Récit de la course : Gruissan Phoebus Trail - 18 km 2007, par Kozo

L'auteur : Kozo

La course : Gruissan Phoebus Trail - 18 km

Date : 11/2/2007

Lieu : Gruissan (Aude)

Affichage : 1956 vues

Distance : 18km

Matos : chaussures de trail adidas
short et teeshirt;

Objectif : Faire un temps

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trailhounet: petit mais costaud!!!

Quoi, déjà l'heure de se lever? 5h45 (dur dur pour une marmotte!!). Départ 6h avec le TCP au complet. Poisse, il pleut!!! pluie pendant tout le trajet entre Bram et Gruissan: on imagine que ça va glisser un max, on pense déjà aux chutes... Arrivés sur place, il ne pleut plus, gros soulagement dans le staf! On récupère nos dossards, ah, voilà Josette et son mari, Charlotte n'est pas loin, Francky le boxeur est là aussi! petit café et il est temps pour Jean Luc de joindre le départ pour son 47Km. On est fiers de lui mais on ne voudrait pas prendre sa place! Véro peut-être? que néni! 47Km de caillasse et de côtes, quelle galère, je n'ose imaginer, moi qui commence à cramper sévère après 25Km!!! Départ pour les courageux (ou les fous, au choix). Allez le TCP: échauffement sérieux car dans 30 minutes ce sera notre tour. Petit footing, accélérations, étirements dynamiques et refooting avant de rejoindre la ligne. Les coureurs sont assez étalés, je me place devant pour éviter les bouchons de 2006 (je rappelle que Véro et moi étions partis en dernière ligne et qu'au moment du départ Véro a vu mon lacet défait: tout le monde avait démarré, sauf moi: grosse erreur de débutant! cette année double noeuds!). Top départ, houla, ça part vite, j'ai l'impression que ça va être dur de suivre ce train d'enfer! 3 Km plus loin, la côte: les gazelles me ditancent et je perds peu à peu de vue le groupe de tête, allez, courage!! il faut mettre le turbo! Je parviens à conserver un bon rythme mais, catastrophe, je suis contraint à un arrêt technique (encore pour ceux qui me connaissent...). Dissimulé derrière un fourré, je compte 30 ou 40 coureurs qui passent devant!! Grrr, je redémarre tout Schuss pour rattraper ces places perdues. Objectif: dépasser ces 40 coureurs... Mission impossible, j'en dépasse 22 ou 23 mais au dernier 1000m je suis trop HS pour accélérer, ils sont pourtant pas loin mais on dirait qu'ils accélèrent aussi (l'odeur du foin peut-être). Je tiens bon le rythme pour ne pas me faire rattraper à mon tour et, Ô joie, la ligne et 1h31 à l'affichage! je dois avoir une sale tronche, vite, à boire, à manger.. chouette, il y a des massages aussi!!! Avec tout ça je rate l'arrivée de Henri et Véro (1000 excuses). Direction la douche, moment de détente et de relaxation avant de nous rendre au Km 40, ravito des 47 pour attendre notre fou... le voici! qq foulées avec lui, des encouragements, on le débarrasse des vêtements encombrants car maintenant il fait trop chaud (je suis en Tshirt).
Le champion est reparti, passons aux choses sérieuses: le pic nic. Henri dit ne pas avoir faim, serait il malade? Finalement le camembert et le petit rouge de Véro le ramènent à la raison, voilà le Henri que nous connaissons! on donne 40 minutes à Jean-Luc ce qui nous laisse le temps de déjeuner cool dans l'herbe, au soleil, la vraie vie! Houlà, le temps passe vite, il ne faudrait pas louper son arrivée. On scrute la salle des fêtes, il n'y est pas. Je commence à refaire le chemin inverse en trottinant (dans trailhounet il y a quand même trail!), 500m, 1Km, mais ou est-il? j'ai un doute... un problème? il est arrivé? direction l'arrivée (encore...), et oui, il est bien arrivé et attend son massage: décidément, j'ai loupé l'arrivée de tous mes potos! Il est temps pour notre ami de manger, il nous fait chercher son ticket repas dans tous les sacs dans la voiture (il nous assure qu'il est dans l'enveloppe), en fait il ne l'a pas pris.... Un membre du TCP (dont je tairai le nom...) se dévoue pour ne pas laisser jean-Luc manger seul, ce n'est qu'un petit cassoulet....
Allez, c'est l'heure de rentrer, encore une bonne journée de passée, on discute déjà des prochaines courses, la Sauta Roc, le 10Km de Narbonne, Font-Froide, une CO en avril...

4 commentaires

Commentaire de agnès78 posté le 12-02-2007 à 21:37:00

Bravo pour la perf et merci pour le CR
Bonne course à la Sauta Roc, trail merveilleux, dont je garde vraiment de bons souvenirs!
bises
agnès

Commentaire de bigout66 posté le 13-02-2007 à 00:36:00

Salut Kozo,
seulement 15 petites secondes nous séparent.
Sans cet "arret" tu aurais certainement fini juste devant moi. On s'est peut être croisé sur le parcours sans le savoir, y a de fortes chances même vu l'écart.
Dommage mais comme tu me l'as dis peut être qu'on se verra à Narbonne où il y aura surement moins de coureurs.
Ciao et bravo pour ta course ;-)

Commentaire de Chapi-Chapo posté le 13-02-2007 à 22:11:00

Le mangeur de cassoulet t'attend l'année prochaine sur la ligne de départ du 47 !
Solidarité avec les copains ...
Par contre sur la ligne d'arrivée, c'est toi qui risque de nous attendre !
Signé : Un du TCP

Commentaire de Kozo posté le 15-02-2007 à 15:41:00

Ne me provoque pas..... Voir ces coureurs arriver après 47 Km d'effort donne effectivement envie de se tester. Donc pourquoi pas ce 47 en 2008?
Un 2ème du TCP.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !