Récit de la course : Trail de la Sainte Victoire 2012, par Sebornard

L'auteur : Sebornard

La course : Trail de la Sainte Victoire

Date : 15/4/2012

Lieu : Rousset (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 782 vues

Distance : 55km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Il faut finir, si on peut!

Four faire un temps il faut d'abord finir, et même si aprés 15 ans de course finir n'est plus une motivation, il faut finir, mais voila on ne fait pas forcément ce que l'on veut!

Je suis parti à un rythme qui me semblait facile, je suis passé au kilo 10 (maison de la sainte Victoire) en 58 minutes, à coté de la « fausse » première féminine

Lorsque je suis passé au ravito, j’ai eu peur en me disant « si la 1ere est la c’est que tu es parti vite, mais les sensations sont bonnes » jusque là.

La vraie 1er m’a rattrapé aux environs du 18eme kilo, juste avant la monté vers Bodino.

J’ai commencé à avoir des crampes dans la monté de Bodino, au niveau des quadriceps, autant les montés précédentes était facile, bien que j’ai eu à marcher, autant celle-ci ressemble à un escalier très irrégulier. Et c’est bien là mon problème, je ne suis pas puissant et ce genre de côte m’arrête net. De plus j’ai commencé une fringale, que j’ai pu combler grâce aux gels que j’avais. Je n'ai pas d'expérience sur ce genre de course, 1er vrai trail long. Je n'ai pas su m'alimenter au moment ou il le fallait.

Je me suis malgré tout accroché et j’ai redoublé la 1ere juste après le début de la descente, très technique. Je suis arrivé au ravito de Puyloubier en 3h05.

Départ quelques minutes plus tard pour la première grosse difficulté, et là, plus rien, et pas de gel ou boisson isotonique au ravito, en plus des crampes qui reviennent sur les deux quadriceps et au mollet droit. Bref impossible de monter. La 1ere et la 2eme féminines me double dans cette côtes, pas en même temps, mais avant le sommet quand même.

Je bascule au sommet (Oratoire) mais je ne suis presque plus capable de courir en descente tellement les crampes me lancent. Je reprends malgré tout mais le mouvement est saccadé.

Le col des Portes, la descente vers le bas des plaideurs, je suis HS, je suis en 4h00 de course au kilo 31,5, j’ai mis 45 minutes pour faire les 5 kilos qui me sépare de Puyloubier, je parcours les 3,5 kilo suivant ( en descente) en 22 minutes, autant dire que les 24 prochain kilo vont être un enfer, et je repense à un concurrent de l'an dernier qui a fini, alors qu'il était dans les 70 premier, il fini 5 ou 6eme avant le dernier. Une explosion comme il n'a jamais du en connaitre (cette année il fini en 7h49). Bref, il me rest au bas mot 5 heures de souffrance. Je n’en ai pas envie, pas le mental pour cela. 

Au ravito je demande un téléphone, et j'abandonne.

Je suis amer, mais j'ai quand même le sourire, jaune certainement, mais pas blessé, si ce n'est dans mon orgeuil, en tous cas je ne suis pas atteind autant que ce que j'aurai cru.

Finalement,  les seules course que je finies sont celles d’Intermarché J

J’en ris bien sur, même s’il est difficile d’abandonner.

Bravo à tout les finishers, peut être à l'an prochain, mais moins vite!

Seb, Agitateur d'orteils depuis 1997

3 commentaires

Commentaire de Matchbox posté le 16-04-2012 à 15:05:59

Hello Sebornard,

Il me semble t'avoir croisé sur le 1 tiers de la course. Tu n'avais pas de poche à eau et juste une gourde à la main, non ?
Si c'est bien toi, ce n'est pas surprenant d'avoir connu ce type de désagrément.
Même largement hydraté et avec ce qu'il faut de gel, j'ai quand eu droit à de monstrueuses crampes cette année que j'explique par un départ trop rapide, moi aussi.

Y'a pas d'amertume ou de remords à avoir car on apprend nettement plus de ses erreurs. La prochaine sera donc la bonne ;)

A bientôt et bonne récupération.

Commentaire de Sebornard posté le 17-04-2012 à 09:51:14

Merci Matchbox, Merci Chanthy,
C'était bien moi.
J'ai, avec le recule pu analyser la situation, et je sais ce qui a causé mon abandon. Le prochain sera différent.
Je vais essayer un petit trail d'abord, Saint Geniez dans le 04.
Puis en fonction du résultat, les Ecrins, 45 ou 27 à voir.

A bientot sur les chemins.

Commentaire de chanthy posté le 16-04-2012 à 17:02:26

salut
sebornard, je ne sais si on s'est vu mais tu as bien fait d'abandonner.ça évite les blessures.
cette épreuve est toujours difficile, le terrain est toujours difficile.moi,je te dis,heureusement que tu as abandonner avant les crêtes parce qu'une fois en haut,ce fut un véritable enfer ( terrain très technique + vent + mental Hs) ça n'aurait pas pardonner.
pour ce genre d'épreuve,moi je suis parti vraiment doucement au début,pas trop vite au milieu et j'ai pu trottiner les 11 derniers km,histoire de passer sous les 10h.
j'ai bien fini,c'est l'essentiel.
merci pour le récit et à bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !