Récit de la course : Gruissan Phoebus Trail - 18 km 2010, par grumlie

L'auteur : grumlie

La course : Gruissan Phoebus Trail - 18 km

Date : 14/2/2010

Lieu : Gruissan (Aude)

Affichage : 1165 vues

Distance : 18km

Objectif : Battre un record

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trailhounet gruissan 2010

Ah le trailhounet de Gruissan...
C'était ma 1ère course il y à 3 ans déjà...
L'étang et le massif de la Clape.
Au programme 18 kilomètres dans les cailloux le froid et le vent.
Et oui la température est très fraîche et le vent fort n'arrange rien.

La tour Barberousse ne penche pas malgré les effets du vent.
Après avoir retiré mon dossard et croisé quelques kikous(Steve, laulau) et m'être préparé je m'échauffe consciencieusement.
Vu le froid c'est bien agréable de faire monter la température.
Je croise le tandem Florence/Francis puis Yvan.
Les échanges sont brefs: la température ne donne pas envie de rester inerte...



Même si je n'ai pas préparé spécifiquement cette course j'ai la volonté d'y faire un chrono.
Ayant réalisé 1h57 en 2008 je veux me rapprocher au plus près des 1h50.
Pour avoir connu quelques bouchons les années précédentes je décide de partir "vite".
Pour être en accord avec ma stratégie je me place assez prêt de la ligne de départ.


La dernière descente et le tour de l'étang.

Pan c'est parti les fauves sont lâchés.
Environ 2 kilomètres de route puis de chemins larges étirent le peloton.
Les jambes répondent bien.
Arrive la fameuse montée du réservoir que j'entame en trottinant.
Je passe ensuite à la marche "mains sur les cuisses".
Je gagne quelques places sans trop tirer sur la machine.



Arrivé au sommet je relance rapidement pour profiter au mieux de mon bon départ.
Le rythme me parait bon.
Après un passage roulant on passe au parking du cimetière marin.
Environ 6 kilos de fait tout va bien.
Vient ensuite la montée vers Notre Dame des Auzils.
La piste est large et on sent les effets du vent.
Je me met le plus souvent à l'abri à l'inverse de la majorité des coureurs qui m'entourent.
La montée se fera quasiment en courant à part deux fois 20 secondes pour boire tranquillement.


L'arrivée n'est plus très loin.

Ensuite direction la descente du Rec d'argent.
Et là bonne surprise: pas le moindre bouchon. Yes.
Dans les gorges tout se passe bien, le rythme est bon.
S'en suit tout un sentier bien sympa sur le plateau.
Je suis facilement le concurrent de devant.
Mais il s'avère que son rythme n'est pas génial puisque trois coureurs nous passent et automatiquement on accélère pour rester avec eux.
Le passage à la corde de la roche droite se fait sans heurt et sans bouchon. Re Yes!
La descente vers le ravito n'est pas super rapide mais doubler m'apparaît périlleux.

 
Je passe devant le ravito sans m'arrêter.
1 petit coup d'oeil au chrono: 1h15. C'est bon je suis dans le bon timing.

 
Place à une longue partie plane au bord de l'étang.
Je suis seul face au vent. L'effort serait trop important pour essayer de recoller vers l'avant.
Je me met à espérer que des coureurs me reprennent pour m'abriter.

 
Et bien pas de bol: quand un groupe me passe je n'arrive pas à suivre le rythme.
Et m...e! Tant pis continuons sur ce rythme.
Le passage de la passerelle est vraiment venteux.
J'arrive enfin à l'abri du vent pour attaquer la dernière montée.
Je reprends des places dès que cela monte en courant plus longtemps que mes compagnons de courses.
2 ou 3 petits passages à la marche pour ne pas me cramer trop tôt et ça repart bien sur le plateau.

 
On attaque la dernière descente.
J'en profite pour gagner quelques places face aux "routiers" tout en sachant qu'ils risquent de me reprendre sur la fin.
J'avale les quelques marches et me retrouve à longer le bord de l'étang .
Le vent est évidemment de face... Le rythme est bon mais je me fait doubler.
Comme précédemment je n'arrive pas à hausser le rythme pour m'accrocher.
A force de faire le tour de l'étang on commence à avoir le vent plus favorable...
Dernier virage à droite et c'est la ligne d'arrivée.
Top chrono: 1h51'28 161ème/579.
Bien content de mon temps et de mon classement même si je paie sur toutes les parties planes le fait de ne pas travailler ma vitesse.
Après un décrassage rapide et m'être emmitouflé je retourne sur le final pour prendre quelques photos des 1ers du 50 kilomètres.
De retour à l'arrivée je retrouve Yvan et Michel qui aura les honneurs du podium en étant le plus véloce des V1!!! Bien joué Michel!
Nous partagerons ensuite une bonne pizza avant de rentrer tranquillement à la maison.

Maintenant place au 1er objectif de la saison:
le 40k des Citadelles.

2 commentaires

Commentaire de Berty09 posté le 20-03-2010 à 22:57:00

Belle course, bien menée...on se retrouvera sur les 40 des citadelles.

Commentaire de hellaumax posté le 22-03-2010 à 18:00:00

Super récit Grumlie, très bien illustré. c'est toujours un plaisir, merci à toi!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !