Récit de la course : La Moins'Hard 2015, par cloclo

L'auteur : cloclo

La course : La Moins'Hard

Date : 4/7/2015

Lieu : St Nicolas De Veroce (Haute-Savoie)

Affichage : 934 vues

Distance : 41km

Objectif : Terminer

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

131 autres récits :

Ca, c'est fait !

Le renouveau

Fin décembre 2014, je monte sur la balance, verdict: 100 kgs. Au secours !

Du coup, 2015 sera l'année du renouveau: stop aux cadences infernales du boulot dues à mon nouvrau poste de chefaillon, priorité à l'entrainement course à pied, et soyons fous, je m'inscrit au jeu des 365h. Mal m'en a pris, au bout de trois mois, tendinite sur le coté de la cheville gauche, et surtout claquage du mollet gauche. Arrêt complet d'un mois, et reprise par beaucoup de vélo (sorties de 200 km) et des sorties CAP cool. Sur un malentendu, participation à la NFL de Paris et 100 km dans la musette avec les Kikous; Remotivation supplémentaire par une participation le week-end d'après à un semi dans le cadre d'une compétition inter-centres de recherche européens en Belgique, et du coup travail de l'hydratation à la bière belge (1h47'). 

L'objectif

Du coup, il me faut une course objectif pour mesurer mon retour aux affaires, et mon dévolu se jette après mûre réflexion sur la course des enfants de la Montagn'hard. Ca fait un bail que je lorgne du coté de St-Nicloas de Véroce, j'ai beaucoup de respect pour Olivier, et j'ai pu mesurer la dimension de l'évènement en passant faire des photos il y a 3 ans. Seul bémol, peu d'entrainement spécifique en montée. Qu'à celà ne tienne, une petite sortie aux 25 bosses le WE avant la course et l'affaire est pliée; de plus, une mission professionnelle à Genève le jeudi avant la course ne me laisse plus le choix.

L'avant course

Après mon passage à Genève, cap sur St-Nicolas le vendredi. Pour l'hébergemnt, pas eu le temps de réserver, pas retouvé ma tente malgré une recherche d'une demi-journée dans mon gourbi, du coup, ça sera bivouac à la belle étoile dans le pré juste à coté de la tente de l'organisation. Comme j'arrive tôt (vers 13h30), je me fais happer par les bénévoles pour préparer les sacs dossards de la Moins'Hard jusqu'à 16h. Du coup, je suis déjà indirectement dans ma course, et ça me vaudra de ma faire offrir un T-shirt "Bénévoles" par Nathalie. Après, fin de soirée au Schuss, et concours de tartiflette avec Samontetro, et moultes boissons alcoolisées pour faire une réserve de sucre. Minuit, dodo dans mon duvet, et réveil à 4h30 pour prendre un petit déjeuner et assister au départ des fous furieux.

La course

J'ai décidé de jouer le début de course avec un groupetto Kikourou, composé de moi-même, Audrey et Astrophytum. Astro s'est fixé d'emmener Audrey au bout de la Moins'Hard, comme il l'avait fait l'année d'avant pour Aurore avec Land. Départ tranquille à 8h, pas mal de bouchons en queue de pelotons, et déjà une pelletée de con.ards qui enfreignent le réglement en sortant les batons. Je ne me prive pas de leur rappeler fermement qu'ils ne sont pas autorisés avant le 6ème kilomètre, seuls 1/3 daignent les ranger du coup. Ca ne tiendrait qu'à moi, ce serait batons interdits sur tous les trails ;-) Insensiblement, avec Audrey, on commence à distancer Astro, mais comme nous sommes les newbies, on l'attend, car lui sait ce qui nous attend. Il va sans dire qu'il fait déjà bien chaud dans cette première montée. Dans la descente vers les Toilles, Astro est plus à l'aise, mais en regardant mon GPS, j'ai comme un doute sur le fait qu'on soit vraiment dans les temps pour passer la première barrière, du coup, je fais accélérer ce petit monde. Bien vu, car on passe la barrière à raz des moustaches. Remplissage rapide de la poche à eau, on ne traine pas sur ce premier ravito. Dès le début de la montée au Prarion, Astro sort ses batons (Audrey en a, mais ne les utilisera pas, pour moi, la question ne se pose pas), mais malgré ça, on continue à le distancer avec Audrey. Du coup, plus d'état d'âme, je suis venu pour finir, et on laisse Astro derrière. En fait, il a du trop se fatiguer hier au balisage ;-) On monte d'un bon pas avec Audrey jusqu'au sommet du Prarion, mais un peu avant, elle m'annonce déjà qu'elle a mal au genou droit, un bobo pas bien soigné avant la course (pas bien ça). On se pose 10' au sommet pour nous ravitailler (une pomme'pote, trop bon), puis on enquille la descente. Très rapidemet, Audrey va me demander d'y aller, car elle a vraiment mal au genou dans la descente, bien plus qu'en montée? C'est à contrecoeur que je l'abandonne à son triste sort, mais c'est pas tout ça, j'ai une Moins'Hard à finir. J'envoie dans la descente, bien vu, j'arrive à Bionnassay avec seulement 1' d'avance sur la barrière. Par chance, elle a été élargie de 10', donc je me pose pour gouter jambon et fromage, trop bon. Déjà plein d'abandons à ce ravito, c'est pas le moment de se laisser polluer par de mauvaises ondes. Une bonne aspersion d'eau sur tout le corps pour refroidir un peu le moteur, et c'est reparti, mon kiki. Une fille repart au même moment, ni une ni deux, je lui enquille le pas. On va faire le yoyo un bon moment dans la montée du Tricot sous un cagnard d'enfer, mais insensiblement, je vais finir par la larguer. Le passage de la passerelle me file un petit coup au moral, car pour l'atteindre, on perd 100m de dénivelé, qu'il faut forcément regagner pour joindre le col. AU 2/3 de la montée, petite frayeur, la poche est vide. J'ai pas du bien controler le remplissage par les bénévoles à Bionnassay, on ne m'y reprendra plus. Mais pas de problème, en plus de la poche de 2l remplie d'eau pure, j'ai 2 bouteilles de 50cl dans le sac (une eau pure, une St-Yorre), et un porte gourde isolé à la ceinture (mélange eau-coca-sels minéraux). La fin du col est interminable, et arrivé au sommet, je me pose 10' sous le parasol installé par l'équipe médicale. Re pomme'potes, hydratation, et c'est reparti. J'envoie dans la descente pour être sur de passer la barrière horaire de Miage, cool, cette fois ci, j'ai 15' d'avance. Du coup, je me pose un peu plus longtemps pour apprécier fromage et jambon, m'hydrater à fond, et me rafraichir à la fontaine. Comme j'estime que j'ai fait l'essentiel du job, je repars tranquille, dans l'optique de finir, quitte à dépasser les 10h30 du cut-off. Du coup, c'est essentiellement marche dans les montées et les descentes. Ne parlons pas de la dernière montée, j'ai failli couler une bielle, car comme j'en avais raz le ponpon, j'ai voulu accélérer vers la fin, sauf que la fin, c'était encore bien plus haut. Sa...d d'Olivier ;-) Par contre, j'ai commencé à recourir vers la moitié de la dernière descente, et j'ai fini au sprint à 15 à l'heure, en dépassant juste avant la ligne deux coureuses, quel goujat. Arrivée à 18h44', temps de course (plutôt marche): 10h44'. Place: je m'en fout, j'ai fini !

L'après course

Bières le samedi soir au Mont-Joly avec Ponpon, Jack, Audrey, Nono92, Leatitia... (miam, la bière au Génépi), puis fondue aux cèpes au coin du feu, arrosée d'une petite Mondeuse, et un banana split pour finir. Le dimanche matin, réveil matinal pour acceuillir Bubulle à l'arrivée du 100, petit déjeuner copieux avec Samontetro, Cyss, Lolo (le corse), Nono92 ... et repas du midi sous la tente, avec un petit coteau du Layon frais en apéro offert par Michel et Caro, tartiflette, etc.... Retour à Paris avec Bacchus que j'accompagne chez lui à Avallon (bravo pour avoir terminé le 100), en discutant un peu trop de physique ;-)))

14 commentaires

Commentaire de Vik posté le 07-07-2015 à 00:07:33

"La suite bientôt ...."

ben merde, je m'installe confortablement devant une entrecôte pour lire ton récit, et que dalle :D

Commentaire de Arclusaz posté le 07-07-2015 à 09:18:16

super !!!!! et t'as raison, la dernière montée c'est du sadisme pur, Olivier est méchant.

Commentaire de jack91290 posté le 07-07-2015 à 09:46:52

bravo d'avoir fini cette moins hard avec le peu d'entrainement que tu avais, et cette chaleur insupportable (pour moi).
au plaisir de te revoir
jack

Commentaire de bubulle posté le 07-07-2015 à 11:42:49

On voit bien ce qui motive notre Cloclo dans les trails, en fait : ce qu'on mange aux ravitos et....les rencontres effectuées en route (t'as les 06 ?). Mais ça a l'air de marcher, alors pourquoi se priver ?

Bon retour aux affaires, maintenant....reste à continuer !

Et un grand merci pour l'accueil à l'arrivée, je ne vous avais pas facilité la tâche en choisissant une heure aussi incongrue !

Commentaire de Olivier91 posté le 07-07-2015 à 19:28:00

Pas mal ton week-end: tu te balades, tu dragues et tu bouffes. Je vais faire payer plus cher pour ces vacances de rêve!! ;-)

Bravo Claude!

Commentaire de Bacchus posté le 08-07-2015 à 00:19:56

Bravo Cloclo pour cette course rondement menée, merci pour ce CR plein d'anecdotes. En arrivant aux limites des BH tu as occupés l'espace-temps comme il convenait :) On se croisera peut être sur la MH100 l'année prochaine, perso je ne suis pas encore sûr d'y revenir, mais j'ai déjà dit ça l'année dernière.
Ca m'a fait plaisir de faire ta connaissance au cours de ce week-end.
Merci pour le cours de physique des particules sur le voyage de retour, je suis sincèrement un passionné de physique expliquée simplement. Au plaisir de te revoir sur une autre course

Commentaire de Sabzaina posté le 08-07-2015 à 08:04:23

T'as géré comme un chef, bravo Cloclo pour ta course et pour ce CR frais et agréable à lire
Bonne récup! :)

Commentaire de Ponpon posté le 08-07-2015 à 13:48:08

Bravo pour ta gestion de la course ! Ravi d'avoir partagé ces quelques moments, toujours avec un verre d'ailleurs que ce soit au Mont Joly ou au Coin du Feu !

Commentaire de Japhy posté le 09-07-2015 à 06:30:15

Ben elle a l'air bien hard c'te Moins hard ! Bravo pour cet exploit, dans des conditions où tu n'avais pas beaucoup fait de montagne !
En tout cas on voit que tu connais les priorités dans la vie: le jambon, la tomme etc...

Commentaire de Vik posté le 09-07-2015 à 12:17:26

ça c'est de l'après course qui donne envie ! Après l'effort le réconfort :D
La chartreuse la prochaine fois ;-)

Commentaire de Drey posté le 12-07-2015 à 23:38:48

Super récit Cloclo :) Ravie d'avoir partagé la première moitié de la course avec toi et tellement déçue de ne pas avoir pu poursuivre cette magnifique aventure jusqu'à la fin. C'est avec d'énormes regrets que j'ai du te laisser partir seul mais malheureusement le genou ne pouvait plus. Ravie que tu sois arrivé au bout !! Félicitations. Hâte de pouvoir prendre retenter ma chance ;) A bientôt !!

Commentaire de caro.s91 posté le 13-07-2015 à 16:54:25

Claude, très contente que tu aies réussi à finir. Quand on est sur une montagn'hard et qu'on ne vient pas de la montagne, c'est l'objectif numéro 1.
Et ravie de t'avoir revu !
Bises,
Caro

Commentaire de samontetro posté le 13-08-2015 à 22:03:05

Chouette récit Cloclo! Mais pour une prépa sérieuse, l'an prochain n'hésite pas à intégrer quelques séances tartiflette, je t'ai trouve un peu léger sur ce coup là dans notre coude à coude au 3ème service :-) même si tu as fini par prendre l'avantage!
Très heureux d'avoir fait ta connaissance "pour de vrai"!

Commentaire de Philkikou posté le 18-08-2015 à 11:24:08

Bravo, belle remise en selle avec une course a obstacles : pour toi le saut des barrières horaires...et quelle ambiance sur cette course , avant, pendant et après !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !