Récit de la course : Grand Raid 56 - Golfe du Morbihan 2009, par totote01

L'auteur : totote01

La course : Grand Raid 56 - Golfe du Morbihan

Date : 26/6/2009

Lieu : Locmariaquer (Morbihan)

Affichage : 1548 vues

Distance : 177km

Objectif : Terminer

21 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

68 autres récits :

GRAND RAID DU MORBIHAN

Vendredi 26 juin 09 17h30

Il y a des jours que j’attends ce départ avec impatience.

Depuis deux mois, avec Christophe, nous nous préparons pour cette course du mieux possible. A raison d’un entrainement de 50 à 70km/semaine je me sens prête pour arriver au bout de ces 178km. Il m’est inconcevable de ne pas arriver à Port Crouesty et ce serait vraiment la cata si je devais abandonner…

C’est donc avec un moral en béton que je patiente dans la pelouse du stade de  Locmariaquer  avec 475 autres traileurs. RTTH nous rejoint pour son deuxième grand raid, Cédric «  l’castor »  va essayer de faire aussi bien que l’an dernier (5ème place au scratch…), Christophe resterait bien là à dormir sur l’herbe et moi je veux me tester sur deux nuits en course, en prévision de l’UTMB 2010.

A 17h30 c’est le départ, 178kms d’inconnu, une distance encore jamais atteinte et je préfère ne pas penser à ce chiffre qui me semble si grand mais plutôt rallier les points de contrôle les uns après les autres et avancer.

Dès le début Christophe est derrière moi et me ralentit car je pars un poil trop vite. Avec son expérience sur le 86km l’an dernier, il veut maintenir une allure à 8 - 8.5km/h et c’est donc en mode touriste que je me cale sur son polar. C’est donc tout naturellement que nous allons faire course commune et comme à l’entrainement, le duo fonctionne plutôt bien.

A Crach et à Auray on ne s’attarde pas, juste le temps de boire un coca, de grignoter un morceau et nous voilà repartis pour 6mn d’arrêt au Bono où nous ferons le plein du camel. Déjà 34km de parcourus et nous repartons en 257ème position. Tout va bien, c’est le coucher du soleil, je profite des dernières lumières qui éclairent le golfe. C’est si calme. Nous nous arrêtons pour enfiler les frontales, les chemins ne sont pas très techniques mais quelques racines traversent et la vigilance s’impose.

Nous

courons toujours sans forcer et nous marchons dans toutes les montées, enfin il faut imaginer 1100mD+ étalés sur 178km on est loin de la Montagn’hard… Mais Christophe les voit bien les côtes et me stoppe avant l’ascension, il en arrive même à les inventer car certaines je ne les ai pas vues et j’ai même cru descendre… mais bon pas de contrariété puis ça fait aussi du bien de marcher !

Christophe a mal depuis quelque temps au ventre, ça lui arrive souvent mais il ne se plaint pas trop. Moi je ne relève pas et fais un peu la sourde oreille (la vilaine…) Il court devant moi lorsqu’ un obstacle imaginaire aura raison de son mal au bide ! Il s’étale de tout son long, se râpe le genou, le bras, se relève, et repart guéri ! Comme quoi une bonne chute ça vous remet les boyaux en place !

Nous arrivons à Larmor Baden km 51 en 239ème position et allons y rester 22 mn le temps d’avaler un bol de soupe, des pâtes, du jambon, des bananes etc.…

J’ai faim !

 Nous repartons et doublons toujours, il est vers les 1h30 du matin et j’ai un petit coup de mou. Pendant ce petit passage à vide je me cale derrière Christophe et me laisse conduire. Les relais nous doublent toujours et nous nous écartons pour les laisser passer lorsque j’entends un bruit sourd, Christophe a choisi l’option de se serrer côté mer, je me retourne, il s’est enfoncé jusqu’à la taille sous le talus en mettant le pied dans le vide. Je vais l’aider à émerger de son trou, il en ressort sans bobos. Bon ça suffit maintenant, il faudrait penser à arriver entier à Port Crouesty !

Passage rapide à Arradon au km 67 où l’on a encore grappillé quelques places, on m’annonce dans les 7 ou 8èmes féminines. Je suis sans le savoir à 2h12 derrière la première. La nuit se passe tranquillement, nous sommes toujours en manches courtes même si quelques fois nous sentons un petit courant d’air qui vient de la mer mais il ne fait pas froid. Le golfe est toujours paisible et je profite inlassablement de ces moments de course.

Après 90km et 13h11 de course nous arrivons à Vannes noyée dans la brume. Nous sommes 165ème. Nous faisons une pause de 36mn le temps de refaire le plein d’eau et de se ravitailler. Puis nous repartons en direction du port, je reconnais les lieux pour y avoir passé pas mal d’étés chez mes grands-parents qui tenaient une station service dans le centre ville de Vannes.

 Nous laissons Vannes derrière nous et trottinons toujours. Christophe surveille le polar, on attend le passage des 100km qui sera déjà un record pour tous les deux. Et c’est avec le soleil pointant à travers la brume que nous devenons cent-bornards. Nous sommes étonnés de notre relatif état de fraîcheur et de notre chrono. Christophe entrevoit une arrivée en moins de 30h !  Nous avons une pêche d’enfer et repartons en maintenant notre rythme course et marche dans les côtes.

 A partir de la Capitainerie, les bénévoles m’annoncent première. J’ai un peu de mal à les croire et demande ma position au pointage suivant qui  confirme la première place. On n’en tient pas compte et continuons sur notre lancée sans rien changer à notre plan de course. Il est bientôt 10h du matin lorsque nous arrivons à Séné km 110 en 128ème  position. Juste le temps de boire un peu et d’attraper un morceau de banane et nous repartons. La portion de route avant Noyalo est pénible, il fait très chaud, le goudron chauffe les pieds, la fatigue commence à se faire un peu sentir et les muscles sont aussi à l’épreuve des kms. On traverse tous les deux un moment de moins bien et cette partie de la course n’est pas la plus jolie.

Noyalo, 19h de course, 124km, 102ème position et 15mn d’arrêt.

 

Je me régale toujours des paysages, on avance en suivant le mouvement des marées et cette traversée du golfe à toutes les heures de la journée et de la nuit est un vrai bonheur. Nous arrivons à Sarzeau où je m’aperçois qu’un passage de lacet de mes baskets est cassé. Tant pis, je me tartine les pieds de nok et profite du sac intermédiaire pour changer de chaussettes. Je reprends une soupe et me goinfre encore de tout ce qu’il y a sur la table. 22mn plus tard nous repartons en 86ème place. Je sens tout de suite que les chaussettes me gênent, j’ai les pieds qui bougent davantage, cela me vaudra la seule ampoule aux pieds.

 A 24h de course je reçois un sms de Goldenick qui confirme ma deuxième place et m’annonce la première à 35mn devant. Pour moi, être seconde c’est déjà inespéré et on se dit que c’est inutile d’essayer de remonter la première, 35mn c’est trop loin… Christophe a de nouveau des maux de ventre, je fais encore la sourde oreille… Nous arrivons à Arzon et il me dit qu’il veut s’asseoir et se reposer. Nous refaisons pour la dernière fois le plein de la poche à eau. Je mange et je l’attends debout à la sortie prête à repartir. Malgré tout,  si l’idée de rattraper la première ne m’effleure pas, la pensée de me faire remonter par la troisième me chagrine un peu. Alors  même si je ne le lui dis pas, je pense très fort « allez Christophe !  Bouge-toi les fesses ! »…

Nous repartons et Christophe se refait rapidement une santé ! Nous courons sur un mono- trace en bord de mer, Christophe est devant et mène rondement le train. C’est parsemé de racines, le sentier zigzague et on s’amuse bien.  On double encore quelques coureurs lorsque à quelques mètres devant nous j’aperçois une féminine !

Alors le doute m’envahit, est-ce une féminine d’un relais ou est-ce la première du Grand Raid ? Elle marche, en la doublant je n’ose pas me retourner pour voir son dossard. Christophe non plus. Nous dépassons un peu plus loin un groupe de coureurs qui me disent « alors c’est toi maintenant la première féminine ! » C’est énorme !  C’est un truc de dingue !  Plus d’incertitude, me voilà en tête !

Et alors là on ne réfléchit pas longtemps pour mettre le turbo, il ne faut pas qu’elle revienne sur nous et il faut creuser l’écart. Tout d’un coup plus de fatigue, plus de douleur, envolés les 166km parcourus et on se met à courir comme si l’on partait faire un p’tit 10 bornes… On arrive rapidement au dernier ravito où l’on boit précipitamment un verre de coca, Christophe se retourne et l’aperçoit au loin qui trottine. Nous repartons de plus belle et nous courons sans nous arrêter, nous avalons les côtes, nous rattrapons encore quelques coureurs qui nous regardent les dépasser incrédules. Nous appelons Cédric qui doit faire la sieste après son arrivée en 14ème position !!!!! Les derniers kilomètres sont de plus en plus durs, j’ai besoin de souffler un peu, nous nous permettons un peu de marche de récupération avant de repartir de plus belle.

Au loin Port Crouesty se dessine, allez encore un petit effort, je vais vivre un truc de fou, arriver en tête ! Christophe m’ouvre la route et m’encourage. Nous entendons la sono,  le son se rapproche de plus en plus,  nous distinguons les mats des bateaux dans le port, allez encore quelques virages, puis j’entends le speaker (converti depuis en danspeaker27) qui prononce mon nom et une voix familière et amie qui hurle à s’en déboiter une corde vocale « Allez Michèle ». C’est Cédric qui est là pour nous accueillir. Les derniers mètres sont inoubliables, on me donne dans chaque main un flambeau et je passe la ligne d’arrivée après 28h du plus long trail de France !

Je suis heureuse, je savoure cette victoire, je n’en reviens pas encore moi qui n’ai jamais fait de podium et qui sans chercher un succès me retrouve sur la première marche, c’est inespéré.

 

Alors quelques semaines après, le plaisir est toujours là. Ça a été mon jour, notre jour car cette course nous l’avons courue à deux, en nous aidant mutuellement. La préparation concoctée par Christophe a été bonne, même si l’on n’a pas envie de se lever à 4h un samedi matin pour faire 42 km ou partir pour 65km sous le cagnard. Ça a été la bonne course, la bonne distance, malgré quelques baisses de régime  je me suis sentie bien tout le temps, je n’ai pas connu la galère, je n’ai pas souffert et chose que j’apprécie en compétition j’ai pu profiter de tous les instants et me régaler du début à la fin. Ça a été le bon plan de course : partir doucement, tout doucement.

Ça a aussi été un week-end de rencontres bien sympas: Vincent Toumazou 20ème et Olivier son pote de Toulouse avec qui nous avons passé un peu de temps le dimanche, Redge d’UFO avec qui nous avons discuté et couru quelques km, la loutre et le raton laveur aperçus au départ et à l’arrivée, la mouette en panne de portable qui ne ralliera pas l’arrivée, RTTH venu en famille, Zeb 21ème, Phil, le sanglier et sandrine74 au stand UFO à Vannes, Sandrine qui me préviendra très justement que le passage de lacet allait céder…

Ça a été 28h de SMS et de coup de téléphone, Mathias, la souris, l’blueb, Goldenick et Delphine, Manu et Céline, Estive, Eric 41, l’Dingo, Nono et Say, Jérome, Jcduss etc.…, j’espère n’oublier personne, merci à toutes et à tous de nous avoir soutenus et encouragés.

Et puis comment oublier Cédric qui réalise une belle perf’ après la Trans’Aq, il a été notre supporter, reporter et cascadeur de choc, notre Jacquouille la Fripouille, merci d’avoir répondu présent.

Bon il me faut maintenant penser à l’UTMB mais j’ai toujours un problème : suis-je capable de courir durant deux nuits… ?  

21 commentaires

Commentaire de jerome_I posté le 29-07-2009 à 10:46:00

Bravo pour ta course, ta victoire et ce superbe récit. Bravo à ton coach/accompagneur de choc! On se verra à Chamonix en Aout 2010, et avant j'éspère!

Jérome

Commentaire de Khanardô posté le 29-07-2009 à 11:27:00

Il tombe si souvent que ça Christophe ?
:-)
Bon, eh bien, encore bravo, et merci pour ton récit, on l'a un peu attendu mais ça vaut le coup.
Ça va poutrer (1) en 2010, sur l'UTMB !

(1)© Le Lutin ;-)

Commentaire de JCDUSS posté le 29-07-2009 à 11:46:00

Bravo superbe course. Vous avez bien géré et la cerise sur le gâteau la première place.
A bientot alex.

Commentaire de Fibre posté le 29-07-2009 à 12:46:00

BRAVO !

C'est un magnifique récit et une superbe course. On en redemande. C'est presque dommage que ce soit si court lol
Bonne récup et encore "Chapeau"
Sportivement
Fibre

Commentaire de L'Dingo posté le 29-07-2009 à 12:57:00

QUOTE:" Bon il me faut maintenant penser à l’UTMB mais j’ai toujours un problème : suis-je capable de courir durant deux nuits… ? "

Pas de souci, puisqu'à l'UTMB il s'agira "juste" de randonner 2 nuits. ( courir est un mot que l'on oublie bien vite :-)))).

Totote , quand on a le mental pour 30H, on l'a pour 40, je te fais confiance la dessus ainsi qu'a ton coach perso.

Bravo encore

Commentaire de L'Dingo posté le 29-07-2009 à 12:58:00

@Golum: attentien quand même Christophe, en montagne les talus font 100m de D- !!! ooops !!! ;-)

Commentaire de taz28 posté le 29-07-2009 à 14:13:00

Quelle belle championne tu es Michèle !!
Le sourire, le physique, le mental, tu as tout, et avec l'amour en prime !!!

Bravo à toi pour cette superbe perf, et merci pour ce joli récit, la photo de toi, tes flambeaux à la main ,est magnifique !!!

Reste sur ce nuage de victoire, tu le mérites !!!

Bisous

Taz

Commentaire de CROCS-MAN posté le 29-07-2009 à 14:42:00

La GRANDE CLASSE, BRAVO pour ta MEGA course.
Le récit est super TOP. Merci.

Commentaire de blob posté le 29-07-2009 à 16:13:00

Et tu nous racontes ça comme si c'était une promenade de santé .... Je pense qu'à l'UTMB, tu vas nous faire des étincelles.
BRAVO MICHELLE

Commentaire de le_kéké posté le 29-07-2009 à 16:43:00

Très sympa la balade Michèle.
Bravo pour ta victoire, comme ça l'air de rien, c'est bien mérité avec cette super gestion de course.

Bise à vous deux et à bientôt

Philippe

Commentaire de xavier' posté le 29-07-2009 à 21:05:00

Quand je vous ai vu après vannes sur les sentiers, vous étiez impressionnants de régularité, chapeau totote .... et bravo golum !
rdv à l'UTMB !
xavier.

Commentaire de béné38 posté le 29-07-2009 à 21:52:00

Dire que je ne t'ai même pas félicité ce week-end en Drôme... Alors voilà, Michèle, bravo et sincères félicitations, tu as rondement mené ta prépa et ta course, et ça a payé. Aucune inquiétude pour l'UTMB...
Ton récit est superbe et plein d'émotion de joie et de bonheur. Je me souviens dailleurs que le premier récit que j'ai lu sur Kikourou c'était le tient à l'Ardéchois en 2006.
A très bientôt
Bises - Béné

Commentaire de maï74 posté le 29-07-2009 à 21:59:00

Merci de nous faire partager ta course, et oui c'était bien ton jour ce jour-là, et je suis sûre qu'il y en aura d'autres !... BRAVO !
A bientôt sur les sentiers ! Biz à vous 2

Commentaire de marioune posté le 29-07-2009 à 22:31:00

Le bon jour, la bonne course, certes, mais tu es bien modeste, tu as fait une super belle performance!! Bravo bravo, l'arrivée a dû être un moment magique. Ravie de t'avoir rencontrée ce week end. Bises.

Commentaire de LtBlueb posté le 29-07-2009 à 23:54:00

Un modèle de gestion de course michèle , partir doucement sur ce genre de course est l'apanage des gens humbles . Bravo à toi, bravo à Golum aussi qui a joué un role clé comme tu le soulignes ... laisse moi te dire qu'avec une telle approche, la même réussite te tend les bras sur 24h et ne peut dépendre que d'une chose : ton envie !

Commentaire de Goldenick posté le 02-08-2009 à 20:16:00

Bravo encore à vous 2!!!!!
Pour nous c'était super de vous suivre par tél et SMS, même si parfois le site ne nous a pas aidé.
En tous cas, personne ne t'enlèvera jamais ta victoire, championne!
Obligée de défendre ton titre en 2010, non?? ;o))

Commentaire de Souris posté le 04-08-2009 à 18:15:00

Merci Michèle pour ce CR, ça a l'air tellement simple qd on te lit!! En tout cas je te renouvelle toutes mes félicitations car c'est un truc énorme que vous avez fait "en toute simplicité".
Doucement, mais surement, quel FINISH!! une course parfaite :-))

Et déjà reconnue...
http://picasaweb.google.fr/altecsport/MontagnHardArriveeA0h30Le5Juillet09WwwAltecsportComPartenairePrincipal#5355376105446089186

Commentaire de eric41 posté le 13-08-2009 à 09:11:00

Bravo Michèle.
Sans pression et une victoire.
Super méritée et merci pour le CR.
Bises.
Eric

Commentaire de Astro(phytum) posté le 18-08-2009 à 12:27:00


Je découvre ton récit tardivement .
Encore bravo à toi .
Et puis pouvoir partager cette course à deux jusqu'au bout que d'émotions et de souvenirs ,vous formez un duo de choc .
Ravi de vous avoir rencontré chez le khanard .

Commentaire de TomTrailRunner posté le 18-08-2009 à 21:02:00

Le plus long Bravo de France pour cette victoire sur la plus longue des courses...

Commentaire de Bert' posté le 16-04-2010 à 00:05:00

Et ben... Bravo encore !!

Une bonne prépa, une bonne gestion et voilà comment on finit par faire une course parfaite.

Voilà des récits comme on les aime et qui donnent bien envie de s'y mettre...

J'ai justement envie de m'y inscrire... en vue de préparer l'UTMB 2011 !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !