Récit de la course : Trail du Pic Saint-Michel - 22 km 2010, par gelindo

L'auteur : gelindo

La course : Trail du Pic Saint-Michel - 22 km

Date : 6/6/2010

Lieu : Lans En Vercors (Isère)

Affichage : 1062 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

90 autres récits :

Trail Pic St michel 2010

Hello,

 

alors pour le contexte j'ai déménagé de Grenoble vers Lans en avril.

Et un ami m'a conseillé de me mettre au trail pour oublier ma pseudo "sciatique" due, d'aprés lui, à une overdose de béton: ce sont ces deux des raisons qui m'ont fait participer à cette course:un premier trail, donc, pour moi. ( Peut on considerer le cross de quaix comme un trail?  Non? Bon ok..)

La derniere chose qui fait que j'ai pu participer à cette trés belle course est la gentillesse de patrick (samontetro) qui m'a permit de venir faire la reco avec lui la semaine derniere.

Etant sujet au vertige, j'avais du rebroussé chemin lors d'une de mes recos. ( A 4 pattes,  tout seul vers le pic....)

 

 

Merci Patrick!  

( Bon y avait un peu de brouillard, mais on devinait bien le vide derriere le brouillard. )

 

 

Sinon semaine chargée, la reco dans la pluie avec Patrick, la  rando du lac de crop avant hier, et cette gene bas du dos/ischio qui revenait ne m'ont pas mis dans de bonnes dispos. Mais bon, je suis inscrit, donc c'est parti.

 

Petit briefing, remontée vers le village en trottinant tels des gladiateurs, et  hop ! le départ est donné!

Et j'ai mon petit plan en tete: finir en 02h30, donc pour ce faire:

01h15 en haut du pic

01h40 au ravito 2

02h05 au ravito 3

02h30 à l'arrivée... Facile.

Aprés le départ, on a un plat de 1km, il faut éviter les batons et les trottoirs, le but du jeu etant de grapiller du temps sur les portions roulantes, comme celle la (mon point fort..euh disons pas faible...)

Ensuite 2km de montée environ, en sous bois sur une piste large, des groupes se forment, je dépasse, on me dépasse:en gros tout le monde marche. On sort du bois.

Arrivée aux ramées, on part vers l'auberge des allieres, je redoute cette partie car la montée est assez droite et semble interminable, je me force à courir,et quand je marche, j'essaie de relancer assez vite. On arrive devant l'auberge, et un des gars de devant, qui est costaud, s'arrête devant moi...

Je l'encourage car je sais que ca redevient plat, mais en fait il s'arrêter pour manger un bonbon...

Confus, je repars dans le sentier qui monte vers le col de l'arc, on a des pierres et des racines, mais c'est roulant et je me sens bien sur ce sentier. On dépasse de nombreux randonneurs, et je prends la tête, si l'on peut dire, de mon petit groupe. L'avenir  m'appartient, je vole vers mon destin.

La deuxieme partie de la montée vers le col se fait en marchant (pour ma part), et devient plus raide. Ensuite arrivés au col, on part vers le nord, direction le pic. Et là plein de confiance grace à Patrick, je monte sans appréhension, en regardant mes pieds...

Arrivée au pic en 01H15: Dans les temps, mais surpris, j'ai fait la montée de ma vie, et je suis aussi vite qu'a l'entrainement...

Je repars dans la descente, le briefing est conforme à la reco faite le dimanche d'avant, les 150 premiers metres sont trés techniques, il faut donc faire attention, ce que je fais.

Et là une fusée déboule dans la descente, notre ami le coureur au bonbon... Je ne reverrai plus que son short de loin jusqu'a la fin...

Je n'arrive pas bien à courir dans la descente aprés le pic, j'oscille entre marche rapide et course trés crispée, à la reco je l'avais sentie, c'est encore trop technique pour moi. Pas grave, j'essaie de faire comme Patrick m'a dit, perdre un minimum de temps.

On est vers le dessus des pistes:il y a maintenant des passages roulants, et des montées, je m'alimente et bois régulierement, mais je commence à être las...

Le trail, c'est dur. Physiquement, et moralement. Il faut toujours se faire violence pour relancer/avancer...Mi course, et je me sens pas le coeur à attaquer.

Le soleil est là.

Le ravito 2 aussi: 01h47.    Aie.    7minutes dans les dents.

Pas grave, je me referai entre le ravito 2 et 3. Je sais que le ravito 2 est suivi d'une montée, et qu'aprés on descend de nouveau un sentier assez technique (pour moi en tout cas).

Je me dis que je peux peut etre récuperer ces 7minutes, mais je subis...je suis naze...Je pense aux gars du maratrail..Quel courage ils ont. On arrive à la bifurque ou trail et maratrail se rejoignent, puis on descend vers les fermes.

Il y a de grosses caillasses, faut faire gaffe... Et hop, une deuxieme fusée dans la descente

A partir de là mes souvenirs s'embrouillent, mes pensées deviennent plus trés claires, et hop je me tords la cheville.

> Mais je suis tellement naze, que mon corps se tord avec , on dirait un point virgule   ;

Le traileur est chanceux, et par chance je n'ai strictement rien...Une sorte d'homme élastique, en plus mou. Celui de derriere, si il m'a vu, a du bien rire...

Ravito 3: Je ne sais plus quel est le temps; de toutes facons je suis à la rue.  Car-bo-nisé. Lors de la reco, je m'etais dis, aprés le ravito3 tu attaques, c'est le final, c'est roulant, tu fonces et tu ne te retournes pas...

C'est bien beau les recos, mais là je suis naze, alors j'alterne marche (comme celui derriere), et course comme celui de devant... Il a un tee shirt orange, et j'espere recoller sur lui dans le final, alors dans cette montée à travers champs je m'accroche, je marche 20 metres, je cours 20 metres, je marche 20 metres, je cours 10 metres, je marche 20 metres, je cours 5 metres...

Il s'éloigne.... et voilà la descente finale...

Le soleil cogne. 

 

Le gars de derriere voudrait bien me la faire à l'envers, alors je me retourne, c'est trés raide, mes genoux décident de se mettre en greve, alors je marche rapidement en balancant les bras, tel cheetah la gueunon...

Arrivée au tire fesse, on part sur la droite et demi tour sur le goudron pour les 200 derniers metres: tee shirt orange est dejà loin, et tee shirt gris se rapproche dangereusement, mais l'écart est conséquent et on est certainement tous cramés, je franchi la ligne d'arrivée.

Putain, que c'est dur le trail.

Je finis en 02h40min 36 sec.

Conclusion:

Pas trop senti la sciatique, a part un peu l'ischio qui fatiguait.

A refaire, je referais peut etre la reco deux semaine avant, et j'eviterai les randos deux jours avant.

Le trail, ca donne faim.

Super organisation, et super parcours.

 

Voilà.

Cédric

5 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-06-2010 à 19:27:00

Hé Cédric !
On a forcément fait la course ensemble !
Pour moi arrivée au Pic en 1h14, et après la course a vraiment démarré pour moi. Arrivée en 2h36. J'étais short noir+T-Shirt Millet rouge.
A samedi au Mont Aiguille ?
Bonne récupération !

Commentaire de gelindo posté le 06-06-2010 à 19:41:00

Putain c'est dingue ca.
Ben moi bonnet en laine blanc, haut blanc, assez grand. Je suis quasi certain de t'avoir apercu, mais il y a tellement de tee shirt rouge. Le mont aiguille, ca ne serait pas serieux compte tenu de mon état avant et aprés la course. Mais je vais essayer d'aller sur le gerbier.

J'ai hate de lire ton CR.

Commentaire de béné38 posté le 07-06-2010 à 08:15:00

Bon ben finalement, tu l'as bien descendu ce Pic.
Effectivement la reco n'a pas dû être cool, j'ai bien pensé à vous... quand tu veux pour d'autres sorties avec CAP Vercors par exemple :-)

Commentaire de gelindo posté le 07-06-2010 à 10:01:00

Merci béné.

Je pense que je viendrais faire des sorties du samedi avec vous dans quelques semaines.Il me reste le trail du gerbier si possible, et aprés je vais essayer de me rétablir.

A bientot.
Cédric

Commentaire de samontetro posté le 11-06-2010 à 18:07:00

La reco sous la pluie en ta compagnie a été un vrai plaisir! Et le résultat est là: tu t'en es super bien tiré pour quelqu'un de pas habitué à ce terrain. Tu verras, avec les Kms, la fusée dans les descentes ce sera toi bientôt !
Bon, maintenant que tu es Lantier, va falloir les user les chaussures de trails! Y'a du sentier à découvrir par ici!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !