Récit de la course : 20 km de Paris 2009, par MissingMile

L'auteur : MissingMile

La course : 20 km de Paris

Date : 11/10/2009

Lieu : Paris (Paris)

Affichage : 575 vues

Distance : 20km

Objectif : Faire un temps

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

My very first 20km de Paris !

Et voilà, 15 jours après le Paris Versailles (my very first course tout court), je viens m'aligner sur le pont d'Iéna avec quelques 27000 camarades de jeu.

Réveil 6h10. J'avais prévu 6h25, mais une folle envie en a décidé autrement (Merci au passage au sombre connard qui m'a réveillé vers minuit trente sur mon portable. J'avais déjà eu du mal à m'endormir (mangé trop de pâtes à 22h30). Mais je garde le numéro de ce couillon sous le coude pour lui réserver un retour de service plus tard ;-) Et surtout lui apprendre que la notion de faux numéro n'en sera pas un dans mon cas Gniark Gniark ...

8h00, j'arrive sur le site. J'avais choisi d'arriver tôt pour ne pas trop être gêné par la cohue du départ. Avec mon objectif de 1h42, je préférais mettre toutes les chances de mon côté. Je dépose mon sac, et à 8h20, j'ai failli terminer ma course avant même de la commencer. J'étais en train de tripatouiller ma Garmin pour faire mon fixe satellites, je ne regarde donc pas où je met les pied vu que j'ai la bonne idée de marcher en même temps… Bref, trottoir, et à deux doigts de me fouler la cheville. J'ai bien ressenti les effets de cet avertissement pendant un bon quart d'heure.

8h25, je suis devant, et j'attend à l'abris de mon sac poubelle de 130L. Pourquoi 130L ? En fait c'est un savant calcul de ma part. Ainsi, 10mn avant le départ, j'ai pu me vidanger pudiquement dans ma bouteille d'eau. Contrairement à aleksou, j'avais prévu une bouteille de 75cl. Et ça n'a pas été du luxe. J'en profite pour adresser un coup de chapeau à la runneuse qui ne s'est pas dégonflée pour s'accroupir et faire de même. Ca a des avantages d'être un mec…

10h00 : GO !
Etant devant je suis passé rapidement sous l'arche. Je n'ai pas pu m'empêcher de me dire ) haute voix : 'Mais quel fouloir !'. Un merdier indescriptible sur les 500 premiers mètres, super difficile de doubler, il faut prendre son mal en patience en fait. On peu se faufiler par moment en faisant de petites accélérations, mais bon… Par sécurité, j'avais planifié le premier kilo en 6'30". Au final, ce sera 5'38". Super, j'ai gagné du temps.

2km : Ca part vite. On a failli s'emplafonner mamie qui avait décidé de traverser malgré tout ces cons qui couraient dans son avenue. Quelqu'un sait si elle s'en est sortie ? Je me laisse porter par la foule et ce second kilo passe en 4'27. Un peu vite pour moi mais bon, ça va. J'avais prévu 5'30. C'est tout tout bon Raymond !

3km : Ou était il ? Je ne l'ai pas vu ?

4km : 4'35". Toujours très vite. Je devrais être en 4'45".

5km : 4'48" . Mon rythme baisse. J'ai l'impression que mes tripes me préparent un mauvais coup. Comme si j'avais pleins de bulles dans le bidon. Je me contente donc d'eau au ravito et je laisse prudemment mes gels en poches.

6km : 4'53". Bravo les Joëlettes ! Vous faites un truc super les gars. Quand j'aurais plus de bouteille en CAP je vous rejoindrai peut-être. Pour l'instant, Je suis en train de me dire qu'on  en est qu'au 6ème kilo, et que je suis peut-être en train de ma cramer.

7km : 4'32". Merde, je pensais avoir réduit la voilure et je me retrouve encore en train de foncer. Ca va pas le faire toto, fais gaffe !

8km : 5'03". Ah enfin, j'arrive à réduire un peu. J'aurais du encore être en 4'45", mais il fallait vraiment réduire.

9km : Merde, pas vu non plus.

10km : 5'05". Gros bordel au ravitaillement. Les bouteilles ne sont pas débouchées, et je n'ai plus de force dans les doigts pour la déboucher. J'y vais donc avec les dents et je me sort un gel, on verra bien. Bien entendu, impossible de déchirer la poche de foutu gel. J'y vais avec les dent et je me retrouve avec le bout d'alu coincé entre entre les incisives. Pas de bol car j'avais déjà un bout d'orange coincé entre les deux autres incisives. Les photos, c'était là qu'il fallait les faire ;-)

11km : 4'48" avec 4'50" de prévu. Le gel m'a fait du bien, c'est tout bon, les quais arrivent.

12km : 4'52" sur mes 4'50 prévu. Impec, ça me fait la moyenne avec le kilo précédent. C'est bon pour le moral d'être sur les quais. La ligne d'arrivée commence à représenter qqchose de concret avec la tour Eiffel au loin.

13km : 5'01" pour 5'10" de prévu. En fait, à la lecture des précédents récits des 20km de Paris, j'avais prévu de réduire la cadence entre 5'10" et 5'15" à cause des alternances de montées et de décentes. Heureusement que qu'on a bien dépassé la mi course car je suis en train d'affronter un petit muret. A force de ne pas parvenir à réduire mon allure, je commence sérieusement à fatiguer.

14km : 4'58". J'arrive toujours pas à réduire cette foutue cadence. Je continue à me laisser porter par l'ambiance et l'allure des autres coureurs. Mais y sont pas fatigués tout autour ? Moi je commence à me dire que je pourrais commencer à marcher. Sinon, les petites montées de sortie de tunnel me conviennent bien car j'arrive à accélérer. Bref le monde à l'envers : Plus je suis fatigué, plus j'accélère dans les montées. C'est y pas mignon Yvon ?

15km : 5'02 au lieu de mes 5'15". Ca roule, mais j'ai quand même l'impression d'être en mode automatique et que mes jambes font le boulot à l'insu du plein gré de mon cerveau.

16km : 5'29". C'est quoi ce temps ? Ah oui, ma vrai fausse pause pipi qui m'a fait perdre au moins 11 précieuses secondes. Pour résumé, je sens que ma vessie se balade dans tous les sens et ça en devient vraiment pénible. Je m'arrête donc sous le pont, et là rien. Bref déballage et remballage de matos pour rien si ce n'est pour me faire perdre du temps. Grrrrr.

17km : 4'50". J'avais prévu 5'20, je suis toujours à une cadence plus élevée. Côté cardio, ça va toujours malgré la fatigue. C'est vrai ça, j'en parle pas de mon cardio. Mais je me balade gentiment entre 85 et 90%.

18km : 5'04". Dur dur sur le passage du pont. Je prend l'extérieur pour ne pas me faire coincer. Sympa le groupe de rock sous le pont en arrivant au 18ème. Ca me redonne un peu de pêche.

19km : 5'04".  On touche au but, ça tombe bien, je vais tomber en panne d'essence. Et oui, je ne vous avais pas dis que je le faisais en scooter ?

20km : 4'45". A ben celui-là je l'ai bien vu. Depuis le temps que je l'attendais et que je l'avais en ligne de mire. Quelle idée de finir par un montée, ça bouchonne. Fidèle à mon habitude du jour, j'accélère en montée (Faudra qu'on m'explique ce nouveau style). Et pourtant, je suis vidé. Et  malgré ça, je me suis tapé un de ces sprint sur les 150 derniers mètres. Dément, à la vue du Chrono ça a fait TILT ! Je ne vois pas où j'ai été récupérer le jus nécessaire. Je visais 1h42 en espérant 1h40 et je finis en 1h38'11". SUPER HEUREUX ! ! !

21km : Ben ouais, j'allais pas m'arrêter là. Médaille, ravitaillement et sac récupérés. Je papote au téléphone et là, en montant des marchés, je me retrouve foudroyé par une crampe au mollet. C'est la première fois que ça m'arrive. Enfin bon étirements et boissons m'ont sauvés la mise. Prochaine étape, le semi de Boulogne Billancourt en Novembre.

3 commentaires

Commentaire de Le Loup posté le 11-10-2009 à 17:15:00

Bravo pour avoir atteint ton objectif ! La prochaine fois je prendrais le format au-dessus pour ma bouteille... Manque d'expérience sur ce coup-là. (d'habitude j'arrive à magouiller des dossards préf...)

Commentaire de Supermassive posté le 14-10-2009 à 15:42:00

Bin dis-donc, pour quelqu'un dont la première course remonte à 15 jours, ce temps est très impressionnant! Un grand bravo!

Commentaire de MissingMile posté le 14-10-2009 à 15:57:00

Merci !
Il est vrai que je suis moi-même surpris de ces résultats inespérés. Surtout que depuis un an j'apprend à courir en travaillant uniquement le foncier. J'attaque maintenant le qualitatif en vue du semi de Boulogne. J'espère ne pas tout casser ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !