Récit de la course : Lyon Urban Trail - 23 km 2011, par tidgi

L'auteur : tidgi

La course : Lyon Urban Trail - 23 km

Date : 3/4/2011

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 1108 vues

Distance : 23km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

78 autres récits :

Etait-ce bien raisonnable ? Ou les mésaventures d'un genou poursuivi par une tendinite...

C'est vraiment pas raisonnable...
Voilà ce que je me suis dit en franchissant la ligne d'arrivée, accompagné d'une douleur au genou droit.



3 semaines avant, et suite à une semaine de ski, un OFF dans la boue des Monts d'Or a entrainé une méchante tendinite (dont de vagues symptomes s'étaient déclarés après la LyonSaintéLyon, puis étaient repartis comme si de rien n'était...)
Bref, un traitement local de l'affaire pendant 10 jours. Et je me suis dit pouvoir malgré tout faire le LUT (le parcours du 38 étant inscrit au programme). L'an dernier, ce format m'avait plutôt réussi 2 semaines après les Cabornis (j'enchainais alors en vue des Coursières).

Du repos pendant ces 3 semaines, 2 sorties seulement. Mais la dernière sortie me fait dire alors que le 23 sera plus raisonnable que le 38. Je pars donc sur cette distance. Tant pis pour la prépa UTCO (85 km du côté de Dijon fin Mai).
Le mardi d'avant, un peu de fractionné en côte en forçant, histoire de voir où j'en suis de la guérison. Total : une bonne séance de travail et pas de séquelles. Allez hop, en avant pour le jour J.



Le départ est à 9h. J'arrive vers 8h15, histoire de croiser qques kikous, et d'avoir le temps d'échanger avec ceux qui partent à 8h30 pour 38km.
Il y a là ogo78, fulgurex, jm touron, blob et cathy.
Un bonjour à mes 2 accolytes de club, Bruno et Pascal, qui font le 38.

Après le départ du 38, je pars m'échauffer et rencontre Marc qui arrive pour faire, comme moi, le 23. Nous tapons la discute en courant, et arrivons vers le départ, enfin... loin du départ.

Ouaouh, que de monde ! Ben là, on ne peut pas dire que l'on soit bien placés... Ca sent la marche dans les ruelles çà...


Le départ est donné. Il nous faut bien 2/3 minutes pour passer l'arche de départ.
On se souhaite bonne course et c'est lancé.

Dans ma tête : "attention au genou", "ne pas forcer inutilement", "on va voir si c'est vraiment guéri"... Et surtout penser à s'hydrater régulièrement. Mes petites gourdes devront être remises à niveau à chaque ravito.

1° montée dans la rue Terme. J'imprime mon rythme. Déjà pas mal de concurrents marchent.
Je suis plutôt vers la fin du peloton, il va falloir remonter au fur et à mesure.


Arrivé sur le plateau de la X Rousse, et on redescend. On navigue ainsi à travers parcs et rues de ce quartier. Ca bouchonne par endroit, tant mieux, çà m'évite de partir vite et de faire souffrir plus qu'il ne faut le genou. Ceci dit, je ne peux m'empêcher de forcer un peu car je ne fais que doubler...

Nous traversons la Saône pour nous rendre du côté de Fourvière. Pour cause de passage des coureurs, la passerelle (de l'Homme de la Roche) qui nous y conduit tangue de gauche à droite, impressionnant car on perd ses repères. Ouf, de l'autre côté...


La montée de la Sarra, et ses escaliers redoutables, précèdent la descente de la Sarra, autrefois piste de ski et aujourd'hui plutôt une piste de VTT... Dans cette descente (la première sérieuse), je fais gaffe à mon genou : une petite alerte. Très frustrant car j'aimerais faire comme les concurrents qui me dépassent des 2 côtés. Et nous ne sommes qu'au 5°km. Ca ne va pas être si facile...


Autre montée, St Nicolas de Lange qui nous emmêne à la basilique de Fourvière.
Et hop, on redescend vers Saint Jean, pour remonter par la montée du Gourguillon. C'est là qu'à la reco, il y a 2 semaines, la douleur s'était reveillée. La majorité marche, moi je cours toujours en rythme...

Au 1° ravito, mes 3 petites gourdes sont quasi vides. Allez hop, on fait le plein. Je prends le temps de manger et boire.
Et c'est reparti vers Loyasse, puis Vaise...

L'alerte précédente se confirme : les descentes deviennent de plus en plus douloureuses (notamment celle de la montée du Greillon), mais je gère et arrive à courir. Déjà 10 bornes...
Passage par le fort de Vaise, sympa.

A nouveau une redescente (un peu difficile pour le genou) vers la Saône et on bascule à nouveau vers la X Rousse.
La douleur passe par moment, ce qui fait que j'ai du mal à savoir comment elle va évoluer. De fait, je ne ralentis pas trop la cadence (sauf certaines descentes), les jambes sont pourtant là, elles !!

2° ravito au bois de la Caille. Remplissage à nouveau des 3 gourdes.
Impressionnant
, c'est bien la 1° course où je pense autant à boire (je trouve ici bien évidemment un intérêt...)

Au 20°km, la douleur se fait plus pressante. Allez, genou, ne lâche pas et laisse moi arriver au bout !!

La fin est, comme l'an dernier, interminable, douleur en plus. Même sur le plat, j'ai du mal. Il ne me reste que les montées pour avancer (une prochaine édition avec une arrivée en haut ?) Mais je ne lâche pas, tout en modérant mon effort.

Dernière montée, dernière descente, puis passage par l'Hotel de Ville et enfin la ligne d'arrivée en 2h35 pour un peu plus de 24km à mon GPS : ouf ! Fin de la galère...

Très déçu du retour de cette blessure, je croise alors mamanpat sur le sas d'arrivée (même pas pensé à lui demander comment çà c'était passé
), puis je récupère mon sac et me dirige vers la tente des élèves osthéo (là où l'an dernier on m'avait fait comprendre que j'avais le bassin "tordu" : "et vous comptez courir souvent ?").
Enfin... je (re)tente ma chance.  Je souhaite en savoir plus sur l'origine de mon problème.

Tiens, Mathias est là aussi (l'occasion de faire la connaissance du boss).

Je resterai sous cette tente une bonne demi-heure, avant de chercher du regard quelques kikoux à la sortie.
Puis retour à la maison.

Une fois de plus, une orga au top. Certains postes de signaleurs n'étaient vraiment pas évidents à tenir à certains carrefours. Merci les bénévoles.

 

 

Un enseignement de cette matinée : le repos n'était pas suffisant (n'est-ce pas jeune padawan ?).
Et la volonté de faire quelques compétitions pour préparer les prochaines échéances était trop forte. Tout le dilemme entre passion et raison.


Avec son objectif principal - la CCC fin Août, précédée de 2 ultras de prépa -, une année 2011 qui s'annonce peut-être difficile (pour une 1° fois où je suis tant confronté à une blessure)...
Et en tout cas, çà fait réfléchir sur la façon de gérer son loisir favori ("ultra or not ultra", course ou OFF). Le retour du vélo sera déjà le bienvenu. Il va falloir éviter de s'enliser dans cette galère...

A suivre...

 

 

Où est le profil et où est le cardio ???

9 commentaires

Commentaire de Mamanpat posté le 04-04-2011 à 08:18:00

Nan, c'est vraiment pas raisonnable...

Et même si la ballade le vaut bien, le but c'est de pouvoir la refaire à volonté !

Au plaisir de te re-croiser !

Commentaire de DROP posté le 04-04-2011 à 08:46:00

Tout est dans ton titre...
Par contre, meme si ce fut bref, je suis content de mettre un visage sur ton pseudo depuis le temps que l'on se croise!!!
Et maintenant repos.

Commentaire de Arclusaz posté le 04-04-2011 à 08:54:00

Bon, ça c'est fait.
et maintenant, ON SE REPOSE !!!!!

Il me semble qu'un vrai break te ferait du bien si tu ne veux pas compromettre les beaux objectifs que tu as sur 2011...

Bonne récup, bon repos et à bientôt.

Commentaire de totoro posté le 04-04-2011 à 14:35:00

Récupère bien, c'est certes difficile de se raisonner quand on est passionné, j'en sais quelque chose !

Commentaire de fulgurex posté le 04-04-2011 à 14:45:00

Il me semblait bien que tu avais admis avant le départ que 23 ce n'était pas raisonnable...
Si j'étais toi, je ne ferais que des sorties courtes pendant un moment. Peut être l'occasion de travailler la VMA et axer la prépa sur des fractionnés? (à plat ou en côtes)
Et dans 3 semaines, une première sortie longue (et lente) dans les combes dijonnaises avec nos pour reconnaitre les parties techniques de l'UTCO...
Bonne récup et à bientôt.

Commentaire de Jean-Phi posté le 04-04-2011 à 15:39:00

D'accord avec Fulgurex, peut être axer tes sorties sur du plus court pour le moment. En tout cas un point très positif : Tu as tenu ! Bravo

Commentaire de ogo posté le 04-04-2011 à 19:18:00

Ravi d'avoir fait ta connaissance. Remets-toi bien.
A bientôt sur un off lyonnais ou en août sur la CCC.

Commentaire de Eric Kb posté le 04-04-2011 à 20:37:00

Je le redis:du repos ! Des fois que tu n'y ais pas pensé :-)
et pis freine sur les produits laitiers !

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 05-04-2011 à 08:12:00

alors d'abord bravo pour ta perf parceque 2h35 en partant derrière, en s'arrêtant aux ravitos et avec un genou qui cause, c'est achement bien !
Dommage que l'on ne te voit pas aux coursières mais le changement est pas mal non plus.
Profite de cette période de semi-repos pour faire le tour de la douleur côté médical (dentiste, osthéo...)+ gym.
ça me rappel une douleur au genou que j'avais et que j'avais fait passer en changeant de ...position sur le canapé => fini le repose pied !

Bon courage à toi et au plaisir de se recroiser

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !