Récit de la course : Trail du Pic Saint-Michel 2007, par NoNo l'esc@rgot

L'auteur : NoNo l'esc@rgot

La course : Trail du Pic Saint-Michel

Date : 3/6/2007

Lieu : Lans En Vercors (Isère)

Affichage : 2309 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

42 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

90 autres récits :

Le récit

Je suis venue vous dire...

Comment commencer ? C'est la 1° fois que je ne sais pas par quel bout attaquer mon récit...
D'habitude, ça me vient assez facilement, j'enchaine les mots, les phrases, et ça donne un récit kivabien...
Quelques photos ça et là et l'affaire est faite.
Là... comment dire... raconter ma course me parait... superflu... Raconter comment j'ai mis entre 10 et 30 mn au km parait si peu interessant d'un point de vue sportif...
Et en même temps, la course que j'ai faite ce dimanche est tellement... exceptionnelle pour moi ! Ne serait-ce que pour en conserver le moindre souvenir, il faut absoluement que j'écrive tout ça.

On m'avait promis une course "pô facile", j'ai été servie. C'était au delà du difficile...
On m'avait promis une rencontre entre Kikoureurs, j'ai été servie. C'était au delà de la simple rencontre...

Vous êtes prévenus : mon récit est bien trop long... Asseyez-vous confortablement et prévoyez une bière ou 2...

Je voulais bien venir au Pic, mais pas faire le trajet  seule (200 km aller). Et comme j'avais promis à Béné de venir sur SA course...

Je fais le trajet jusqu'à Bron où je charge Raideur69, Thunder et Marie69, et nous voilà partis direction Lans en Vercors. Jamais mis les pieds dans ce bled, ça doit être aussi paumé que le Revermont.  

 

 


2 raisons de monter tout là haut  :
- revoir Béné, après Annecy.
- rencontrer une poignée de Kikoureurs.
Courir le Trail est accessoire. 1000 m de dénivelé, c'est bien au dessus de mes moyens, je viens randonner...
D'autant que Raideur69, pas très en forme, m'annonce qu'il ne pourra pas m'accompagner sur le chemin... Ah, fait pô bon vieillir, c'est sur... Du coup, la perspective de me retrouver sans équipier sur ce genre de parcours me sape le moral. Je vais être seule dans la pente, car aucun coureur de mon niveau n'aura fait le déplacement. Y'a bien que moi pour me retrouver dans une galère pareille. Pov' Serge, je t'en veux pas, va ! Je sais bien qu'à ton âge...

J-1

Heureusement, pour me faire oublier la gamberge, on a tous RV le samedi soir au resto du Col De l'Arc. Une soirée qui s'annonce bien, quoi ! On retrouve les premiers arrivés, Patate et le 'Tit Rôti, avec Cyril d'OA. Ils ont déjà une tournée d'avance, ne perdons pas de temps. "Garçon, siouplait ?" Les kikoureurs arrivent au compte-goutte... La bise, présentation, moi c'est l'escargot, toi t'es qui ?... Jolie petite troupe qui grossit, grossit... Tiens L'castor ? Mais ? ... tu devais pas venir ? Oh ! La Souris ! Et...  ???  Mathias ? C'est toi ? Mais ? T'es là ?
Ah ! Je le rencontre enfin, le boss ! Longtemps resté virtuel, je t'appelais en secret l'arlésienne de Kikourou. Maintenant, je sais que tu existes vraiment, et que Kikourou n'est pas manoeuvré par un étrange droïde !!! Chouette, on est une 20aine de kikoureurs au RV, je ne citerai pas les noms de peur d'en oublier, mais vous les reconnaitrez tous sur les photos. 
 

 

 

Quelle belle soirée ! Après les "After de Kikourou", voici les "Before" !  On n'arrête pas le progrès ! Ca bavarde et ça rit dans les rangs. D'autres roucoulent, j'ai nommé Rapace avec Céline (obligée de s'inscrire sur kikourou : je lui ai vendu une casquette !) et Thunder avec Marie. SuperSteph est venu avec femme et enfants, et, il ne fait pas les choses à moitié : 4 petits mangeurs de pasta. Félicitations !!! Samontetro est aussi venu  avec madame et 2 petits Sam'. Que 2 ? Oui, un peu feignasse sur ce coup le Samontetro... ! On parle casquettes, buffs, assoc... On est en famille ici, on se connait déjà tous, même si on vient de se rencontrer pour la 1° fois à l'apéro... On s'attarde après le dessert, il ne reste plus que nous dans le resto. Vous savez qu'on court demain ? Si on allait se coucher ?
On prend congé. J'ai le temps de remettre quelques casquettes commandées, et d'en vendre une à Moicélolo, qui demain sera aux côtés de Béné à l'organisation. On part en direction de notre gîte pour la soirée (un grand merci à Jacqueline si tu me lis : merci pour ton hospitalité et ta gentillesse) Nicnic est aussi du voyage, il loge avec nous. Heureusement que j'ai un X-trail, la bête du 38 tient presque derrière sans qu'on ait besoin de trop la tasser !

Jour J

J'ai très mal dormi, l'excitation de la soirée probablement. Non, pas à cause de la course comme voudrait le croire Raideur, cette course n'est pas un enjeu pour moi. Les tourtereaux ont déjà déjeuné, Thunder a préparé un GatoSport, genre qui tient bien au ventre, je veux dire, compact, étouffe chrétien, que t'entends tomber au fond de  l'estomac à chaque bouchée ... J'ai un peu de mal à manger, comme d'hab, c'est mon clone qui est là, moi je dors encore à l'étage !
8H30, et on est pas partis. On avait dit 8h30 dernier délai ! Pffff, Nicnic et Raideur sont en train de faire une toilette de marié, j'te jure...
Allez, cette fois on y go. On arrive sur place vers 9h15. No panic. Bisou-bisou tout le monde... Tiens, Pinston, te voilà enfin ! Toi aussi, j'avais peur que tu sois vituel ! - Note : Je constate aussi que ton t-shirt Kikourou ne te moule pas du tout ! -  Oh ! y'a aussi L'Blueb, blessé ! Je croyais que tu ne viendrais pas... Et là, j'apprends que le Lieutenant veut bien courir à mes côtés, Wouha ! Je suis heureuse, je redoutais tellement de faire cette course seule, et en même temps, j'me dis que L'Blueb ne sait pas ce qui l'attend !!! Rouler à côté de l'Escargot sur ce genre de trail veut dire, râter l'heure de l'apéro, risquer de ne pas assister au démontage de l'arrivée, voire passer la nuit sur le parcours...  Je me sens génée, mais tellement rassurée ! Ffff... Ca c'est LA méga bonne nouvelle de la matinée. Je pars trottiner, faut chauffer un peu car la course attaque droit dans la pente. Rien que d'y penser, j'ai déjà mal ! Comme dirait Patate "la montée, ça pique un peu les yeux !" Sacré Patate !


9h55, en place. Des filles, rien que des filles, pour ce 1° départ. On piétine sous le regard des hommes. Ca met mal à l'aise La Souris-Virginie. C'est vrai que c'est un peu étrange ! L'Blueb me rejoindra avant 11h si tout va bien. No problem, mon Lieutnant, je t'attendrai, euh, j'veux dire, j'essayerai d'avoir un peu avancé !


C'est parti ! J'enclenche le Garmin, surtout pour avoir le tracé et le nombre de Km, car, niveau chrono, j'ai pas d'ambition, et ça ne me donnera aucune indication, vu la configuration de la course. 1000 m D+, sur les 8 premiers km, ça doit faire des pentes d'enfer ! C'est bien temps de penser à ça ! Trop tard, je cours... 900 m ! C'est  exactement la distance que je cours avant de marcher ! Wow !  Alors là, j'ai marché sur beaucoup des courses, vraiment, mais au bout de 900 m, là c'est mon record perso !!! 900 m et je marche déjà ? Je fais un rapide calcul : bon, reste 7km100 avant le sommet ! Outch !  Presqu' autant en descente... Bon, j'suis pas rentrée avant 3h de temps, à la louche ! Quoi ? 3h ? Pourquoi j'ai dit oui à Béné, mais pourquoi...


Ca monte... ça monte... ça monte encore... et après, ça monte... J'en crois pas mes cuisses ! C'est quoi cette montée ? Par moment j'ai le souffle coupé, et y'en a qui court là dedans ? Impossible, c'est in-courable ce chemin. Faut croire que si, puisque les autres ne sont plus là ! Je suis dernière, enfin, non, en me retournant, j'aperçois le caleçon rose de Mme Samontetro et ses batons. Ah les bâtons ! Encore un truc que je ne savais pas ! Il-aurait-fallu-des-bâtons ! bon sang, mais c'est bien sur ! Bon, on fera sans, d'autant que (et là, interdit de se moquer, hen !) je n'ai pas de trails non plus, mais mes bonnes vieilles routières, roses, toutes proprettes ! Et oui, traileuse, ça ne s'improvise pas !  Le constat est bien là : je suis une ### de  touriste sur le trail de la mort...  Bon, pour ma défense, reconnaissons que je ne vais pas vite, je risque donc peu la glissade. Mmmm... ça c'est ce dont je suis sûre pour le moment... Quelle ignorante je fais ....


3° km - Un replat ! Ah ! Merci mon Dieu (qui n'y est pour rien mais, merci quand même !) et en plus y'a Marie69 qui est là !

 

Elle est montée s'entrainer seulement, elle ne fera pas le parcours, ordre de son coach. Elle m'accompagne un bout. Ah ! Merci Marie (Euh, Marie69, pas la mère de jésus, nan ... pô pousser nan plus !). Du coup je peux recourir un peu dans cet agréable chemin plat, tendre, mais surtout PLAT. Jamais ce mot n'aura eu autant de sens, après cette montée dans les pierres. Mais mon bonheur est de courte durée. La côte reprend ses droits et Marie n'ira pas plus loin, merci à toi pour le morceau de réconfort...
Je marche seule...  "en oubliant les heures, Je marche seul, Sans témoin, sans personne, Que mes pas qui résonnent Je marche seul Acteur et voyeur "...

Mais je ne vais pas rester seule très longtemps. Les premiers hommes me rattrapent. Je suis hallucinée, ils me passent comme des avions. Ce ne sont pas des hommes, ça y ressemble, mais ce ne sont pas des hommes, impossible !  Si ? Z'êtes surs ? 

Je mesure toute la différence qu'il y a entre eux et moi, entre des coureurs et moi, en fait ! Déjà, sur des course classiques, ça ne fait pas l'ombre d'un doute, mais là... Comme je ne suis pas très pressée, je fais quelques photos de ceux que je prends pour des extraterrestres. Et puis je guette, va bien y'avoir un Kikoureur à un moment ou un autre...


Nicnic38

 

JCdu38

 

Thunder
Rapace74 et Khanardô

 

Supersteph69

 

Patate

 

L'Castor

 

 
Pinston

 

Mathias

Ca monte... ça monte... ça monte encore... et après, ça monte... C'est sans fin...  Je me pousse à chaque fois que j'entends craquer derrière moi. Je laisse passer les fous-qui-courent-dans-les-montées. Et je réalise que faire partir les femmes avant est vraiment une bonne idée, pour les escargots comme moi. Car je n'ai pas trop le temps de m'apitoyer sur mon sort en attendant que le sommet s'approche. Il y a sans arrêt du passage. Du coup, même si je peine toujours autant, je me sens moins abattue. Mes cuisses, elles, ne partagent pas trop mon sentiment, mais elles avancent...

Je ne sais plus exactement à quel moment L'Blueb m'a rejoint. Mon GPS, réglé pour stopper le chrono dés que je m'arrête, s'est arrêté souvent, car je vais tellement lentement, qu'il croit que je suis arrêtée ! Arrfff ! A l'arrivée, mon chrono affichera 1h24, donc techniquement, j'ai couru pendant 1h24, je termine donc 1° fem.
Si c'est pas beau la technique...
Le voilà donc mon ange gardien, calme et détendu, même pas essouflé, même pas mal ! Ca fait du bien d'être à 2. Surtout sur les derniers km de montée. A partir de là, je vais me laisser guider. Je ne regarde plus la rubalise, je suis mon Lieutnant...
Mes pas dans ceux du Blueb... 

Je le suis religieusement, parfois en parlant quand c'est pas trop dur. Et puis, ça se corse, la côte devient un mur. C'est raide, très raide. Les cuisses aussi. Mon tendon d'achile droit, qui m'avait laissée presque tranquille depuis 1 an, se réveille sournoisement. Il faut dire que la tension que je lui impose sur cette partie du parcours est particulièrement sévère. J'essaie autant que possible d'attaquer la pente avec la pointe du pied mais alors, c'est le mollet qui dit non. Et puis, v'là que je souffle maintenant. C'est quand que ça finit ? C'est où ce ### de Pic ? J'ai vraiment mal à ce moment là. Ca va pas être facile ! Je peine, je peine... Heureusement que Philippe-Blueb est là. Je commence à décliner garve, et prends les mauvais passages. Il rectifie le tir à chaque fois. Ca glisse, ça roule sous les pieds. - Note : y faut vraiment que je m'achète des trails, espèce de touriste - L'Blueb me donne des indications sur le temps qu'il nous reste. Il n'en finit pas de ralentir pour m'attendre. J'me sens un peu boulet, même s'il m'affirme que non, qu'avec son dos il préfère aller doucement... Le Pic est tout prêt, j'avance tellement doucement qu'il nous faudra encore de longues-longues minutes avant d'y être.  

Parfois dans le brouillard...

...parfois sous le soleil.


Le PIC

Les minutes n'ont jamais été aussi longues. Près de 19 mn pour faire 1 km ! A croire que j'y mets de la mauvaise volonté... Pauvre Blueb, tu aurais du partir sans dossard, ou déguisé, qu'on ne te reconnaise pas ! Sais-tu que ton chrono sera à jamais dans les archives du Pic ?...
Dure, très dure, trop dure cette toute dernière portion... mais c'est si beau. Je découvre le Massif ensoleillé sur une mer de nuages.  Que c'est beau ! Il faut croire qu'un tel paysage se mérite... Et aujourd'hui, je l'ai bien mérité. 

J'ai même droit au bouquet de fleurs du petit Maxime.... J'ai bien fait de monter.

 

On reste un bon moment au ravito. Sur les conseils de Philippe, je bois beaucoup d'eau car des crampes tentent de me faire renoncer. Elles sont presque là, à chaque faux mouvements, prêtes à me poignarder. C'est la 1° fois que j'ai des crampes, c'est vrai que c'est aussi la 1° fois que je fais un parcours pareil !!!
Le temps d'une 'tite photo du Blueb et moi pour immortaliser l'instant et il faut redescendre. 


Pendant à peine une seconde, ne pas repartir me traverse le cerveau, du moins ce qu'il en reste. J'ai les cuisses flinguées, les mollets au bord des crampes, le tendon d'achille droit en guitare, et il reste 7 km, 1000 m D-... J'ai été en meilleure forme... Je l'avoue, sans le Blueb, je restais là haut... Y'a des moments comme ça... Philippe, merci d'avoir été là... Je repars.
Mes pas dans ceux du Blueb...

Je me dis que j'ai enfin fait le plus gros... Mmmmm, ce n'est pas tout à fait ça ! La descente, c'est pas forcément la partie la moins dure. Ici, t'es pas sur le bitume, banane ! Je découvre alors les joies des descentes de trail en montagne. J'ai en tête les recommandations de Samontetro au sujet des lapiaz. Je ne connaissais même pas ce terme jusqu'à hier soir. Maintenant je sais, et pour ceux qui ne savent pas non plus, séquence vocabulaire : "Ce type de sol, déchiqueté, aux aspérités coupantes lorsqu'il s'agit de calcaire dur, est sillonné de nombreuses rigoles, fissures et crevasses de taille variable". Si ces mots vous foutent pas la trouille, j'vous jure que de les voir, ça fait peur. Je plie mon téléphone-appareil photo, j'ai pas l'option casse dans mon forfait. Et puis il va me falloir mes 2 mains gauches pour parer l'éventuelle-quoique-probable-chute. Mes jolis runnings de route, qui, dans un passé assez proche, étaient roses, ressemblent à ... rien ! Si, 2 grosses mottes de terres... dessus, dessous, sur les côtés... Et maintenant il faut descendre sur ces lapiaz... Je vois 2 options.  La 1°, plutôt suicidaire :  à fond et inch'allah. Bof... La 2nde, limiter la casse en allant encore plus doucement que d'habitude. Plus lent que lent, c'est quoi ? La 3° option viendra du Blueb : Tu veux mes bâtons ? - Note : garder un peu de budget pour acheter des bâtons - J'accepte bien volontiers. Pôv' Blueb, je lui aurais décidément tout fait subir ! Le pire c'est qu'il le fait vraiment de bon coeur. Je suis mortifiée...


J'avoue, là encore, que sans bâtons, je ne sais pas trop comment j'aurais pu descendre ici, et dans bien d'autres endroits plus loin. Il faut vraiment que je perde l'habitude de jouer les touristes ! Là, c'est même plus de la randonnée, c'est du calcul de trajectoire ! Moi, je ne calcule rien du tout. Mes pas dans ceux du Blueb...  Après les lapiaz, on n'a pas fini d'en découdre. C'est une succession de petits toboggans de boue, de pierriers, et j'en passe. Je prendrai ma 1° gauffre sur un endroit pas du tout technique, ainsi, mon baptême sera complet ! J'ai probablement relâché mon attention, et la fatigue aidant, vlam ! Je laisserai un peu de peau sur la pierre, épilation comprise. Ouille ! Je prend la 2° gamelle en glissant sur un passage boueux. Le choc est cette fois pour l'arrière train, un beau bleu qui va mettre de la couleur dans ma vie pour une bonne semaine ! Aïe !  Sur la 3°,  c'est  la main qui ramasse, j'ai le petit doigt un peu violet aujourd'hui ! Re-ouille ! Rien de bien méchant, juste le métier qui rentre ! En tout cas rien à voir avec le soleil de Titifb, qui écopera d'un cocard, d'une épaule déchiquetée et une main malmenée ! Mais je ne suis toujours pas rendue. Je suis L'Blueb (presque) comme son ombre. Je courotte derrière lui dés que le terrain le permet, c'est plutôt rare. Retrouver un sol à peu prêt plat est un bonheur innommable ! La dernière portion est une succession de petites montagnes russes, on monte, on descend, on remonte, on redescend... Je ne sais plus trop comment j'arrive à avancer. Je suis vidée et le cerveau en mode veille. Les crampes sont toujours planquées pas loin, pas encore assassines, mais ça ne saurait tarder. Je crois que je suis en train d'atteindre la limite à ne pas dépasser. Je ne cours que dans la descente, et L'Blueb piétine patiemment à mon rythme. Il est frais comme un jeunot, je l'entends même pas respirer... On n'est plus très loin de l'arrivée maintenant, on aperçoit les tentes un peu en dessous de notre position. Mais ces vicieux d'organisateurs (oui, ça vaut pour toi aussi Béné !)  en ont décidé autrement. Une petite rallonge avec une dernière petite bosse, histoire de finir de t'exploser le peu de muscles qu'il te reste encore. Quelle bande de sadiques ces Lantiers ! Enfin, moi je répète juste ce que le Lieutnant a dit...


Allez, c'est bientôt la fin.  Plus que quelques hectomètres de bitumes et je serai délivrée... L'blueb aussi !!! Des barrières, on y est, on y est. "Allez Nono" qu'il dit  mon ange gardien.
Tout le monde est là, autour des barrières, je les vois de loin (oui, même sans mes lunettes !) ils sont tous là, casquettes ou T-shirts reconnaissables entre 1000...
Je crois bien que c'est à partir de là que j'ai commencé à pleurer, d'abord en silence, parce que j'voulais pas que Philippe m'entende,  et que j'espèrais que ça allait s'arrêter... Et puis finalement, des vraies grosses larmes de grande gosse, tellement contente d'avoir fini, tellement contente de vous voir tous là... Un accueil comme je n'en ai jamais eu ... Merci à tous... Je ne crois pas que MERCI  soit suffisant mais je ne sais pas quoi dire...


- Note : arrêter de pleurer en tapant les CR - 

(photo empruntée au Castor...)

.../...


Je reprends mes esprits pour aller embrasser et remercier Philippe-L'Blueb-ange-gardien-du-jour. Comment te dire à quel point ta présence sur les 3/4 de ce trail a été importante ? Comment te remercier pour avoir renoncé à faire ta course et préferer faire la mienne ? Même blessé, c'est vraiment une jolie fleur que tu m'as fait ce dimanche...
Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, Titifb, qui a (encore) fait un podium, m'offre sa coupe... A moi, l'escargot ? Ffffff... C'est un peu trop d'émotion pour une seule journée... J'voudrais arrêter de pleurer... MERCI Sylvie...  

(photo empruntée à Titifb...)

- Note : vraiment arrêter de pleurer en tapant les CR -


Ah ! J'allais oublier : mes premiers mots à l'arrivée ont été pour toi Béné, oui, pour toi : MAIS OU ELLE EST BENE QUE JE L'ETRIPE !!! Pardon, ça doit être la fatigue...

Virginie-la-Souris fait aussi un podium, ainsi que Thunder et Cyril,  les 2 gamins de Kikourou !

 

 

Rapace74 - PetitJean - Pinston - Raideur69

On aura même tous un lot au tirage au sort, même Pinston, sur le fil ! 

(photo empruntée à Titifb...)

L'AFTER

Remise de mes émotions, on attaque la partie principale de la journée. Oui, le trail du Pic d'accord, mais les choses sérieuses, c'est maintenant ! A taaaaaaaaaable !
Reblochon, Comté,  Pogne aux pralines, gâteaux aux amendes ... et vins de pays ! Ah ! Voilà comment je conçois la course à pied. Là, je ne suis pas à la traine, là je peux rivaliser ! Ah, mais !  

(photo empruntée à Titifb...)

Le bonheur continue encore quelques heures, autour de la table informelle. Quelques mots avec chacun, trop peu, surement... Et il est l'heure de repartir. Petit à petit, le groupe s'éclaircit et nous serons les derniers à partir.  Direction Bron, déposer mes 3 colis et leurs sacs, puis retour dans mon Revermont qui finalement, a y regarder d'un peu plus près, a un petit air de Vercors miniature !

J'étais venue vous dire...
... ma joie de vous avoir rencontrés tous. Ce week end est à ce jour mon plus beau souvenir de course, trail inclus, si, si ! J'espère qu'il y aura d'autres rencontres comme celle-ci, sur plein d'autres courses, pour plein d'autres kikoureurs...
Ce dimanche, le Pic St Michel était bien près du paradis...

Merci de m'avoir lue et d'avoir tenu jusqu'au bout. Et si vous avez tenu jusque là, le commentaire s'impose !
Bon run à tous.

42 commentaires

Commentaire de agnès78 posté le 05-06-2007 à 08:07:00

Mille mercis ma ptite Nono!
Que d'émotions!
Beaucoup de joie et d'amitié aussi, comme dans tous les récits sur cette très belles course dans un pays Magnifique!
Merci de nous avoir fait partager cela!
Un énoooooooorme BRAVO pour ta course!
Gros poutoux en attendant de se rencontrer en vrai
agnès

Commentaire de L'Castor Junior posté le 05-06-2007 à 09:10:00

NoNo, tu commences à m'échauffer les oreilles sérieusement !
Qu'une nuée de moucherons m'assaille à Lans, quand j'ai mes zoulies lunettes de soleil, passe encore, mais là, au bureau, c'est pénible.
Franchement, mes collègues commencent à me regarder bizarrement. Je ne sais plus où me mettre.
Tu as de la chance d'être dans ton Revermont, et, surtout, de m'avoir fait passer, ce weekend et pendant la lecture de ton CR, de très grands moments !
Bises, et n'oublie pas : il ne faut jamais dire "fontaine, je ne boirai pas de ton eau".
à+
L'Castor Junior

PS : tu connais le nom du bled entre Sassenage et Grenoble ? ;-))

Commentaire de Olycos posté le 05-06-2007 à 09:32:00

Super super super............
Un récit plein d'emotion.........
Bravo a toi.....
Que ca fait plaisir a voir tous ces kikoureurs ;-)

A bientot je l'espere,
Oly

Commentaire de gdraid posté le 05-06-2007 à 09:45:00

Merci NoNo , j'ai l'impression soudain, de n'avoir encore pas lu de récit aussi beau !

Ton humour est magique.
J'ai ri de tous tes mots.
Dans cette longue ascension, sans bâtons en mains, et sans crampons sous les semelles, j'ai partagé ta peine.
En descentes piègeuses j'ai eu peur de ta chute, au niveau des crevasses, des pierres et autres flaques de boue.
Ton mental est très fort.
J'ai ri de tous tes maux.

J'ai beaucoup aimé l'émotion que tu maintiens présente, du début à la fin du récit.
Emotion renforcée, par le coeur d'une grande championne, titifb, qui t'offre la coupe, que tu mérites tant.
JC





Commentaire de rapace74 posté le 05-06-2007 à 09:51:00

ah bah j'avais resisté aux moucherons jusque la mais bon..... merci bcp pour ce magnifique CR tres emouvant et encore un immense bravo pour ta performance nono
je me permettrais de te faire juste une petite remarque sur la photo qui est apres celle de thunder il y a khnardo a coté de moi avec ki j'ais passé un bon moment (si tu voulais bien rajouter son pseudo a coté du mien?)

je t'embrasse a tres bientôt sur un trail
manu

Commentaire de béné38 posté le 05-06-2007 à 11:11:00

Bravo NoNo et sans rancune aucune !
Fallait effectivement le faire et tu l'as fait et non sans mal...
Note : arrêter de pleurer en lisant les récits...
J'ai encore plein de photos, notamment de Maxime qui t'a offert un bouquet de fleurs au sommet :-)
Merci pour ce beau récit plein d'émotion, et pour avoir parcourur tous ces kilomètres avant, pendant et après la course, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop...
Grosses bises
Béné

Commentaire de Startijenn posté le 05-06-2007 à 11:41:00

Bravo pour ton exploit : il n'y a pas que ce pic que tu as escaladé, mais également tout un tas de difficlutés dont tu es sortie victorieuse ! Je m'en vais de ce pas écrire à la mairie de Lans pour proposer de débaptiser cette montagne et lui redonnner un nom à sa mesure : le Pic de Ste Nono !
Bon rétablissement au calme, et merci pour ce CR.

Commentaire de LtBlueb posté le 05-06-2007 à 11:48:00

Nono,

Je ne sais pas bien par où commencer...

D'abord un grand merci pour le récit que tu nous as pondu là : images, pensées, émotions, tout y est ! Ensuite je ne peux que faire gonfler l'avalanche de félicitations : pas évident pour un 1er trail AND YOU DID IT, YOU'RE FANTASTIC NONO !

Je suis tout géné d'apparaitre autant dans ton récit parce que franchement je n'ai rien fait d'autres que d'être fidéle à l'esprit kikourou et à l'esprit trail (partager des tranches de vie avec ceux qui partagent notre passion dans le respect de l'environnement et des autres, coureurs et organisateurs) mais bon ... je ne t'en veux pas , ca m'évitera d'écrire un CR ;-))))

Notre rencontre lors du beaujolais 2006 fut furtive ; celle ci fut épique et restera lontemps gravée dans mes souvenirs ; j'aime me nourrir du bonheur des autres et ta réussite, ta joie, ton émotion m'ont comblé ; et oui ce fut un GRAND bonheur d'être à tes cotés, jamais ô grand jamais je n'ai regretté de ne pas avoir fait MA course tout simplement parce que MA course c'est celle que nous avons fait tous les 2 ce dimanche !

Sur ce, je vais aller "rouler" un peu entre midi et 2 sans oublier mes lunettes... les moucherons à vélo c'est terrible ;-)))

Bises,
Philippe/Blueb_tout_chamboullé

Commentaire de eric41 posté le 05-06-2007 à 13:31:00

Que d'émotions Noëlle et merci de nous avoir conté cette magnifique course.
Tu es allé au bout avec un super guide et tu as été récompensée par cette superbe arrivée.
Tu t'en souviendras longtemps et c'est çà le principal.
Le côté humain du sport est un pur bonheur.
Bises.
Eric

Commentaire de Le Bulot posté le 05-06-2007 à 13:38:00

BRAVO

BRAVO

BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

C'est bien toi qui va nous faire pleurer, l'émotion de ton CR est palpable par tous .

Une victoire sur soit même est bien plus impotante qu'un podium .

Félicitations et je n'ai qu'une anvie :

Relire ton CR.

BISES

le Bulot

Commentaire de totote01 posté le 05-06-2007 à 15:49:00

j'ai pas mis les lunettes de soleil.. j'aurai du...
pour un premier trail, tu n'as pas choisi le plus facile. mais surement un des plus sympa, à lire tous les témoignages, ça donne envie...
te souviens-tu il y a environ 1 an, je te disais d'essayer le trail, que c'était que du bonheur!
je pense que maintenant tu es conquise, alors encore bravo et bienvenue dans les chemins...avec de bonnes chaussures!!!
bises, michèle

Commentaire de taz28 posté le 05-06-2007 à 16:26:00

Ma Nono,
Qu'ajouter de plus à tout cela, tu as conquis les coeurs et les âmes de tous les kikoureurs présents (et même absents...), ton récit est merveilleusement teinté de toutes les émotions que tu as pu ressentir !!!
Le blueb est un homme unique et fantastique, je le reconnais bien là dans toute sa générosité !!!
et toi, toi tu es....
tu es extra...et surtout pas ordinaire !!!
Comment je suis fière de toi sur ce coup là, je sais qu'on se ressemble tellement sur nos courses...J'ai souffert pour toi, mais j'ai rêvé de ton arrivée mémorable...
Je suis certaine que j'aurais fait aussi bien que toi en lâchage de kleenex...
Merci Noëlle pour tout ce que tu es !!
A très vite sur la transbaie...
Bisous
Taz

Commentaire de Khanardô posté le 05-06-2007 à 16:34:00

Nono, moi pareil que Castor.

Au coeur de l'usine, sur un PC "brouette", ça le fait pas de mettre des lunettes de soleil. Je te jure que j'ai été obligé d'aller aux toilettes pour verser ma larme tranquillement.

Faut faire attention, bordel. On a beau monter au Pic et faire du trail, on a un coeur qui ne sert pas qu'à faire tourner les gambettes.

Voilà, merci à toi. Pour tout.

Commentaire de CLG posté le 05-06-2007 à 16:40:00

Bravo nono, super à toi ! tu es un exemple et ça m'encourage pour mon nouveau périple (si je me remets de ma pubalgie) fin juillet !!! Ha c'est chouette de voir que les escargots sont capables de tout ! bravo !!!!

Commentaire de maï74 posté le 05-06-2007 à 17:58:00

Nono, c'est super ce que tu as fait là, j'ai pensé à toi dimanche matin, tu vois : tu as conquis le Pic, peu importe à quelle vitesse et à quelle place, j'espère surtout que ça te donnera envie d'en refaire !
Avec du matos adapté tu verras aussi que ça facilite les choses, et puis arrête de complexer sur ta vitesse de course, tout le monde à sa place sur les trails !
Bonne récup et gros bisous !

Commentaire de titifb posté le 05-06-2007 à 18:14:00

Salut Nono !
Je ne te connaissais que par posts ou petits cmmentaires interposés...Je n'imaginais pas que tu me ferais vivre une telle SEQUENCE_EMOTION...
J'aime les gens comme toi, qui sont capables d'exprimer ce qu'ils ressentent. Je te félicite pour ta course, fallait être courageuse pour faire ce trail...pour une première expérience !
Quand je suis descendue du podium avec ma coupe à la main (moins dangereux que la descente du Pic !), je n'ai eu qu'une pensée : si quelqu'un l'avait bien méritée...c'était bien toi ! Et tu m'as fait beaucoup d'honneur de l'accepter.

Avec toi, Nono, je ne coupe pas à Pic, mais à Coeur !

Commentaire de calimero posté le 05-06-2007 à 19:20:00

C'était pas le Pic St Michel mais le Pic des Kikoureurs!
Tu déconnes, je n'ai même pas eu le temps de finir ma bière tellement j'étais pris par ton récit, j'y suis presque aller de ma petite larme!!
Tu es la meilleure, ne changes rien!!

Gros bisous et surtout à te rencontrer bientôt car je vais être le seul à ne pas l'avoir encore fait!!

Commentaire de Coach Cyril posté le 05-06-2007 à 20:01:00

Bravo a toi NONo !!
et puis ton CR !! pour l'instant 10/10 lol !!!
Tu en a un peu souffert mais maintenant tu peux crier j'ai fais le Pic et pas vous ....!!

a+
Cyril

Commentaire de le_kéké posté le 05-06-2007 à 20:31:00

Bravo Nono, que dire de plus tout a été dit.
J'ai été vraiment content de te voir en vrai et j'aurais aimé un peu plus discuter avec toi, mais si tu avais pas autant trainer en chemin pour profiter du paysage aussi (ok c'est nul)
C'est vrai quand l'autre jour il y avait qq qui disait que quand on se voyait en vrai on avait l'impression d'être de vieux amis et bien j'ai vraiment eu cette impression avec toi et tu es exactement comme je t'imaginais.

J'espère sincérement que tu referas d'autres expériences sur des trails car c'est quand même plus rigolo que de faire des 10 km en moins d'une heure (d'un autre coté j'ai jamais fait des 10km)
J'espère aussi qu'un de ces 4 on t'emmenera sur un raid avec les PPs car c'est encore plus marrant qu'un trail.

Bon j'espère qu'on se reverra en vrai rapidement et en attendant on continue à se chambrer par clavier interposé.

Philippe

Commentaire de Souris posté le 05-06-2007 à 20:32:00

Merci Nono pour ton récit qui fait du bien aux yeux ;-)))
Une grande sensibilité et une sacrée volonté, et bien je dis chapeau Nono d'avoir susciter tant d'émotions et de t'être accrochée tout du long.
Voilà une arrivée Kikouresque qu'on n'est pas prêt d'oublier!!
Ah et puis avec le Blueb à tes cotés, tu avais un vrai gentleman avec toi ;-)
Encore Merci Nono, c'était super de faire ta rencontre!!

Grosses Bises

Commentaire de jcdu38 posté le 05-06-2007 à 21:18:00

Nono,

Tu as un mental d'acier. Tu es très très forte.
J'ai adoré ton compte-rendu car tu as sû exprimer d'une manière formidable toutes les émotions vécues pendant ce week-end.

Bravo à toi.

A bientôt sur une autre course où nous prendrons plus le temps de se connaître

JC.

Commentaire de nicnic38 posté le 05-06-2007 à 21:49:00

Pfffffffff...

Je sais pas quoi dire... a part merci de nous avoir fait vivre ta course... tant d'émotions que tu nous a fait partager... snif snif... faut que je baisse l'intensité de l'éclairage de mon écran... j'ai les yeux qui piquent...

t'es une killeuse!

Pleins de bises et encore bravo championne

Commentaire de Loopinette posté le 05-06-2007 à 22:00:00

Que dire...
Bravo Nono. Je suis très impressionnée par ton courage et ta détermination.
Et puis tu sais t'entourer des personnes qu'il faut pour arriver au bout de ce qui semble "impossible". Mais "impossible n'est pas français" n'est-ce pas ?
Tu es une gagnante No.
Ouaouh... ouaouh... encore bravo

Commentaire de Franciss posté le 05-06-2007 à 22:28:00

Et dire que t'es partie pour un marathon dès ce week-end !
Non, mais ça va pô !!!
Y en a qui cherche !!!
Décrassage, récup, massage, hydratation... va falloir m'travailler tout ça...
(accessoirement, ton c.r est 'achement bien et ch'uis tout à fait d'accord avec Maïlys, on s'en fout d'savoir si t'as fait une perf ou pô, l'important était de te faire plaisir avant tout, non ?)

A samedi, et en forme siouplaît !!!

Commentaire de al27 posté le 05-06-2007 à 23:00:00

Coucou Nono,
Toutes mes félicitations. Décidément toi et moi on se fait toujours embarquer sur des courses pas possibles. Ton Cr ressemble à celui que j'aurais pu faire sur le trail de Chevreuse. Je crois donc comprende à la fois ta douleur et ta joie. J'aurais sincérement aimé être avec vous pour ce bon moment.
Maintenant va falloir faire un trail plus long(mais peut être un peu moins pentu, quoi que)
Encore bravo
Bisous
A bientôt j'espère,
Al27

Commentaire de moumie posté le 05-06-2007 à 23:12:00

salut NoNo

si tu as voulu nous faire verser une larme, et ben s'est réussi, bravo, je te félicite pas, j'ai l'air de quoi moi devant mon écran :-)

non sérieusement, merci pour cr très émouvant, franchement, je crois que c'est la première fois que je ressens autant d'émotions en lisant en récit.

tu as su nous faire partager ta course, tes émotions, l'ambiance, TOUT quoi, et surtout tu nous as prouvé qu'avec le mental on peut arriver au bout de nos rêves. merci


je vais répêter ce qui a été dit : on se moque des perf des uns et des autres (ceux qui marchent bien tant mieux on est content, c'est vrai), mais l'essentiel c'est la joie de courir pour soi, d'être entre nous et surtout de passer d'agréable moment en agréable compagnie.

tu as su nous transcrire tout ceci. MERCI BEAUCOUP
ma nono que j'espère un jour rencontrer

Commentaire de l'ourson posté le 06-06-2007 à 00:32:00

Que d'émotions !! Bravoooooo Nono, ton CR nous a emmené sur des sommets rarement atteint en la matière et nous sommes tous trèèèèèès fiers de te voir aller si haut :-))) Bon récup et RV à la Transbaie (zéroD+/zéroD-) ;-) L'Ourson_ton_prochain_garde_du_corps_;-))

Commentaire de _azerty posté le 06-06-2007 à 08:47:00

Sport et émotion, c'est mon cocktail préféré, ... une sorte de drogue.
Le jour où il n'y aura plus d'émotion j'arreterai le sport.

Dommage pour toi, mais tu viens d'y prendre goût.
Je t'avertis dès à présent, une fois que tu auras complétement récupéré, que tu auras digéré tous ces frissons, ... et bien tu chercheras dans le calendrier là où tu pourras en reprendre une dose.

Bienvenue chez les traileurs et merci pour ce beau CR.

Bises
A très bientôt Nono
Domi

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 06-06-2007 à 14:19:00

On ne s'ennuie pas chez vous !
Bravo pour ce superbe récit qui donne envie d'aller dans ce superbe pays de montagnes.
Le Lutin

Commentaire de lulubelle1010 posté le 06-06-2007 à 15:20:00

bravo nono!!!! ce récit est superbe!!!!
J' adore les photos , ça permet aussi de mettre un visage sur les kikoureurs!!!
jolie performance pour un premier trail!
encore bravo! j' espère que cela t' as donné envie de faire un autre trail!
marie alias lulubelle1010

Commentaire de Tortue géniale posté le 06-06-2007 à 17:57:00

Peu de Kikoureurs sont capables d'avoir des commentaires encore plus longs que leur propre CR ! c'est dire le genre de personne que tu peux être dans la vie. Sur ta perf, il faut vraiment la faire car 2000m de dénivelée cumulée sur 15 bornes, c'est extrêmement hard ! cependant : BIENVENUE DANS LE MONDE MERVEILLEUX DU TRAIL !!!!
Quand à ton C.R., j'aime beaucoup car tu donnes tes propres impressions de course tout en parlant de la course en elle- même, j'adore ça ! j'espère faire pareil une prochaine fois.
Bisous ( sans cailloux et sans boue !!! )

Commentaire de zakkarri posté le 06-06-2007 à 20:18:00

Un grand bravo à toi pour ce combat que tu as mené sur tous le parcours, et ce trophée est mérité et pleins de symboles, Titifb est vraiment extra !
Récupère bien !

Commentaire de Gibus posté le 07-06-2007 à 18:07:00

Faut pas pleurer comme ça
Demain ou dans un mois
Tu n'y penseras plus
Faut pas pleurer comme ça
Aujourd'hui c'est pour toi
Que tous sont venus

Ne dis rien si tu veux
Mais sèche un peu tes yeux
Et ne crois pas surtout
Que nous autres on s'en fout
Tu sais pleurer ça sert à rien
Laisse un peu dormir ta peine
Dans un coin

Commentaire de chtigrincheux posté le 07-06-2007 à 19:03:00

En effet tu as choppé le virus bien venu dans le monde des barjots incompris des autres mais on s’en tape d’euxxxxxx .
Tu voies avec la détermination on relève des barrières que l’on pensait infranchissables quelques jours auparavant. L’assurance est en toi à présent tu t’envole sereinement
C’est trop cool quelle belle leçon que tu nous administre

Commentaire de cokito22 posté le 07-06-2007 à 22:11:00

NONO
mille merci pour toutes ces photos ,qui m'ont permis de mettre un visage sur des noms.
Super course que tu as fait là .
Bravo et toutes mes felisitation.
A+ sur un trail
Claude (Mr pete au casque)

PS MANU C'EST CELUI AVEC LE DOSSARD 233 ou 124?

Commentaire de espace_marathon88 posté le 08-06-2007 à 06:27:00

Salut Nono_la_traileuse

Superbe preuve de courage et de motivation sur ce trail si difficile. Tu as souffert mais c'est sans doute le prix à payer pour courir dans de si joli coin de paradis.

Pour ton reccord de marche..ooh!! grrr! lol. Sur un trail rien de plus normal que de marcher par moment et ca aide parfois a repartir mieux par la suite. Tu sais meme les meilleurs sont obligés parfois de marcher dans les pentes les plus severes.

Dommage d'avoir eteint ton chrono a chaque fois que tu marchais, car ca fesait partie de ta course.

En tout cas tu es aimée par tous et encourager comme il se doit. A en lire tous ces nombreux commentaire (oohh j'en reviens pas lol ) tous le monde est fier de toi et de tes performances.

Elle est belle la coupe j'espere? en tout cas elle te laissera un souvenir imperissable..
Vraiment sympa titfib d'avoir eu ce geste sportif.

Allez repose toi bien, ta coquille doit etre bien lourde lol.

a bientot pour tes nouvelles aventures..

Commentaire de raideur69 posté le 10-06-2007 à 01:53:00

NoNo!!!!tu es une vrai dure à cuire,j'en étais sur de ta réussite,la prochaine fois des trails des bâtons ,un peu d'entraînements en cote et c'est dans le sac."Tu es venu,tu a vu,tu a vaincu"
Donc à refaire,bien venue dans le monde du traileur......raideur...
je suis content d'avoir passé se petit WK avec toi.Bcp d'émotions tu nous donné.
A bientôt championne"que la force soit avec toi" bises

Commentaire de Bicshow posté le 11-06-2007 à 02:09:00

Nono si tu veux intégrer le BackSide Running Team, tu seras la bienvenue, t'as déjà le concept... Très beau reportage, félicitations.
Le site du BackSide Running Team
http://bicshowsport.blogspot.com

Commentaire de patate posté le 11-06-2007 à 12:58:00

Nono
Comme toujours ce fut un plaisir de te revoir et vraiment je te tire mon chapeau pour ta course et ton arrivée m'a vraiment émue
Merci pour ton sourire , ta gentillesse et même si ça pique un peu les yeux, qu'il est beau ce trail
amicalement
Noël et tite patate

Commentaire de thunder posté le 11-06-2007 à 18:15:00

Chère Noelle
Cet été à St andré j'ai rencontré une femme prete à se sortir les tripes, et même si le chrono n'est pas celui des champions ta détermination reste quelque chose de bien plus beau que les chronos. Et puis je vais pas parler de ta gentillesse aussi sinon il n'y aurait pas assez de place.
Merci encore pour ce super WE que nous avons partager.

Commentaire de Say posté le 14-06-2007 à 15:06:00

Chalut Noëlle

J'arrive après tout le monde, mais en fait, je suis bien content que ce soit comme ça. Tu as pu voir que beaucoup de gens t'adorent, au delà de ce que tu pouvais imaginer. Des amis, des complicités, alors que souvent, tu ne les as pas beaucoup rencontrés voire pas du tout auparavant.

Ton émotion est belle et tu la transmets toujours aussi bien que ce soit avec tes mots, ta modestie habituelle, ou les images que tu as mises. Et si tu arrêtes de pleurer, qu'est ce qui se passe? Ben, tu ries et j'en suis d'autant plus joyeux!

Rôpoutoux

Say

Commentaire de Lolarun posté le 28-05-2008 à 00:41:00

Ouh la la ! je ne sais plus quoi dire.. ni quoi penser! je passais par là, ai vu de la lumière.. me suis dit: "tiens si t'allais voir à quoi ça ressemble le Pic vu par Nono?" ... youch! j'arrivais juste du récit du blueb! avais donc les jambes déjà bien plombées.. mais maintenant je ne te dis pas! besoin de SOS kiné!! quelle course! quelle abnégation et quel courage Nono! sacré tandem que vous avez formé là.. vraiment magnifique. à tous points de vue. c'est avec un léger décalage mais bravo pour tout ça alors!
bises,

Lola

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !