Récit de la course : 24 heures Téléthon de Crest 2007, par Khanardô

L'auteur : Khanardô

La course : 24 heures Téléthon de Crest

Date : 7/12/2007

Lieu : Crest (Drôme)

Affichage : 1817 vues

Distance : 147km

Objectif : Pas d'objectif

27 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

24h00 Téléthon de la Drôme

11 heures du matin. Je croise Jack, il marche comme un canard, vite peut-être, mais comme un canard quand même. Il rigole, il me dit « t'as vu comment je cours ? ». On pouffe de rire, on est décalqués mais on rigole comme des gosses. Encore plus de sept heures à tourner...

Afin de pouvoir me reposer un peu, dormir, préparer les sacs, j'ai pris un jour de congé. Le Téléthon commencera à 18h30, je ferai la sieste cet après-midi. Après m'être occupé des enfants, je fais les courses, je prépare un sac de fringues de rechange, une pleine cagette de ravitaillement et de pharmacie. Je jette tout mon matériel dans la bataille : trois paires de runnings, les vêtements offerts par les kikous, des transats pour le repos, un duvet, tout quoi...

Je me gave de pâtes à midi, puis je me fous au lit pour trois heures. Au réveil re-pâtes, quelques coups de fil, et me voilà parti. Le Blueb m'appelle au moment où j'entre dans Crest, il me donne les ultimes conseils, sa prédiction, qui s'avérera juste, il ne me reste plus qu'à...

La nuit est tombée, il crachine un peu, mais il fait doux. Sous la tente Jack et Isa sont là, qui s'affairent autour du PC et du logiciel de chronométrage. Jack m'indique « la chambre », où nous poserons notre matériel, notre coin de repos... Je prend le dossard, je me prépare en attendant Maria et Stéphane. Je crois bien que je ne réalise pas vraiment ce sur quoi je vais me lancer ! les parents de Jack, toujours aussi adorables ont travaillé dur pour notre confort, il y a de la chorba au menu !

Jack au clavier !

 

La maman de jack

 

Maria arrive elle aussi avec une plein caisse de ravitaillement ; Stéphane espère avoir récupéré de la Sainté (une semaine auparavant, 63ème place). Patrick « grand machin » Samontetro arrive juste à temps, quel plaisir de le revoir, depuis le 100 en Mai, ça fait un bout... Les autres participants sont là aussi, nous seront dix au total. Le circuit, nous dit Jack, fait 1500 mètres. Petite photo pour la presse locale et le Téléthon, et nous démarrons à 18h40.

Maria et Stéphane

 

Daniel, Patrick, Jack, ?, Maria, René, Lolo07 et son épouse, Stéphane, Khanardo (7 kikous !)

L'épouse de Lolo07, Déserteuse, ?, Daniel

 

Le parcours ne me casse pas trois pattes, il s'agit d'un aller-retour le long de la Drôme, avec une épingle à chaque bout, deux chicanes en bois, une montée et une descente de rien du tout, mais dont nous pressentons tout de suite la capacité d'emmerderie dans quelques heures... Le tout sur du bitume ou du béton, bref, ça va tasser le bonhomme !

Assez rapidement nous nous séparons, attentifs chacun à trouver le rythme kivabien. Je m'en tiens aux conseils de Castor et de Thunder, douuuucement, douuucement... (8 à 9 à l'heure, un peu à l'estime car je n'ai ni cardio ni GPS). Patrick est parti fort, au même rythme que Jack, Maria guère plus vite que moi, et Stéphane connaît assez rapidement des petits problèmes au genou.

Le comptage des tours par le portique ne fonctionne pas bien. J'en ai fait huit, on m'en compte trois, le doss' de Maria ne bippe qu'un coup sur deux... Je décide de compter mes tours, puis de les inscrire quand je commencerai à être moins frais. Le kilométrage aussi porte à discussion, de 1500 on passe à 1400 (mesurés en marchant par le papa de Jack), puis à 1198 (en vélo par le fils d'Isabelle) puis à 1250 à nouveau en marchant...

Au bout de plusieurs dizaines de tours, et à l'issue d'un tour fait en marchant en 12 minutes, il me faudra admettre à regret que le tour ne fait pas 1400 mètres, mais bel et bien 1200. A ce moment là je passerai de 100 à 84 km, et il me faudra quelques tours pour m'en remettre !

Il pleut parfois, jusqu'à ce qu'une bonne averse nous ramène à la tente, pour mettre casquettes et coupe-vents. Au bout de deux heures et demie il est temps de s'alimenter, la soupe est chaude ! Je la déguste en marchant, avec un p'tit sandwich au jambon derrière. Tout va bien. Pas pour tout le monde, Stéphane a commencé à marcher et s'arrêtera bientôt, Patrick est malade et stoppe au bout de trois heures, en nous promettant de revenir demain.

Puis c'est au tour du couple «Lolo07 » de nous quitter, nous ne sommes plus que six en piste, et bientôt Jack aussi nous quittera, pour dormir quelques heures. Mener de front l'organisation et la course...

Il est vrai que depuis l'averse il fait un froid de moi-même, il vaut mieux ne pas s'arrêter trop longtemps. Dis, coach Castor, tu sais que je ne me suis jamais posé plus de vingt minutes (et encore, pour me faire masser tout en grignotant un truc) !

Deux copains (un kikou, Franky07) me rejoignent, ils resteront deux heures, puis une bonne partie du club de Maria vient l'accompagner durant une heure. Deux p'tites nanas font leur jogging à nos côtés.

Au bout de cinquante bornes, une petite tendinite vient me rappeler que mes pompes ne sont pas des plus neuves, je m'arrête pour un change complet, la pluie... Puis, après le dernier coup de fil, à deux heures (appel de Xavier), je mets les écouteurs et démarre la play list. Par ordre alphabétique ça donne un truc du genre ACDC suivi de B. Bartok, la sono a arrêté de crachoter de la techno, seuls les parents de Jack et un bénévole veillent, merci à vous... Je ne m'arrête plus à la tente que pour boire un gobelet tous les trois ou quatre tours. Quelques cafés aussi, mais je n'ai pas sommeil.

Cinq heures, les affaires reprennent, coup de fil de Sylvie (Titifb), puis du Dingo. Arrivée de Kiki, le jour se lève, yes, la nuit est passée, les deux premiers marathons aussi. Cédric m'avait dit, un 24h00, ça se compte en marathons...

Arrivée de Kikidrôme et de Hémérodome!

 

Je commence à alterner des sections de marche, car je veux être en forme pour courir avec des collègues de boulot qui doivent arriver vers 10 heures (et monter un stand de ventes de compotes). Les deux chicanes commencent à me gaver grave, mais pour les éviter, il faut courir sur des galets, alors...

Bertrand et Kro arrivent à leur tour, Kro va s'aligner sur six heures. Je suis content de les voir, je voudrais bien m'accrocher à son rythme, mais celui-ci est trop rapide pour moi (9 à 10 à l'heure), et je commence à marcher trop souvent à mon goût...

11h00, elle a été faire un lâcher de ballons avec les enfants, voilà Pascale qui arrive avec Robin et Juliette ! Cela me fait d'autant plus plaisir que ce n'était pas prévu ! Robin est tout intimidé de voir papa courir avec d'autres personnes, et Juliette refuse poliment un beau camion que lui offre une collègue ! Je sens que Pascale a du mal à comprendre comment on peut accumuler des tours de 1200 mètres sur ce bout de bitume... !

Deux collègues viennent trottiner avec moi, cela suffit à me relancer, je marche moins maintenant, le coup de blues lié à la longueur du circuit est passé maintenant. Je n'arrête pas de calculer, a priori rien ne doit m'empêcher d'atteindre les 130, voire les 140 et d'accrocher la prédiction du Blueb !

Il fait beau, frais, le coupe-vent se supporte. Patrick arrive en tout début d'après-midi, il va bien mieux, ça repart. Incroyable l'effet que peut avoir une arrivée, un coup de fil, un SMS pour relancer la machine ! Je ne lâche rien, rien du tout. Même marcher c'est mieux que d'être sous la tente. Je m'accroche, je discute, je brasse, quoi, histoire de ne pas être débordé par les douleurs ou la fatigue.

Arrivée de Patrick - Samontetro!

 

Daniel m'inquiète, il est en mode survie. Pâle avec le nez rouge, il ne va pas bien. Son précédent 24h00 : il y a trois semaines à Aulnat (187 km)... Il en a fait sept cette année, plus des cents bornes... Je n'ose pas le pousser, au contraire, je l'incite à aller se reposer une bonne demi-heure. De fait, il reviendra en meilleure forme et terminera en trottinant.

Départ du circuit 

 

La ligne droite de 500 mètres en aller-retour

Maria en action

 

On supporte le coupe-vent 

 

Je pense très souvent à Cédric et à ses perfs d'extraterrestre, aux fous de la NFL, à Alex, à Tonio, à tous ces cinglés de l'utra, à l'UTMB et à ses finishers, à Agnès et à l'Electron en Mauritanie, à Jérôme qui a démarré son 24h00 au Marmotton...

Par rapport à tous ces fondus, je me fais un peu l'effet de l'imposteur quand je comprends que sur le forum on me suit à la trace, je ne crois pas mériter tout cela. Alors, puisqu'il parait qu'il faut mériter (p... d'éducation judéo-chrétienne), je ne lâche rien. Je croise Maria deux fois par tour, et à chaque fois « ça va mon canard ? » « je lâche rien Maria ! »

Patrick tourne fort, il va empiler un paquet de kilomètres, Jack alterne les courses rapides et la marche, Maria telle une horloge... René qui était en tête a dû s'arrêter car il ne pouvait plus s'alimenter. Il revient au même rythme une heure plus tard...

La ligne droite au retour, au loin le donjon de Crest

13h00 - Caro termine ses 6 heures, 63 bornes ! Elle a tourné comme une pendule, coaché, soutenue, aimée par son Bertrand. Deux athlètes de grande classe, qui resteront avec nous jusqu'au soir, juste comme ça, en continuant de marcher le long de la piste, tranquilles, en amoureux...

Jack et Daniel

Puis c'est l'arrivée surprise de Petit Jean et de son épouse. Ah, quel plaisir de les avoir, qui marchent à côté de moi, car je ne fais plus que marcher maintenant... On discute, le temps passe, la nuit tombe... bientôt 24 heures... On parle de trail, de projets en commun dans le Vercors.

Tout va bien, je suis incroyablement vivant. Ben oui, quoi, je n'ai que mal aux pattes, aux releveurs, la voix cassée (le froid ? le téléphone ?), un peu d'ennuis aux tripes (je passe les détails), mais à part ça, tout baigne ! Une famille, des amis, la santé, le bonheur de réaliser un truc complètement inutile et donc rigoureusement indispensable...

Maria vise le scratch, les 180 bornes... Impressionnante de régularité et de volonté, 1,55 mètre de panache et de gentillesse.

Il reste six ou sept minutes. On me dit, allez, un dernier tour, en courant tu peux, vas-y ! Eh non, je peux pas, ou plutôt non, je veux pas. Je veux être là pour les voir arriver, l'un après l'autre, puisque je suis le premier à arrêter :

Maria et son premier 24h00. Coup d'essai, coup de maître

René à plus de 180 kilomètres lui aussi, discret, tranquille. A peine le temps de savoir qu'il vient en voisin, de Montélimar, et le voilà parti....

Jack, crevé, épuisé, caillé, avec son immense générosité et qui est allé plus loin que le bout.

Daniel, qui dormira dans sa voiture avant de rentrer à Clermont, tout simplement.

Patrick, qui en aura fait des bornes avec ses grandes pattes et son grand sourire...

Bravo à tous !

Caro, 63 km en 6 heures...

 

Les finishers. A l'année prochaine ? 

 

Mon copain Fred est revenu, juste histoire de m'aider à charger la voiture et me suivre au retour, je ne sais que dire... Fred, on va l'organiser, cette CO pour la fête de l'école, le 14 Juin...

Remise des récompenses, dans une ambiance familiale. Les parents de Jack n'y sont pas pour rien ! Son père qui me dit « vous êtes formidables », puis qui me serre la main, puis qui me prend dans ses bras puis qui m'embrasse...Oh Jack, c'est quoi ce bordel, y'a plein de moucherons qui me piquent les yeux sous ta tente !

Le portable est chaud bouillant, Maria et Jack rigolent, j'ai passé 24h00 pendu au téléphone ! Dingo, Cédric, je fais vite, excusez-moi, on n'arrive pas à se dire au revoir ici...

Arrivée à la maison. Je ne rentre pas tout de suite, dans la voiture, je réponds à Béné, on parle de l'UTMB. Chiche ?

Merci, merci à toutes et à tous.

27 commentaires

Commentaire de Run To The Hill posté le 10-12-2007 à 21:31:00

Merci pour ce CR émouvant ! Quel courage de galérer 24h sur une boucle pas du tout fun (je me réfère aux photos). En tout cas, ça me conforte dans l'envie de me lancer prochainement dans la circadie :)
Bonne récup'

Commentaire de thunder posté le 10-12-2007 à 21:38:00

Bravo mon khanard pour cette belle course bien gérée ce qui prouve que les anciens vont plus loin que les jeunes ;)
Bonne récup

Commentaire de kikidrome posté le 10-12-2007 à 21:38:00

Merci d'avoir pris le temps de nous raconter ton "24 heures chrono" ! Quelle classe Khanardô ! Fallait le faire.. je suis admirative de ta volonté et de celle de tes compères de course !
BRAVO

Commentaire de Françoise 84 posté le 10-12-2007 à 21:43:00

Encore bravo , Alain, pour ce grand défi réussi ! Récupère bien maintenant , gros bisous de la famille bollénoise!

Commentaire de L'Castor Junior posté le 10-12-2007 à 21:47:00

Salut Alain,
Magnifique CR. Ca a été un plaisir de te suivre à distance, ce fut un plaisir de te lire ici ce soir.
En plus, ta prestation nous a valu une interprétation splendide du Concerto d'Aranjuez dégotée par titifb. Rien que pour ça, je te remercie ;-))
L'Castor Junior_à_bientôt_l'ami_pour_de_nouvelles_aventures_et_un_quatrième_marathon_dans_le_double_tour_d'horloge...

Commentaire de sarajevo posté le 10-12-2007 à 22:08:00

salut le khanarhero
bravo a toi et a bientot sur les pentes du Mont Blanc.... su j'ai bien compris !!
a+
pierre

Commentaire de le10craie posté le 10-12-2007 à 22:09:00

respect!!
le kikou qui t'a corru de 4h30 à 6h00, mais qui s'est fait 10craie, respect oblige. A une autre fois pour faire plus ample connaissance!!

Commentaire de JLW posté le 10-12-2007 à 22:27:00

Impressionnant le Khanardo sur ce petit tour de 1,2 km (c'est çà ? ) à tourner pendant 24 heures. Et tout cela pour la bonne cause. Encore bravo et repose toi bien maintenant.

Commentaire de LtBlueb posté le 10-12-2007 à 22:42:00

Alain, avec jack, daniel, lolo07, tu étais sacrément bien entouré pour ton 1er 24h ; un grand bravo pour ce récit et cette course, qui t'a permis 24h de repli sur soi-même et de profonde introspection :))

repose toi bien !

L'Blueb/Philippe

Commentaire de gdraid posté le 10-12-2007 à 22:43:00

Bravo Khanardô !
Rien d'étonnant cependant, que tu sois allé jusqu'au bout de ce voyage étrange de 24h00.
Ta générosité naturelle a continuellement alimenté ton mental, pour honorer ta mission au service du Téléthon.
Circadien d'un jour, Circadien ... Alain
JC

Commentaire de BENIBENI posté le 10-12-2007 à 22:57:00

Bravo l'asticot ! Beau commentaire qui parle bien des sensations plus que de la perf pure, c'est ça, pour moi un vrai Ultrafondeur...

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 10-12-2007 à 23:14:00

C'est marrant, quand tu racontes quelque chose, on a l'impression d'être à côté de toi.
Bravo le Khanard pour cette course et ce CR. Bonne récupération et à bientôt sur ton blog.

Commentaire de Jerome_I posté le 10-12-2007 à 23:21:00

Salut alain,

j'ai pu enfin lire ton CR. Bravo à toi pour ta perf. Tu as fait un superbe 24h, je suis très content pour toi. J'ai aussi fini mon 24h mais avec moins de km, l'important c'était de montrer qu'on est vivant comme tu l'as écrit. Utilisé nos muscles pour récolter de l'argent pour ceux qui ont besoin de larecherche pour avancer et vieillir tout simplement.

L'ultra est une grande famille ainsi que kikourou, l'important est de courir et de se faire plaisir chacun à son niveau. Tous champions...

On se verra fin Aout à Chamonix... pour partager une bière à l'arrivée! C'est moi qui paie la première...

Bravo champion

Jérome

Commentaire de béné38 posté le 10-12-2007 à 23:25:00

Je me souviens encore de tes paroles la voix cassée, avant de rentrer chez toi : "j'ai découvert une autre façon de courir, une autre dimension de la course à pied"... ouaip, ben moi aussi du coup ! Merci pour cette nouvelle découverte.
Béné

Commentaire de Moicélolo posté le 11-12-2007 à 00:12:00

Bravo Alain, pour cette course exceptionnelle... à l'arrivée... vos mines sont réjouies... cela fait plaisir.

Il me semble avoir entendu parler d'UT quelque chose... comme UTMB plutôt ???

Bon repos et bonnes fêtes
lolo

Commentaire de titifb posté le 11-12-2007 à 08:08:00

Bravo pour ta perf, car ça en est une crois-moi...et bravo pour l'homme généreux que j'admire tant chez toi.

Commentaire de _azerty posté le 11-12-2007 à 08:44:00

Bravo Alain et merci de nous faire partager cette première aventure en circadie.

Vivement que le Nord et le Sud se rapprochent

Domi

Commentaire de cloclo posté le 11-12-2007 à 09:57:00

Salut Alain,

tu es entré en circadie avec mention honorable, chapeau. Je pense que tu vas pas en rester à ce score...

Cloclo_la_circadie_pour_2008

Commentaire de taz28 posté le 11-12-2007 à 13:18:00

Bravo Alain pour cette superbe performance !!
Cela a été un plaisir de te suivre durant ces longues heures...

Merci pour ce récit et ces photos, il va être temps de te connaître enfin !!

Bisous

Taz

Commentaire de Francki 07 posté le 11-12-2007 à 17:58:00

Bravo Alain chapeau bas, je suis content et fier d'avoir pu faire un petit semi à vos côtés. et désolé de ne pas t'avoir suivit plus, j'ai bien pensé à vous à Marseille en comptent les heures.

a+ et encore félicitation

Franki 07

Commentaire de ptijean posté le 11-12-2007 à 19:15:00

je te renouvelle juste mes felivcitations et te souhaite de tres bonnes fetes avec ta petote famille

a tres bientôt sur les pentes du vercor

Ptijean

Commentaire de hemerodrome posté le 11-12-2007 à 21:22:00

Bravo Alain tu es maintenant circadien et tu l'as bien mérité.
Nous t'avons supporté le mieux possible j'espère.
récupère bien !!
à bientôt sur les chemins ardèchois.
de la part des amoureux ;-)

Commentaire de may posté le 12-12-2007 à 14:53:00

"Arrivée à la maison. Je ne rentre pas tout de suite, dans la voiture, je réponds à Béné, on parle de l'UTMB. Chiche ?"

bien sur, chiche!!!! non mais!!!!
bravo Alain, une expérience de plus dans ta poche, et ce n'est jamais que la continuité d'une belle histoire...
à très bientôt,
biz
May

Commentaire de samontetro posté le 12-12-2007 à 18:37:00

Quelle experience que ce 24h! Grand que je suis, j'y étais tout petit et j'y ai tellement appris a vos cotés. Quel courage Alain, quel mental quand la tente tiède et son ravito te disent à chaque tour "n'y va pas, il fait froid, il pleut, il fait noir..." C'est vraiment un truc de dingue pour les dingues un 24h. Et c'est pour ça que j'y retournerai, parce que vous êtes tous des dingues EXTRAORDINAIRES!

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 12-12-2007 à 20:55:00

Comment ne pas avoir les moucherons quand on lit ton récit...
C'est fantastique, ce 24 heures que tu viens de faire Alain, et vous tous,
coureurs ou accompagnateurs. Je te reconnais bien là, ta volonté et
ton moral d'acier n'ont d'égal que ta gentillesse extrême ! Bravo pour
la perf accomplie et ton superbe récit. A bientôt j'espère...

NoNo_l'escargote_pleine_de_moucherons

Commentaire de Stéphanos posté le 14-12-2007 à 21:27:00

salut alain
je viens de rentrer de ma semaine de boulot;
c'est avec empressement que je parcours les forums de kikourou.Je ne peux que m'associer a tous ces nombreux commentaires de ce beau récit. Tes qualités morales t'ont permis d' aller au bout de toi même dans cette merveilleuse aventure qui t'appartient.
bravo, je te souhaite de bonnes fêtes en famille; ainsi qu'une bonne recupe a trés bientot sur les chemins dromois.

Commentaire de Estive 73 posté le 18-12-2007 à 21:50:00

Il a rien lâché le canard, c'est sûr.
Bravo pour ce 24h à ta main.
Et merci pour le CR, les photos et le reste !
Dominique

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !