Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse 2009, par le_kéké

L'auteur : le_kéké

La course : Grand Duc de Chartreuse

Date : 28/6/2009

Lieu : St Pierre De Chartreuse (Isère)

Affichage : 1366 vues

Distance : 76km

Objectif : Pas d'objectif

18 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

71 autres récits :

Le récit

Grand Duc 2009

Ahhh le grand duc voila quelques mois que ça m'occupe la tête et depuis que la course est terminée ça continue encore.
Et oui le grand duc pour le kéké c'était the objectif avec un grand O pour cette année 2009.

Première interrogation, il y a quelques mois, c'est l'année ou je me lance ou bien ??
Car c'est vrai que ce grand duc en solo j'y pense depuis très longtemps en fait, surement depuis que j'y avais participé pour un relais à 5 il y a 7 ans.
J'ai l'impression que toutes les courses que j'ai faites auparavant étaient une sorte de préparation pour celle là.

Même si les magazines à la con tel "esprit international" banalisent de plus en plus les longues distances, même pour un kéké aller faire 74km et 5000D+ dans la Chartreuse que je connais si bien, ben ça fait peur.
Mais cette année je le sens alors le plus dur est fait je balance mon inscription et range le VTT pour faire du D+, du D+ et encore du D+ (et même du D- parfois)

Petit à petit le grand jour avance, je me sens en forme, affuté comme jamais mais envahi par les doutes sur mes possibilités à finir ce genre de course.

Enfin le grand jour se rapproche, je parcours toutes les nuits les chemins de la Chartreuse en dormant pour patienter.
Je révise le parcours sur des cartes, étudie le profil en effectuant des simulations et des stratégies, la course semble facile sur un plan.
Ca fait longtemps que j'ai pas eu une sorte de pression positive comme ça, depuis ma première transju ??

Assez psychoté c'est la veille de la course, je pars chercher mon dossard et écouter le briefing des organisateurs.
Conclusion il y  a un truc qui est sur dans cette course, c'est que depuis la création il y a 20 ans, la mode du trail est arrivé avec son coté un peu bobo-ecolo-xwing qui me fait chier mais le grand duc lui n'a pas changé.
Ca reste la course sans concession dans une ambiance sans chichi, ni frime mais une organisation au top du top.

Autre conclusion, mais ça c'etait prévu, on va en chier car le parcours n'est pas très roulant, car si tu aimes le gros sentier c'est pas gagné.
Par contre si le lapiaz est ton ami, sache qu'en plus il sera glissant par les orages récents et le lapiaz c'est déjà bien sympa quand c'est sec mais c'est mouillé c'est là qu'il se déguste le mieux.

Hop j'en profite pour discuter avec les kikous : supersteph, le pachy, samontetro, grandsteack, pio, marie38, Arno_smag ..., retrait du dossard, dégustation des produis locaux et quelques chips avant de rentrer à la casa pour une nuit qui s'annonce courte.

La nuit fut courte effectivement départ 3h45 direction St Pierre pour affronter la bête.



Petit déjeuné où je retrouve la fine équipe, et maintenant alea jacta truc.
J'ai un plan de route pou finir pour 21h, et pour arriver sur la barrière horaire au plus juste, de toutes les façons ce qui est sur c'est que si ça passe ça sera de peu.
Enfin si tout se passe comme prévu ça fait quand même un truc de 16h, ce qui est juste 7h de plus que le record précédent (et je parle même pas des 5000 D+, car le record est de 2800)


Mais on verra bien alors en route.
Je pars avec le Pachy qui a le même objectif que moi, j'aimerai bien rester avec lui le plus longtemps possible.


Le pachi il dort encore ??

On commence par un peu de route histoire de chauffer la machine puis on prend du gros sentier qui attaque droit dans la pente pour monter le compteur D+.
On discute avec le pachy et le jour se lève tranquillement, on est bien.

Une fille nous double en trottinant dans la montée alors que tous les bourrins autour marchent en poussant sur leurs bâtons.
Spécial dédicace au 9 courageuses qui ont pris le départ de ce grand duc trop masculin.

On se rapproche du col du coq, le chemin se transforme en single et on attaque la montée vers la dent de Crolles.


C'est parti pour une dent de crolles


Le premier ravito est là, ils ont campé ici, énorme bravo à tous les bénévoles du grand duc qui souvent ont du porter ou dormir sous la tente et tous sont sympas.

Superbe le soleil se lève, on voit les nuages dans la vallée, j'adore.
Bon la dent de Crolles je connais, ça doit être la 4ème fois que je monte cette année alors pas de surprise.

J'ai l'impression qu'on monte un peu vite, mais c'est du simple trace, alors on suit le rythme donné par celui devant.

Hop nous voila en haut, et l'ami jcdu38 est monté pour faire des photos.
Sympa comme rencontre, 2 ou 3 mots, un coup de thé (merci), quelques photos et on descend.


Il est encore frais le kéké (photo jcdu38)





C'est aprti pour la descente avec le pachi (photo jcdu38)

Première rencontre avec le Lapiaz qui comme prévu est glissant.
Maintenant c'est direction la cabance de Bellefond.


Pas facile de courir même dans la descente et comme on est bloqué par le gars de devant c'est finalement pas mal ça modère le kéké qui a parfois tendance à s'enflammer dans les débuts de course.

Hop ravito fin du relais 1, tous les voyants sont au verts, sauf peut être un peu le bide secoué dans la descente ??


Après le ravito ça remonte pour 250 D+, c'est juste ce qu'il faut pour déboucher sur une vue incroyable sur le plateau.


Hop pause photo et descente casse pate lapiaz, et pierre comme partout.

La traversée des hauts plateaux, elle est plus roulante, un faux plat descendant dans les hautes herbes et une vue à couper le souffle.
Le pachy est dans l'aspi du kéké, on est bien, il trouve qu'on va peut être un poil vite, j'essaie de ralentir la machine.

Ensuite on trouve un léger brouillard, finalement pas mal car au soleil ça commence à cogner.
Puis c'est la descente, super humide et merdique, un truc à te faire regretter les montées.

Après la descente est plus roulante et mon estomac secoué me refait des misères, une pause technique va s'imposer il va falloir trouver le bon spot.
On passe les détails scabreux qui ferait tâche au coté de ces belles photos de la Chartreuse.

Le seul problème c'est que j'ai perdu le pachy dans la manœuvre.
Je suis doublé par toto38 dans la descente qui est parti très cool et qui maintenant fait le cake dans la descente avec quelques CMIstes.
On croise un panneau (à la con) : "arrivée 50 km", no comment.

Enfin le bas et le ravito de St Même (km 23).
Ils sont un peu débordés, et je perds un peu de temps à refaire le plein de la poche à eau, non sans avoir renversé la moitié du liquide sucré sur le sac et partout.

On repart sur un petit peu de route montante, ça cogne, je suis seul et c'est dans des coins comme ça que je regrette d'avoir perdu le pachy.
Ouf on repart dans les bois et c'est bain de boue pour tout le monde, avec traversée de ruisseau.

Et ça remonte sec dans ce bois, le kéké a une première alerte de coup de moins bien et j'ai toujours un peu mal au bide.
La montée dans ce bois finie enfin, je reconnais un bout du parcours de l'an dernier où j'avais déjà pas été au mieux.

On longe des champs et on finit par arriver à un nouveau ravito (St philibert).
Cool des têtes connus par ici et surtout sanggi s'occupe de moi comme une mère pour aller me chercher des trucs au ravito ou remettre un peu d'eau dans la poche.

Il fait aussi plein de photos : énorme merci pour le soutien.


Moins frais le kéké (photo sanggi)



Je regarde le profil et maintenant c'est la 2ème grosse difficulté : le grand som.
Mais avant d'affronter le grand Som il me faut un 2ème spot car mon estomac est de nouveau en vrac.
Ouf ça va mieux pour le bide mais ça m'a coupé les jambes.

La montée est raide avec un début bien humide et cassant.
Je perds régulièrement des places dans ce début d'ascension, c'est pas bon signe.
On sort de la forêt et on trouve un mini ravito eau, merci pour le portage.


Après c'est la partie bien scabreuse dans la falaise aidé par les câbles, mais perso moi qui craint un peu le vide, j'ai pas trop remarqué.
Je ne devais pas être au top.
Je sens néanmoins que je retrouve des forces et doubles même quelques trailers dans cette fin d'ascension.

 

Ouf voila le sommet et aussi le gars Mathias, alias the boss.
Il a retrouvé un peu la ligne le Mathias (mais pas assez pour battre un kéké au trailabéné ;-)

Je reste 5mn allongé dans l'herbe au sommet et puis en avant pour la descente.
Bon le début de cette descente c'est du scabreux, le rythme doit être à peine plus élevé que dans la montée.

On arrive au habert de Bauvinant pour un ravito et je l'avais oublié mais il faut encore remonter avant d'arriver sur St Pierre.
Et pendant ce temps là l'heure tourne et on n'arrive jamais sur St pierre.
Ca va commencer à être dur car j'ai su retard sur les prévisions et pour la barrière horaire c'est encore jouable mais plus trop de jocker.

En haut de cette petite montée on descend toujours pas, on traverse des pierriers, il y a même un squelette d'animal (chamois ??)
Enfin la descente est là et pour une fois un peu plus roulante.

J'ai retrouvé des jambes alors j'envoie du bois.
Je double, double, espérant rattraper un peu du retard et peut être choper un pachy.

C'est rigolo comme on passe d'un état à l'autre, il y a 1/2 heure je ne voyais pas comment je pouvais continuer au delà de St Pierre et là maintenant je vole étant sur de manger de la chouette avant la nuit.
J'annonce mon arrivée prochaine à mes supporters qui m'attendent à St Pierre et ma femme me dit qu'elle a rencontré un groupe de kikous qui braillent derrière dans le téléphone.

Taiiinnnnnn je suis regonflé à bloc.
Bien sur l'arrivée sur St Pierre n'est pas directe on en profite pour refaire une sale montée bien casse pates.

Un peu de route et je vois Antoine mon gamin (8 ans) qui vient à ma rencontre en suivant le chemin.
Hop je prends son aspiration et nous voila tous les 2 à courir tous les 2 super fiers comme des paons.

On fait comme ça un km pour arriver dans St Pierre avec une ambiance de folie.
Ma femme les kikous, les gens qui encourage, c'est fabuleux.


Les petits kéké attendentle gros kéké

Et on traverse comme ça le village avec mon fils en petite foulée.

Direction le contrôle médicale, je suis apte pour continuer, le contrôle médicale me trouve même en bonne forme, j'ai pourtant les jambes qui commence à tirer sérieusement.
Ravito, je change les chaussettes, on fait le plein de la poche à eau, et j'y retourne.

Le premier arrive, pfff ce gars là m'a pris 30km, c'est vraiment un tueur !!!!

Plus que 30km !!!!

Il est 15h05, ça va être vraiment chaud pour la barrière horaire de 18H30 du col de porte.

Petit sentier sous les bois, je suis seul au monde, suis je le dernier de la course ??
Quelle calme après cette animation de St Pierre.

On retrouve un bout de route, je retrouve bactérie, binôme de supersteph, on tappe la discute, ça m'aide à relancer dans ce bout un peu chiant sur route.
On arrive sur le chemin et c'est reparti pour 1100D+ afin de trouver le Charmant Som.

Ce début de monté est agréable, régulier, en lacet et la progression est régulière.
Je sens pourtant que je tire la langue et regarde sans arrêt l'altimètre qui ne bouge pas assez vite.

Des relais me doublent impossible de suivre pourtant ils montent pas très vite ...
Vers 1200 j'avance plus, je double un gars assis sur le bord du chemin épuisé.
Allez le kéké il reste 600D+, c'est rien !!!

Mais je m'accorde une pause, j'en peux plus, je suis tellement bien assis.
J'ai mal aux pieds et même des frissons.
C'est pourtant clair, je suis en hypo mais j'ai même pas l'idée de prendre un gel.
Et là on est 3 ou 4 à vraiment en chier dans cette montée.
Faire cette fin de montée m'aura pris un truc comme 1h45-2h
C'est infini, j'ai lâché, la chouette elle vient de s'envoler.
Je n'ai plus qu'une seule idée arriver en haut pour en finir, mais c'est où le haut de cette montée ??

En plus 3 personnes d'affilée me disent : il reste 200D+ alors qu'à chaque fois j'avais l'impression d'avoir fait ces 200D+ entre temps.
C'est l'everest ce truc ou quoi.
Enfinnnnn le haut, une descente en marchant plus tard, j'arrive au ravito, 18h05 j'abandonne, impossible de rallier le col de portes 5km plus bas en 25nm, j'ai lâché prise dans la tête dans cette montée maudite.

Clignotant là en bas  fin de l'aventure...



Je suis bien assis dans l'herbe avec d'autres compagnons d'infortunes.
Le Blueb vient me chercher en bagnole, il comptait sur moi pour finir ce grand duc m'attendant impatiemment au col de porte et voyant l'heure tourner.
Désolé mon grand ça sera pas pour cette année qu'on mangera le volatile ensemble.

On arrive sur St Pierre et les finishers arrivent au compte goute.
Ca aurait été bien de passé cette ligne d'arrivée ...

Néanmoins je suis content de ma performance et surtout ça me conforte dans l'idée que c'est jouable et que ce n'est pas passé loin, avec une meilleure gestion et un peu plus d'expérience ça peu le faire.
J'ai quand même largement battu mon record de D+ (4150) et mon temps en course (13h)

Ce qui est rassurant aussi c'est que je ne fus pas le seul à abandonner (87 finishers sur 190)

En tout cas j'ai déjà envie d'être dans un an et de retenter ma chance car le kéké a vu et a compris et il va bouffer de la fricassée de chouette ça c'est sur.
Maintenant c'est les vacances et objectifs raid multi pour la rentrée, les PPs de kikourou are back!!!


18 commentaires

Commentaire de @lex_38 posté le 02-07-2009 à 13:30:00

C'est pas une course facile à faire en solo ça...
Mais tu as déjà bouffé les 3/4 de l'oiseau et pris de l'expérience!
Tu reviendras encore plus fort l'an prochain!
Bravo quand-même!
Bonne récup!

Commentaire de iade38 posté le 02-07-2009 à 14:28:00

BRAVO mon KéKé

Commentaire de eric41 posté le 02-07-2009 à 15:30:00

Dommage Philippe mais çà à l'air bien ardu ce trail.
Merci pour toutes les belles photos.
Eric

Commentaire de _azerty posté le 02-07-2009 à 16:11:00

moi je pense que tu aurais du faire une mise au vert en IDF , le mercredi précédent . Le tout autour d'une belle carte CO et d'une pizza (la meilleure du monde de la rue).


Allez Philippe, je sens bien que le jour où tu vas tous nous pourrir (poutrer dirait le lutin) approche, d'ailleurs je me demande même si c'est raisonnable de descendre faire un raid-multi chez vous.

Domi

Commentaire de jcdu38 posté le 02-07-2009 à 17:55:00

Le grand Duc c'est une des courses les plus dures en ultra que je connaisse.

T'as fait une belle course, t'as beaucoup appris pour la prochaine fois si tu réfléchis bien sur tout ce qui a bien marché et également sur ce qui a moins bien marché.

Tu l'auras bientôt ce Grand Duc. J'en suis sûr et je serais la pour immortaliser cet instant sur la pellicule. :-)

--
JC

PS : tu es peut-être monté à un rythme un peu trop rapide à la Dent de Crolles, la prochaine démarre doucement, doucement, .... puis accélère sur la fin !!! (Lol)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 02-07-2009 à 18:21:00

Bon, c'était pas facile quoi !
J'en ai eu assez des galères pour comprendre ton abandon...
Sinon, les photos, le top !



Aux petits kékés : On écrit "allez" à l'impératif ! Vous me referez 10 pancartes pour la peine !

Commentaire de gilou01 posté le 02-07-2009 à 20:23:00

super photo ca donne envie de tenter l aventure mais ca a l air bien raide

Commentaire de flapi38 posté le 02-07-2009 à 22:28:00

Bravo Kéké,

L'année prochaine, c'est tout bon...

En attendant, tu vas avoir la super forme pour essayer de poudrer les NicNic brothers sur les raids (je dis bien essayé ^^)

Commentaire de maï74 posté le 02-07-2009 à 23:01:00

Nico a trouvé cette course extrêmement dure lui aussi... Je suis venue encourager mais dommage je t'ai loupé à St Pierre...
Et puisque tu trouves que ça manque de filles, j'vais ptêt bien prendre un dossard la prochaine fois ! Bonne récup et bonnes vacances ! Biz

Commentaire de LtBlueb posté le 02-07-2009 à 23:25:00

bon mon kéké, j'ai beaucoup plaisanté au jet de cette course de fillette qui était loin d'en être une alors je vais essayé d'être sérieux quelques lignes !! j'avais prévu de venir te "chercher" au début du 3ème relais, mais le timing n'a pas été favorable...
le grand duc compte un ambassadeur de plus et tu as bien raison : en 20 ans pas une ride !!!
ce truc est tellement compliqué (pour les poussifs comme nous) que l'arrêt en fin de 4ème relais à la première tentative est déjà une victoire (là c'est un ptit joueur 2003 qui cause !)... une victoire donc et un tremplin pour finir l'année suivante, avec un chouilla d'expérience en plus et le couteau entre les dents !! repose toi bien !

Commentaire de L'Castor Junior posté le 02-07-2009 à 23:37:00

Mouais.
Que le_kéké soit un peu p'tite jambes, ça ne me surprend pas (combien ton précédent record de D+ ? 2500 m ???, tu vis en plaine ou bien ???), mais, ce qui m'inquiète, c'est ces histoires de lappiaz mouillés.
Je vois bien le Grand Duc comme une sorte de trèlàbéné puissance 5, ou le_kéké a toutes les chances de me mettre la pâtée...
Allez, bravo pour cette première tentative : tu vas l'avoir ce volatile !!!

Commentaire de La Tortue posté le 02-07-2009 à 23:41:00

bravo quand même ! mais y'a pas de mal à ne pas terminer un premier grd duc.
en effet, le grand duc, c'est à ce que je connaisse ce qui se fait de plus dur en matière de gestion des barrières horaires. il me fait peur, et je ne m'y suis jamais encore risqué.
tu abandonnes là où j'ai vu passer le blueb l'an dernier avec une marge de sécurité assez faible sur la barrière. la différence, d'après moi : un peu plus d'expérience chez le lieutenant, mais c'est sur que tu as les moyens de te faire du hibou au barbecue, et je te le souhait dès l'an prochain !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-07-2009 à 00:35:00

Salut El Kéké, je me souviens avoir eu cette pensée en passant ce panneau "arrivée 50 kms" : LES PAUVRES !!!
Enfin tu as quand même fait 4 fois mon relais, respect total.
Sûr que la prochaine sera la bonne, et je serai sur place pour vérifier ça !!
A plus sur une course de tafiole sur la région !
Julien

Commentaire de Arno_SMAG posté le 03-07-2009 à 22:22:00

Bravo le KéKé ! Il faut positiver, tu engranges de l'expérience. Ça se mérite le Big Duke. C'est dur le Big Duke. C'est pas roulant le Big Duke. Y a des putains de Lapiaz glissants au Big Duke. Y a pleins de montées raides au Big Duke.
mais une chose est sûre : Le KéKé il finira le Big Duke en solo en 2010 !!

Commentaire de GrandSteaKikour posté le 03-07-2009 à 23:50:00

Bien traître ce Charmant Som ... un vrai casse moral, bien plus qu'un casse patte à mon avis.
C'est vraiment dommage que ton aventure se soit arrêtée là, il te manquait quoi, 20 minutes de plus à tout casser pour passer la barrière tranquille ; sachant que le reste du parcours tu l'aurais encore encaissé, j'en suis sûr, tu as largement fais le plus dur ...

Il tenait à une plume ton grand Duc !

Profite bien de tes vacances,

au plaisir de te recroiser.

Commentaire de kikidrome posté le 19-07-2009 à 23:25:00

un copain de club dit que c'est la plus belle épreuve ! il ne m'a dit que c'était aussi difficile ! Chapeau à toi le Kéké, tu le boufferas bien l'an prochain ce volatile !

Commentaire de ravachu posté le 21-07-2009 à 11:50:00

Chapeau pour ta course quand même... ça sera pour l'année prochaine!
ça me donne bien envie de la faire l'année prochaine cette belle balade!

Commentaire de raspoutine 05 posté le 31-08-2009 à 08:36:00

Salut le kéké,
Ton récit donne tout simplement envie de changer ses habitudes alimentaires. Donc, au menu 2011, je prendrai aussi des brochettes du volatile.
C'est un vrai plaisir de suivre ta course avec toutes ces photos; Y'a pas, c'est quand même bien les appareils embarqués comme c'est un plaisir que de diffuser les moments de plaisir en altitude.
(Aïe ! je me relis et je vois que j'ai utilisé 3 fois le mot "plaisir" dans la même phrase - on touche à rien).
Et que dire de ta performance... C'est "Chapeau bas" et y'a rien à ajouter, surtout quand on sait que tu remettras le couvert. Il n'y a jamais rien à regretter si une course n'est pas achevée. Voyons plutôt le chemin parcouru; être déjà sur le départ d'une telle épreuve en représente déjà sa réussite à 90% et la terminer n'est qu'une affaire de date.
Encore bravo.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !