Récit de la course : Trail du Pic Saint-Michel - 22 km 2010, par richard192

L'auteur : richard192

La course : Trail du Pic Saint-Michel - 22 km

Date : 6/6/2010

Lieu : Lans En Vercors (Isère)

Affichage : 1017 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

90 autres récits :

Un pic de forme!

Parti seul pour une fois, je me retrouve à 9H45 sur un parking déjà bien rempli de voitures et donc de coureurs. Curieusement la chaleur est déjà bien présente, je ne m’attendais pas à cela à cette altitude. Devant moi se trouvent les sommets et je me dis que le parcours sera probablement un des plus exigeants de ma saison. Mon objectif est de 2h30 avec 1H10 au sommet du Pic.

 

Un passage rapide au stand, le temps de récupérer mon dossard, j’observe avec surprise que les inscriptions sont complètes : j’ai bien fait de m’inscrire à l’avance.

 

Retour au parking pour se mettre en tenue, un petit café pour se « réchauffer » et je me dis que je ne ferai pas d’échauffement malgré le nombre de coureurs déjà en action..

 

Rassemblement des coureurs autour de l’organisation qui nous briefe sur le déroulement de la course et le parcours. Direction le centre du village pour le départ qui s’annonce avec quelques minutes de retard.

Je me place pour une fois pas trop mal, et nous voilà parti pour une montée de 8 km et 900 de D+. La 1ère partie est assez roulante et je laisse partir les plus costauds : pas question d’être dans le rouge comme au cross de Quaix et de le payer tout le reste de la course. Puis, viennent les 1ères pentes et je positionne au niveau d’un petit groupe de 3-4 coureurs qui restera pratiquement le même sur toute la montée. Le plateau des Allières est atteint et on croise un 1er abandon sur blessure. Vient ensuite le passage en monotrace que nous traversons à vive allure, quel plaisir ! Les randonneurs nous laissent passer, certains demandent pourquoi nous avons des dossards, pas le temps de leur expliquer.

 

Arrive ensuite le fameux mur. Sa vue me fait penser à l’arrivée du tour de France au mont Ventoux et son paysage lunaire. Là encore la piste est très fréquentée par les randonneurs, je regarde mon chrono et me dit que la montée en 1h10 est jouable, je retrouve même quelques ressources pour rattraper quelques coureurs juste avant d’arriver au ravitaillement. Mérite aux ravitailleurs pour nous accueillir dans un endroit aussi difficile d’accès. 1er objectif atteint 1h10, assez contant car je n’ai pas pioché dans mes réserves. Quelques secondes, pour admirer le paysage et c’est reparti. Comme annoncé au brief, le début de descente est très technique et je n’arrive pas à trouver la bonne méthode (y en a-t-il une ?) pour descendre sans laisser trop de force et me dis que finalement si les descentes sont toutes de ce type les 2H30 seront difficiles à atteindre. Un coureur me dépasse. Je le reprendrai par la suite.

 

On bifurque rapidement sur une piste caillouteuse et plus large, je m’y sens bien et vais remonter plusieurs coureurs jusqu’au second ravitaillement. Après ce celui-ci, le tracé s’oriente sur les bordures de pâturage en faux plat montant que je débute en marchant mais passe rapidement en mode course motivé par les coureurs devant moi. Je rejoins un duo et nous entamons la descente ensemble, je serais alors lâché rapidement par ces vrais spécialistes. Je les retrouve au bas de la cette longue descente au dernier ravitaillement et les passe en ne prenant qu’un verre pour les 3-4 derniers km.

 

Cette fin de parcours commence par un faux plat montant entre coupé de 2 bosses, qui ne présenteraient aucune difficulté sans les 18 premiers km déjà effectués. J’alterne marche rapide et course pour me lancer dans la dernière descente jusqu’à l’arrivée. Le passage sur la piste de ski fait mal, mais je résiste en profite pour doubler 2 coureurs peu à l’aise. J’arrive même à retrouver un peu de tonus pour accélérer sur le bitume et passer la ligne non loin de mon objectif avec 2h34. Difficile de savoir où j’aurais pu gagner les 4 minutes qu’il me manque. J’échange quelques mots avec samontetro qui me questionne avec le sourire sur la dernière zone de montée : « juste 4% mais qui font mal ! ».

 

Un bilan super positif, le soleil au rdv, un parcours très exigeant en raison des fortes pentes notamment de la 1ère et de la dernière descente, un paysage magnifique et une organisation bien rodée et très accueillante, alliant sympathie et convivialité. Un vrai succès ! BRAVO.

 

4 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-06-2010 à 17:13:00

Même gestion de course que toi... mais deux minutes derrière !!
Un grand bravo à toi, et comme tu le dis, un chouette Trail. Rien que pour l'ambiance il en vaut la peine !!

Commentaire de joetheone posté le 09-06-2010 à 12:21:00

Merci pour ton récit de course,

On s'est retrouvé au niveau du dernier ravito et dans la dernière montée tu as fait le yoyo (course puis marche) je passe devant mais à partir de la descente de ski je suis scotché et tu finis 2 minutes devant!!

Bravo pour avoir gardé de la fraîcheur jusqu'à l'arrivée.

Commentaire de matos posté le 09-06-2010 à 23:12:00

Bravo pour ta superbe perf et pour ton CR. Je retrouve intacte l'ambiance du trail que j'ai fait l'an dernier, mais certes moins rapidement que toi !

Commentaire de béné38 posté le 11-06-2010 à 23:01:00

Belle course et beau récit ! Bravo et merci pour les bénévoles. Finalement une bonne gestion de course et de l'effort.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !