Récit de la course : Gruissan Phoebus Trail - 50 km 2018, par cedric42

L'auteur : cedric42

La course : Gruissan Phoebus Trail - 50 km

Date : 18/2/2018

Lieu : Gruissan (Aude)

Affichage : 503 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

gruissan phoebus trail: un cailloux, deux cailloux, trois cailloux....

Voici le récit de ma course du phoebus trail de Gruissan.
 
9H le départ est donné à côté du casino de cette station balnéaire charmante et dépaysante surtout en plein cœur de l’hiver. Juste avant le départ une présentation des « favoris » a été faite et je comprends qu’il y a du beau monde. Evidement je ne suis pas sité, et je sais qu’un podium est très hypothétique. Je suis plutôt dans l’optique de faire un top 10 et un chrono de 3h50 environ (estimation faite par rapport aux résultats des années précédentes de coureurs dont je connais le niveau).
 
Sur les 2-3 premiers kilomètres l’allure est rapide (16km/h) mais gérable. Le parcours est plat et sur route. Arrive la première côte appelée « le mur » en entrant dans le massif de la clape. A partir de ce moment-là plus de goudron, place aux cailloux et aux successions de montées sèches et de parties plus « roulantes » toujours avec de bonnes caillasses.
 
Comme un amateur j’ai mal fixé ma ceinture cardio… et cela m’emmerde profondément. Après avoir essayé de la faire tenir plusieurs fois sans succès, je me résous à la laisser tomber dans le maillot et à la quitter au ravitaillement où m’attendra mon assistance familiale.
 
Apres 6 kilomètres je suis à la ramasse en terme de place (environ15eme). Je perds trop de temps dans les descentes… et me dis que le chemin va être long.
 
La suite sera pour moi une remontada régulière. Je double les concurrents les uns après les autres sans pour autant accélérer. Même si le fait de doubler donne des ailes. Les kilomètres passent et le profil de la course est toujours le même, montée sèche, partie plate, descente raide et ainsi de suite. Le terrain est toujours très sec et caillouteux.
 
Kilomètres 28 me voilà au ravito après avoir récupéré et doublé J.Pignard qui a chuté et abandonnera à ce ravito. Je me trouve en 8eme place. Ma femme et mon premier fan sont là. Changement de bidons express, je vire cette ceinture et c’est reparti. Je suis dans les 10 et j’espère pouvoir reprendre encore un voire deux concurrents.
 
Sur les 10 kilomètres suivant, les cailloux deviennent de vrais rochers !!! Je suis dans la partie la plus technique du parcours. Il faut s’aider de cordes dans certains passages !!!!! La progression est plus lente et les places ont l’air figées.
 
Au kilomètre 40 je commence à sortir du massif et rejoindre le bord des étangs salés. Sur une partie plus découverte, je vois des concurrents (2 ou 3) pas loin devant. Le parcours me convient mieux et j’arrive à les récupérer et doubler au 42eme (un signe).
Me voici donc 5eme, mais je sais que le chemin et encore long et qu’il ne faudra pas faiblir car les écarts sont faibles. Deux bénévoles m’annoncent que le 4eme est à 6 minutes devant. Impossible de le récupérer donc. Je me concentre sur cette 5eme place que je dois conserver.
 
45eme kilomètre. Au pied de la dernière difficulté, je vois pas loin derrière moi (moins de 1minutes) le 6 ème. Je gère la montée puis la descente. Je sais qu’il reste une bonne partie de plat jusqu’à l’arrivée. Je donne tout sur ce plat.
 
A 800m je me retourne et ne le vois plus. Je passe la ligne d’arrivée en 4h02. Le speakeur me confirme ma 5eme place et me dis que je serai sur le podium !!! Car il récompense les 5 premiers. Cool
 
Ma petite famille est toujours là, et m’applaudit. Sacré kiki.
Sur le coup je suis content de ma place, mais un peu déçu de mon temps.
 
    Sur le podium en discutant avec les autres lauréats, j’apprends que le parcours de cette année a été rallongé de 2 kilomètres et avait aussi un peu plus de dénivelée. Et cela change tout !! Car 2 kilomètres c’est entre 8 minutes (sur du plat) et 12 minutes (en côte). Je retombe donc sur mes 3h50 de prévision.
 
   Pour résumer cette 5eme place est une satisfaction sur ce trail où le niveau était elevé sur un terrain qui ne me convient pas vraiment. En tous cas j'ai bien roulé ma bosse sur toutes ces pierres.

photo et plus sur mapage facebook

7 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 25-02-2018 à 07:48:39

bravo champion, belle course, gérée avec tes points forts.

Commentaire de cedric42 posté le 28-02-2018 à 20:12:38

merci

Commentaire de Trixou posté le 26-02-2018 à 18:17:49

Bravo Cédric ! Ca laisse rêveur ce genre de récit :o)

Commentaire de cedric42 posté le 28-02-2018 à 20:13:41

merci. mes "performances" sont a la porté de tous... avec un entrainement constant.

Commentaire de Trixou posté le 01-03-2018 à 18:00:26

Je pense plutôt que pour atteindre le haut niveau il faut non seulement des prédispositions génétiques pour courir vite et longtemps, mais en plus des prédispositions pour supporter une grosse charge d'entrainement.

Commentaire de sonny69 posté le 28-02-2018 à 08:42:58

Bravo pour ta perf et ton reçit ! Je connais bien la Clape pour m'y entrainer a fond depuis pres de 8 ans durant mes vacances d'été... Le terrain y est sec, caillouteux et difficile, mais il est tellement bon...
Bonne continuation a toi !

Commentaire de cedric42 posté le 28-02-2018 à 20:16:02

Effectivement le coin est sympa... surtout en cette saison, car l'été cela doit cogner sévère!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !