Récit de la course : Trail de la Sainte Victoire 2007, par Kafta

L'auteur : Kafta

La course : Trail de la Sainte Victoire

Date : 18/3/2007

Lieu : Rousset (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 1564 vues

Distance : 44km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La revanche au TSV

Après avoir connu qqes déboires (c'est le cas de le dire!) l'année passée: explosion de mon camel back en tout début de course qui m'avait contraint à faire la course, sans eau, je venais cette année avec une soif de revanche! Enfin, je venais surtout pour me tester sur une course dure ... car ma forme du moment n'était pas au top: 2 kgs en trop, une sortie reco du parcours avec Jean-Marc Devey (kikoureur!) terminée à la ramasse 15jours au paravent...
En attendant le départ, dans la salle des fêtes, je retrouve 2 potes marseillais Denis et Alain du club "42,195 km", ça me fait plaisir de les revoir mais je les préviens que le TSV n'est pas un trail facile et qu'ils doivent s'attendre à en baver! après qqes conseils, je me place sur la ligne de départ, où je retrouve Gérard Arnaud, des AIL Rousset, un très bon et très sympa V1!Et nous voila partis! Dès les 1ers kms, mes craintes s'avèrent vraies ... j'ai de mauvaises sensations, les jambes relativement lourdes, pas de pêche, je ne suis pas à l'aise! ...J'essaie donc de courir tranquille et de ne pas m'accrocher aux 15 premiers malgré des ambitions de finir dans ces 15! ... je m'installe dans un petit rythme avec Vincent Garcia, j'en profite pour faire un peu connaissance car je ne le connais que de nom du chalenge des trails de Provence où il me devance largement (je suis 10ème). Je le laisse ensuite partir car il me semble au-dessus de moi! Je me retrouve avec Sébastien Henri, un jeune podologue de Saint Maximin, très connu grâce aux t-shirt de Pascal Blanc!... on discute un peu, bcp, on voit qu'on a des amis en commun de Saint Max...mais du coup, on a qqe peu ralenti, et oui c'est ça de trouver un coureur sympa sur une course, on parle, on parle...et on n'est pas encore sur la sainte victoire!... on s'en approche doucement! A ce moment, je commence à courir seul, à mon rythme. On arrive au refuge Cézanne et le 2ème ravito, et une vieille connaissance, Vincent Chautard me rejoint! ça me fait plaisir de le revoir! On discute, il me dit qu'il bosse au Japon et qu'il ne s'entraine plus trop... ça ne l'empeche pas de me déposer facile! on est à la 1ère difficulté, l'ascension du prieuré! ça monte sévère et je ne cherche pas à m'accrocher à Vincent! On discutera à l'arrivée! L'ascension se passe bien ... et on arrive au pied du Prieuré ( je m'arreterais bien pour faire une prière pour un de mes meilleurs amis mais ...je me contente de penser fort à lui! comme à chacune de mes courses!), je bascule dans la descente en lacets que j'aborde plutot cool.Thierry Fadini (l'organisateur du trail du Mercantour) n'est pas loin de moi; je pense que ce vieux renard du trail va me rejoindre dans la descente mais ce n'est pas le cas ... je ne le vois plus derrière moi lorsque j'arrive au 3ème ravito, celui de Vauvenargues, où les relayeurs attendent. Fréddy Trémollière m'accueille (on se connait un peu depuis le cross des calanques); il m'aide à recharger en eau mon camel (je lui demande de mettre juste 1L d'eau, je ne veux pas être trop lourd pour l'ascension). Il me dit de faire gaffe, qu'il fait chaud, que ça va être dur... mais je suis bien, bien mieux qu'au départ... ça me fait 2h de course et je dois être à peu près 20ème. je repars sans perdre plus de temps en avalant mon 2ème gel, au train sur la piste en faux plat montant. Ce n'est pas le plus beau coin de la course, on est dans le trou, mais bon faut faire avec... je rattrape doucement un concurrant en arrivant au début de l'ascension, sur le sentier des plaideurs, on échange qqes mots,il n'est pas tout jeune, sans doute un V2! je suis toujours aussi admiratif! Il me laisse même au début de l'ascension... je reste à mon rythme... C'est une des parties des plus dures! je me gère, et monte plus doucement. Avant la crête, 3 coureurs me rejoignent dont T. Fadini: j'embraye avec eux! Thierry nous dit:"il reste 100m de D+ et après on prend la crête pour remonter après"! sacré Thierry! il peut pas s'en empecher!!toujours faire le professeur! ... comme sur le Cro Magnon! (pas vrai Cyril?!)On arrive sur la crête, je suis avec lui et un autre coureur et je fais un peu l'élastique ( je les rattrape en descente et ils me laissent en montée!), avant le pic des mouches, Noel Vandebusche me double, lui aussi! ... mais je relance dans la descente ... et au fur et à mesure je reviens... sur Thierry d'abord, puis sur d'autres coureurs dont la 1ère femme! Nadine Maurizot, un monument!mes sensations sont revenues, je me sens vraiment bien! ... je double encore 2 ou 3 coureur dont Hervé Giraud-Sauveur! vainqueur de l'édition de 2004 et 2005! ... il me dit qu'il n'est pas bien du tout; je lui aurait bien donné une sporténine mais je suis juste!... j'en ai déjà donné juste avant à Vincent Garcia qui avait des crampes! J'arrive au ravito de Cabassol, 30ème km avec Noel, assez bien! je dois être à ce moment 17 ème... je m'arrete un peu pour enlever le sable de mes chaussettes, recharger en eau et je repars, ayant laissé passer 3 coureurs. A partir de là, il faut relancer et il fait bien chaud! je me rends compte qu'il me manque un gel... mauvais calcul? je commence à monter mais assez péniblement... ma forme de la demi-heure précédente est passée!J'ai la nausée... début de déshydratation... je m'accroche, et marche difficilement vers le refuge Baudino. Un groupe de coureur me passe, dont Nadine, puis Thierry.J'arrive au refuge, bien fatigué mais je sais que le plus dur est fait! ...il me reste plus qu'à descendre le plus souple possible en direction du dernier ravito, en espérant qu'il y ait du coca, contre ma nausée! ...j'arrive au ravito, mais il n'y a que de l'eau! Et M...! je recharge en eau et en repartant je vois un coureur (du club Apaches!) qui jettent un gobelet en pleine garrigue! je l'interpelle! "Oh! le verre!!", les bénévoles du ravito essaient de me calmer!il se retourne et me dit qu'il est désolé et qu'il n'y a pas pensé... il a l'air sincère. Ca se calme comme ça... enfin bref...
je boucle les 8 derniers kms au train, relativement bien, en reprenant 3 coureurs et en évitant le retour de ... Karine Herry!!
pour une fois qu'elle ne me double pas celle la!!
J'arrive à rousset, relativement frais en 5h33min, 26ème... et je retrouve tous les potes!

3 commentaires

Commentaire de devey posté le 22-03-2007 à 19:35:00

super pierre ce cr ;
effectivement tu etais beaucoup mieux qu'il y a 15 jours jm

Commentaire de Say posté le 23-03-2007 à 00:28:00

Bravo pour ta performance. Effectivement, ça n'a pas l'air d'un trail facile du tout!
Allez, on a beau être parisien, on s'en fout qu'un marseillais arrive devant :-)
A+

Commentaire de akunamatata posté le 23-03-2007 à 08:23:00

Sympa le CR, c'est bien d'avoir des nouvelles de la tête de course, et j'ai l'impression que tout le monde se connait! j'ai aussi l'impression même les meilleurs ont en ch...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !