 la trace GPS : http://www.kikourou.net/entrainement/ficheseance.php?id=112334

 

 

 

 

8 commentaires

Commentaire de rapace74 posté le 22-04-2009 à 14:05:00

bravo pour ta perf nico , je vois que trail ou route pour toi c'est le meme combat!!! toujours dans les premiers....

manu

Commentaire de serge posté le 22-04-2009 à 14:26:00

30" de plus que moi au passage du semi (Annecy 2000) et 7' à l'arrivée, quel fainéant !

Commentaire de yayoun posté le 22-04-2009 à 15:50:00

Félicitations Nico, tu peux vraiment être fier de toi...tu as réussi à battre ton record sans forcément avoir fait une prépa spécifique...comme quoi, grimper dans les montagnes à pied et en ski, ça sert...

Commentaire de agnès78 posté le 22-04-2009 à 19:05:00

pffffiou c'est pô juste... ça a l'air si facile quand on te lit, nico... sans prépa, juste comme ça...! BRAVO et merci pour le récit.
Bonne récup' même si je suppose que cela doit le faire tranquille!
à bientôt
agnès

Commentaire de Benoit_11 posté le 22-04-2009 à 20:54:00

Bravo pour cette belle performance.
Heureusement pour les kenyans que tu n'avais pas de prépa spécifique...

Commentaire de Jerome_I posté le 22-04-2009 à 22:10:00

ils disent tous bonne performance tu aurais pu forcer un peu sur le deuxième semi pour passer sous les 3 heures... llé ca sera pour Annecy 2010!

Jérome

Commentaire de LtBlueb posté le 22-04-2009 à 22:57:00

encore bravo nico !

tiens un p'tit test de logique : remplir les croix ci dessous par la bonne valeur :)))

annecy 2006 = 3h20
annecy 2009 = 3h05
annecy 2012 = xhxx

:)

a+

Commentaire de L'Castor Junior posté le 28-04-2009 à 06:12:00

Un récit pareil, ça vous redonne l'envie de courir un marathon, tiens.
Merci Nico !
Et bravo aussi, fainéant :p

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !