Récit de la course : Lyon Urban Trail - 36 km 2015, par Mazouth

L'auteur : Mazouth

La course : Lyon Urban Trail - 36 km

Date : 19/4/2015

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 693 vues

Distance : 36km

Matos : Asics Gel Kayano 20

Objectif : Se défoncer

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

78 autres récits :

Il n'y a pas si longtemps, je détestais les escaliers...

Il n'y a pas si longtemps, je détestais les escaliers. Et puis cette année je m'oriente résolument vers des trails en pleine nature. J'avais donc prévu de ne pas faire le Lyon Urban Trail et de me préparer gentillement pour les Coursières (47k) début mai. Mais voila, sur le site runningheroes je participe à quelques tirages au sort comme ça pour le jeu, et v'la-t-y pas que je gagne un dossard pour le LUT, sur la distance de mon choix. Et le choix a été vite fait, si je ne fais pas le grand parcours c'est pas drôle !

Et me voici à 7h31 au départ place des Terreaux avec davintothewild... qui lance son chrono... mais à contre temps, nous partirons finalement au tout début de la 2e vague.

7h33 c'est parti, David s'échappe et je rentre immédiatement dans ma bulle. Un peu de monde au départ mais ça reste fluide et d'emblée on attaque la montée de la Grande Côte qui a l'avantage d'être plutôt large, et pas trop pentue. De quoi vite se réchauffer (7° au départ c'est frais) et basculer comme des dératés dans le tunnel de la rue Terme.

Dans la montée Saint-Barthélémy chacun commence à prendre son rythme, certains marchent, d'autres comme moi trottinent doucement, il ne s'agit pas de se griller dans ces premières côtes qui seront suivies d'un long bout plat le long de la Saône où il ne faut pas s'emballer non plus. Je gère bien cette partie, j'ai vraiment l'habitude de partir doucement, et pourtant ma vitesse reste bonne... ça doit être bon signe Cool

La montée sur Sainte-Foy n'est pas trop violente, le peloton est déjà bien étiré, je commence à me laisser porter, bien dans mon effort, ça me plait.

Le haut de Sainte-Foy est relativement roulant, le temps de prendre un bout de pain d'épices au ravito et j'enchaîne, plutôt à l'aise. Et d'un coup, une douleur en haut de l'ischio gauche se réveille ! Je m'inquiête, j'essaye de me rendre compte à chaque pas de la tournure que ça peut prendre au prochain... et puis au bout de quelques minutes ça passe, plus de douleur, ouf j'ai eu peur Embarrassé

Je peux donc continuer sur mon bon rythme jusqu'aux premières difficultés de Fourvière, qui passent bien, mais les kilomètres commencent à se faire un peu sentir dans les jambes quand je me teste un peu dans le Rosaire en attaquant la côte en trottinant. Je me remets vite à marcher, c'est plus prudent et c'est déjà bien assez dur comme ça.

Le petit plaisir qui suit c'est la descente de Nicolas De Lange, et là, il y a celui qui la connait par coeur, et les autres. 1 minute 30 de pac-man, avant de vite me calmer... la Sarra is comming Pied de nez
Dans l'ascention exigeante de la Sarra, une bonne poignée de main du renard_des_sables ça donne la pèche... et le ravito qui suit aussi Sourire

Par la suite je rentre dans la phase où le rythme est régulier et bon, je suis un peu en avance sur mes prévisions, je ne pense plus vraiment à m'économiser, ça se fait naturellement car je sens que la fatigue s'installe doucement et je sais parfaitement que le plus dur reste à faire.

Et là ça s'enchaine, montée Hoche, parc de la Cerisaie, montée d'Ypres, montée de la Rochette (dure celle-là) et son ravito Sourire Je mange quelques noix, toujours du pain d'épice, recharge liquide et ça repart, j'ai bien encaissé les M/D, mon rythme n'a quasiement pas baissé, ça sent l'exploit, mais je sais que les 3 derniers km très durs pourraient tout faire basculer.

En attendant, la montée de l'Eglise passe bien avec même une petite accélération en haut, car j'avais senti en reco qu'une bonne relance ici allait me mettre dans le rythme pour la traversée de Caluire en faux-plat. Sauf que là on n'est pas en reco et ça commence à bien tirer derrière les jambes. Pas grave, je m'accroche.

Et voila le Rhône, et son petit km de plat pendant lequel les idées tournent dans ma tête : je suis sur un super temps, mais les km qui arrivent vont être très durs, les jambes tirent, mais j'avance encore bien... et PAF ! voici les escaliers, raides, qui s'enchainent sur les pentes de la Croix-Rousse, ça monte ça tourne ça descend, ça remonte, ça n'en fini pas, chaque escalier est plus raide que le précédent ! Là j'ai souffert, mais j'ai tenu, pas crampe, de la niaque, tenir ce super chrono, et des rampes qui aident parfois à finir les dernières marches à la force des bras Langue tirée

Enfin l'enfer des pentes se termine, avec une fabuleuse descente dans les traboulles, le plus vite que je peux. Je commence à être heureux d'en finir, tranquille en descente, presque seul au monde... quand tout d'un coup un troupeau de furieux déboule en face de moi !! C'est la jonction avec les autres parcours, pour un dernier km tout cerveau débranché, à se laisser porter par cette soudaine marée humaine, qui déferle à travers l'Hôtel de Ville jusqu'à une place des Terreaux noire de monde, pour un joli bonheur, le poing serré, et un incroyable chrono de 3h52 Sourire

7 commentaires

Commentaire de franck de Brignais posté le 21-04-2015 à 09:23:05

Et bien... pour quelqu'un qui n'aimait pas les escaliers et les courses en ville !! Bravo, superbe chrono sur ce trail pas si évident !

Commentaire de Mazouth posté le 21-04-2015 à 12:00:06

C'est qu'à force de m'entrainer à Fourvière, j'y ai un peu pris goût aux escaliers ;-)

Commentaire de christ-off posté le 21-04-2015 à 09:49:50

C'est bien ,tu as fait honneur à ton dossard gratuit ,même s'il n'y a pas d'escaliers aux coursières tu vas bien t'amuser aussi.
Bravo pour ton temps et ton récit.

Commentaire de Papakipik posté le 24-04-2015 à 23:28:30

Encore une fois, félicitations ! Allez, on double la distance et on se fait une petite STL en fin d'année ?

Commentaire de Mazouth posté le 25-04-2015 à 19:19:05

Merci. Ca c'est pas sûr... A priori je n'ai pas prévu de faire la STL cette année, mais bon d'ici là on verra ;)

Commentaire de Arclusaz posté le 25-04-2015 à 11:27:24

quelle course superbement gérée ! on sent les progrès et l'expérience accumulée.

Commentaire de Mazouth posté le 25-04-2015 à 19:18:15

Merci. Et oui, ça paye, et je m'étonne encore à chaque fois !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !