Récit de la course : Lyon Urban Trail - 20 km 2008, par torchure

L'auteur : torchure

La course : Lyon Urban Trail - 20 km

Date : 2/11/2008

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 1495 vues

Distance : 20km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

78 autres récits :

Lyon Urban Trail - 20km 2008

Rappel des faits :

 

Debut de la cap : 01/01/2008

Objectif de l'année : le 4éme relais de la saintelyon soit 23km

Dernière course : Le trail du rail à amplepuis en juillet : 15km

nombre de km au mois d'octobre : 90km

pour se tester : le Lyon Urban Trail soit 20km (LUT)

 

 

La dernière semaine d'octobre, je n'ai pas couru du tout histoire de faire un peu de jus. Qu'est ce que c'est long une semaine sans courir.

Je passerai la semaine à me demander comment m'habiller pour faire le LUT vu la météo qui frole le zéro degrés...

Samedi 1 novembre, la pluie tombe à saut. La nuit va être très courte : "Suis-je vraiment au niveau ?" "Vais je arriver à finir ?" "2h40... ca me parait pas assez !!" "J’ai oublié ma combinaison de plongée ;-)"...

Au réveil, le sous sol de la maison est inondé, les routes sont pour la plus part coupées... mais la pluie a finie de tomber.

L'arrivée sur Lyon était prévue à 8h00 histoire d'avoir le temps de récupérer le dossard et de s'équiper.. j'arriverai sur la ligne de départ à 9h... Heureusement le départ est repoussé de 15 minutes.

Derrière la ligne se pressent plus de 1200 coureurs.. C'est très impressionnant.. Je me place tout de suite en queue de peloton histoire de partir à mon rythme.

Je cherche Claudie, Anthony ou des Kikous... Je ferai la connaissance de Langevine.

Tout à coup, un coup de feu au loin... mais c'est le départ !!!!

Les gens commencent à avancé, doucement, puis de plus en plus vite.. on entend des cris devant nous.. le speaker fait son boulot et joue avec les coureurs..

A y'est la ligne de départ est enfin passée, la puce à la cheville est reconnue... on est partit pour 5km de plat histoire d'étirer le flot de coureurs. J'enfile mes écouteurs qui diffusent de l'AC/DC

Quelques mètres de course et j'aperçois mon fan club (fabi et mes parents) qui tentent de prendre des photos... je leur laisse ma veste car j'en aurai pas besoin vu le temps magnifique que nous avons sur Lyon.

Il sera assez difficile de courir tant il y a du monde.. les gens évitent les flaques d'eau, de boue...

Je croise par 2 fois mon fan club... avant d'attaquer la première montée.. puis s'enchaineront pas mal de montées et de descentes sur routes ou sur escaliers de différentes tailles avec des marches plus ou moins hautes et plus ou moins larges...

Je monte chaque escaliers en marchant et les descend rapidement.

Juste avant le km 8, je retrouve mon fan club et rejoins Claudie dans une grosse montée.

Je la double et continue ma course. Je me sens vraiment très bien. Le coeur réagit bien, les jambes sont là ! pas de soucis.

Je croise Marilyne qui ne me reconnait pas.... (étonnée de me voir courir ici)

On passe part traboules, on traverse l'hôtel de ville.. oui monsieur !!! sur leur joli carrelage !!! on croise des bobos !!

Et au environ du km 10 je recroise mon fan club !! quelle surprise : je m'attendais pas à les voir si loin sur le parcours.. ils vont devoir se dépêcher s'ils veulent me voir à l'arrivée...

je double toujours des coureurs.. pas énormément mais quelques uns...

Puis j'arrive au ravito.... je m'arrête le temps de boire un coca, j'attrape une demie banane et une madeleine que je mangerai en courant.. Le pointage m'indique 1h24 à se niveau.  Le kamel n'a pas besoin d'être rempli.

Je double pas mal de monde arrêté plus longtemps que moi au ravito et je repars super confiant. J'ai toujours la forme.

On traverse un parc surplombant la Saône et avec une belle vue sur Fourvière.

Puis soudain une petite douleur se fait sentir sur le genou gauche. Je ne m’alarme pas et je continue de courir.

Au sommet d'un parc, on rejoint le parcours des 40km... Ca devient compliqué à partir de là : Il faut gérer les arrivées en force des 40km qui veulent nous doubler (difficile de se ranger vu la largeur des chemins), et il faut garder son rythme, ne pas être tenté de suivre les 40km... tous ça avec le mp3 sur les oreilles.

Malgré moi, j'accélère.

Arrive une grande ligne droite le long des quais de Saône, un kikou me double (impossible de vous dire qui s'était)

Mon genou droit commence à faire des siennes alors que mon gauche me fait vraiment très mal. Je commence à marcher un peu pour relâcher un peu de pression. Une coureuse m'encourage et me demande de la suivre...en courant !!! je la suis par politesse. Kalänn passe a ce moment dans mon mp3.

J'arrive à courir et une grosse montée se profile. On marche cote à cote quand un kikou nous double. Je l'interpelle et on fera la montée ensemble. Merci Tounik.

Un passage avec de longues lignes droites aura raison de moi... il m'est impossible de courir tellement j'ai mal. Je vais alterner course et marche rapide jusqu'à l'arrivée.

Le pire étant la descente de l'oratoire. Magnifique descente dans les bois mais que je n'arrive pas du tout à apprécier.

La course se transforme en calvaire : je ne veux pas ralentir, je veux arriver le plus vite possible ! Je ne veux pas me faire doubler.... Je cours régulièrement et la douleur revient tout aussi régulièrement.

Le chemin le long du Rhône est interminable. Je passe devant les photographes... je vois le pont qui doit nous emmener jusqu'a la cité.... J'ai mal !!!!!

J'arrive enfin à le traverser tout en marchant. Arrivé au bout du pont, au virage, je me remets à courir... jusqu'à l'arrivée ! La casquette vissée sur la tête baissée !!! Je ne regarderai que le sol !! Je souffre !!! je ne sais même pas comment j'arrive encore à courir !! J’entends juste la voix de Fabi qui dit "Il doit souffrir !!!" et je passe enfin la ligne !!!

Mes lunettes cachent une larme de douleurs. Je rends la puce et me perd dans le flot de coureurs...

Je mets quelques minutes à réalisé que la course est finie et que je suis arrivé à tenir les 20km...

Le reste sera que du bonheur malgré les douleurs aux deux jambes.

Je retrouve mon fan club avec Pierr et Marielle.

Je croise Anthony, greg, Denis, Claudie, Angeline (et son torticoli)

Je récupère mon deuxième tshirt, mon sachet repas (beurk..) et on rentre se faire un petit repas sympa entre nous....

Merci à tous !!!!

 

Que dire de mon premier 20 km :

 

- GRANDIOSE !!

- VIVEMENT LA PROCHAINE COURSE !!

- 2h43 alors que je visai 2h40...

- Je suis prêt pour la Saintelyon (enfin presque) !!

 

 

 


 

 

3 commentaires

Commentaire de Fimbur posté le 05-11-2008 à 15:57:00

Bravo pour ta course, t'as géré comme un Chef ta douleur pour finir !
Au plaisir de se voir en décembre,
Fimbur

Commentaire de langevine posté le 05-11-2008 à 19:21:00

Tip top!! Tu as déjà une volonté malgré les douleurs qui ne trompe pas et ça c'est déjà génial! Contente de t'avoir croisé, je te souhaite tout plein de courage pour l'entrainement d'ici à la Saintélyon!
Biz
Karine

Commentaire de Jaguar blanc posté le 05-11-2008 à 21:04:00

Merci pour ton CR et bravo pour ta course. C'est dommage que ça ne soit pas tout passé comme tu as commencé mais ta persévérance et ta volonté ont été les plus forts. Chapeau. Le 4eme relais de la STL devrait être plus facile que le LUT.
Au plaisir de te rencontrer sur la STL. J'espère que ton genou se portera mieux.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !