Récit de la course : Trail des Cabornis - 38 km 2014, par Papakipik

L'auteur : Papakipik

La course : Trail des Cabornis - 38 km

Date : 9/3/2014

Lieu : Chasselay (Rhône)

Affichage : 838 vues

Distance : 40km

Matos : Casquette Gore Tex
T-shirt X-BIONIC
Short SKINS
Bas SIGVARIS
Adidas RIOT 4

Objectif : Faire un temps

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une journée, deux galères mais un finish !

Bonsoir à tous,

1er trail des Cabornis (40km) qui restera gravé dans ma mémoire.

Tout avait bien commencé : retrait du dossard le samedi 8, pas trop monde. J'ai même pu assister à l'arrivée du 10 Km des 3 1ers masculins et de la 1ère féminine. Bien que peu couverts de boues (tout est relatif), j'aurais dû me méfier du commentaire du vainqueur ("J'ai fait l'écart sur la dernière descente, technique avec de la boue dans les sous-bois") et ne pas simplement me dire que vu le soleil, ça aura séché demain. Mal vu.

Dimanche : je me lève un peu en retard (30mn par rapport au temps visé). Heureusement tout avait été préparé la veille (tenue, dossard, puce, chaussure, montre (ce que je croyais mais on va y reviendra...)).

Arrivée à CHASSELAY à 8h, guidé par l'organisation pour trouver une place immédiatement. Dernier check avant d'aller s'échauffer et humer l'ambiance de départ... sauf que montre oubliée ! N'ayant jamais couru sans et gérant mon effort en fonction de la distance, je me suis senti perdu pendant 10mn, et ce à 30 mn du départ. Coup de bol, je me souviens que GARMIN a une appli pas mal (GARMIN FIT, 0.79 €). Ni une ni deux, je l'achète en priant pour que la batterie du Samsung tienne pendant 4h30 (mon objectif de départ qui sera très malmené au final).

Départ : dernière consigne et le top est donné à 9h passée. Bien en jambe et positionné pas trop loin de la ligne, je pars sur un rythme qui me permet de doubler pas mal de concurrents. Toutefois, dès 15mn de course, 1er tiraillement dans le mollet gauche. Je me dis que c'est parce que je me suis mal échauffé suite à la péripétie de la montre. Sujet à crampes assez régulièrement, je m'attendais plutôt à en avoir dans le dernier quart de course sachant que pour la SaintéLyon, elles deviennent vraiment handicapantes après SOUCIEU.

Je croise un kikou avec T-Shirt kikourou rouge et short gris mais manque de l'interpeler. Je vois également un coureur avec des FiveFingers version trail (vus chez Terre de Running) et me dis ok à la limite sur route mais pas sur trail (pas confiance dans l'impact des cailloux sur la voûte plantaire).

Les montées et les descentes se succèdent jusqu'au 1er ravito que je zappe allègrement étant suffisamment équipé en eau et en gels. Je passe la bifurcation pour le 40 au 15ème km, fais un sourire pour la photo et entame une grosse descente que je fais très vite, dépassant 2 concurrents.

Magie du 40km : on se retrouve d'un coup "seul", quittant la masse des coureurs du 23 km (je pense qu'il devait y avoir sur les 1000 coureurs environ 300 "costauds" (je reprends l'expression du speaker avant le départ qui m'a mise un doute me concernant...). Personne devant, personne derrière, plus de bruit, j'avais l'impression de me retrouver à l'entraînement.

Je me dis alors que tout va bien et que les 4h30-5h sont largement jouables...jusqu'à ce que mon mollet gauche ne se signale de nouveau de manière très violente sitôt un passage de plat abordé (17ème- 18ème km je pense). Contraint de m'étirer, je suis dépassé par 3 coureurs (dont un lapin ??). La jeune coureuse du groupe me propose gentiment une pastille à faire fondre sous la langue : je la remercie en me disant qu'entre ça, l'hydrixir dans ma poche à eau à laquelle j'avais rajouté du bicarbonate, cela devrait le faire.

Que nenni, je conserverai ces crampes jusqu'au bout en me disant que si elles étaient apparues 3 km plutôt, j'aurais peut-être pris l'option 23 km.

Du coup, sans montre indiquant le reste à faire et avec des crampes, le temps m'est apparu long.

Sauf que, magie de cette course, j'ai profité du rythme très ralenti pour profiter du paysage et je dois dire que certains passages en haut des monts donnaient lieu à de superbes payasages sur la région lyonnaise (dommage qu'il eut fait si chaud, une brume matinée de pollution empêchait de voir le relief alpin).

J'ai également profité de l'avant-dernière montée du Mont Thoux pour discuter avec un couple sympa venant de Paris : quand je leur dis que les Cabornis me servent de préparation à l'Ecotrail de Paris de la fin du mois de mars, il me disent que je ferai mieux de plus profiter de Lyon et ses alentours (ce que je fais déjà cependant).

Nous nous quittons après une dernière relance vers le sommet, j'arrête des les suivre, mollets obligent (car maintenant les 2 me font des misères).

J'attaque la dernière descente vers CHASSELAY (la fameuse décrite plus haut par le vainqueur du 10 km) qui n'a pas séché. Mes crampes vont mieux et je prends la direction d'un groupe de 3 (1 me lache, je lache l'autre) jusqu'à l'arrivée où je finis en... 5h50 contre 4h30 objectivés :((

La ligne d'arrivée passée, je me dis que même sans crampes, j'aurais au mieux fait 5h et que j'avais été trop ambitieux sur un parcours qui ne laisse que peu de repos et oblige à relancer régulièrement.

Bref, j'ai quand même fini, avec une petite discussion en prime avec Fabien ANTOLINOS (vraiment sympa) qui m'annonce avoir fini 5ème du 23 km, à sa main (ça fait rêver).

Petite déception : indépendamment de ne pas avoir eu de montre, j'aurai apprécié un balisage avec indication des km parcourus pour pouvoir se situer dans la course. En outre, après le ravito du 30ème, tous les coureurs que j'ai croisés étaient persuadés qu'il ne restait plus que 7.5 bornes. Or à l'arrivée, mon appli Garmin m'annonce 40.9 km et seulement 1500 m de D+ (pour plus de 2000m annoncés). Quelles sont vos données ?

Sinon, ambiance sympa (bien aimé les miss en perruques roses) et les encouragements réguliers, en particulier à l'arrivée. 1ère fois en plus où j'arrive à manger le repas de fin de course.

J'espère ne pas avoir été trop long (1er trail des Cabornis et 1er récit tout court sur le site) : je ferai plus court une prochaine fois sinon.

Bonne récupération et bien sportivement.

10 commentaires

Commentaire de Jean-Phi posté le 10-03-2014 à 06:56:18

Le kikou avec t-shirt rouge et short gris c'était moi ! Tu aurais dû te faire connaître. Partie remise.
Jolie course que les cabornis mais pas facile. La 2° partie était plus technique et plus exposée. Les coureurs qui arrivaient avaient quasi tous 40.5 kms environ. Pas simple de se repérer quand on en attend 38 !
Pour ma part j'ai joué petit bras sur le 23. Suffisant pour hier. A bientôt peut être.

Commentaire de Papakipik posté le 10-03-2014 à 22:23:06

J'ai manqué de réflexe mais la prochaine fois sans faute et ce dès le départ !
La deuxième partie était effectivement plus dure que la 1ère. Je t'embarque avec moi à la prochaine course avec bifurcation (on prendra à gauche ;) )

Commentaire de ejouvin posté le 10-03-2014 à 09:32:49

Pour info, j'ai 40.8 kms et un peu plus de 1800m de D+.

Pas facile effectivement de partir sans tous ses outils habituels, mais tu t'en sors bien. EN plus, nous avons eu sacrément chaud...

Bonne récupération à toi.

Commentaire de Papakipik posté le 10-03-2014 à 22:29:45

J'avais oublié la chaleur ! Je devrais modifier le titre en parlant de 3ème galère mais bon après, on risque de ne retenir de mon récit que le négatif alors que cette course vaut le détour.

Commentaire de jano posté le 10-03-2014 à 10:01:26

à mon avis, il y a plus de 38,5 mais pas 40,5/40,8.
je dirais plutôt 39,5.
ce qui est bizarre effectivement, c'est que les kilométrages étaient bons jusqu'au 30ème donc c'est sur la fin que ça a été allongé.
Sinon, pour le D+, j'avais 2 montres altimètre : 1970D+ sur une et 2010D+ sur l'autre.
donc fiable par rapport à ce qui était annoncé.

j'ai effectivement doublé un gars avant le mont verdun qui s'étirait les mollets...peut-être toi.

Commentaire de Papakipik posté le 10-03-2014 à 22:34:19

J'ai plus confiance dans tes montres altimètre qui plus est soutenues par le commentaire d'ejouvin que dans mon appli de secours ! Ca explique mieux mes crampes ;)
Il y a des chances que tu m'aies croisé faire des étirements, j'ai dû en réaliser toutes les 10-15 mn...

Commentaire de bruno230 posté le 10-03-2014 à 18:22:14

Dommage qu'on se soit pas vu,je termine juste 2 minutes derrière toi et n'ait pas de regrets pour le chrono,l'essentiel est d'avoir bien profité de ta journée

Commentaire de Papakipik posté le 10-03-2014 à 22:36:44

Carrément, surtout que j'avais la tchatche facile durant la dernière heure de course.
Partie remise ? Mais tu as raison, avec le recul, j'ai bien profité de ma journée.

Commentaire de Arclusaz posté le 12-03-2014 à 06:57:25

bravo de retenir surtout le positif de cette matinée où tout ne s'est pas passé comme prévu !
en même temps si tout était écrit d'avance, qu'est ce qu'on s'embêterait !

Puisque tu viens d'arriver sur kikourou et que tu aimes "tchatcher", n'hésite pas à venir courir avec nous en suivant le fil "off à lyon". A bientôt

Commentaire de Papakipik posté le 12-03-2014 à 13:49:27

C'est l'esprit trail !
Merci pour l'invit sur le fil "off à lyon" que je vais suivre avec intérêt ;)
A plus.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !