Récit de la course : Trail des Cabornis - 35 km 2008, par vial

L'auteur : vial

La course : Trail des Cabornis - 35 km

Date : 16/3/2008

Lieu : St Romain Au Mont D'Or (Rhône)

Affichage : 1913 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

20 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

les cabornis 2008 Pour MOICELOLO

Les Carbornis Pour Laurence

Une semaine difficile, l’impression d’un mauvais rêve, qui malheureusement se confirme lors des connexions suivantes. Ma décision est prise : malgré une fin de course difficile sur le 21 km d’Ozon, j’irais sur les Cabornis car j’ai toujours voulu essayer cette course. Alors pour Laurence, j’oublie les petits bobos et je m’inscris.

Semaine de connexion intensive, pour me prouver que Kikourou ce n’est pas que des résultats sportifs, c’est le résultat d’un esprit de famille. Et cet esprit de famille est si important dans les épreuves. Alors restons soudé en famille. Mon autre famille comprendra cela.

Vendredi soir, un appel non anonyme me signale un castor échappé de sa rivière parisienne, cherchant refuge dans les eaux de la région lyonnaise. Après quelques échanges pour confirmer si le castor s’adaptera sur son nouveau gîte, je retrouve Cédric « CastorJunior « en soirée à la gare de la Part Dieu. Bien sûr nous parlerons de CAP et de notre Lolo avant d’aller reposer nos esprits éprouvés.

Samedi matin THUNDER PHOTOGONE MARTINEV FIMBUR YAYOUN CASTOR’JUNIOR et moi-même prenons la route de Grenoble. Beaucoup de course à pied, beaucoup de souvenirs : Laurence est souvent avec nous au cœur de nos discussions.

Malgré quelques ennuis mécaniques, nous arrivons au centre funéraire de La Tronche. Beaucoup de monde, beaucoup de têtes connues, une salle trop petite pour accueillir une fille d’un si grand cœur. Leçons de courage aussi au travers des témoignages lus, pour nous tous et surtout pour ses proches. Non Lolo tu ne nous as pas quitté, tu rayonnes encore parmi nous sous des dizaines de roses et de tulipes, ta fleur préférée…….

Nous nous quittons après avoir réglé le rapatriement de mon véhicule HS ainsi que 5 des 7 naufragés que nous sommes. Nono et Bellet prennent en charge les « lyonnais »  Castor Junior et moi-même sommes réunis chez LEBLUEB avec BENE et sa petite famille, MATHIAS, SOURIS, LE DINGO, KNARDHO, NICNIC38, FLAPPI38. Après le départ de BENE pour accompagner une dernière fois Lolo, chacun repart. Merci LEBLUEB pour avoir su prolonger cet instant si cher à nos cœurs.

Notre fin d’après midi se partagera entre Running Conseils à Lyon avec plusieurs kikourous locaux pour une conférence avec KARINE HERRY sur la diététique et ses expériences de courses, et une soirée (un peu tardive pour une veille de course ) chez SUPERSTEPH avec YAYOUN et le CASTOR JUNIOR.

Dimanche matin nous voici tous les kikourous réunis sur la ligne de départ pour un nouvel hommage à Lolo. Comme sur tant d’autres courses ce week-end. Avec mon hôte  et FLAPPI  BISCHOW PHOTOGONE MARTINEV BADGONE BIBICHE MAMANPAT FIMBUR BLOB PATCAP21 ainsi que KARINE HERRY et d’autres grands noms ayant souhaité se joindre à nous. Ainsi que plusieurs anonymes voir d’autres kikoureurs….Laurence court avec nous  tous car nous courons tous avec Laurence.

La Course

Le 21 km et le 35 km s’élancent à 9h07 s’élancent bruyamment pour que Lolo nous entende. Le 10 km s’élancera à 9h30.

Très vite le bitume s’efface pour les chemins et les premières montées  sont au rendez-vous. Je cours en yoyo auprès de Karine herry engagée sur le 35 km. Arborant la photo de Lolo, elle gère sa course, en forme sur les montées, prudente sur les descentes. Nous nous séparerons bien avant le km 12, lieu de décision pour choisir entre le 21 et le 35 km.

J’échange avec BIBICHE (kikoureur m’expliquant à l’arrivée que son aisance dans les descentes lui a valu ce surnom retenu pour son pseudo), qui réalise plusieurs photos (ou vidéo ?) de notre effort..

Je ne suis pas vraiment dans la course, car l’esprit trop occupé… Parfois même presque dans un nuage, résultat d’une semaine fatigante et de couchers tardifs, peut-être aussi pour être plus proche de Lolo… Dans une descente je tire tout droit, passant carrément sous une rubalise précédant une zone pierreuse, rubalise imaginée dans mon esprit fatigué comme un simple signalement destinée à nous ralentir  dans une zone dangereuse !. Vigilance d’un signaleur et d’un Kikoureur suivant, et me voici dans le droit chemin. Ou plutôt droit dans la pente. conduisant à un « mur » équipé de cordes. PHOTOGONE nous oblige à relever la tête pour la photo au sortir de ce mur éprouvant. Principe de l’organisation des Cabornis : choisir chaque année un thème différent et des circuits nouveaux. Cette année c’est le thème de l’agriculture et je ne me sens pas vraiment l’âme paysanne… Nous trouverons plusieurs fois des chemins ouverts spécialement pour la course, piégeant par les restant de ronces et autres joyeusetés venant nous réveiller les guibolles.. Karine Herry sort très fort du mur et s’éloigne régulièrement. A l’entame d’une sacrée descente, au 10ième KM les première alertes de crampes sont là, trahissant le manque d’entraînement dans ce type de course, et la fatigue des dernières semaines. J’ai du trop tirer sur la corde ! Je me range sur les côtés descendants  à chaque poursuivant car je dois gérer chaque descente. Des petites boules courent dans les « boosters » comme de vilaines petites bêtes. Mais je ne suis pas bête et j’ai déjà compris. La deuxième moitié ne va pas être une partie de plaisir pour une course annoncée comme très exigeante et très difficile qui va laisser des traces. Le parcours de 35 km, une horreur digne la « maison du chaos » de St Romain au Mont d’Or va se courir selon l’organisation sur un temps d’environ 3 heures !

Au km 12, je bifurque à gauche sur le petit circuit du 21 km. Désolé Lolo aujourd’hui je ne peux guère t’offrir le grand parcours, ce n’est pas dans mes habitudes, mais aujourd’hui je le sais et tu dois le voir toi aussi tout là-haut. Comme tu nous vois tous, petits points courbés dans la verdure des Monts d’Or.

Les km s’enchaînent et l’arrivée se rapproche. Après bien des escaliers au traversée de village, de montées sans répit.  Dans une montée très herbeuses et piégeante, tapie de ronces récemment coupées, j’encourage au dépassement : des autres mais aussi de moi-même, bien que plusieurs concurrents me passent. Dont Grégory de mon club de Feyzin. Je marquerais des points sur la dernière grande montée sur le radome du mont Verdun.

Elle se dresse devant nous.
Nous montons tous « au radar », et je colle de nouveau à Grégory qui m’a redonné du punch. Non sans avoir proposé notre aide à un concurrent en souffrance cloué au sol nous sortons enfin sur le sommet ; La descente s’offre à nous. Mais sournoisement en cours de descente le circuit pique sur la gauche et tout le groupe n’a rien vu. Plus de balise et retour au ravitaillement déjà rencontré. Le groupe reprend à travers bois la direction du circuit, me laissant brutalement seul. Je viens de butter sur une pierre ou racine et la choc m’arrêt net sur place, les deux jambes tétanisées par les crampes. Je ne tiens plus debout et si je m’assois je ne me relèverais pas. Je suis en galère totale et le groupe n’a pas vu. Je ne peux pas renoncer, pas aujourd’hui ce serait trop bête. Est-ce toi Lolo qui me relève ? Je repars coûte que coûte sur les 2 derniers km restant, je retrouve le circuit un peu plus haut sur la droite. Cette erreur nous ajoutera 700 m au Gps, Grégory n’ayant pas vu son erreur, terminera 7mn derrière moi alors qu’il filait seul devant et n’a pas compris plus vite son erreur.

Je termine vaille que vaille la course, devant plusieurs fois m’arrêter dans cette dernière descente casse-pattes, quoique quasiment sèche, ce que ne rencontreront pas les coureurs de l’après-midi terminant sous un gros passage pluvieux. Céline une féminine me passe comme un avion.

Un dernier petit tour en village entre deux haut murs et voici les barrières de l’arrivée. La poêle à frire refuse de me prendre en charge (je dois être trop cuit) mais le tir sera corrigé manuellement Je termine en 2 h 17 environ classé provisoirement entre le 41 et le 42 ième. Un symbole peut être car né dans la Loire, département du 42.

Bientôt arrivent les premiers du 35 km.

J’attends Florian RACINET , notre chauffeur du matin qui arrive déçu de sa course du 35 km puisque 12ième en 3h25mn26 s. Excellant coureur (5ième sur la CCC en 2007) il a aussi commis une erreur de circuit qui lui coûte très cher.

Mais où est passé le CASTOR JUNIOR. Compte tenu de son horaire SNCF et du niveau de la course, je lui avais conseillé le 21 km. Un terrain assez sec l’a décidé sur le 35 km. Bravo pour ce bon choix, en préparation de son grand voyage au Népal.

Les remises permettront encore des pensées à Lolo par KARINE HERRY, première à 6mn devant MARTINEV, honorant toutes deux Laurence, par les mots de Karine et par Martine tenant dans ses bras la photo de Laurence.

Après le repas nous gagnerons Lyon grâce à SUPERSTEPH venu nous encourager avec sa petite famille.

 

Ce soir je le sais
 je n’ai pas couru avec mes jambes, j’ai couru avec mon cœur
Je n’ai pas écrit avec mon clavier j’ai écrit avec mon cœur

Pour LOLO

20 commentaires

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 16-03-2008 à 21:01:00

Merci pour ce joli hommage à Lolo et bravo pour ta course,
pas facile, et ton esprit de camaraderie. A bientôt.

NoNo, avec son coeur aussi...

Commentaire de kikidrome posté le 16-03-2008 à 21:15:00

Bel hommage... Bravo les kikous... Nous étions nombreux au départ d'une course pour Lolo ce matin...

Commentaire de patcap21 posté le 16-03-2008 à 22:15:00

Merci pour ce récit-hommage, pour ton esprit et bravo pour ta course même si cela n'était pas la priorité du jour...cela fut dur !!!

Commentaire de Jerome_I posté le 16-03-2008 à 23:01:00

Super vial,
belle course et beau CR. Lolo a du avoir du boulot de la-haut ce weekend pour tous nous suivre sur les courses. Toutes cette énérgie pour elle...

A bientot.

Jérome

Commentaire de Khanardô posté le 16-03-2008 à 23:02:00

Michel, va te reposer maintenant !
Merci pour ce récit, et bravo pour cette course difficile réalisée dans des conditions difficiles...
Je suis admiratif de ta ténacité.
Alain

Commentaire de L'Castor Junior posté le 16-03-2008 à 23:16:00

Merci Michel, pour ce CR, bien sûr, mais aussi pour cette course que tu as entièrement dédiée à Lolo, et où c'est bien elle qui t'a permis de surmonter, avec grand courage, tes handicaps du moment.
Merci aussi pour l'accueil, royal, que toi et les tiens m'avez réservé !
Je suis sûr que les prochains mois, quel que soit le format de courses que tu retiendras, permettront au champion que tu es de brille de nouveau pleinement.
Lolo sera toujours fière de toi...

Commentaire de béné38 posté le 16-03-2008 à 23:19:00

Merci Michel.

Commentaire de LtBlueb posté le 16-03-2008 à 23:28:00

Merci pour ce bel hommage , Raph.... heu Michel :lol:

Commentaire de titifb posté le 17-03-2008 à 05:16:00

Merci Michel pour ce très bel hommage rendu à notre Lolo. Sûr qu'elle était avec toi. Euh, bizarre...elle était avec moi aussi ! Et avec tant d'autres kikous ce week end...

Commentaire de Mamanpat posté le 17-03-2008 à 08:59:00

Super ! Il va falloir renommer ce trail, que de coeur mis à l'ouvrage pour offrir nos meilleures foulées à Laurence !
Merci

Pat

Commentaire de Fimbur posté le 17-03-2008 à 09:23:00

Super cr Michel,
c'est bien tout ce we ensemble, avec tant d'émotions que tu décris,

Merci, à bientôt,
Fimbur

Commentaire de chtigrincheux posté le 17-03-2008 à 21:11:00

Aucune zone d'ombre dans ton mirroir ...
J'ai hate de te serrer la louche

Commentaire de flapi38 posté le 17-03-2008 à 22:10:00

Bravo Michel, un peu de repos et tu seras pret pour faire encore mieux sur ton prochain marathon.

Au plaisir

Commentaire de Davidou le minou posté le 17-03-2008 à 23:26:00

Bravo Vial, on peut dire que tu t'es dépassé. Je ne crois pas avoir lu un seul récit de ta part où tu étais en difficulté.
Lolo a la chance d'être un ange : elle a pu t'aider alors qu'en même temps elle m'aidait aux Glières. Elle peut être partout en même temps.

En sa mémoire...

Commentaire de martinev posté le 18-03-2008 à 08:04:00

Bravo Michel pour ton compte-rendu. Lolo a été une formidable leitmotiv.

Commentaire de _azerty posté le 18-03-2008 à 11:22:00

"Une semaine difficile, l’impression d’un mauvais rêve, qui malheureusement se confirme lors des connexions suivantes"

C'est exactement ce que j'ai ressenti.
Merci pour ce beau récit et ce bel hommage

Domi

Commentaire de nicnic38 posté le 18-03-2008 à 13:02:00

merci pour ce recit touchant...

Commentaire de bibiche posté le 18-03-2008 à 16:51:00


merci pour le récit de ce we dédié à lolo
au plaisir de se revoir et de discuter
bibiche

Commentaire de Gibus posté le 19-03-2008 à 21:32:00

Bravo Vial
Beau récit
pour Lolo

Commentaire de gdraid posté le 20-03-2008 à 09:06:00

Merci pour ce bon récit plein d'émotions vial.
Bravo pour ton mental, car les crampes, ça fait mal...
JC

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !