Récit de la course : Gruissan Phoebus Trail - 23 km 2009, par Ricola31

L'auteur : Ricola31

La course : Gruissan Phoebus Trail - 23 km

Date : 15/2/2009

Lieu : Gruissan (Aude)

Affichage : 1206 vues

Distance : 23km

Matos : Camel-Bag

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon premier trail : Gruissan Phoebus trail 2009

Un mois avant le départ de la course, j'ai un début de périostite tibiale, pour éviter une fracture de fatigue, je décide de relâcher presque complètement l'entrainement. Quelques jours avant la course, je me demande si je ne vais pas trop souffrir du fait que j'ai presque pas couru depuis un mois, le stress monte un peu.

 

Nous voici à Gruissan, l'hôtel idéalement situé à coté du casino, nous permet de ne pas avoir à prendre la voiture et nous partons recherché nos dossard. Dans le Hall, je croise Mic31, sur son stand des citadelles, seul Kikoureur que j'ai vu du week-end (je n'ai pas aperçu de casquette kikourou ou autres vêtements à effigie du site).

Nous nous rendons donc à la pasta party, le groupe se retrouve disperser sur plusieurs table et la soirée est sans plus.

 

Me voici à nouveau dans la chambre d'hôtel pour une nuit de Saint-Valentin animé, et j'entends par moment une phrase qui revient : tu sais mon chérie, demain on cours …. (bref peu de sommeil).

 

Le lendemain matin, le réveil fut très dur, après le petit déjeuner vite avalé, nous voici au départ (bonne idée cet hôtel au pied de la ligne). J'hésite à prendre le coupe-vent mais en sortant de la chambre, je le met pour le départ et je le conserverais jusqu'en haut de la première montée.

 

Le moment de vérité arrive, nous nous regroupons sur la ligne. Le départ est donné, au bout d'un kilomètre je ne vois plus ma chérie, dommage, me voici avec trois amiez (Link, Kloklo31, Kalengi) prêt a affronter ces 23 kms, nous commençons à remonter ensemble jusqu'à la première côte, Claude accélère un peu et je décide de le suivre, je me demande quand même si je ne fait pas un bêtise mais je persiste et continue dans son sillage.

 

Le Terrain est très difficile, j'ai bien cru me blesser plusieurs fois, je me demande encore si un jour je reviendrais car j'ai vu beaucoup de coureurs blessé. Le paysage est magnifique mais trop préoccupé par mes appuis, j'ai vu beaucoup plus mes pieds et les cailloux au sol (il en avait vraiment beaucoup de ces cailloux dangereusement placés).

 

Petit à petit nous remontons des concurrents, hormis quelques bouchons ou nous avons perdu du temps (comme tous le monde), le train de course me convenais, jusqu'au second ravitaillement. C'est à partir de ce moment ou j'ai commencer à souffrir, j'ai suivi mon ami claude jusqu'en bas des marches, j'étais quasiment à ma limite, et manque de chance, mon Camel-bag ne contenais plus d'eau. Parti avec un litre, je pensais que c'était suffisant, je le saurais pour un prochain trail.

 

Sur le plat avant l'arrivée j'étais à l'agonie, je voulais finir avec lui mais impossible d'avancer, j'ai du me résigner à le laisser partir. Quelques coureurs m'ont doubler avant l'arrivée et je n'arrivais même plus à essayer de prendre leur rythme.

 

Au dernier virage, un type me double vraiment rapidement, je me dis : et bien il veut faire le malin à l'arrivée, il aurais pas pu partir un peu plus vite au départ ? C'est à ce moment que j'entends dans les hauts-parleurs : "nous accueillons le vainqueur du 18 kms" qui finis une vingtaine de mètres devant moi.

 

Résultat : 159eme en 2h15min et 23 secondes.

 

Après une bonne douche à l'hôtel, nous nous retrouvons tous ensemble pour le repas d'après course, ce moment ou chacun partage son récit et ces difficultés. Dommage que le repas fut si médiocre et les hauts parleur si fort.

Repas terminé, nous sommes tous parti au bord de l'étang pour aller encourager le seul du groupe parti sur les 50kms, qui fini quand même en 6h.(Bravo Gégé)

 

Pour ceux qui souhaite participer aux futurs éditions, je leurs déconseille de ne pas prendre les repas car j'ai été vraiment déçue. Par contre rien à dire pour les ravitaillement, aussi bien ceux pendant la course que celui de l'arrivée.

 

En espérant que ce compte rendu fut facile à lire, n'hésitez pas à mettre vos commentaires.

Ricola31

 

PS : Un grand merci à Toni pour les côtes qui m'as permis de monter plus facilement.

PS : Un grand merci également à Claude pour m'avoir fait le train et perdu un peu de temps sur l'arrivée en essayant de me faire avancer mais j'avais vraiment plus de jambes.

5 commentaires

Commentaire de Francis31 posté le 16-02-2009 à 10:30:00

Belle course pour une reprise.
Au plaisir de te rencontrer

Commentaire de mysterjoe posté le 16-02-2009 à 10:37:00

bravo pour ta course et ton récit, tu n'as pas apperçu nos casquettes et buffs, dommage on ne devait pas être loin les uns des autres au départ et à l'arrivée, la rencontre sera pour une autre course :-) pour les cailloux, c'etait dur et ils ont fait effectivement beaucoup de victimes.
ton second objectif atteint, quel va etre le prochain?

Commentaire de lule posté le 16-02-2009 à 12:54:00

Félicitation pour la course que tu as menée!
Il est vrai que malgré la présence de nombreux kikoùs, je n'en ai vu que très peu aussi, pour une autre fois ;)
Tu as raison pour les ravito, bien fourni et bénévoles super sympa (même ceux sur le parcours). Pour le repas d'après course, ç'était presque ça, mais personnellement je n'avais pas très faim après ma course!

A bientôt sur les sentiers et en espérant que ce premier trail t'as donné envie de renouveler l'expérience,
lule

Commentaire de mic31 posté le 16-02-2009 à 17:21:00

Salut,
Me voici donc en tant que seul Kikou rencontré. C est vrai que c est plus facile avec mon stand.
Tu as l air d avoir bien géré ta course(et les cailloux...) à part l eau, avec un bon résultat au final. Je suis un peu surpris par les repas, j ai un bon souvenir du cassoulet en 2008, mais je n ai pas testé la pasta.
A une prochaine fois, aux Citadelles
Michel

Commentaire de grumlie posté le 16-02-2009 à 21:21:00

Je confirme il y avait de dangeureux cailloux qui se cachaient par ci par là. Bravo pour ta course et ton chrono. pour la panne en eau heureusement qu'il n'a pas fait trop chaud...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !