Récit de la course : Gruissan Phoebus Trail - 18 km 2009, par D.Taya2

L'auteur : D.Taya2

La course : Gruissan Phoebus Trail - 18 km

Date : 15/2/2009

Lieu : Gruissan (Aude)

Affichage : 1855 vues

Distance : 18km

Objectif : Faire un temps

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

18 bornes à GRUISSAN le 15/02/2009 : une première plutôt réussie !

Premier récit Kikourou, première course solo de l’année, première nuit passée à l’hôtel avant une course à pied, premier trail pour faire un résultat, bref une vraie et grande première que ce trail de 18 km ! Arrivée la veille avec ma chère et tendre elle aussi inscrite sur le 18 bornes, ça partait pourtant mal avec une galère au niveau de l'hôtel du casino qui n'avait pas enregistré notre réservation. Je suis resté pourtant étonnement ZEN et une solution à l'amiable a été trouvé, nous avons été relogés à l'hôtel du port.

Pasta party le soir où nous avons été bien inspiré de nous inscrire car les restos étaient blindés de monde (because St Valentin). Moi pour la St Valentin j'offre un cadeau original à mon épouse : bouffer du caillou, et elle aime ça en plus !
Nuit pénible conforme à ce qu'étaient les nuits dans les hôtels du temps de ma "carrière" cyclosportive : le gros bord.. (douches à n'importe quelle heure, lever super discret aux aurores, sportifs stressés au p'tit déj en train de s'enfiler cérémonieusement leur gatosport).
On sort de l'hôtel et nous sommes d'entrée transis de froid. Garés prés de l'arrivée (on ne sait jamais, peut-être on sera carbo après l’effort, il vaut mieux assurer le coup) on a du mal à s'extraire de la voiture tellement on est frigorifiés. Finalement après un petit échauffement le long de l'étang nous partons au départ. Tout le monde est agglutiné dans le hall du casino pour se préserver du froid. Je décide de m'échauffer une dernière fois avec de franches accélérations pour voir... et j'ai vu que les jambes sont plutôt pas mal malgré le froid.

Départ, vite comme à mon habitude, 16 au kilo jusqu'au pied du mur. Je suis dans les 10 premiers, au milieu de la difficulté je marche. Arrivé en haut, je profite du paysage somptueux mais je reste hyper concentré car il y a beaucoup de caillasse, je ne veux surtout pas me blesser. Je me régale, des monotraces, des chemins, j'ai juste un froid aux mains terrible. Dans une descente technique un furieux me double, il m'impressionne. Ce n'est pas mon fort moi qui suis plutôt routier je ne m'affole donc pas. Les grandes montées roulantes ou les passages où il faut envoyer sont pour moi et je ne me prive pas. Je me surprends à passer le passage tant redouté de la corde pas trop mal.  Je suis tout seul donc no stress. Une fois en bas il me faut envoyer la sauce pour reprendre un mec en blanc qui lui ne s'est pas posé de questions. J'apprendrai après l'arrivée qu'il s'agit également d'un V1 adversaire pour le podium.
Pas un regard pour le ravito, je me suis pris tant bien que mal un gel, j'arrive à peine à prendre mes gourdes tellement j'ai les doigts gelés, c'est le syndrome de Reynaud, c'est très pénible mais je me sens super bien alors j'accélère.
Je rattrape mon homme en blanc au pont, après ça monte et je le distance franchement. Coup de théâtre, sur une belle petite route qui monte je vois des coureurs  devant qui font demi tour. Il fallait prendre à gauche, pas de signaleurs et je me suis planté comme un gros bourrin !
Je suis furax, je coupe tout droit dans les arbres pour reprendre le bon chemin, j'y parviens enfin. Mon adversaire en blanc est devant ainsi que plusieurs autres coureurs que je double à nouveau. Avec un de ceux qui se sont également plantés, on grimpe comme des malades, tout à la rage. On reprend à présent ceux du 23, certains sont vraiment mal.

Enfin le plongeon sur Gruissan, gêné par les concurrents du 23, je vois mon adversaire en blanc me passer devant en coupant dans les arbres, ça m'énerve, ça m'énerve !! Je donne tout pour le rejoindre dans les escaliers, attention de ne pas se faire mal puis le long de l'étang je commence à être entamé mais je donne tout, je l'attaque et je pars mais ça devient long !
Du coup je n'ai pas vu qu'un type en noir s'est mis dans ma roue (comme en vélo), il attend bien à l'abri que l'on prenne le vent dans le dos et il me colle une mine. Je m'accroche mais je ne parviens pas à le dépasser. Trop tard, c'est l'entrée dans la salle d'arrivée où on déboule comme des malades. J'entends le speaker annoncer que celui avec qui j'avais fait la remontée après l'erreur de parcours est 4ème, j'ai du mal à y croire, je suis donc 6ème au scratch ?

Et bien oui, 6ème scratch en 1 h 25' et second V1. Le premier V1 est sur le podium SCRATCH donc je suis appelé à sa place en compagnie d'Annette Sergent s'il vous plait. Mon frangin 24ème sur le 23 bornes  a pris une photo avec son portable mais elle est bien pourrie. Fort heureusement, un photographe amateur a pris l'adresse mail de mon épouse et nous a envoyé la photo comme promis afin d'immortaliser "l'exploit", on rencontre vraiment des gens très sympas sur les courses.


J’attends ensuite l’arrivée du 50 pour féliciter David Laget qui est membre (entre autres) de notre club VEDAS ENDURANCE puis Séb qui finit à une belle 42ème place fracassé mais heureux. Les autres membres de Védas sont repartis sitôt arrivés car ils n'avaient pas réservés de repas.

Après un cassoulet réparateur en compagnie d'1 V4 du club (2 ème ds sa catégorie) et son épouse nous repartons contents, nous n'avons pas fait le voyage pour rien. Moi avec mon magnifique trophée réalisé par un artiste local, mon épouse avec un joli temps  d' 1 h 52' (21 ème féminine) et de bonnes sensations, vivement la prochaine course.
 

3 commentaires

Commentaire de mysterjoe posté le 17-02-2009 à 15:54:00

une belle course et un beau resultat (2eme v1 chapeau) quand tu as du monter sur le podium, nous étions à table et malheureusement je n'ai pas su que tu etais kikous sinon j'aurais fait les photos, dommage! il faudras que tu refasses
:-D :-))))))))))))))

Commentaire de Le président posté le 19-02-2009 à 07:57:00

Bravo Didier !
Bravo pour ta course, bravo pour ton classement, et... bravo pour le podium que tu rapportes au club!
Traditionnellement adepte des distances courtes sur bitume, tu viens de démontrer brillamment tes aptitudes en trail. Il ne te reste plus qu'à travailler les descentes techniques... (tu exprimes bien dans tes commentaires la difficulté de cet exercice pour un coureur sur route).
Encore 2 bravos: le premier pour Catherine et son magnifique classement, le second pour la qualité de ton récit.

Commentaire de macoco junior posté le 22-02-2009 à 08:52:00

belle course et pour couronner le tout une photo sur le podium avec Annette Sergent (double championne du monde de cross)!!!
FE-LI-CI-TA-TIONS

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !