Récit de la course : La 6000 D 2009, par rené80amiens

L'auteur : rené80amiens

La course : La 6000 D

Date : 25/7/2009

Lieu : La Plagne (Savoie)

Affichage : 1107 vues

Distance : 60km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

79 autres récits :

6000D-La course ds géants

Re: Compte rendu de la 6000D

de rené80amiens » 03 Août 2009

Une semaine après la course de la 6000D, on y pense toujours, et on l’a revit encore !
Difficile de tourner la page de cette belle aventure tarentaise. On l’a recourt pour la énième fois dans sa tête, on voudrait qu’elle ne finisse jamais, tellement qu’elle fut magnifique par son organisation, par ses difficultés, par ses exigences mentales, sa gestion de l’effort, sa convivialité, son public, ses paysages, ses sommets surplombant les vallées, et j’en passe ! Elle vous amène là-haut pour voyager, et vous fait redescendre de l’autre côté, avec plein de souvenirs, vous laissant ainsi rêver bien plus loin que l’arrivée.
La 6000D, c’est ça, une course hors catégorie, mais surtout une course hors norme qui sait se faire partager et créer une complicité entre coureurs. Au final, ce sont les émotions qui priment, par la satisfaction d’avoir été au bout de l’effort, de soi-même. La notion de partage est très forte, et d’y être allé avec un groupe de copains accompagné de leur conjoint, nous donne une famille en Or, dont l’entente fut la clé de la réussite de ce séjour de 3 jours.
Une location de chalet pour mettre tout ce p'tit monde, arrosé de nombreux moments de joie, de rire, de discussion, d’expérience, immortalisé par de nombreuses photos dont un album complet devrait voir le jour prochainement, car ils le valent bien !
Si cette course est décrite comme prodige du ciel, elle demande néanmoins une bonne préparation pour traverser ... ce que je n'ai jamais connu de pire jusqu'ici, voici le lien pour vous en donner une idée !
http://www.la6000d.com/fr/les-courses/6 ... cours.html

Un parcours qui vous amènera vers la lumière du soleil, là-haut aux pierriers du glacier, jusqu’à l’ombre de la terre, en bas de la vallée.
C’est donc de là, à Aime (Alt 673m) que tout à commencer.
Samedi 24 juillet 2009, 8h00, le coup d’envoi est donné pour les 60km de la 6000D. Près de 900 coureurs prirent le départ, dont « ch’t’équipe du 80 » représentée (de gauche à droite) par Fabrice, René, Eloïse, Béatrice, Manu, et Benoît
dscn1617.jpg

Chacun pris ensuite position dans le peloton qui s’étira très vite dans la 1ère et longue ascension vers le point de contrôle au téléski des Coqs (Alt 1800m), où nous attendait un public familier de notre région, ruminant dans les prés !
Manger, c’était justement ce qu’il ne fallait pas oublier, afin de ne pas connaître la même mésaventure de Sarkozy lors de son dernier footing près de Paris.
Un malaise causé par une panne d’essence serait dommage à moins d’un kilomètre de la station. (Plagne Centre Alt 1993m)
Même si on ne courait pas dans la catégorie « chauffeurs de l’Elysée », on bénéficiait de l’assistance de l’organisation pour remplir nos sacs à dos, et cela valait bien tous les points bonus du monde.
Les poches pleines , et rassuré pour notre santé, nous voilà parés pour continuer plus haut, vers le lac des blanchets.
Sur le chemin de la montée, le 1er coup de moins bien arriva. Prudemment je m’arrêtai pour faire une pause p… et étirements, regardant l’emblématique Corinne FAVRE s’éloigner (17ème au scratch, 1erè SEF en 6h45’47’’et 13ème victoire, rien que ça!)
Ensuite, comme sur la photo, les souvenirs deviennent un peu flous au bout de 2h53' de course à La Roche de Mio (Alt 2700m).
Enfin, la mémoire revint lorsque Maud GIRAUD (2ème SEF) pris les devants pour monter le col de Chiaupe (Alt 2492m), me laissant ainsi s’atteler à sa foulée…pas mauvaise idée si on n’oublie pas de regarder où l’on pose ses pieds !!
Ainsi, par le dénivelé, des groupes se formaient,
 copie2_de_p1020019.jpg
et de mon côté, c’est ainsi que je me suis retrouvé en compagnie de Xavier92, aujourd’hui membre de la tribu des Kikourous. A partir de là, naturellement, chacune de nos foulées appelait son autre, on prenait des relais, on s’organisait, s’informait des dangers qu’on voyait, et on espérait pourquoi pas aller ainsi jusqu’à l’arrivée, enfin si c’était possible.
Une aide mentale qui permit de franchir la plus grande difficulté de la journée : le glacier de Bellecôte (Alt 3054m), un sommet à la fois hostile par le dénivelé que magnifique par la présence de la neige.
Un lieu où un nouveau pari avait encore été lancé entre Manu, Benoît et moi : le 1er en haut choisira le prochain trail !
J’appris un peu plus tard que ce fut Benoît qui remporta ce défi en 3h31’, avec 2’ d’avance sur Manu ! Magistral notre Benoît
Il est vraiment Phé-no-mé-nal, il mérit’rai, d’être dans le journal, et peut être même plus …
Enfin, pour moi, avec 12’ de retard (!) j’étais quand même content d’y être arrivé, et on immortalisait cette joie
  
copie_de_imm021_3a.jpg
                                                                                imm022_2a.jpg
, avant d’entamer à grande foulée la descente qui allait nous faire remonter !.
A mi-parcours, c’était osé d’autant qu’il restait encore le Col de l’Arpette (Alt 2340m) à 20km de l’arrivée.
Mais que pouvait-il m’arriver ?
Et bien de découvrir que mon coéquipier était un expert de la descente, et peu importe l’inclinaison. C’était aussi plaisant qu’impressionnant, même sur les rochers !
La boucle au tour du glacier nous faisait revenir à la Chiaupe, où toute l’équipe d’assistance de ch’t équipe du 80 nous encouragea à poursuivre nos efforts car on revenait peu à peu. On était bien, les quadriceps un peu douloureux, certes, mais visiblement ça tenait.
Côté mollet, c’était différent, chaque réception d’enjambée de ruisseaux nous rappelait à nos dépends qu’il fallait mesurer l’euphorie, alors dès que ça remontait, on se préservait en marchant, ce qui économisait quelque peu l’énergie de nos deux légionnaires du jour, sans pour autant éteindre l’embrasement qui les animait, causé jadis par deux balles traçantes.
L’altitude s’apaisait, les prés verdoyants revenaient, le soleil brillait toujours sous cette chaleureuse pluie d’applaudissements des plagnards, ce qui remobilisait nos dernières forces pour traverser ce long sentier forestier pour atteindre ceux des aimerains.
Enfin, la route bitumée se profilait.
Encore 2500m de macadam, un décompte interminable, signe d’une fatigue apparente, puis 2000m …de trop.
Avec toute la volonté du monde, je ne pouvais surmonter le mal de ventre qui me gagnait, ce n’était pas le lieu pour faire, non, pitié pas ça !!
J’abdiquais donc, et demandais à Xav' de poursuivre seul, pendant que je ralentissais ma course jusqu’à en marcher, de récupérer 2’, et reprendre péniblement une petite foulée jusqu’à l’arrivée.
Enfin on y était. Le public, la musique, la voix du speaker annonçait le nom et n° du dossard, avec en prime les 11 congénères attendant patiemment chacune de nos arrivées.
En gentleman, GG pris le drapeau d’Esprit Run, et fit une arrivée triomphante, sacré GG !
Une grande course à émotions, ma plus belle d'ailleurs, avec de grands moments de partage, de complicité.
Un zest de courage, une belle abnégation, une grande volonté de la part de cette brillante équipe du 80, une vraie fierté par rapport d'où l'on vient '(Alt d'Amiens varie en 14m et 106m!!) , qui plus est, couronnée par la 2ème place pour Béa en V2F, et une honorable 3ème place par équipe de ces 3 parieurs ! Que pouvait-on espérer de mieux qu'une victoire collective, c’était tout simplement inimaginable !
di131652_1_.jpg

Des moments inoubliables aussi avec SHERPA (encore vainqueur cette année !!), des photos forts sympathiques avec lui, qui devraient compléter l'album de ce séjour.
 imgp3443.jpg

Enfin, j’attribuerai la palme d’or du mérite à Xavier, que je ne saurai jamais assez remercier pour cette belle descente, et qui a fini à la 25ème place en 6h50’52’’, à 3’ de notre extraordinaire Manu, encore une fois indétrônable, même ici !!
En regardant le glacier, on est tous près à recommencer, alors il y a forte probabilité que ce groupe connaisse la 21ème édition. Tu paries ? !!
Allé, vas pour la vidéo !! (info : au bout d’1nm de film, on voit René, et 2’30, on voit Benoît)

La vidéo de la course, c'est ici:
http://www.la-plagne.com/laplagnetv/vid ... n-430.html
Les photos de la course, c'est ici :
Allé, à l'année prochaine pour un nouveau compte rendu avec "Ch't'équipe du 80"!!

6 commentaires

Commentaire de VB posté le 04-08-2009 à 10:26:00

Bravo pour ta course et merci pour le CR, j'étais sur l'ultra et c'est certain que cette course à marqué mon esprit et mon coeur !!!

Commentaire de paspeur posté le 05-08-2009 à 14:10:00

belle course, bravo à toi et à l'équipe du 80. Merci pour ton récit.

Commentaire de rené80amiens posté le 11-08-2009 à 22:57:00

Cette année, on a beaucoup appris en participant à cette course, et 3 semaines après, on est déjà remonté comme des pendules pour la 21ème édition!!
Il y a des choses qu'on a apprises et qu'ils faut faire pour gagner du temps, et d'autres à éviter pour limiter de peiner, c'est ce que j'ai essayé d'expliquer sur forumrunning.com (rubrique entraînement), alors si vous êtes tentés, je vous invite à cette lecture et d'y laisser votre commentaire pour le bien de tous les kikous et ForumRunners qui souhaiteraient participer à cette prochaine 6000D!

Commentaire de veurb posté le 25-08-2009 à 10:55:00

Salut René, merci pour le récit de cette superbe aventure...avec Benoît et Manu... sous les couleurs d'esprit run, le bonheur tout simplement! Bravo pour la super perf'à très bientôt dans les montagnes...

Commentaire de Emmanuel Dufossé posté le 07-10-2009 à 12:26:00

salut René, 26ème c'est bien pour une première ... j'ai déposé également mon CR sur la 6000D et un seul mot : vivement 2010 !!!

Commentaire de rené80amiens posté le 22-07-2010 à 21:44:00

A cette heure (ndlr: jeudi 22 juillet 2010 - 21h32'), vous êtes certainement tous déjà arrivés à la Plagne (ch't équipe du 80) malheureusement sans moi. Je suis encore à Amiens, privé de cette nouvelle édition qu'on s'était promise pour cause d'une tendinite qui persiste.
Néanmoins, de nombreuses pensées vont vers vous, et je vous souhaite une aussi belle course que celle partagée; Au plaisir de lire ton CR 2010 Manu!
A+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !