Récit de la course : Lyon Urban Trail - 36 km 2016, par Reg

L'auteur : Reg

La course : Lyon Urban Trail - 36 km

Date : 10/4/2016

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 692 vues

Distance : 36km

Matos : Adidas Boston Boost
Le reste n'est qu'accessoires...

Objectif : Pas d'objectif

15 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

78 autres récits :

LUT 2016 ou « Ce qu’il se passe entre les serre-files et les élites »

Après quelques semaines de prépa en mode un peu freestyle, The Coach me reprend en main à temps pour capitaliser les efforts passés et redynamiser la bestiole.


La semaine avant l'épreuve, une sortie longue le samedi, saupoudrée d'un peu de fractionné court (12x30/30" le lundi, 10x40" en côte le mardi et 2 footings de 40' jeudi et samedi).

Je descends donc dimanche matin en direction des Terreaux, avec la sensation d'avoir les jambes un peu... Entamées. Je ne m'inquiète pas plus que ça puisque fin août 2015, j'avais pris le départ d'une course au saucisson en Bourgogne, une semaine après un gros bloc à Cham', dans le même état. J'avais malgré tout claqué ma plus grosse perf' en terme de classement en finissant 9ème (ok on était que 80 sur la course mais faut pas l'dire).
Au-delà du classement, ce qui m’avait frappé à l'époque, c'est que les jambes en mousse du départ s'étaient transformées au bout de 5 bornes en jambes de feu ! Le talent du coach s'était vraiment fait sentir: Bluffant !

 

Dimanche 10/04/2016 6h45, arrivée vers le point de départ (Place des Terreaux-Lyon-France-Europe-Monde).

Une bise à Patricia (Mamanpat) qui sort du musée des Beaux-Arts (à c’t’heure là ?!), toujours rayonnante, et avec qui nous échangeons quelques mots. Elle sera serre file : Autant dire que pour une fois j’espère ne pas la revoir de la journée.
Petit footing d'échauffement tranquille sur les quais avec mon pote Mat', et tout de suite, la magie de l'ambiance olfactive caractéristique "bière-pisse" opère: On va bien faire le LUT !

 

Sur la ligne de départ, je croise avec plaisir Romain (Papakipik). Une tape dans la main d’encouragement à 3 secondes du départ et FEU !

 

- Comme toujours, dans ma tête, la même stratégie: Départ prudent et à mi-parcours, en fonction des sensations t'appuies... ou pas.

 - Comme toujours, la réalité a été toute autre: Moyennement placé mais pas trop loin non plus, le Start est donné et.... je pars comme un clébard affamé.
Ça joue des épaules sur les 500 premiers mètres, mais ça part quand même super fort... En tout cas pour moi. Effet dossard-effet peloton => ça pardonne pas !

La montée de la grande côte est une formalité, avalée sans respirer. Je fais un bout de chemin avec Guillaume (Kioube), avec qui nous échangeons quelques mots biens sympas.

Nous sommes déjà en haut de Nicolas Delange et je décide de jeter un œil au cardio: UN CARNAGE, ça clignote de partout, la montre va vomir !
J'hésite à le virer, car ce qu’il affiche me fait plus flipper qu'autre chose... Allez, pas le temps, rien à cirer on verra bien.

 Dans la côte avant le premier ravito, ça va pas trop mal, mais je sens bien que j'ai laissé déjà pas mal de plumes dans ce départ de débile.

Oh, mais qui vois-je !? C’est bien lui ! Mon ami, mon frère GHTesque, mon philosophe savoyard préféré : Laurent (Arclu) ! Il est avec son appareil photo et son légendaire buff rouge (y a un truc marque dessus mais j’ai jamais réussi à lire).  Heureux de le voir, il m’accompagnera jusqu’à la sortie du ravito, où je croise également un autre illustre kikoureur : Mister Lalan himself ! Il m’encourage à sa façon « Il y a 2 V4 devant toi, bouge-toi le c… » => Je suis mort de rire.

 Un peu plus loin c’est un autre un avion que je croise sur le bord du chemin : Olivier (Ogo) qui prend des photos presque au sommet de la Sarra: Check !

La suite, c'est du LUT... je gère... enfin je gère surtout une grosse envie de pisser... 2ème ravito la Sarra puis transition vers Croix-Rousse/Caluire : RAS.
Je suis dans un petit groupe de 10 et je n’ai aucune envie de les lâcher. Ça décroche, ça raccroche, ça relance, ça reprend, ça explose... C'est génial, j'adore l'émulation des petits groupes en course.


Ma vessie finit par m'imposer un arrêt technique dans le bois de la Caille. Évidemment j'ai l'impression que ça dure 2h et je dois m'arracher pas mal pour pouvoir rattraper tout ou partie du gruppetto de 10 gugusses.

Arrive l'ultime ravito de Caluire kilomètre 29 : Le plein d'eau gazeuse, un Tuc (c'est quasi l'heure de l'apéro !) et c'est reparti...Mais là... c'est le drame: Un éclat, un bel, un superbe éclat: Un éclat de collection ! L'impression qu'il y a 200km/h de vent de face, plus rien dans les cannes, je m'arrache pour courir à 10-11km/h sur le plat, l'enfer.
Allez, je ne vois pas d'autre solution: Un gel. J'ai une sainte horreur de ces machins trop sucrés, trop collants, trop dégueux, mais là, pas le choix. Ah tient, en même temps je reçois un coup de fil !


Ma chère épouse :" Tu en es où, tu arrives dans combien de temps ? On va descendre avec les filles pour te voir à l'arrivée !"
Moi: "Heinnn ??!! J'ai un public, un vrai ??!! Beiiin là je suis à l'agonie à 4km de l'arrivée, dans l'état actuel je dirais dans 3 bons 1/4 d'heure... le temps de me refaire une beauté tout ça... "

Le gel fait effet très vite, je revis, je retrouve du jus, j'ai les jambes qui commencent à grincer mais ça va l'faire. Il faut juste gérer les crampes qui commencent à arriver.

Dans Josephin Soulary, je retrouve des macchabés du groupe de 10 de tout à l'heure. Personne ne court, personne ne parle... bref, faut se barrer d'ici et vite, ça sent la mort.

Zig-Zag dans la croix rousse que je connais par cœur, et j'arrive enfin au pied du monstre. La trancheuse à jambons. L'équarrisseuse de runners lyonnais: La montée CoquillaT.
Je l'insulte avant de l'attaquer, c'est devenu une tradition.
Ça rampe de tous les côtés, ça gémit ici, ça jure par là.
Un sadique prend des photos en haut... j'ai envie de lui casser les tibias juste pour le plaisir... je ne le ferai pas.


Une fois en haut, on peut considérer que la course est terminée. Y a plus qu'à se laisser rouler jusqu'en bas...Ah ouai mais y a plein de monde, faut quand même être présentable et avoir fière allure ! Alors on se redresse, on se mouche un p'tit coup, on essor le Pro-model et on sourit.

Un bisou rapide aux filles à l'entrée de l'hôtel de ville, une figure libre devant le photographe

et hop... c'est enfin fini.

Rémi (Kirikou69) me remets la médaille de finisher. Heureux de le voir lui aussi et d’échanger quelques mots.

Bilan :

3h21 – 85ème selon les syndicats, 91ème selon la police - content.
Le travail sur la fatigue... y a rien de tel !

15 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 29-04-2016 à 13:50:39

ne m'appelle pas Coach, ça me gêne : appelle moi Dieu, Mon Idole ou Laurent comme tu veux.

En tout cas, je reste ton gourou en orthographe car tu coquilla dans la montée CoquillaT.

Bravo pour ta super course et je m'en veux de ne pas t'avoir tapé la bise à Ste Foy : la prochaine fois au Parc !!!!!!

Commentaire de Reg posté le 29-04-2016 à 14:25:00

Correction faite. pour la bise, ça finira bien par arriver un jour...
Merci mon Gouroulaurentdieu

Commentaire de Papakipik posté le 29-04-2016 à 14:39:48

Vu les entraînements de malade que tu fais, ça ne peut que payer ! Tip top Reg, bravo pour ta course. Et pour Coquillat, c'est vrai que tout le monde l'insulte...pas bien.

Commentaire de Reg posté le 29-04-2016 à 15:09:15

Merci Romain, j'espère qu'avant fin 2016, on trouvera enfin un créneau pour un petit run ensemble ;)

Commentaire de Mamanpat posté le 29-04-2016 à 15:21:42

Au moins les serre-files n'ont pas juré, ils savent se tenir !
Number one sur le CR Reg, au top ! Surtout avec le bisou avant départ !
Vivement que ta montre vomisse à nouveau ! C'est trop drôle !

Commentaire de Reg posté le 29-04-2016 à 16:11:16

Merci Pat' ;)

Commentaire de Trixou posté le 29-04-2016 à 15:45:24

Une super perf, un récit drôle et bien écrit, une belle photo, trop fort le Président !

Sauf que faire le clown comme ca à l'arrivée ca confirme ce qu'on se disait après ta fin de STL au sprint : t'es une une sacrée feignasse !

Commentaire de Reg posté le 29-04-2016 à 16:12:38

Et c'est Kikapavoulufèredécôtesavecmoihier ?

Commentaire de Arclusaz posté le 29-04-2016 à 16:32:27

ah, j'avais pas vu que tu avais mis cette photo.
c'est vrai qu'elle est magnifique.
Il est fort le photographe parce qu'avec un tel modèle, c'était pas gagné....

nan, j'déconne, mais je peux pas dire que je te trouve beau (surtout du mollet gauche), après ça va jaser.....

Commentaire de TomTrailRunner posté le 30-04-2016 à 08:34:52

Ça pulse ça zigzag ça saute aux yeux ce récit comme toi sur les km...
Well done

Commentaire de Reg posté le 30-04-2016 à 13:42:30

Merci Tom', à bientôt j'espère ! ;)

Commentaire de Khioube posté le 30-04-2016 à 22:01:46

Ton CR est aussi bon que ta course, et ce n'est pas peu dire ! Ça a été un plaisir de te croiser et de te saluer. Je t'avais dit qu'il fallait que je le fasse avant les premières côtes, je ne m'étais pas trompé ! Je me serais cramé si j'avais essayé de te suivre... Quel sera ton prochain objectif ?
À bientôt, champion !

Commentaire de Reg posté le 30-04-2016 à 22:21:57

Merci Guillaume c'est adorable. Normalement, le 48 des coursières semaine pro !

Commentaire de Spir posté le 02-05-2016 à 16:05:40

Et ben voilà une course bien envoyée !! Avec encore des cannes pour faire le mariole à l'arrivée, bravo !
Coquillat est doucement en train de devenir la légende de la LUT. C'est vrai que c'est un sacré mur quand même...
Bonnes Coursières à la fin de la semaine et à bientôt j'espère !

Commentaire de Reg posté le 02-05-2016 à 22:30:12

Merci Sylvain ! Bon, moi j'avais des chaussures normales d'être humain hein, ça facilite les choses ! ;) Bravo à toi aussi pour ta course, fallait oser, en shoes de Hobbit !
Pour les coursières, on va essayer d'aller aussi bien.
J'espère à bientôt également.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !