Récit de la course : La 6000 D 2012, par benito9

L'auteur : benito9

La course : La 6000 D

Date : 28/7/2012

Lieu : La Plagne (Savoie)

Affichage : 1024 vues

Distance : 60km

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

79 autres récits :

La 6000D 2011 : aller-retour pour le paradis

Le rêve

Après avoir découvert la 6000D en 2010 par l'autre bout de la lorgnette (j'y exposais alors mes voyages vers l'Argentine) je décidai de profiter cette année encore de l'opportunité que m'offraient une fois encore Gisèle et Jean-Paul (amis français qui m'avaient accompagné au Cruce) de loger dans leur appartement de Montalbert pour... même pas un euro symbolique. Tant qu'on y est, et quitte à profiter de la montagne, ne soyons pas mesquins, autant que ce soit en famille, et pour 5 jours ! Je dois bien avouer aussi, que le fait de n'avoir pas pu faire partie des coureurs l'an dernier m'avait laissé comme un léger sentiment de frustration - on ne se refait pas ! Me voici donc sur la ligne de départ, à Aime, Savoie, en ce beau samedi d'été. Je fais la causette avec André et Denis, deux copains de l'ARCH, l'air faussement détaché, mais avec de fugaces inquiétudes tout de même en ce qui concerne le défi qui m'attend, comme il attend les 900 autres traileurs. Au fond, il ne s'agit que d'un rêve : partir de la vallée, monter tout en haut de la montagne, et revenir avant le soir... Ouais. La réalité est plus crue : départ à 673m, et retour à 673m, 60 km plus tard, après un passage sur le glacier de Bellecôte, à 3047m, une descente à 2050m, et un autre col, l'Arpette, à 2337m. Une gageure !

Le profil est on ne peut plus simple (voir ci-contre) : une pyramide, dont la pointe serait le glacier en question, dotée d'une petite excroissance sur l'une de ses faces - soit l'Arpette en l'occurrence. Pas trop de nervosité pourtant : tenant compte de ce profil menaçant, justement, j'ai décidé de partir doucement, de monter à ma main, et d'entamer la descente prudemment. Beau programme... à condition de s'y tenir, et de ne pas connaître de pépin ! Priorité à la bonne gestion et au plaisir, pour ne pas risquer de voir ce vieux rêve s'effilocher ! Cela peut paraître paradoxal, mais je me sens d'autant plus à l'aise que ma préparation n'a pas été axée sur cette épreuve. Les quelques courses du challenge Delhalle, dans le (presque) plat pays qui est le mien, ne préparent guère à ce type d'ascension, et mon kilométrage hebdomadaire n'a pas dépassé les 70 km. Mais je me dis qu'avec mes 30 ans d'expérience en course à pied, et un chrono de 2h59 au marathon l'an dernier, je n'ai rien à craindre des barrières horaires. Forfanterie ?

La suite ? Voir mon récit sur http://site.voila.fr/axandes/cr_6d_11.html  !

Bonne lecture et bonne 6000D si vous avez la chance de courir cette superbe course !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !