Récit de la course : Eco Trail de Paris Ile de France - 80 km 2011, par CAPCAP

L'auteur : CAPCAP

La course : Eco Trail de Paris Ile de France - 80 km

Date : 26/3/2011

Lieu : St Quentin En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 962 vues

Distance : 83km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

197 autres récits :

Ecotrail 2011, beaucoup de plaisir, un succès !

PREPA

Course
Trois entrainements par semaine, un fractionné long, un court et une sortie longue. 5 semaines à 65km/semaine. Pas énorme, mais c'était passé pour le 111km des Templiers.

Sophrologie
J'ai pratiqué la sophrologie il y a quelques années avec une sophrologue et depuis je fais plus ou moins régulièrement des exercices qui se limitent parfois à la partie relaxation de la sophro. Là, je me suis projeté sur cette course pour m'y préparer, le premier tronçon, tranquille, ne pas se griller sur le passage roulant; le second, gérer la longueur malgré les dénivelés; le troisième, rester concentrer, on est encore loin; le dernier, tenir, régulier, tranquille, on y est. Voilà en gros. Et c'est ce que j'ai fait.

Météo
La course a lieu après 15 jours sans pluie! Terrain exceptionnellement sec!
Beau temps annoncé -> chaussures route, bon choix, mes Mizuno m'ont tout à fait convenu.

Alimentation
Suivant les conseils de Papy sur Kikourou: pas (presque) manger, mais boire beaucoup un mélange eau +malto +glucose(fructose) +sel (+spiruline +acerola +guarana, ça c'est moi qui l'ajoute). Malheureusement pas testé avant l'écotrail.



COURSE

Départ -> Buc
Chaleur lourde, peur de souffrir. Beaucoup vont vite, essayer d'être raisonnable.
Tour de la base de loisirs, traversée de Saint-Quentin, étangs de la Minière (émotion) Belle balade, variée. Encore assez plat.
Comme le recommande Papy, je bois régulièrement ma boisson malto. Mais pas tout à fait assez car il m'en reste 1/4 au ravito de Buc. Pas facile de trouver aussi le rythme de désaltération. Quelle belle invention, la poche à eau avec pipette!
-> 247° à Buc. Coca+eau, quelques grignotages, #10minutes.

Buc -> Chaville
Toujours chaleur puis nuages, coups de tonnerre et enfin pluie faible. D'autres forêts bien franciliennes mais avec des côtes bien trouvées!
Je m'applique à boire régulièrement. Tout en sachant qu'il y a 34km à tenir et que l'an dernier j'ai manqué d'eau 8km avant Chaville.
Les étangs de Meudon, on n'est pas encore à l'observatoire pour autant. Encore quelques détours... une rue de Meudon pas sympa puis entrée du Parc, murs de pierre, décors classiques des terrasses, les jardins à la Française nous changent des bois! Les bâtiments de
l'observatoire, la grande terrasse et la fameuse vue sur le sud-ouest parisien, superbe!
Contrôle du matériel au même point que l'an dernier, puis tour dans la partie privative du parc, pas la plus exceptionnelle.
Dur encore une fois avant Meudon et jusqu'à Chaville. Il ne m'a manqué qu'un peu d'eau cette année. La poche de 2l remplie à bloc est insuffisante.
Quelqu'un m'a proposé un peu d'eau, mais j'ai été punis de cette entorse au règlement, car je n'ai pas réussi à faire sortir une goutte d'eau de sa gourde, trop technique pour moi!
-> 158° à Chaville. Pause pour recharger les batteries et rester à l’abri de la pluie plus forte (le hasard fait bien les choses). Coca, eau plate ou à bulle, un peu de pain d'épice. #23minutes.

Chaville -> St-Cloud
Encore un peu de pluie faible puis sec. Par endroit le sol est à peine mouillé, très ponctuellement de la boue (comment a-t-elle pu tenir 15jours??)
A nouveau grand plaisir, le calme de ces forêts, la beauté de ces arbres, de petits étangs bucoliques...
Mais la forme est bonne, à nouveau je double doucement mais sûrement d'autres coureurs.
La traversée du parc est longue, longue... pour retrouver la terrasse et sa fameuse vue sur Paris et... la Tour Eiffel!
-> 158° à St-Cloud. Mini ravito pour moi, un verre ou deux de coca, puis je repars. Peut-être une erreur...

St-Cloud -> tour Eiffel
Belle descente sur la Seine, Manufacture de Sèvre, plat le long Seine parfois bien (Ile St-Germain, chemin de hallage le long des péniches...) parfois pénible (entre voitures et fabricants de béton...)
Assez longs ces 10km et pas une côte pour s'autoriser de marcher un peu...
J'oublie de boire (et donc peu d'apport en énergie) on commence à me doubler, plus que je ne double...
A l'approche du Champ de Mars, l'ambiance monte et atteint un sommum au pied de la Tour.
On ne traverse pas la tente du buffet cette année, dommage pour l'ambiance.
Montée de la Tour avec une émotion très forte par moment, mélange de lucidité émoussée, je joie d'en finir et d'émerveillement dans cette incroyable dentelle de fer.
Arrivée toujours un peu décevante, faible ambiance, faute de spectateurs (ils sont tous en bas!)
-> 170° au premier étage! 73 places de mieux qu'en 2010. En 9h04 pour 83km selon les GPS de plusieurs coureurs.

Après la course
Mais alors quelle hypoglycémie! J'ai cru ne jamais arriver aux douches, j'ai d'ailleurs demandé à quelqu'un de m'accompagner, on a failli appeler les secours. Ridicule d'avoir tant de mal à faire 500m après avoir couru 80 bornes! Il a fallu que je m'assoie et qu'on me donne un coca pour récupérer et un morceau de barre sucrée. Enfin je repars et je prends une douche chaude bien agréable!
Bon dîner au buffet de la tente Ecotrail avec des Kikoureurs, dont malheureusement j'oublie les noms, les pseudos, où je les ai vus... Échange d'impressions et d'expériences, récit de balades plaisir ou de galères.
Dommage, l'absence de passage des coureurs dans la tente du buffet, c'était très bien pour l'ambiance.

Ensemble de la course
J'ai presque tout le temps j'ai chantonné du Souchon, "Pardon" "Le baiser" "Tailler la zone" "Rive gauche"...
Étrange équilibre de cet écotrail, 21km assez plats, puis 34km d'une traite et vallonnés, puis 17km et enfin 10km plats.


Matériel
Côté matos, du simple, T-shirt sport de chez Tati (Hé oui !) cuissard DK, sac à dos Lafuma (je sais pas comment certains ont fait pour mettre dans leur mini sac le matériel obligatoire +2l d'eau) pas de GPS (savoir à quelle vitesse je vais me rappellerait la tyrannie du chrono sur marathon, en trail, j'aime faire "au feeling"), des chaussures de route (je me suis rallier à la majorité et c'était bien)
Deux choses importantes: la qualité de la poche à eau Source, très commode, vraiment la meilleure que j'ai eu. Et la poudre (malto +fructose +sel...) pour la boisson dans la poche, une grande réussite. A savoir qu'il semblait y avoir de la poudre Effinov aux ravitaillements, j'aurais pu m'alléger de 750g!

2 commentaires

Commentaire de caro.s91 posté le 03-04-2011 à 14:10:00

Merci pour ce récit, l'application des conseils de Papy, et bravo pour tes résultats !

Caro

Commentaire de ouster posté le 06-04-2011 à 15:32:00

Bravo, jolie perf :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !