Récit de la course : Lyon Urban Trail - 23 km 2011, par Touffe

L'auteur : Touffe

La course : Lyon Urban Trail - 23 km

Date : 3/4/2011

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 725 vues

Distance : 23km

Objectif : Se défoncer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

78 autres récits :

Reprise de la course après 3 mois... Ca pique!

 

Voilà quelques temps que je me suis mis à courir sérieusement après quelques années de procrastination estudiantine, étant lyonnais et ayant de bonnes performances cet hiver je me suis inscrit pour ce petit trail qui me paraissait vraiment sympa. Manque de bol, le lendemain de mon inscription, au bout de 4km de course j'ai du m'arrêter à cause d'une douleur au genou.. Un mois plus tard, le genou semble aller mieux, petite sortie afin de voir si ca tien: au bout de 2km les genoux suivent mais impossible de poser le pied droit par terre (tendinite?)

Ma préparation à ce lut c'est donc résumée à quelques tours de vélo les week ends en priant pour pouvoir tenir plus de 5km le jour J.

J'ai eu 3 jours de congés la semaine dernière, j'en ai profité pour faire une balade de 4 jours en vélo dans les monts du lyonnais et le Pilat (n'espérant plus pouvoir faire le trail, le repos ne me paraissait pas vital).

Finalement, le jour fatidique arrive, je me rends place des terreaux sans grand espoir et me place rapidement sur la ligne, il fait beau, l'ambiance est bonne, j'ai envie de me donner à fond.

Ca y est le départ est donné, je pars au diesel, petite foulée dans la première montée à croix rousse. Pas mal de coureurs me dépassent mais je ne m’enflamme pas, la course sera longue et difficile, mieux vaux en garder sous la pédale et ne pas trop forcer sur les mécaniques.

Me voilà en haut de la première côte, un petit orchestre est là pour nous accueillir, ca donne du baume au cœur avant d’attaquer les premières volées de marches. Il y a pas mal de monde, les escaliers sont assez étroits je reste près des rambardes au cas où, et j’en profite pour commencer à reprendre ceux qui sont partis trop vite. (J’apprécie les heures passées dans les escaliers de Fourvière cet hiver)

Voilà environ 25 minutes que je cours, je transpire énormément, j’ai déjà bien entamé ma réserve d’eau pour ne pas me déshydrater, seulement 4 km de faits… La course va être longue ! On se motive et on attaque la montée de la Sarra : 600 marches, c’est dur.. Puis arrive la descente, impossible de récupérer, c’est raide, ca glisse légèrement, ca tire dans les cuisses…

Hop on monte à la basilique, on redescend par le parc des hauteurs et c’est parti pour une nouvelle montée, en pavés cette fois, attention aux chevilles ! Finalement on arrive au premier ravitaillement, je m’arrête 30s pour attraper un morceau de banane et quelques fruits secs et c’est reparti ! Encore 14km à souffrir, mais le cadre est magnifique, les sensations sont bonnes alors on s’accroche.

Les 10 kilomètres suivants sont assez flous, je fais mon petit bonhomme de chemin mais je n’ai plus trop de repères géographiques, il faut dire qu’on découvre Lyon sous des angles nouveaux assez dépaysant. Les cuisses commencent à tirer sérieusement mais je m’accroche, les genoux et le pied ne lâchent pas, j’irais au bout ! Petit hommage au passage aux organisateurs qui gèrent la circulation, c’est vraiment du bon boulot !

Arrive le second ravitaillement, il y a tout ce qu’il faut (y a pas à dire, l’organisation est vraiment bonne) puis on attaque la dernière grosse difficulté avant de redescendre et de faire une petite boucle par croix rousse. Arrivé en haut, la première crampe arrive dans le mollet gauche, j’en viens à regretter mes 350km de vélo de la semaine.. Mais on ne va pas craquer à 4km du bonheur. J’ai encore un peu d’énergie alors j’accélère dans les descentes et je trottine dans les dernières montées.

Plus qu’un kilomètre, les crampes me reprennent, je suis à cours d’eau (j’avais emmené 1,5L !) et les coureurs du 12km sont reversés avec nous. Ce serait trop bête de craquer maintenant, je lâche tout dans les pentes de croix rousse, je dévale les escaliers et j’attaque dans les dernières montées d’escalier. Ca y est j’aperçois l’opéra, je lance le sprint, traverse l’hôtel de ville et débouche sur la place des terreaux pour franchir la ligne une petite larme à l’œil (de douleur ou de joie ?) L’arrivée a été vraiment bien pensée, un cadre superbe, à l’image du reste du parcours. 2h33 de course et une belle 257ème place totalement inespérée, voilà qui va aider à récupérer !

Pour une première expérience du trail, ce lut 2011 était vraiment intense, vraiment difficile mais réellement jouissif, vivement l’année prochaine !

 

 

 

8 commentaires

Commentaire de tophenbave posté le 05-04-2011 à 15:28:00

bravo pour cette premiere experience reussie.Et des trails il y en a avant l'annèe prochaine!n'hesites pas a rejoindre ces courses creatrices d'emotions intenses.

Commentaire de Arclusaz posté le 05-04-2011 à 17:01:00

salut et bravo pour avoir bien géré cette course abordée dans des conditions pas optimales. c'est vrai que Lyon est une belle ville quand on la parcoure ainsi ...

Bienvenue dans le groupe "courir à Lyon" dans lequel tu viens de t'inscrire.
Si tu ne crains pas les "sorties longues où on papote", n'hésite pas à te joindre à une de nos sorties annoncées (et commentées !) sur le sujet "Off-courir à Lyon".

A bientôt sur des chemins.

Commentaire de Jean-Phi posté le 05-04-2011 à 17:19:00

Ouais tout comme Arclu et tophe, viens t'en courir les offs lyonnais tu seras, je sais pas moi... 256° l'an prochain ! Mais au moins tu tes seras fait des potes !
Blague à part, bravo à toi !

Commentaire de Touffe posté le 05-04-2011 à 21:07:00

Ca sera avec plaisir! Ca faisait un petit moment que je cherchais des gens avec qui courir, merci de votre accueil! =)

Commentaire de tidgi posté le 05-04-2011 à 21:32:00

Que du bonheur ! Tu es arrivé pas loin devant moi.
Au plaisir de se croiser...

Commentaire de Touffe posté le 05-04-2011 à 21:37:00

Mes 2 minutes d'avance doivent venir du temps que tu as mis à passer la ligne de départ, je m'étais fais avoir comme ca au run in lyon, c'est vraiment frustrant de remonter les embouteillages pendant 15 minutes

Commentaire de ogo posté le 05-04-2011 à 22:29:00

Arghh, les Kikous lyonnais t'ont déjà mis le grappin dessus. T'es foutu. Tu vas connaître le PMU du dimanche matin, sombrer dans la bière et dans le saucisson chaud... Que du bonheur, quoi!
Bienvenue et merci pour ton CR

Commentaire de Touffe posté le 05-04-2011 à 22:33:00

Bière et saucisson chaud le dimanche matin, c'est un programme qui me bote =)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !