Récit de la course : Lyon Urban Trail - 36 km 2013, par Khioube

L'auteur : Khioube

La course : Lyon Urban Trail - 36 km

Date : 14/4/2013

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 1052 vues

Distance : 36km

Matos : Si tu veux tout savoir, chaussures Asics, sac à eau kalenji (mais poche Raidlight), short Ronhill, booster BV sport!

Objectif : Terminer

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

78 autres récits :

6000 marches...

Après une première expérience en trail "long" (tout est relatif) aux Cabornis en mars dernier, je me lance cette fois à l'assaut du Lyon Urban Trail longue distance. Je garde un excellent souvenir de ma participation précédente sur les 23 km, même si j'avais été frustré de ne pas pouvoir finir aussi vite à cause des bouchons avant la passerelle vers Saint-Paul.
A nouveau, l'entraînement laisse quelque peu à désirer, mon objectif est surtout d'être prêt pour le marathon du Mont-Blanc alors je pars sans pression. Le temps est magnifique, je constate que le nombre de coureurs est bien plus réduit que pour les deux autres distances, ce qui n'est pas pour me déplaire.
Le coup d'envoi est donné, le peloton se dirige tranquillement (pour ma part, en tout cas) vers le tunnel de la rue Terme, que je négocie en alternant marche rapide et course lente afin de me mettre en jambes. Les premiers kilomètres passent assez rapidement, je me sens plutôt bien et je calcule rapidement que l'objectif de départ (finir en-dessous de cinq heures) peut être revu à la baisse. J'ai donné rendez-vous à ma chérie en bas de la montée des épies à 8h, j'y arrive à 7h59 et quelques secondes. N'ayant pas vraiment bien dormi (paraît-il que je suis très remuant les veilles de course), elle n'aura pas le temps de dégainer l'appareil-photo.
Vient ensuite le tour à Sainte-Foy, parcours que je connais plutôt bien (c'est là-bas que je vais me frotter aux escaliers) mais qui réserve visiblement des surprises (merci pour les futurs entraînements, LUT). Au premier ravitaillement, je fais le point. Vitesse moyenne d'environ 10km/h, bonnes jambes, on continue !
Encore 7 ou 8 bornes avant le ravitaillement de la Sarra. Au niveau des guiboles ça tient, c'est plutôt dans le bide que ça commence à brasser un peu. Gatosport, me jouerais-tu des tours ? A moins que ce ne soit le manque d'hydratation, voire l'excès ? Dur à dire quand on n'a que peu d'expérience de ce genre d'événements. Du coup je profite du ravitaillement et de la présence de la chérie pour faire une vraie pause de cinq minutes, évidemment accompagnée de Tuc (qui ne m'ont jamais paru aussi bons qu'aujourd'hui).

Je repars au combat en me disant qu'il est jouable d'arriver en moins de 4h (pavé d'or). Evidemment, les mollets commencent à souffrir, même sur les parties plates ; la chaleur s'installe également, et je regrette amèrement d'avoir refusé de prendre mes lunettes de soleil. Pire, c'est le mental qui commence à lacher un peu. C'est mon gros problème : dès que je commence à m'approcher de la ligne d'arrivée (mais qu'elle est encore assez loin pour avoir le temps de souffrir), j'ai envie de tout laisser tomber. Arrivé à Cuire, je constate qu'il reste 6 km de course. J'ai envie de croire qu'il va simplement falloir continuer jusqu'au plateau de la Croix-Rousse et plonger directement vers les Terreaux, mais on bifurque vers la voie verte, et c'est là que je commence à marcher en me disant que j'ai assez donné. Malgré les encouragements des coureurs qui sont désormais nombreux à me doubler, j'ai du mal à me relancer, même si je parviens (en négociant habilement avec moi-même) à faire du fractionné marche-course pendant quelques temps. Je perds un temps fou à Cuire, j'en récupère probablement un peu dans la descente (il suffit de se laisser tomber, j'adore) et j'en reperds énormément arrivé en bord de Saône. L'objectif des 4h commence à s'estomper. Au km 33, je retrouve Cédric, copain coureur qui est venu me soutenir (et qui s'est amusé à se taper Joséphin Soulary au rythme des futurs vainqueurs). Subitement, j'oublie les douleurs (ce qui me ferait penser qu'elles étaient vraiment psychologiques), et une fois qu'on nous informe qu'il n'y a plus que de la descente, je mets le turbo jusqu'à l'hôtel de ville.
Résultat des courses, les 36km sont bouclés en 4h05, ce qui est bien mieux que ce que j'imaginais. C'est une belle expérience, et je n'ai pas vraiment de regrets à nourrir. Par contre, il va falloir sacrément muscler mon jeu jusqu'au mois de juin parce qu'il y a des chances pour que cette fois il fasse VRAIMENT chaud. Et vu la tronche du profil de la course (et de cette satanée aiguillette des posettes), je ne pourrai pas me permettre d'y aller en n'ayant dans les jambes que quelques sorties longues à 800+.

En tout cas je n'ai absolument rien à redire sur l'organisation, aucun bouchon sur le long parcours, l'arrivée des coureurs du 23 s'est fait tout en douceur, les bénévoles étaient adorables comme toujours, et le tee-shirt de finisher est plutôt classe. Je reviendrai l'an prochain, avec pour objectif de faire moins de 3h30 ! Qu'on se le dise... :)

13 commentaires

Commentaire de Warthog posté le 17-04-2013 à 10:29:07

Salut Khioube !
j'ai également fait le 36km (pas encore fini le CR), et je me retrouve beaucoup dans ce que tu racontes: gros coup de mou après le dernier ravito (les derniers quais, terribles!), j'ai souffert de la chaleur sur la fin mais j'ai été bien plus vite que ce que je pensais.
Pas trop de douleurs à J+3 ?


Commentaire de Khioube posté le 17-04-2013 à 10:34:26

Salut! Merci pour le commentaire, ravi que tu aies vécu la même expérience que moi (sauf pour les parties pénibles !). Depuis le trail des Cabornis, j'ai pu constater que je n'ai pas trop de courbatures après les courses. Ça s'est vérifié ce weekend encore, je n'ai pas de séquelles. Ce qui est curieux c'est que c'est propre à la course à pied: je mets deux ou trois à jours à me remettre d'un tournoi de foot, par exemple.
Et toi, tu as du mal? Tu vas revoir tes objectifs à la hausse pour l'an prochain, du coup?

Commentaire de Warthog posté le 17-04-2013 à 10:50:34

Ouais j'ai vraiment souffert, ce matin encore j'ai pas mal de courbatures aux cuisses.
Pour l'année prochaine, pas sûr que je me réinscrive, ça dépendra de l'objectif de l'été ! Mais si ça peut rentrer dans le cadre de ma prépa comme cette année, j'y retournerai avec plaisir pour viser je pense dans les 3h30 / 3h35

Commentaire de tortue01 posté le 17-04-2013 à 15:25:09

Bravo Khioube.;et oui en faut du mental pour finir ces 36km....(moi je ne me suis frottée qu'au 12km)
En plus rien qu'à lire le titre de ton CR jsuis déjà crevée!!!
Mais j'ai bien ri à l'allusion aux TUC....
Bonne recup et courage pour la suite

Commentaire de Khioube posté le 17-04-2013 à 16:44:20

Merci, tortue01, j'ai lu ton CR aussi et j'ai vu que tu as couru avec beaucoup d'enthousiasme et de plaisir malgré les bouchons... par contre je n'avais pas remarqué les Dragibus! Bon courage pour la suite à toi aussi.

Commentaire de turtlerunforfun posté le 17-04-2013 à 15:39:34

Chapeau Khioube ! Belle course, 4h05 sans préparation excessive, c'est vraiment bien. Et puis, tu décris tellement bien ce fameux coup de mou ! Vive les tucs dans ce genre de situation! Au plaisir de te recroiser sur les offs lyonnais!
Julien

Commentaire de Khioube posté le 17-04-2013 à 16:45:23

Merci, Julien! Content de voir que je ne suis pas le seul à passer par ces moments de doute... J'aurais dû prendre un tuc pour le déguster à ce moment plutôt que de me goinfrer au ravito! :)
A bientôt peut-être, bon entraînement !
Guillaume

Commentaire de tidgi posté le 17-04-2013 à 21:18:05

Josephin Soulary sans les douleurs, c'est pas top çà ? ;-)
Bravo pour la course. Et en effet, sans les bouchons c'est quand même beaucoup mieux.
Au plaisir.

Commentaire de Arclusaz posté le 17-04-2013 à 23:26:59

bravo Guillaume, belle course et un coup de moins bien que tu as su surmonter.

et pour un anglophile et phone, tu ne sembles pas attirer la pluie mais le soleil : les cabornis, le LUT et bientôt les Posettes ! c'est tout le mal que je te souhaite....
à bientôt

Commentaire de Khioube posté le 18-04-2013 à 23:05:49

Salut Laurent ! Effectivement, j'ai vraiment de la chance cette saison ! Pourvu que ça dure... D'ailleurs, je voulais faire appel à ton expertise : j'essaie de me fixer un objectif pour le marathon du Mont-Blanc mais ce n'est pas évident. Tu penses que je devrais viser quel chrono ?

Commentaire de Arclusaz posté le 19-04-2013 à 10:16:36

ben, c'est pas évidement à dire.... je ne te connais pas tellement et... toi non plus ! tu es récent sur ce type de distance avec je pense peu d'expérience en montagne. Ceci dit, le MMB ce n'est pas technique (à part un peu la descente des Posettes).
Au LUT, tu finis à la moitié du peloton. La moitié du peloton au MMB, c'est moins de 7h mais il me semble que c'est peu être un peu ambitieux pour une première... Je dirais donc 7h08'32"(je te fais grâce des centièmes) ! Mais le temps n'a pas d'importance, ce qui est important c'est le plaisir que tu vas prendre. Profite, Profite, ....
En plus, y aura plein de kikoureurs (merci de faire une bise pour moi à Bubulle) et de kikoureuses (là, j'ose pas, je suis timide)

Commentaire de Khioube posté le 19-04-2013 à 23:41:52

Salut Laurent! Merci pour ta réponse. Tu as raisons sur toute la ligne: je n'ai pas suffisamment d'expérience sur cette distance et ce dénivelé pour pouvoir faire des pronostics au sujet de mes performances au MMB, et puis je vais surtout tâcher de profiter du paysage et de ce grand moment de partage. J'ai hâte de descendre des Posettes, en tout cas: moi qui prends généralement mon pied dans les descentes, je devrais être servi!
Cela dit, le MMB est mon objectif principal pour cette saison et j'ai décidé de m'entraîner comme il faut. C'est pour ça que je commence à penser au chrono, même si je pense que Kilian me battra quand-même (difficilement, par contre). Et puis comme je vais courir en portant les couleurs d'une association pour laquelle je fais une collecte, j'ai été amené à beaucoup parler du MMB autour de moi et je sais donc que je serai suivi de près par mes proches, alors ça met un peu de (bonne) pression!
En attendant, c'est tournoi de football gaélique demain, avant-dernière manche du championnat de France. Allez Lyon, évidemment!
Bon weekend à tous (malgré la pluie) !

Commentaire de Runphil60 posté le 19-04-2013 à 21:40:21

Bravo pour ta course romancée.
Moi aussi j.y était et je partage totalement tes impressions (la longue coulée verte, les quais de Saône de la fin et cet escalier pour quitter les quais qui m'a fait mal)
Le circuit était très fluide par rapport à l'an dernier et l'organisation très bonne, c'était sympa de tourner dans le sens inverse
Moi aussi la marche à été très dure pendant 2 jours et aujourd'hui je sens encore que les jambes ont bosse!
Dans le même esprit, je ferais bien le RUT!! (R pour Rome!!!)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !