Récit de la course : Maratrail de Lans en Vercors 2013, par zephyrman

L'auteur : zephyrman

La course : Maratrail de Lans en Vercors

Date : 2/6/2013

Lieu : Lans En Vercors (Isère)

Affichage : 555 vues

Distance : 46km

Objectif : Faire un temps

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

90 autres récits :

MaraTrail : Depuis le temps qu'il me tentait...

Depuis le temps que ce trail me tentait (2 ans), je décide lors de m'inscrire sur le grand parcours, le MaraTrail, Trail sur le papier sans prétention, simple et convivial)

Avec 2 autres collègues de la Foulée Muroise (Arnaud et Patrice) nous voilà partis samedi direction Lans en Vercors et l'auberge "la petite ferme des prés verts" et c'est lors du repas que l'on se rend compte qu'on est en compagnie des Kikourous qui font également la Pasta Party à l'auberge.

Chacun de son coté, on mange, puis direction le calme pour préparer le sac et analyser une dernière fois le profil.

Au petit matin (5h30), rapide déjeuner puis direction le départ pour récupérer le dossard, prendre la température avant le grand départ.

Objectif initial : autour de 6h voire moins si les jambes sont là et si le physique est OK et que j'arrive à courir avec Patrice faire dans les 20... Rien que ça en une seule fois...

A 20 min du départ, Je rentre dans le sas pour la vérification du Matos (bonne initiative, car trop peu de contrôle sur les courses)

7h35, c'est parti, le départ est donné et dès le début ça par vite sur cette longue piste ou le peloton s'étire très rapidement.

Après 3 km, Arnaud me rattrape, je me cale derrière lui gentiment et les 1ère pentes arrivent, elles permettent de tester les jambes et les sensations du jour :)

(--> Résultat, les jambes ne sont pas au top, j'ai des restes de Mercredi et de ma grosse séance de fractionnée Escalier... Je voulais me rassurer avec cette séance, hélas c'était peut-être la séance de trop...)

Bon on essaie de se rassurer en disant : "Ca va aller mieux dans quelques kilomètres, les sensations vont arriver plus tard..."

Je continue donc à monter à mon rythme tranquille et j'ai toujours Patrice en visu quelques mètres devant, ça me rassure un peu. Malgré des sensations sans plus je suis plus ou moins le rythme.

La 1ère partie est assez roulante avec de petites bosses et des relances sollicitant un peu les cuisses et mollets

Km 10, je récupère Patrice et on fait alors course commune, il mène le rythme sur le plat et les montées, puis je prends le relais dès que les descentes arrivent. Avec les Kilomètres, mes sensations ne s'empirent pas, je me dis si ça reste comme ça jusqu'à la Moucherotte (Grosse difficulté annoncée) ça me va !!

Km 17 La Molière (1h55 de course, 5 min de moins que prévu), 1er ravito dans le brouillard et le froid (une pensée aux bénévoles qui étaient là-haut), on ne traine pas, petit ravito et on repart pour la descente dans un brouillard à couper au couteau. Puis après quelques minutes, les 3 kilomètres de neige annoncés par l'organisation, la progression se fait sans trop de problèmes mais non sans y laisser quelques plumes, je mène le train avec Patrice, puis kilomètre 20, je me retourne et je ne le vois plus... Je me dis il descend prudemment, il me récupèrera dans quelques Km!!

Je continue donc ma progression, tout en descentes, avec un local très sympa et une autre personne sans dossard accompagnant 2 amis. On avale les Km sans trop trainer puis au barrage d'Engins, notre compagnon sans dossard nous souhaite bonne route et nous laisse filer. C’est alors que les bénévoles nous annoncent autour des 20 et 21ème coureurs(Je me dis bon essayons de gérer pour passer la Moucherotte tranquillement et on verra une fois là-haut)

Km 30, la course commence vraiment, les pentes s'accentuent, je laisse filer mon compagnon de descente et je prends un rythme n'entamant pas mes jambes.

Km 32 (environ), R2, quelques coureurs à ce ravito, je prends le temps de faire le plein en liquide et solides, d'enlever une couche de vêtements et je repars direction la Moucherotte et environ 3-4km de montée, j'ai prévu 1h de montée dans mon RoadBook.

A peine 100m après la sortie, on prend à gauche et là... On suit la piste d'un tire-fesse!!! Ca annonce la couleur directe !!! Le mode Marche est obligatoire (il sera conservé pratiquement toute l'ascension).

Ma progression dans la Moucherotte se fait tranquillement, mais non sans effort, je regrette un peu de n'avoir pas pris mes bâtons, ils m'auraient servi un peu... 

Bref, durant l'ascension je profite un peu du paysage (dès qu'il est visible) et de la végétation. Après 30-40 min d’ascension, Les jambes commencent à chauffer et c'est là que je me fais doubler par 2 concurrents (avec bâtons) que je ne peux pas suivre... mais je garde le moral. Dernier Km de la Moucherotte, je finis ma progression avec un autre concurrent que j'ai récupéré sans bâtons et crampé. 

Au sommet le brouillard et le froid nous accueillent ainsi que 2 bénévoles, pleins de courage, nous offrant Fraises Tagada et ChocolatJ'accepte leur offrande et je bascule après 1h d'ascension avec des Jambes qui commencent sérieusement à souffrir.

Heureusement, les Kms restant sont principalement de la descente, donc je déroule tout doux, mon compagnon crampé retrouve la santé et me dépose sur place dans la descente!!! Impossible de le suivre, me voilà de nouveau tout seul à profiter du calme et de la nature (ce que j'aime).

Km 38, R3, c'est le point de jonction entre les 2 parcours, arrêt rapide, je refais le plein avec un bénévole m'aidant à faire le mélange de ma boisson isotonique, la gentillesse que j'aime trouver sur les Trails !!! Il m'indique même que 8Kms de descente plat m'attend avant le R4, que demander de mieux à ces bénévoles.

Donc me voilà reparti à petit rythme, direction Lans en Vercors, la fin est proche... De la descente encore :), je déroule et récupère un concurrent, je décide de faire la descente avec lui. Il mène un rythme d'enfer durant toute la descente, il me fusillera les cuisses pour la suite...

R4, Km43, je bois un coup rapidement avant la dernière bosse du jour, mes jambes sont en feu et je ne peux suivre le descendeur fou, je décide alors de finir tranquillement sans trop me mettre dans le rouge.

Sur les derniers kilomètres je récupère pas mal de personnes du petit parcours, ce qui me motive, je me fixe des objectifs en essayant de récupérer tel ou tel concurrents, cela me permet de relancer comme je peux.

A chaque dépassement, et en voyant que je suis sur le Maratrail, j'ai le droit aux encouragements des traileurs qui font toujours plaisir et motive!!! J'ai même eu le droit de la part d'un ancien : "T'es sur le Maratrail, c'est bien de faire aussi long aussi jeune :)"

Boosté par tous les encouragements je mets le turbo, toujours et encore en descente, mais l'erreur de la journée va arriver...

Lors d'une bifurcation je vois la rubalise à droite, mais je tire tout droit (manque de lucidité...), au bout de 50-60m je me dis : "Erreur de parcours", je fais donc demi-tour et je remonte donc la pente puis je coupe dans les bois, tout en pestant contre moi même, pour récupérer le sentier quelques mètres plus haut.

Là on m'annonce que la 1ère féminine vient de passer, je la voyais au loin dans la descente et je pensais finir avec elle dès qu'elle me rattrapera, c'est raté, je la vois au loin mais trop tard...

Je décide alors de finir de mon mieux ce trail, avec ce qui me reste dans les jambes, en relançant sur le dernier Km de bitume.

L'arrivée se profile, sous le soleil (enfin), je passe la ligne fatigué mais ça va les jambes ont tenu malgré mes sensations du début.

3 autres coureurs de la Foulée Muroise qui avaient opté pour le petit parcours m'accueillent chaleuresement !!!

Je jète un œil sur ma montre : 46Km au compteur pour 5h49min, objectif atteint donc plutôt satisfait!!! Niveau classement ça sera 25ème :)

Mes compagnons de la Foulée Muroise arriveront quelques minutes plus tard :

Patrice, qui au final s'est perdu dans le passage  "Trail Blanc", finira en 6h14min et Arnaud en 6h22min

BILAN : 

Comme énoncé au début, Trail convivial, sans prétention mais super bien organisé avec des bénévoles au TOP !!!

Je pense resigner l'année prochaine avec le soleil pour pouvoir profiter du paysage et des points de vue sur le Vercors.

 

En attendant, bonne récupération à tous !!

 

6 commentaires

Commentaire de petzel posté le 08-06-2013 à 10:58:44

Félicitation pour ta course et ton super temps.
Tu connais peut-être mon fils Vincent V. qui bosse dans la même entreprise que toi.

Commentaire de zephyrman posté le 09-06-2013 à 20:22:33

Merci :)
Oui je vois qui est ton fils... Comme quoi le monde est petit !!!

Commentaire de Papillon posté le 09-06-2013 à 18:39:42

Bravo pour ton récit et surtout pour ta course!!! Manifestement, tu n'avais pas trop de sensations mais la forme était là tout de même avec une bonne gestion de course!

Commentaire de Papillon posté le 09-06-2013 à 18:41:47

Bravo pour ton récit et surtout pour ta course!!! Manifestement, tu n'avais pas trop de sensations mais la forme était là tout de même avec une bonne gestion de course!

Commentaire de ArnoS posté le 09-06-2013 à 18:58:39

Salut Cyril, sympa et précis ton CR et encore toutes mes félicitations pour ton temps, le parcours était costaud et varié. A+

Commentaire de millénium posté le 11-06-2013 à 18:50:34

BRAVO , belle course

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !