Récit de la course : Lyon Urban Trail - 38 km 2011, par DROP

L'auteur : DROP

La course : Lyon Urban Trail - 38 km

Date : 3/4/2011

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 901 vues

Distance : 38km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

78 autres récits :

Triste première: Mon 1er abandon !

Il fallait bien que cela arrive un jour... Oui mais alors là je ne l'ai pas vu venir...

 

L'année derniere le LUT 2010 était ma 1ere tentative sur la distance. 40Km bouclés en 4H31 en courant à l'économie et avec une prépa tronquée.

Cette année, rien de tout cela: un plan d'entrainement scrupuleusement respectée et de tres bonne sensation sur les dernieres sorties longues . Seuls petits détails, pas mal de repas "pro" dans la semaine et la gastro chez mes enfants. Y a t'il un rapport avec ce qui m'est arrivé. Je ne pense pas mais bon!

C'est par un dimanche matin ensoleillé que je me rapproche de cette magnifique place des Terreaux. Je salue les nombreux kikous présents au départ et m'installe dans le SAS de départ. L'objectif de cette année n'est pas de terminer mais de faire entre 4H et 4H15.

Départ à 8H30. Je pars en souplesse mais quasiment tout en courant. Les pentes de la X rousse terminées, les montées de la Sarra et de Nicolas de Lange me font moins mal que l'année derniere. Surtout ne pas s'emballer. Le premier ravito arrive assez vite et au 10eme Km (1H06), j'ai 6 minutes d'avance par rapport à l'année derniere .

Dans Sainte Foix, bcp de partie roulante à travers les magnifiques villas de la bourgeoisie lyonnaise. D'ailleurs pour l'anecdote, arrivée en haut de la "montée des villas", une porsche décapotable et un Q7 étaient à l'arret pour nous laisser traverser. "ça faisait très cliché" .

Deuxieme ravito au parc de l'évéché. Je m'arrete, prends 2 verres de coca et un verre d'eau(plus que d'habitude) et m'asperge d'eau car il commence à faire chaud, je trouve .

Je repars dans l'amphi Gallo-Romain et j'ai la chance de me faire doubler par yanskhov (qui est sur le 12). J'hallucine quand je le vois courrir, sans à coup et tout en souplesse. Par rapport à ses poursuivants et il est plutot facile . Pour ma part au 20eme Km (2H08), j'ai 10 minutes d'avance sur le temps de l'année derniere.

Par contre, c'est qq minutes plus tard, vers le 22eme, que les ennuis commencent. Maux de bide et de tete vont conduire à un premier arret vomito... C'est la 1ere fois que cela m'arrive sur une course .

Je repars mais pas la grande forme, j'ai la bouche seche, je ressaye de boire mais ça repart aussitot. Je continue de courir mais j'envisage de rendre le dossard... La longue partie sur les quais de Saone me fait le plus grand bien. C'est plat, il y a un vent frais. Par contre, je n'essaye plus de boire pour l'instant .

Nouvelle montée sur les pentes de la X rousse, ça devient dur, j'ai la tete qui tourne et arrivée en haut je ressaye de boire à nouveau... ça repart aussitot. Je suis au 27Km en 3H de course, ça fait 5 bornes que je n'ai pas bu... J'ABANDONNE.  Il me reste 10Km et je ne me vois pas terminer sans pouvoir boire. Je ne suis pas blessé, pas de crampes, j'arrive encore à courir, mais j'arrete!!! Qqchose à cassé dans ma tete, sur le coup je me dis j'arrete la CAP, je me remets au foot, au moins un truc ou je suis bon sans forcer!!! le vrai craquage en fait .

Vouloir abandonner est une chose, mais comment fait on ??? Je le signale à un benevole qui me dit "d'accord !" , mais qui n'en sait pas plus que moi. Je décide de redescendre sur les quais de Saone pour retourner place des Terreaux. Au bout de 10 minutes, je trouve enfin un membre du staff qui me reprend la puce, mais ne sait pas comment faire pour me déclarer forfait. Les boules, c'est si rare que ça les abandons ???

 

Pas la motivation pour rester bien longtemps à l'arrivée, retour à la maison. Je n'arriverai à manger qu'à 17H de l'après midi...

 

Le coup de blues est passé, le bulletin d'inscription pour l'Ardechois part cette semaine... En espérant que ça se passera mieux. Je vais changer de boisson alors que cela fait 2 ans que je prends la meme chose, on verra bien.

 

PS: organisation une nouvelle fois au TOP. bravo! En plus j'aime bien les manchettes ;-)

 

 

12 commentaires

Commentaire de blanche posté le 04-04-2011 à 10:42:00

bravo tout de meme a toi d'avoir ete jusqu'au 30eme, l'abondon cela fait aussi partie d'une course meme si c est parfois difficile à encaisser au niveau psychologique
mais comme m'a un jour dit un ami, raconter l'abandon, c est humaniser l'echec et presque le transformer en victoire...
dommage de ne pas t'avoir croisé, bonne recup à toi

Commentaire de Mamanpat posté le 04-04-2011 à 10:50:00

Ca vous forge un coureur ce genre de mésaventure ! Jamais vomi pour ma part mais 3 abandons sur 4 courses l'an passé et un LUT hier de toute beauté qui me propulse vers de nouvelles envies !

Analyse bien tout et à toi l'Ardéchois !

Commentaire de richard192 posté le 04-04-2011 à 11:38:00

Jamais facile d'abandonner une course, surtout lorsqu'on en a fait un objectif et quant on s'est bien préparé. ça fait un objectif de plus pour ta prochaine saison.

Bonne chance pour la suite

Commentaire de Fredy posté le 04-04-2011 à 12:04:00

Remets toi vite pour l'ardéchois, ce serait dommage de pas profiter du boeuf à la broche à l'arrivée !!

Commentaire de totoro posté le 04-04-2011 à 14:40:00

Naaaannnn, ne te remets pas au foot ! ;-)
Sage décision mais que t'est-il arrivé ???

Commentaire de Arclusaz posté le 04-04-2011 à 14:55:00

Bon,c'est pas bien grave !!
ça fait partie de la vie du coureur d'avoir des jours sans....
En plus, les spécialistes de ce forum te diraient surement que c'est un problème d'osmolarité : il y a un post sur le sujet, j'ai pas tout compris mais c'est bien !)

Bref, il a fait chaud, t'a plus bu que d'habitude (t'as bien fait !) mais ton organisme n'a pas pu utiliser cette eau et .... vomito !

Commentaire de coach Jack posté le 04-04-2011 à 16:07:00

Grosse déception mais tu as tout tenté, cela fait partie du jeu, tu n'as pas de regret à avoir.
Tu vas rebondir, j'en suis certain, un échec appelle assez souvent une performance à suivre.
Et puis, relativises ce mauvais moment, tu n'es pas blessé, tu vas pouvoir dévorer à nouveau ta passion (penses à ceux qui sont blessés par exemple !).
j'attends ton prochain récit où tu nous raconteras ton bonheur retrouvé.
Au plaisir de te lire.

Commentaire de ogo posté le 04-04-2011 à 19:05:00

Les organismes ont été pas mal sollicités par les premières chaleurs de l'année. Mine de rien, le soleil tapait fort en milieu de matinée. Ma réserve d'eau était vide à l'arrivée et j'ai dû me réhydrater copieusement par la suite. Remets-toi bien. A coup sûr, le plaisir reviendra sur l'Ardéchois.

Commentaire de fulgurex posté le 04-04-2011 à 23:10:00

ce n'est pas parce qu'on s'appelle Drop qu'on transforme à chaque fois! Allez, au prochain essai, ça gagne. ;o)

Commentaire de tidgi posté le 05-04-2011 à 21:30:00

Gloups ! Dur, dur en effet !
Mais tu as déjà surmonté le soir même. Tu as le bon mental pour rebondir...
Allez, l'Ardéchois est pour toi.
A bientôt.

Commentaire de Touffe posté le 05-04-2011 à 21:33:00

Bravo tout de même! La course était vraiment difficile, c'est déjà beau d'avoir tenu jusque là!
C'est le genre d'expérience qui permet de mieux gérer ce genre de difficulté pour une prochaine fois =)

Commentaire de millénium posté le 08-04-2011 à 08:49:00

chaque arrêt entraine un rebond positif. Tu vas connaitre ça ! Allez go go go

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !