Récit de la course : 20 km de Paris 2005, par guirlande

L'auteur : guirlande

La course : 20 km de Paris

Date : 16/10/2005

Lieu : Paris (Paris)

Affichage : 2066 vues

Distance : 20km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les 20km de Paris

Déjà depuis quelques mois, nous avions prévu de passer le WE à Paris à l'occasion de ces 20km.
La bande habituelle se retrouve donc dès vendredi soir à Parmain, charmant petit village du Nord de Paris (près de l'Isle-Adam) dans un non moins charmant gîte (si certains veulent l'adresse à l'occasion).
Samedi se passe sous un soleil radieux mais surtout sous de franches rigolades pour savoir comment accéder à Paris en transports en commun. Croyez moi, Koh Lanta à côté c'est pour l'école maternelle. Réception des dossards au village sous la Tour Eiffel et ensuite traversée de Paris jusque gare du Nord. Malheureusement pris par le temps, nous n'aurons pas le "plaisir" pour certaines de visiter la rue St Denis (Miko, Gégé, Alain, Oli, je vous promets qu'on fera l'effort la prochaine fois!!!!).
Dimanche matin levé aux aurores et départ prévu à 7.30. Malheureusement pas de déjeuner en vue car un peu tôt pour le proprio du gîte. Qu'à cela ne tienne, après avoir fêté l'annif de Raymond (Gégé Lejeune) la veille, il nous reste des chips et de l'apéro (euh je veux dire du pain et de l'eau cher entraîneur ne m'enGuirlande pas).
Contrairement à la veille, le trajet se passe comme sur des roulettes et vers 9.15 nous sommes prêts à rejoindre la ligne de départ. Mise de dossard pour certains, pipi pour d'autres et nous confions nos sacs à nos 3 supportrices (Marjorie (Madame Raymond), Sophie (Madame Miko Lejeune) et Nathalie (Madame Guirlande)) à qui je dis merci d'avoir porté de si lourds sacs et de nous avoir encouragé sur le parcours.
Mine de rien, même si nous n'avons aucune ambition de temps (et bien entendu encore moins de place), il est impressionnant de se retrouver dos à la Tour Eiffel pour pratiquer son sport favori.
Nous avions convenu tacitement que nous courrions à 7 le gros du parcours.
La musique démarre en même temps que les premiers Kenyans et nous passons sous le portique de départ et devant la tribune officielle 5'20" après ceux-ci. Je serai le seul au départ à ne pas voir nos supportrices trop occupé que je suis à ne pas perdre de vue mes amis quelques 10 mètres devant moi.
Les passages aux 3 premiers en 6'30"-6'15"-5'20" et une petite accélération pour satisfaire un besoin pressant (oui je sais ça doit être fait avant mais que voulez vous) je me replace dans notre petit peloton emmené par Olivier et Manu. Le rythme du 3e est selon moi rapide pour certains et je me décide à me placer devant pour essayer de calmer les choses et essayer d'avoir un rythme régulier. Calé sur 155 puls environ, j'essaie de faire en sorte que les moins rapides puissent ne pas exploser et être satisfaits de leur course et les plus rapides puissent signer un temps honorable sans s'ennuyer.
Contrairement à Bxl, ici on peut courir à son allure ou presque. On est bien géné quelque fois mas rien de dramatique. Par ailleurs, le parcours, au demeurant superbe (Bois de Boulogne et les quais de la Seine), est agrémenté d'animations musicales professionnelles qui ne gâchent absolument rien.
On passe aux 10e en 57'40" et aux 14e en 1h20'00" à un rythme semblant convenir à chacun.
Ainsi qu'Alain l'avait prévu, je commence à avoir des fourmis dans les jambes et je me dis qu'il serait bien de passer la ligne en moins d'1h50'. Je sais que ce ne sera pas si évident que ça avec le monde mais pourquoi pas et j'augmente progressivement l'allure. Directement je n'ai plus que Raymond et Mik avec moi. Félicitations toutefois à Alain pour son premier 20 (il était accompagné de sa chère Mymy il faut dire qui elle même ne voulait pas laisser son cher Alain) bouclé en 1h52'39". Manu Graveline quant à elle est restée dans un premier temps avec son cher Olivier mais se ravisera un peu plus tard (trop tard toutefois pour reveni) et finira en 1h50'59" pour 1h53'05" à Oliv (Bravo à eux).
Passage au ravito des 15, je dis à Mik que je passe mon tour car ce dernier ravito ne revêt que peu d'importance à mes yeux. Je continue à accélérer et me retrouve seul. Après quelques centaines de mètres j'entends Mik me crier qqch que je prends comme "tu peux y aller" mais qui sera en fait "on est là". Je croyais les avoir décroché mais en fait ils se sont arrêtés au ravito et ont fourni un violent effort pour revenir. Ils me demandaient alors d'attendre quelque peu et à l'inverse j'ai accéléré et me suis donc retrouvé seul pour affronter les 5 derniers km. Très en forme en ce moment, je continue à accélérer et dépasse des centaines de gens (environ 2000 au total sur les 6 derniers km). Mais qu'il est agréable d'être frais et de dépasser des personnes commençant à avoir difficile. Arrivée saluée par nos supportrices en 1h48'42" soit du 4'46" sur les 6 derniers km. Miko et Raymond arriveront 1'37" plus tard.
Plus que la manière et la forme qui semble être mienne en ce moment, je me suis réconcilié avec ce type de course. Autant je n'avais pas apprécié Bxl cette année, autant (et c'était apparemment le cas de chacun de nous) j'ai pris mon pied ici.
RDV sous un pied de la Tour Eiffel et déjà nous nous mettons en route chacun étant quand même bien explosé de ces trois jours relativement intenses. Ce sera une expérience que je réitérerai.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !