Récit de la course : Trail des Cabornis - 21 km 2009, par blob

L'auteur : blob

La course : Trail des Cabornis - 21 km

Date : 15/3/2009

Lieu : Rochetaillé sur Saone (Rhône)

Affichage : 1852 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

A 6 semaines du marathon de Lyon, et donc après 4 semaines de préparation la plus sérieuse possible, le « petit » parcours des Cabornis me semblait idéal pour m’envoyer une bonne longue séance. Je ne savais pas encore à quel point …
Avant tout, les Cabornis, c’est l’occasion de faire les recos lors des 2 week-ends précédents. On se retrouve donc à chaque fois une bonne vingtaine pour découvrir les subtilités du parcours, l’occasion également de faire un premier rassemblement de kikoureurs (David alias Sanggi et Didier alias Tounik les inséparables, Nico alias le Dahut, David alias DavidD, Vélo Balai et moi-même).
La semaine précédant la course, je suis en formation à Calais. Je maintiens cependant mon plan comme si de rien n’était : mardi : fractionné, mercredi : endurance, vendredi : seuil et samedi : endurance.


Dimanche matin, je suis prêt et la logistique est en place. Il est prévu que Cathy et les filles viennent assister aux arrivées avec quelques munitions de bouche (en l’occurrence, Leffe et rosette, tout ce qu’il faut pour la récup). Je passe prendre le Dahut et on arrive sur la ligne alors que la foule s’entasse déjà. On fait la jonction avec le groupe des kikous : Mamanpat, Sanggi, Tounik, Gibus01, Jess06, Patcap21, on salue quelques connaissances au passage, on écoute les consignes, et c’est parti !


Tout d’abord, un peu de bitume pour étirer le peloton. L’interdiction faite au dernier moment de traverser la Saône a obligé à déplacer le lieu de départ qui se trouve trop près des premières grimpettes, donc, il faut « meubler » un peu. Mais rapidement, on attaque une bonne montée de bitume et un premier chemin. On bascule ensuite sur la gauche dans un près en contrebas qu’on traverse pour attaquer la première portion sérieuse. Par contre, ce raidillon qui grimpe « tout dré dans l’pentu » génère par son étroitesse un bouchon. Nous avançons pas à pas, et quelques impatients se frayent un chemin sur es côté, dans les ronces et les buissons, gagnant du temps certes, mais nous en faisant perdre d’autant plus … Je m’amuse quand même de voir l’énervement de certains et certaines qui pestent de plus belle, alors qu’on est que je sache tous là de notre propre volonté et avant tout pour s’amuser et passer un bon moment. On en profite pour faire connaissance et discuter avec Gibus01.


Après ce passage, ça devient un peu plus roulant avec une première descente qui permet de faire tourner la mécanique. Je sens pourtant déjà que la forme est moyenne aujourd’hui. Qu’importe, il fait beau et le parcours est magnifique.
On réattaque la montée qui va se poursuivre jusqu’au chemin qui relie le mont Thou à la Croix Vitaise. On descend direction la Croix Vitaise, et on continue la descente avec un passage sympa dans le parc du château de Curis. On rattrape Blanche à ce moment-là. Gibus est toujours avec moi et il mitraille des photos à tout bout de champ.
Depuis Curis, on remonte la route qui mène au site d’escalade, et qui va nous placer sous la montée à la croix Rampeau. Et qui aperçoit-on avec Gibus : Mamanpat ! On fait la jonction, et ça papote sec pendant la montée. Arrivée là haut, quelques photos de Gibus, petit passage sur le côté pour nous faire débouler au ravitaillement. ENFIN ! Je l’attendais celui-là ! J’attrape quelques barres de céréales, un bout de chocolat, je demande aux bénévoles de me remplir la poche à eau, et on se sépare de Gibus et Blanche qui attaquent courageusement le grand parcours alors que Pat et moi restons sur notre idée première. Petit coucou rapide au passage à Carotte qui assure le service d’ordre.

On traverse Polémieux et redescendons vers le mont Thou (pourquoi y retourner alors que nous venons à peine de le quitter, je vous le demande). La montée vers le haut du mont Thou se fait tout d’abord en passant par la Roche Percée, puis en cheminant en devers jusqu’à aller se placer sous la montée et le pierrier habituels. Arrivés là haut, on peut lâcher les chevaux et se lancer dans la descente. Celle-ci nous fera emprunter quelques passages vertigineux du côté des carrières, un passage dans un tunnel, une petite remontée histoire de… Mamanpat refuse obstinément de me lâcher, une histoire de Leffe parait-il. Descente donc vers la Saône, passage en balcon en direction de Collonges pour franchir le pont de Fontaines sur Saône. On croise PhildeVal avec qui on joue au Yoyo pendant cette portion. On arrive sur le bitume et c’en est presque un soulagement. Je me lâche un peu sur la foulée et c’est parti pour le dernier 1,5 km en ligne droite (nez au vent) vers la ligne droite. Superstef qui passait là par hasard m’accompagne quelques minutes, je croise mes filles à 50 m de l’arrivée, et c’est en leur compagnie que je franchis enfin la ligne d’arrivée, bien cuit quand même.

 

3h47, soit 1h10 de plus que l’année dernière ! 1h10, c’est également ce que le Dahut a réussi à me mettre dans les dents, arrivant 14ème au scratch ! Je le savais en forme l’animal mais là je suis bluffé …

Bon, après ça, il ne reste plus qu’à passer aux choses sérieuses. Cathy a ramené un panier rempli de leffes et de la rosette fraichement tranchée. Entre 2 crampes, on attaque donc la récup, rejoints en premier lieu par Mamanpat qui vient prendre son dû, puis par les arrivants du 35 kms, Sanggi et Tounik (inséparables, je vous dis), Superstef et Langevine, pompom girl de service, qui vient compléter les provisions avec pâté en croute, caillettes, olives, bière maison « cuvée Tounik ».

Bon, c’est pas que je m’ennuie en votre compagnie les amis, mais j’ai un BBQ à démarrer à la maison. On se quitte donc là-dessus

Bilan de la matinée : c’est bon, j’ai fait ma sortie longue . Les jambes étaient lourdes et je manquais de fraîcheur, sans doute la semaine d’entrainement qui a un peu plombée l’ensemble. Par contre, parcours très sympa, et une course que j’inscris de toute façon sur mon calendrier 2010

8 commentaires

Commentaire de Jerome_I posté le 18-03-2009 à 12:54:00

bravo pour ta course, pour le CR la prochaine fois, pense à changer la grosseur de la police, penses aux V2 voir plus qui ne voient pas grand choses ;-)

Jérome

Commentaire de Mamanpat posté le 18-03-2009 à 14:04:00

Y'en a qui ont coupé le bouchon ?????
J'vous jure... Aucun esprit trail certains !...

Une course formidable, avec des gens formidables, que demander de plus ?

Merci pour ton CR et ton appréciable compagnie !

Y'a plus qu'à trouver la prochaine pour le restant de Leffe !!!!

A très bientôt !

Pat

Commentaire de phildeval posté le 18-03-2009 à 17:08:00

Tu as bien lâché la foulée dans les derniers km alors que moi je plafonnais. Un vent de face pour finir plus un coup de vent quand tu m'as passé, dur dur même sur du plat.
phil

Commentaire de Gibus posté le 18-03-2009 à 18:35:00

Super content de t'avoir accompagner un moment et d'avoir fait ta connaissance.
A très bientôt sur un trail aussi sympa.

Commentaire de patcap21 posté le 18-03-2009 à 19:43:00

Ravi de t'avoir croisé sur ce trés beau et dur trail et merci pour le Cr.

Au plaisir de partager un nouveau moment un peu plus long cette fois ci.

@++

Pat

Commentaire de tounik posté le 19-03-2009 à 12:46:00

J'y peux rien c'est Sanggi qui s'accroche. J'ai essayé de le lâcher, mais finalement c'est lui qui m'a laissé sur place ...

Commentaire de langevine posté le 19-03-2009 à 17:38:00

Bon, ça suffit de jouer les pom pom girls, c'est décidé, au pic saint Michel, tu ne me ratrapperas pas!! On parie... une leffe?! ;-)
Ca m'a bien fait plaisir d'avoir revu la Blob's family! :-)))
Biz!!

Commentaire de agnès78 posté le 21-03-2009 à 00:07:00

belle sortie avant lyon! pffffiou ça n'avait pas l'air tout simple quand même!
Bonne fin de prépa msieur!
à bientôt j'espère
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !