Récit de la course : La Course des Terrils - La Sauvage 2008, par Le Lutin d'Ecouves

L'auteur : Le Lutin d'Ecouves

La course : La Course des Terrils - La Sauvage

Date : 28/9/2008

Lieu : Raismes (Nord)

Affichage : 3209 vues

Distance : 22.8km

Objectif : Pas d'objectif

31 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

CH'TI LUTIN AU PAYS DES ALLUMES

 Le Lutin dans le Nôôôrd

 

Tout d'abord, je dois présenter mes excuses à ceux qui pensaient trouver le Lutin tel qu'ils se l'imaginaient : lubrique, désagréable, grossier et pétomane. C'est vrai, je n'étais pas très en forme ce week-end. D'abord, je sortais d'un état grippal qui m'avait bien poutré pendant la semaine; de plus j'avais bu plus que de coutume lors du repas de mon club la veille d'arriver à Raismes et j'avais découvert que j'avais un organe douloureux appelé foie qui cornait dès que j'avalais autre chose que de l'eau. C'est bien simple, j'avais l'air presque aussi chiffoné que l'Dingo ! Il faut rajouter le fait que, bien que me sentant tout de suite en famille dès que je suis arrivé chez les Ch'tis, je n'ai pas osé montrer mon cul de peur de froisser mes hôtes. Et puis, il y avait des enfants et pour moi, c'est sacré les enfants... Il faut me comprendre, c'est mon gagne-pain !

 

Bon maintenant, je vais vous raconter comment c'est chez les Ch'tis : je suis arrivé le samedi dans le gîte avec les deux autres Normands : Riah50, le sage Alençonnais de la course à pied et Vetchar, la maîtresse d'école au corps de déesse.

Vetchar et Riah50 essaient les brouettes pour Kikous bourrés

Là, j'ai trouvé tout un tas de Kikous groupés autour de nos hôtes : Ch'tiGrincheux, Ch'tigrincheuse, Ch'tivincent et Ch'tisabelle.Si je cite tout le monde, ça va être long. Si j'en oublie, j'aurai l'air gland ! Vaut mieux une photo :

 Ben non, j'suis pas dessus, j'prends la photo !
 
Y'avait aussi Laurel et Hardy accompagnés de Baroudeuse que j'ai trouvée très mignonne
 
En plus de tout ce zoo, il y avait des jeunes et là, j'ai encore appris un truc : en plus de la bière, dans le Ch'Nord ils ont une autre spécialité : L'ado sympa. Je ne sais pas comment ils font mais je suppose qu'il les élèvent aux frites à la graisse de cheval. Il paraît que c'est le top !

 

Course des Allumés

Le départ

Là, je ne sais pas quoi dire pour décrire cet événement. J'ai déjà fait un billet à ce propos  ICI. C'est plus qu'une course, c'est une transe. Nous sommes partis à la nuit tombée pour un circuit de presque dix bornes balisé par des torches enflammées. Plus de deux mille dingues à l'assaut de la forêt et des terrils. Indescriptible ! Et ça pétait de partout : on tirait un feu d'artifice au-dessus de nos têtes pendant que nous courions. Je grimpais comme un malade, je descendais comme un fou puis j'attendais le groupe, parfois je poussais des cris. J'étais dans un état de confusion mentale avancé. Voici ce que mes sens percevaient :

Houlà, ça va pas le Lutin !
 
 En haut du deuxième terril, nous avons trouvé un groupe de Ch'tis qui couraient avec des munitions : de la St Landelin. Là, je n'ai pas été le seul à craquer :
 
 
A ce moment, la bière eut un effet inattendu sur le Castor : Il se mit à chanter de sa belle voix de basse tout en rythmant son chant en frappant le sol de sa queue plate comme font tous les castoridés.
 
C'est beau la nature ! Même l'ourson fredonne  à ce spectacle grandiose.

Ce chant de rut semblable au brâme du cerf me remua jusqu'aux tréfonds et c'est dans un état sauvage que je descendis le terril. Là, à mi-descente, il faillit y avoir un accident : répondant aux sollicitations d'un Pégase aussi barré que le Lutin, je faillis le sodomiser avec un brandon enflammé, habitué que je suis à chevaucher les équidés de tout poil (pardon Mustang !). Heureusement, j'ai réalisé à temps qu'il s'agissait d'un Pégase inflammable. On est passé près de la catastrophe ! 
 
Pour finir, nous avons fait les derniers kilomètres en accompagnant nos jeunes que nous poussions devant nous : Marion, l'elfe des bois du Nord qui était très à l'aise et Max qui était bien cuit mais qui avançait porté par les hurlements de tout le groupe.
 
L'arrivée fut grandiose et indescriptible : 1 heure 20  pour un peu plus de neuf bornes. La Classe d'Enfer ! Honnêtement, je ne me suis jamais autant éclaté lors d'une course !
 
Là, je passe sur la soirée, je veux dire le repas de famille. Si je m'exprime là-dessus, je vais encore me faire traiter de Bisounours. Sachez seulement que j'ai découvert que Grandware est sympa et Jihem réservé. Vous avez bien lu ! La criiise !!!
Sinon, j'ai découvert avec stupeur qu'Olycos était moins musclé que Benos !
 
Il est des gens pour lesquels on a de l'affection de prime abord. Ch'tigrincheuse en fait partie.

 
La Sauvage
 
Il s'agit là de relater une course des plus classiques nonobstant le fait qu'on se mange quatre terrils (j'ai pas vu le quatrième ??).
 
Au départ, un groupe de Kikous se forme:
 
 Là, ce n'est qu'un échantillon. Si je n'ai pas mis Benos, c'est que je suis jaloux de son corps.

Dès le départ, je n'ai pas chômé, fini le délire et bonjour l'ivresse de la course, 22,8 Km de trail, ça me convient !

Premier Terril : je savais depuis hier à quoi il fallait s'attendre. Ça surprend toujours mais ça se négocie.

Vu d'en bas, ça paraît raide.
 
Vu d'en haut, c'est effectivement raide.

Un terril, ça se négocie mais aussi, ça se descend; et ça, c'est une spécialité de Lutin. Tout le monde court à gauche où c'est praticable. Moi, je dévale à droite où il y a des cailloux. C'est comme ça que je passe le Castor qui n'est pas surpris outre mesure vu qu'il a déjà vu le Lutin s'envoler en descente au RTT. Je peux tout me permettre car la distance me convient. Je sais très bien qu'au delà de trente-cinq bornes, je me transforme en serpillière usagée et qu'à ce moment, les grands coureurs comme le Castor me dépassent en riant.

Deuxième terril, même délire. Je cours même dans l'escalier qui l'aborde. Et l'on dévale ! Là, je passe les Joëlettes des Dunes d'espoir.Ces géants ont gravi les mêmes terrils en portant des enfants handicapés hilares. C'est à peine croyable toute cette beauté !

Troisième terril : on est sur la lune ! C'est là que j'ai une idée de ce que pouvait être le travail de Titan des mineurs : ils ont retourné la terre comme un gant et fait des montagnes de ses entrailles. Respect !

Retour sur terre, le reste de la course se fera sur du plat, essentiellement dans ce qu'on appelle chez moi de la "forêt pour Parisien". Cela me permet d'adopter une allure marathon entre 4'30'' et 5' au kilomètre.

Dans la campagne Ch'ti, on fait des rencontres sympa. (photo Bagnard)

Juste avant la fin, petite surprise du chef : une butte à grimper avec des cordes. C'était le dernier terril ? Les derniers kilos se font à bon rythme, je sais que je ferai les 22,8 km en moins de deux heures. Soudain, excellente surprise : le Ragondin me rejoint aussitôt suivi par le Castor qui veut absolument poutrer à l'arrivée. On s'exécute et c'est main dans la main que nous terminons en 1h55min. Tellement vite que personne n'a eu le temps de nous prendre en photo. Pourtant, ça avait de la gueule !

De retour de la douche, j'assiste à l'arrivée des Dunes d'Espoir et du Bagnard.

Il sait être cool le gars !

T'as vu la joie du gamin ?

Reste plus qu'à avaler un repas typiquement Ch'ti : le couscous. Je fais la queue avec Grandware qui me demande des nouvelles du Mustang. Il est vraiment sympa le Chauve qui peut !

Notre plateau à la main, nous arrivons à la table des Kikous, je commence à ressentir la fatigue (tu parles : deux courses, la route, la bière et trois heures de sommeil!). Je dois paraître bien calme !

C'est ce qui s'appelle manger en bonne compagnie.

Vetchar, Riah et moi décidons de partir directement du site de l'arrivée. Embrassades et poignées de mains. Mon périple au pays des géants nordiques se termine. Encore merci les Ch'tis.

31 commentaires

Commentaire de JLW posté le 01-10-2008 à 21:49:00

"serpillière usagée" au delà de 35 bornes !! tu parles tu as oublié de convertir les litres de bière et le sommeil écourté en équivalent-kilomètres. Ca doit bien valoir le double tout ca !

En te lisant c'est vraiment trop dur de se dire qu'on vient de louper un grand moment.

Commentaire de Jihem posté le 01-10-2008 à 22:11:00

C'est pas vrai ce que dit Shunga, je suis très susceptible.

Commentaire de Mustang posté le 01-10-2008 à 23:22:00

Je suis tout chiffonné de rire par ce récit comme tu sais si bien le faire! bravo pour ton humour, ta convivialité, et ton regard sur les autres!

Commentaire de BENIBENI posté le 01-10-2008 à 23:33:00

Oh la vermicelle du pays du fromage à croute j'espère que c'est pas moi Luarel...Ni hardi d'ailleurs...

Commentaire de L'Castor Junior posté le 02-10-2008 à 01:10:00

La Sauvage : quel joli nom pour cette course où, pour la première fois, j'ai failli me faire le Lutin... ;-))
Merci p'tit gars pour ce récit aussi drôle qu'émouvant, finalement.
à+

Commentaire de la panthère posté le 02-10-2008 à 08:30:00

super week-end, ravie d'avoir fait la route avec les deux Alençonnais et d'avoir assisté à ta découverte émerveillée du pays chti, j'crois bien que t'es prêt à y retourner......merci pour ce récit, et le compliment, fayot, va!!!!!!!

Commentaire de taz28 posté le 02-10-2008 à 08:35:00

Je suis fan jusqu'au bout des ongles mon Lutin !!
Je viens donc dévorer ce récit qui nous replonge dans ce superbe week end ...

J'ai bien vu que tu étais chiffonné là bas...Je pensais que ton Mustang te manquait trop ;-))

Merci pour ces lignes Thierry !!

Taz

Commentaire de hellaumax posté le 02-10-2008 à 09:15:00

Superbe récit, Thierry. je suis heureux de t'avoir vu "pour de vrai", et j'espère qu'on aura l'occasion de faire plus amples connaissances...

Commentaire de Olycos posté le 02-10-2008 à 09:19:00

Comment ca "je suis moins musclé"...

Allez viens te battre, viens,...

Commentaire de shunga posté le 02-10-2008 à 09:29:00

C'est qui Alençon ? Il est sur le forum ? J'entends souvent parler de lui mais on le voit jamais... Encore un lâche tsssss

Commentaire de l'ourson posté le 02-10-2008 à 10:18:00

Ravi d'avoir enfin pu te rencontrer le Lutin, depuis le temps que j'attendais ce moment ! Tu aurais quand même pu te lacher un peu plus car je t'ai trouvé bien calme et pausé. Bon, d'accord.. Pégase a eu un peu chaud aux fesses mais sans plus ;-))
L'Ourson_kia_bien_aimé_ton_trou_normand_;-))))

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 02-10-2008 à 12:53:00

Au début, je voulais juste mater les images, parce que j'avais déjà eu
tellement de regrets en lisant le récit de Taz ma jumelle... et puis j'ai
commencé à lire... et j'ai continué, et j'ai pas pu lâcher l'affaire !!!
Merci Thierry, petit lutin au grand coeur, pour ce CR à la hauteur de
l'évènement. Dommage pour moi, ça m'apprendra à préférer le triathlon...
:'-(

Bises - L'esc@rgote

Commentaire de CROCS-MAN posté le 02-10-2008 à 14:10:00

T'es pas mal non plus comme "réciteur".C'était super ce petit moment dans le grand grand nord (c'est même pas sur ma carte Fait trop froid).
BRAVO.
A+

Commentaire de Massia posté le 02-10-2008 à 15:56:00

Cà c'est du week end " Kikourable " !
Merci de nous avoir fait profiter de tous ces bons moments entre Kikous.
J'ai hâte de pouvoir participer à un événement similaire

++

Commentaire de ch'ti vincent posté le 02-10-2008 à 16:15:00

Heureux d'avoir fait ta connaissance Lutin.
Un bon moment de lecture ton CR.
Je comprends pourquoi tu n'es pas étendu sur la soirée, c'est stringement confidentiel :-))

Commentaire de chtigrincheux posté le 02-10-2008 à 16:40:00

Quand on a ouvert ses yeux pour la première fois dans un baraquement au cœur d’un coron
On ne peu fatalement démarrer la vie qu’avec une longueur de retard
A chaque fois que j’étais persuadé de l’avoir comblé cette fichu pénalité, une autre se profilait à l’horizon.
On a plongé dans le monde des « adulescents », main dans la main nous nous sommes enivrai
De cette folie douce pleine de jeux complices, pleine d’ignorance mais débordante d’amour
Quelle soif d’amour, intarissable source en apparence qui nous fit rattraper et même dépasser ce retard
A présent je m’interroge sur toutes ses douces folies, tout ce romantisme, tous ces rêves matérialisés.
Je me prenais pour un magicien, plus simplement pour le tien, pour ne plaire qu’as toi
Je me rends compte qu’à travers toi je donnai ce que j’aurai aimé recevoir, ancré en moi depuis de longues années enfoui au fin fond de mon subconscient
Tout a jailli, tout c’est libéré avec une rare vigueur et un profond soulagement d’apaisement
Enfin libre, liberté si douce, si belle, si toi

Le retard est revenu, je me déplace sur un tapis roulant a contre sens.



De moi,dans une vie antérieure ........
Merci

Commentaire de gdraid posté le 02-10-2008 à 17:54:00

Merci Le Lutin d'Ecouves, de nous faire partager ton plaisir vécu au pays des mineurs, par ce récit plein d'humour.

A vaincre sans terrils, on triomphe sans gloire,
enfin quelque chose comme ça ... Tu as donc triomphé sur ce parcours difficile en moins de 2 heures !
Bravo !
JC

Commentaire de fanfan59 posté le 02-10-2008 à 19:53:00

Vraiment très touchée par tes paroles à mon égard Thierry. Il y a effectivement des gens avec lesquels on se sent tout de suite à l'aise et pour lesquels on ressent une certaine affection, la réciprocité est de mise en ce qui te concerne. Quant à ton cr, il m'a fait beaucoup rire, sourire, m'a étonnée à certains moments (je n'avais pas tout vu) et m'a émue. Merci d'être toi tout simplement. Je t'adore mais ... chut, ne le dis à personne.
Bisous

Commentaire de frankek posté le 02-10-2008 à 20:50:00

trop fort ton réçit ! j'ai vraiment à chaque grand plaisir à te lire ! merçi de nous faire partager ton super we dans le " NORD " c'est le nord...

Commentaire de _azerty posté le 02-10-2008 à 20:59:00

Alors comme ça, on soigne le foie à la bière au sommet des terrils ??

J'aurai peut-être du essayer dimanche pendant la sauvage


Merci Thierry

Commentaire de calimero posté le 02-10-2008 à 21:00:00

Vous êtes vraiment des grands malades pafois!! Le Nord sait recevoir à ce que je vois!!
Imaginons les mêmes au Médoc!!

Commentaire de béné38 posté le 02-10-2008 à 23:33:00

Beau récit Le Lutin, qui donne vraiment envie d'y aller. Argg si ça ne tombait pas à cette date là !! Bises et à +

Commentaire de Hay-David posté le 02-10-2008 à 23:42:00

Un bon moment passé à se remémorer notre week end en te lisant

Commentaire de eric41 posté le 03-10-2008 à 14:46:00

Superbe weekend si bien conté.
Merci Lutin.
Eric

Commentaire de Zorg59 posté le 03-10-2008 à 17:53:00

Super CR

Au plaisir sur d'autres courses

@+
FRANCK

Commentaire de moumie posté le 03-10-2008 à 20:36:00

Vraiment sympa le récit, il nous fait regretter d'habiter si loin et d'avoir été absente

A bientôt
Fabienne

Commentaire de DJ Gombert posté le 04-10-2008 à 23:04:00

Dommage que tu ai été chiffoné, car le récit est super digeste, juste ce qui faut de mot avec les photos et cette pincée d'émotion.

Commentaire de LtBlueb posté le 04-10-2008 à 23:10:00

Pareil que nono, je suis en train de me prendre un coup de blues pas possible à lire vos récits des Terrils 8 jours plus tard ! le pire c'est que je ne peux même pô me remonter le moral en allant me faire un terril et en buvant un demi ...je suis à sec !!

Merci !

Commentaire de Pegase posté le 06-10-2008 à 09:14:00

ouf, j' ai failli me faire poutrer par un lutin. Mais je cède volontiers la place pour les saillis au célèbre Mustang.
Que d' émotions et de sensibilité bien mesuré mon cher Lutin

Commentaire de PhilKiKou posté le 12-10-2008 à 23:41:00

éprouvant cette course, non ??? mais on voit tellement de sourires sur les photos que ca donne envie d'en être...

Commentaire de Aiaccinu posté le 13-10-2008 à 08:38:00

Hier au off de l'étoile, L'Dingo et moi discutions CR, et il m'a dit un truc comme ça " Puisque tu aimes la poésie, je te conseille les CR du Lutin d'Ecouves, tu ne seras pas déçu !".
Je n'ai pas été déçu, bravo !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !