Récit de la course : Gruissan Phoebus Trail - 23 km 2011, par Berty09

L'auteur : Berty09

La course : Gruissan Phoebus Trail - 23 km

Date : 13/2/2011

Lieu : Gruissan (Aude)

Affichage : 950 vues

Distance : 23km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Fluctuat nec mergitur

    

     Aujourd'hui, c'est lever à 4 heures du mat et pourtant personne ne m'y oblige. Faut être un peu fada quand même mais tous ceux qui aiment courir me comprennent...suffit d'un peu de motivation. Et oui, aujourd'hui c'est l'heure de sortir le masque et le tuba et direction la grande bleue pour mon traditionnel trail de Gruissan, version 23 km. C'est ma troisième année et je cherche encore à continuer ma progression.

 

     L'an dernier j'avais réussi une très belle course (42ème en 1h57) avec surtout un très bon finish. Cette année j'espère encore pouvoir grapiller 5 minutes, ce qui me situerait vers la 25ème place. Ca s'ra pas facile car faudra pas flancher sur l'intégralité du parcours. Mais bon, je le connais bien maintenant c'te course qui peut être découpée en trois partie. Une 1ère partie de 10 bornes avec un enchaînement de montées et descentes techniques dans les caillasses; une 2ème partie plus roulante autour du lac et la dernière partie intermédiaire avec quand même quelques passages usant.

 

     Cette année, c'est nouveau, je fais partie d'un Team. Ok, c'est pas encore New Balance ou Adidas mais c'est le Team à Gégé. C'est sympa, on s'échauffe ensemble, on échange, on se motive avant la course. Mais ça y est le départ est dans 5 minutes, je rejoins le haut de la course car j'ai pas envie de devoir remonter toute la meute (550 participants). Je me retrouve seul face à mon nouveau défi.

 

     La préparation ne s'est pas si mal passée malgré mon alerte-lombalgie du mois dernier. J'ai pu reprendre un rythme course sur 3 semaines avec de bonnes sensations sur la fin. Seule inquiétude, un hématome au mollet lors d'une partie de foot qui a du mal à se faire oublier. Pour le reste tout est ok.

 

     C'est parti. On évite le vent glacial de l'an dernier, les conditions sont idéales pour courir. Les deux premiers km servent au grand serpent de coureur de longuement s'étirer. Je suis encore en vue de la tête de course et j'évalue à 30 ou 40 le nombre de coureurs qui me précèdent. La première côte arrive...ne pas s'emballer, marcher au bon moment puis relancer. Je ne fais plus d'erreurs de débutants mais les gars qui courent à mes côtés ne sont plus les mêmes non plus et faut pas baisser de rythme sous peine de se faire avaler.

 

     J'enchaîne bien les difficultés, je remonte la 2ème féminine qui a osé partir devant moi et jette un oeil sur la 1ère qui n'est pas loin, prêt à la dévorer à la moidre défaillance...je ne la reverrai plus. Je me retrouve avec 3,4 gus à me tirer la bourre sur la fin de la première partie. Je ne m'en tire pas si mal et ne perds pas de terrain.

 

     On approche du ravito, je lève le pied pour me ravitailler un peu avant. Ca me fait du bien mais je perds en quelques temps énormément de terrain sur mes ex-compagnons. Tant pis, j'avais besoin de souffler aussi! On arrive maintenant au bord du lac. Je me dis "Allez Berty, comme à l'entrainement". Et ça paye; je remonte petit à petit du terrain. Les flamants rose n'en reviennent pas, c'est du grand Berty!

 

     Reste la dernière partie à négocier et je m'aperçois vite qu'il n'y a plus grand chose dans les guiboles! Ok, j'active le mode survie, c'est à dire tout faire pour éviter le naufrage. Il me reste environ 30 minutes de course, ça va être long mais c'est jouable. En fait, bizarement je vais me retrouver en difficulté dès que ça va un peu grimper. Par contre, dès que je pourrais dérouler, je maintiendrais un bon rythme.

 

     Au final je vais perdre 2 ou 3 places avant de rejoindre l'arrivée. Rien de grave mais une fin de course pas trop bien gérée. J'ai encore pas mal à apprendre finalement. A l'arrivée, je savoure cette belle course et retrouve mes compagnons de club avant d'aller assister à l'arrivée des stars sur le 50 km. Avant cela, un coup d'oeil aux résultats: 1h52, 29ème place. C'est exactement ce que je m'étais fixé! Dernière formalité: tester le cassoulet, et là très bonne surprise...arrosé par le p'tit rouge gagné par Christophe (2ème du 18 km!) et voilà une journée bien remplie.

 

     Prochain rendez-vous sur mes terres en Barguillière pour le premier "Trail des pieds cloutés" le 12 mars.  

2 commentaires

Commentaire de laulau posté le 17-02-2011 à 13:55:00

Plutôt pas mal ta course malgré une fin difficile, la prochaine sera encore meilleure !

Commentaire de mic31 posté le 17-02-2011 à 21:10:00

Je pense que tu n as pas mal géré ton affaire avec une belle place au bout.
Ton pote Christophe est un sacré lièvre, impossible à suivre. Un sacré V1.
On se voit aux Pieds Cloutés !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !